Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Les disques du moment

Archives de l'article le plus récent au moins récent

Yaron Herman
Variations

Piano solo

Comme l'indique le titre du disque, Yaron Herman présente ici son concept des " Thèmes et Variations ". Le pianiste a choisi trois thèmes qui sont repris ensuite en variations, pour la plupart il s'agit de compositions originales de Yaron Herman mais aussi d'autres morceaux dont on s'amuse effectivement à retrouver la parenté avec le premier thème .
Ainsi par exemple, le premier thème choisi, un standard du jazz : "Summertime" de George Gershwin est suivi de deux variations composées par Yaron Herman : "Blossom", à caractère plus tendre que la seconde "Facing Him" et la variation la plus nostalgique est sans conteste la dernière : "Jerusalem of Gold " écrite par N. Schemer où l'on retrouve effectivement le thème de "Summertime". Choix ou arrangement subtile du pianiste !
...cliquez ici pour lire la suite

Fredrika Stahl
A fraction of you

Fredrika Stahl cumule les talents d'auteur et compositeur, son premier disque est donc à écouter avec une double attention, d'autant plus que la jeune suédoise semble bien décider à rester en France, il ne s'agit donc pas d'ignorer ses talents, bien au contraire !
Les amateurs de piano s'intéresseront aussi plus particulièrement au pianiste et arrangeur : Tom Mc Lung....cliquez ici pour lire la suite

Nik Bärtsch' s Ronin
Stoa

Le parcours du pianiste/compositeur Nik Bärtsch est original : né à zurich en 1971, il a d'abord étudié le piano sous l'angle de la musique jazz, dès l'âge de 7 ans, avant de commencer des études classique à partir de 16 ans. Après l'obtention de son diplôme à la Musikhochschule de Zürich, il se lance dans des études de philosophie, de linguistique et de musicologie à l'Université de Zurïch, jouant simplement en free lance dans divers orchestres, "expérimentant tous les styles, de la fusion au free funk en passant par toutes les formes de jazz extraverties".
Dans le même temps son intérêt pour la composition et la musique contemporaine ne cesse de grandir, ses goûts le portant plus spécialement vers l'univers de John Cage et Morton Feldman. "J'étais complètement fasciné par la façon qu' avait Cage de philosopher sur la réduction des contenus musicaux, par les pensées de Feldman a propos de la lumlere et j'aimais beaucoup également ce que Steve Reich disait dans ses écrits à propos des différentes façons qu' a la matière de créer sa propre forme. J'ai beaucoup réfléchi à tout ça."...cliquez ici pour lire la suite

Pascal Amoyel joue Scriabine
Intégrale des Poèmes et autres morceaux

En se reportant à la petite biographie de Scriabine sur le site piano bleu, les deux extrémités de la vie d' Alexandre Scriabine expliquent à eux seuls une bonne part de l'oeuvre de ce compositeur : il est né le 6 janvier 1872 à Moscou, son père était diplomate et sa mère pianiste. Celle-ci étant morte un an après sa naissance, il fut élevé par sa grand-mère. C'est sa tante qui lui fît découvrir le piano et la musique. [...]Alexandre Scriabine est mort brutalement le 27 avril 1915 (d'une septicémie provoquée par une piqûre de mouche charbonneuse à la lèvre). Il avait alors le projet de créer un " Mystère " qu'il ne réalisa jamais, et que sa fille, Marina, décrit ainsi : " Une oeuvre d'art total où s'entrelaceraient, dans une trame serrée, contrapuntique, musique, paroles, lumières, gestes, parfums, et même goûts et contacts".
Sans doute faut-il écouter ce nouvel album enregistré par Pascal Amoyel, en ayant ces éléments en tête, car assurément l'oeuvre pour piano de Scriabine, n'est pas a priori très accessible et tient déjà du mystère...On ne perdra pas de vue non plus que "Intéressé par la philosophie, et en perpétuelle recherche d'un sens à la vie en général, il découvrit la théosophie (Scriabine croyait à la réincarnation) et chercha à donner une dimension spirituelle et métaphysique à son oeuvre." . Compositeur pour le moins tourmenté... et qu'il faut rapprocher de Schumann tant dans l'esprit que dans l'oeuvre....cliquez ici pour lire la suite

Caoimhin Vallely
Strayaway

Ce disque n'est ni un disque de musique classique ni de jazz, mais serait à classer, puisque classement il faut... en "musique du monde" et plus précisément en musique celtique.
Il s'agit, de plus en plus plus précisément, de musique Irlandaise, musique où le piano n'est habituellement pas très utilisé, il est vrai, mais Caoimhin Vallely fait une très belle démonstration que celui-ci peut tout à fait "s'accomoder"de cette musique pourvu que le musicien ait les doigts très très lestes ! Et c'est le cas...
Si vous avez apprécié la musique des danses nocturnes du film "Titanic", ce disque devrait vous plaire ! Vous y retrouverez le même rythme effréné qui donne envie de taper du pied et plus...suivre la danse ! A penser que les doigts de Caoimhin suivent eux ce rythme fou, il y a assurément de quoi être impressionné(e)...cliquez ici pour lire la suite

Katia Skanavi
Rachmaninov
Tchaïkovski

Les pièces qui composent le cylcle "Les saisons" écrit par Tchaïkovski, étaient destinées à paraître chaque mois de l'année 1876 dans la revue Peterbourgeoise Le Nouvelliste.
En 130 ans, les moyens techniques ont bien changé et ce n'est pas la partition d'Avril mais un fichier real player à écouter que vous êtes invités à découvrir.
Il s'agit d'un enregistrement paru très récemment sur un disque édité par le label Lyrinx.
L'interprète : la pianiste Katia Skanavi, ne raffolant ni du systématisme des intégrales, ni du manque de spontanéité du studio, a tenu à réaliser son disque en présence d'un public restreint mais très attentif....cliquez ici pour lire la suite et écouter !

Piano solo
Philippe LeJeune

Le boogie woogie est un style musical apprécié par un assez large public pour la gaieté de son rythme et l'envie immédiate de danser ou au minimum de se balancer, qu'il donne à son auditeur(faites le test vous verrez !), bref c'est la musique idéale pour mettre un rayon de soleil dans une journée pluvieuse du mois de mars par exemple et ce disque tombe fort à propos !
Pourtant il est de moins en moins courant de rencontrer des pianistes français qui sont aujourd'hui spécialisés dans cette musique. Sans doute parce qu'elle est un peu entachée par une image de musique de piano bar mais aussi probablement en raison des réticences des producteurs pour investir dans cette musique, du moins en Europe....

Ayant étudié la musique classique, le pianiste Philippe LeJeune a fait sa "révolution" en 1968 en se convertissant au jazz, après avoir entendu avec l'un des derniers représentants légendaires du piano blues et boogie : Memphis Slim. Douze ans plus tard, il a réalisé un enregistrement avec lui....cliquez ici pour lire la suite


Chopin
Danses, Nocturnes, Variations brillantes...

Jean-Frédéric Neuburger

Pour se faire connaître, tout jeune pianiste doit souvent, et encore plus aujourd'hui qu'autrefois, réaliser un véritable parcours du combattant. Ce parcours le jeune pianiste de 19 ans Jean-Frédéric Neuburger l'a commencé avec succès tout jeune, et poursuivi comme un jeu, en se présentant à nombreux concours dont il a emporté de très nombreux prix : 3ème Grand Prix, Prix du Public, Prix de la Sacem et de l'Orchestre Philharmonique de Radio France au Concours International Long-Thibaud 2004, 2ème Prix et Prix Beethoven au Concours International José Iturbi de Valence (Espagne), 1er Prix et Prix de l'European Union of Competitions for Youth du Concours d'Ettlingen (Allemagne), 2ème Prix au London International Piano Competition 2005...et récemment, en décembre 2005 s'est ajouté : le premier prix de Young Concert Artists à New-York. Un parcours impressionnant auquel s'est ajoutée la chance de pouvoir enregistrer, dès l'âge de seize ans, une intégrale des études de Chopin. Celle-ci a été très largement saluée par la presse.

Il récidive aujourd'hui avec un nouvel enregistrement d'œuvres de Chopin auquel s'ajoute en "bonus" un très beau récital enregistré en mai 2005 au Festival D'Auvers sur Oise, qui produit ce second disque sous le label Discauvers. A vrai dire le mot "bonus" semble à la fois adapté et dérisoire... car c'est à lui seul un disque " bon" certes et même d'une valeur assez similaire au CD Chopin, d'autant plus qu'il est parfois considéré par les pianistes comme plus difficile d'être pris en direct et donc en une seule fois. ....cliquez ici pour lire la suite

Benjamin Moussay Trio
Swimming pool

Lauréat du Concours international de piano jazz Martial Solal 1998, le pianiste et compositeur Benjamin Moussay invite à prendre un bain entièrement instrumental par ce nouveau CD, après un autre récent CD enregistré avec la chanteuse Claudia Solal, et les mélodies n'en demeurent pas moins très présentes. Il s'est entouré de musiciens qui lui sont compagnons de longue date, Eric Echampard(batteur) et Arnault Cuisinier(bassiste), prêts à plonger avec lui pour réaliser une douzaine de longueurs à base de musique jazz mais aussi s'essayer à de nouvelles musiques d'inspiration plus rock, pop et soul, et musiques électroniques, dans cette eau fluide aux reflets changeants...cliquez ici pour lire la suite.

Olivier Greif
Sonate de Requiem pour violoncelle et piano

Trio avec piano
Emmanuelle Bertrand
Pascal Amoyel
Antje Weithaas

Olivier Greif(1950-2000) est un compositeur qui, semble-t-il, a très peu donné lieu à littérature, il est ainsi très surprenant de ne pas le trouver dans l'imposant dictionnaire de la musique Larousse alors que d'autres compositeurs contemporains y figurent pourtant, et l'on peut se demander pourquoi car en 2005, le cinquième "anniversaire" de sa disparition a donné lieu à multiples concerts tous fort bien accueillis par la presse.
Fort heureusement le livret qui accompagne ce disque, et Internet(voir plus bas les liens donnés en référence), permettent d'en savoir un peu plus . Sans doute est-ce finalement le prix de la liberté qu'il a toujours voulu avoir...car ainsi que le témoigne Brigitte François-Sappey qui donne quelques repères sur Olivier Greif dans ce livret : " Olivier Greif s'est toujours voulu libre, au dessus de la mêlée. Issue d'une famille juive d'origine polonaise établie à Paris, lui-même épris de la langue anglo-américaine,et attiré par les enseignements de l'Inde millénaire, il se sentait citoyen du monde. Ce monde, qu'il a toujours continuer de fréquenter et sillonner, il s'en est retiré musicalement parlant plus de dix ans(1981-1993) au profit d'une qu^ete spirituelle étirée,elle, sur quelque vingt ans(1978-1998) durant lesquels il prit le prénom d'Haridas, serviteur de Dieu en sanscrit...". Pour ce qui concerne sa formation en musique classique, il est entré à 10 ans au conservatoire de Paris, a obtenu un premier prix de composition à 17 ans avec une sonate pour piano et violon. Il a poursuivi par un cycle de perfectionnement en musique de chambre et deux ans aux Etats-Unis dont plusieurs mois auprès de Luciano Bério à la Juilliard School de New-York. On retiendra également parmi les autres repères donnés par Brigitte François-Sappey : "Pianiste prodigieux, déchiffreur "surnaturel", il pétrit son clavier à longueur de journée, même s'il ne le travaille jamais. Mais pour chanter une élégie sans texte, rien ne vaut s'adjoindre la voix du violoncelle"...cliquez ici pour lire la suite

Delphine Lizé
Schumann

Fantasiestücke op.12
Davidbündlertänze op.6

La jeune pianiste Delphine Lizé, aurait tous les atouts pour interpréter Clara Schumann (qui fait l'objet d'un récent livre de Claude Samuel) si un scénario de film était tiré de ce livre... Née en 1979, Delphine Lizé a obtenu deux premiers prix à treize ans au Conservatoire national de région de Nice (piano et musique de chambre) ; un premier prix de piano trois ans plus tard au Conservatoire national de musique et de danse de Paris, où ses professeurs furent Brigitte Engerer et Jacques Rouvier ; et, en 1995, une nomination aux Victoires de la musique classique dans la catégorie Jeune Espoir. Delphine Lizé a pris le temps de mûrir et, après avoir rencontré lors de master-classes le grand pianiste et pédagogue russe Grigory Gruzman, elle est entrée dans sa classe à la Hochschule für Musik de Hambourg. Mais on la découvre également en France, en République tchèque, en Espagne, en Italie, au Japon, où ses prestations sont radiodiffusées et saluées par la critique et par ses pairs, notamment par Evgueni Koroliov, Abdel Rahman el Bacha et Elisso Virsaladze.Parallèlement, elle se plonge dans le théâtre musical, abordant des rôles où ses compétences de pianiste rejoignent ses qualités de comédienne....cliquez ici pour lire la suite

Emily Loizeau
L'autre bout du monde

Emily Loizeau a commencé le piano vers l'âge de cinq ans et a ensuite suivi une longue formation de musique classique avant de bifurquer vers le théâtre en tant qu'assistante de mise en scène. Ce n'est que vers la fin 2001 qu'elle s'était vraiment mise à écrire des chansons, en français... et en anglais, puisque sa mère est anglaise.

Musicalement, ses influences sont assez variées : Bob Dylan, Tom Waits, Randy Newman...selon sa biographie, et l'on peut aussi reconnaître l'influence des Beatles, Amélie les Crayons et Tiersen probablement. Son disque est tout autant varié et chacun, enfant ou adulte, devrait pouvoir trouver au moins une chanson à son goût dans l' album très hétérogène de cette jeune chanteuse/ pianiste qui dévoile une personnalité et un talent à diverses facettes, et dont la composition des textes et musiques est très majoritairement de sa plume....cliquez ici pour lire la suite

Wajdi Cherif
Jasmine

Pianiste , improvisateur et compositeur, Wajdi Cherif dévoile par ce disque une musique assurément très personnelle : rencontre du jazz et musique arabe. Les musiciens qui l'accompagnent utilisent pour partie des instruments originaux qui donnent à cette musique une sonorité particulièrement colorée et chaleureuse : David Sauzay aux saxophones et à la flûte (merveilleusement captivante...et enchanteresse), Hamdy Makhlouf à l'oud(luth arabe) , Mourad Benhamou à la batterie, Yoni Zelnik à la contrebassse.
Pianiste autodidacte d'origine tunisienne, Wajdi Chérif découvre l'improvisation et oriente son jeu dans le sens d'une plus grande liberté musicale lorsqu'il découvre le jazz . Il trouve dans cette musique de prestigieux inspirateurs dont Bill Evans, Chick Corea, Keith Jarret, Joe Henderson et bien d'autres. Wajdi Chérif se produit avec son groupe à l'Institut du Monde Arabe (IMA) à Paris dans le cadre du Festival des Musiques de l'IMA 2004 et participe au festival de Jazz à la Villette à Paris sous la direction de François Jeanneau. Il est invité à se produire au Majazz Festival en Algérie en 2003, au festival Tanjazz au Maroc, Couleurs Jazz Festival à Tunis en 2005. Une tournée africaine est en préparation pour 2006 (Guinée, Burkina Faso...).
Ce disque, qui est le second à son actif, est une belle invitation au voyage et à la respiration. Parmi les huit titres, tous de sa composition, le premier titre : Pochade, dessine immédiatement les contours fort originaux de l'album, d'une musique à la double saveur orientale et jazz. Le second titre "Jasmine", titre principal, exhale effectivement un doux parfum oriental dont la délicatesse est un réel bonheur. "Falaises" confirme l'inventivité de Wajdi Cherif dans son style unique, une véritable fusion très convaincante de jazz/musique orientale. "Say something", mène l'auditeur dans une agréable ballade à un rythme original invitant à se laisser agréablement bercer. Le voyage se poursuit avec "Geranium blues" un peu plus nerveux, au rythme assez proche de la musique latine et "Saliha's tribute" dont les percussions ouvrent les portes de l'Afrique.  "Marseille", qui débute par un solo au piano, très lyrique, et le très beau "Phrygian Tounsi", où le piano s'exprime dans de splendides mélodies, permet d'apprécier le bel accent de jazz métissé, ou métis jazzéfié, que le pianiste Wajdi Cherif donne à son piano, un accent unique, très expressif et charmeur.
Cliquez ici ou sur l'image pour vous procurer ce disque
Pour en écouter des extraits et en savoir plus sur Wadji Cherif, visitez son site internet...cliquez ici

Frédéric Chopin
Nocturne, opus 48 n°1 -
Scherzo N°1, opus 20-
4 Mazurkas, opus 33 -
Polonaise, opus 44-
Sonate N°2, opus 35
Pascal Gallet

Selon ses propos, Pascal Gallet a choisi les œuvres de ce disque en se basant sur l'aspect funèbre de Chopin entre le nocturne en do mineur et la sonate funèbre. Effectivement, chacune de celles-ci montre des aspects très sombres du compositeur.

Ainsi le Nocturne qui débute l'album, un des plus longs, commence par une marche funèbre. Il est souvent considéré comme une sorte de journal intime plein de drame et désespoir.
Le Scherzo qui suit, au caractère "orageux" et "enfiévré" révèle un sentiment d'angoisse. Hormis la seconde mazurka, de l'opus 33, toutes révèlent un sentiment de tristesse et nostalgie que Chopin éprouvait pour son pays. Selon les propos de George Sand rapportés dans le livret du disque :" Polonais, il vivait dans le cauchemar des légendes. Les fantômes l'appelaient, l'enlaçaient...".
Âme polonaise tourmentée que l'on retrouve encore dans l'œuvre suivante au titre évocateur : Polonaise (Chopin en composa tout au long de sa vie), celle-ci impressionna fortement Liszt pour lequel " le retour de la tonique au début de chaque mesure évoquait le choc des coups de canon".
Quant à la sonate 2 dite "Sonate funèbre", elle est à considérer comme un "retable hors normes en quatre parties dont chacune illustrerait les quatre visages de la mort".
En choisissant ce programme funèbre, exigeant une interprétation énergique, vive, et contrastée. Pascal Gallet met en valeur une grande puissance de jeu éclatant et très coloré. L'orage, le canon mais aussi la douleur tonnent et résonnent avec une forte intensité.
Pendant le mois de mars 2006, vous pouvez écouter le Scherzo 1 en page "Morceau du mois" au Piano bleu(format mp3 et rm)...cliquez ici
Cliquez sur l'image pour vous procurer ce disque

Eric Teruel
Solo
Avenir

Le piano solo n'est pas la performance vers laquelle irait spontanément le pianiste jazz Éric TERUEL car il a avant tout une idée d'échange à travers la musique. Cet enregistrement est en fait l'enfant du hasard... alors qu'il réalisait une recherche de son pour son disque en trio : "Dreams from the real world". Mais à défaut ici d'échange avec ses habituels complices musiciens, l'échange avec le piano Fazioli s'est transformé en un très beau duo piano/pianiste...
Quelques idées de thèmes, de lignes mélodiques, ou de trames harmoniques, et un projet est né, autour de l'hommage à l'enfance et une interrogation sur le rapport de l'homme à l'avenir...
Qu'elles s'appellent Manon, Marina , Auriane ou Annah etc...tous les enfants/compositions d'Eric Teruel portent en eux une grande poésie et tendresse, qu' Éric Teruel et son piano dévoilent avec une très belle sonorité issue pour l'un de son toucher très doux, et pour l'autre son extrême sensibilité.
Ces rencontres enfantines mais aussi voyages tant dans le temps que géographiques, traversent parfois des moments d'insouciance, plus gais. Est-il nécessaire de préciser qu'Éric Teruel a une famille nombreuse et que ces prénoms sont pour beaucoup d'entre eux , ceux de ses véritables enfants. L'âge des enfants inspirateurs des morceaux s'abaisse au fur et à mesure de l'avancée du disque qui se termine par des points de suspension....
"L'enfant est l'avenir de l'homme"dit le poète ou "L'avenir est un enfant dans le sein. " selon un proverbe africain, on devine qu' Éric TERUEL a fait sien celui-ci... et c'est une nouvelle fois un véritable poéte/musicien que ce disque nous permet de rencontrer...car comme l'indique Riccardo DEL FRA dans le livret : "Eric TERUEL sait laisser parler l'enfant en lui et il sait le trouver aussi en nous, voyageurs conquis et témoins complices".
En attendant une plus grande diffusion, espérons-le à venir...vous pouvez en écouter des extraits et vous le procurer en cliquant sur l'image de sa pochette.

Retour disques du moment...cliquez ici
Autres disques présentés auparavant....1,

Retour nouveautés sur le site ... cliquez ici  
Archives51,50,49,48,47, 46,45444342,41,40,39,38,37,36,35,
34,33,32,31,30,29,28,27,26,25,24, 23,22,21,20,19,18,17,16,15,14,
13,12,11,10,9,8,7,6,5,4,3,2,1

 

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu


Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano
sur    









Partagez cette page !



Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs... pour mieux naviguer sur le site
Actualité quotidienne du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cartes de voeux
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête des pères
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts pianistes
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano

forum piano
livres biographies compositeurs et pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

 

Piano bleu : le site des amateurs de piano