Piano solo Philippe Lejeune

Piano solo
Philippe LeJeune

Le boogie woogie est un style musical apprécié par un assez large public pour la gaieté de son rythme et l'envie immédiate de danser ou au minimum de se balancer, qu'il donne à son auditeur(faites le test vous verrez !), bref c'est la musique idéale pour mettre un rayon de soleil dans une journée pluvieuse du mois de mars par exemple et ce disque tombe fort à propos !
Pourtant il est de moins en moins courant de rencontrer des pianistes français qui sont aujourd'hui spécialisés dans cette musique. Sans doute parce qu'elle est un peu entachée par une image de musique de piano bar mais aussi probablement en raison des réticences des producteurs pour investir dans cette musique, du moins en Europe....

Ayant étudié la musique classique, le pianiste Philippe LeJeune a fait sa "révolution" en 1968 en se convertissant au jazz, après avoir entendu avec l'un des derniers représentants légendaires du piano blues et boogie : Memphis Slim. Douze ans plus tard, il a réalisé un enregistrement avec lui.

Bien que résidant à Toulouse, Philippe LeJeune a gravé ses disques aux États-Unis, et c'est Andy Smith, un acharné de jazz, qui est aussi producteur de concerts et d'une émission hebdomadaire de jazz sur WKMS-FM 91.3 dans le Tenessee qui a accepté de produire cet album, car il estime que Philippe LeJeune incarne la tradition du blues du sud et du boogie woogie revisitée au travers de ses improvisations.
Philippe LeJeune tourne régulièrement Outre-atlantique . Le public américain a pu applaudir le ‘frenchy’ au Art Tatum Jazz Heritage Festival (Ohio), trois fois au Detroit Jazz Festival ou au Monterey Bay Blues Festival (Californie). Bien sûr, et fort heureusement , il partage cette musique aussi en Europe et même en Afrique : festivals de jazz de Colmar, de Marciac, la Fête des Jazz de Paris, le Bruxelles Piano Summit, et le Festival de Saint Louis du Sénégal.
Impliqué depuis longtemps dans l’enseignement musical, Philippe LeJeune anime des stages de piano jazz dans des écoles de musique et festivals. Il est aussi directeur artistique de jazz au Mercure à Toulouse.
Le style de Philippe LeJeune est une synthèse harmonieuse entre le blues et le jazz. Sa main gauche à la fois puissante et aérienne lui confère l’assise idéale pour interpréter le boogie-woogie, genre dans lequel il excelle, mais auquel il est loin de se limiter. Il puise également ses sources chez les grands compositeurs qui marquent le jazz . Ainsi les morceaux qu'il a sélectionnés pour cet album solo, sont essentiellement puisés dans le répertoire du jazz classique : Duke Ellington "Take The 'a' train", George Gershwin "Summertime", ou Horace Silver...mais il contient aussi deux coproductions réalisées avec Memphis Slim (qui a aussi pris pour nom John Len puis Peter Chatman), et trois de ses propres compositions, ainsi un hommage à Ray Charles, dont la récente disparition a contribué à relancer il est vrai ce style musical...même en Europe ! Ce dont on ne se plaindra pas sauf du fait que seules ces tristes circonstances réveillent les oreilles et permettent que les musiciens soient appréciées à leur juste valeur un peu tard....Philippe LeJeune baigne lui depuis longtemps dans cette musique et nous la fait partager avec un réel bonheur.
Pour vous procurer ce disque et en écouter des extraits... cliquez sans attendre sur l'image de la pochette !
Pour visiter le site internet de Philippe LeJeune...cliquez ici

Pour visiter la page archive des " Disques du moment"...cliquez ici et découvrez nombreux autres disques de piano classique, jazz, variétés...

 
 
 
Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Ne partez pas sans avoir lu
l'actualité du piano !

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 

Aimez et/ou partagez cette page !

Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano