Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Archives de l'article le plus récent au moins récent

Again Vincent Bourgeyx Trio

Le précédent disque de Vincent Bourgeyx "Un ange qui ricane" avait été un véritable coup de coeur de pianobleu.com qui avait choisi d'interviewer ce pianiste immédiatement ; et son nouveau disque, en trio cette fois, "Again" l'est...faut-il le dire...encore. Nul doute que ce jazzman doublé d'un poète mériterait qu'on lui accorde beaucoup plus d'importance... et d'ailleurs fort heureusement son talent n'a pas échappé à Jordi Pujol, grand dénicheur de nouveaux talents(dont Brad Mehldau) pour son label Fresh Sound, grâce à qui parait donc ce nouvel album.[....] Il a bien voulu répondre à quelques questions autour de ce disque dont vous pouvez voir une vidéo prise lors de l'enregistrement.....cliquez ici pour lire l'article complet et voir une vidéo

Clementi Vittorio Forte

Pour son premier disque, réalisé par le label Lyrinx, le pianiste italien Vittorio Forte, même s'il vit désormais en France a choisi d'enregistrer des oeuvres d'un compositeur de son pays natal : Muzio Clementi. Un compositeur qui a été injustement emporté par la vague de l'oubli dont parfois l'histoire est responsable même si son nom est réputé à titre de "père du pianoforte". Ce compositeur arrêta en effet brusquement(en 1802) sa carrière de pianiste et de professeur pour créer une facture de pianoforte, ainsi qu'une maison d'édition qui ont rencontré toutes deux un succès financier. Certes il reste aussi l'auteur de la célèbre oeuvre pédagogique "Gradus ad parnassum", mais comme nous le montre Vittorio Forte à travers une sélection d'oeuvres qu'il offre dans une interprétation d'une très belle sonorité, ses autres compositions ont de quoi réjouir nos oreilles. Vittorio Forte a bien voulu répondre à quelques questions au sujet de son disque ...cliquez ici pour lire la suite et en écouter un extrait

Haydn Brahms Chopin Liszt Scriabine et Strauss/Grünfeld par Florian Billot

Le jeune pianiste Florian Billot, qui a notamment été l'élève d'Irakly Avaliani et s'est perfectionné au Conservatoire national supérieur de musique de Paris a eu la chance de pouvoir enregistrer récemment grâce à plusieurs mécènes un disque non commercialisé, sorte de "carte visite", qui lui permet de se faire connaître aujourd'hui plus largement et notamment sur pianobleu.com qui a apprécié la virtuosité de son jeu dans un répertoire difficile et varié comme vous pouvez le voir par la liste des oeuvres de cet album. Il nous en offre ici l'écoute d'une pièce très représentative de son talent et a bien voulu répondre à quelques questions pour présenter son disque....cliquez ici pour lire ses réponses et écouter un extrait

Gabriel Dupont et Brahms avec Emile Naoumoff

L'actualité du pianiste Emile Naoumoff est très chargée ces mois-ci puisqu'il vient de sortir le 26 mars 2009, chez le label Saphir Productions, un disque avec le violoniste Patrice Fontanarosa des trois sonates pour violon et piano de Brahms et, interrogé à ce sujet, il annonçait aussi la sortie, toujours chez le label Saphir Productions, ce 26 avril 2009 d'un autre album, double CD d'oeuvres pour piano seul d'un compositeur peu connu mais qui lui tient beaucoup à coeur, ce qui se comprend à l'écoute de sa musique chargée d'émotion : Gabriel Dupont. Compositeur originaire du Calvados qui remporta le second prix de Rome devant Maurice Ravel en 1901 et mort prématurément à l'âge de 36 ans en 1914 des suites d'une pneumonie contractée dès 1901 qui le conduisit à s'isoler souvent à la montagne et au bord de la mer, celui-ci composa une musique originale où pèse souvent l'angoisse de la mort mais teintée aussi de souvenirs plus optimistes, ainsi pour le piano ces deux cycles "Les heures dolentes", qui évoquent son long repos obligé et dont il choisit de mettre en épigraphe du recueil les vers de Régnier : " ..la voix mélancolique et basse de quelqu'un qui n'est plus là-bas mais se souvient du pays monstrueux et morne dont il vient "et "La maison dans les dunes" un peu plus optimiste et lumineux, plus impressionniste, écrit à Arcachon. Voici donc le double interview du pianiste Emile Naoumoff au sujet de ces disques dont vous pourrez découvrir deux extraits...cliquez ici pour lire la suite et écouter ces extraits

Muse Yaron Herman Trio

Yaron Herman explique dans le livret qui accompagne ce second disque de son trio avec Matt Brewer et Gerald Cleaver que "la musique de cet album fut en majeure partie composée en tournée : dans des avions, trains, chambres d'hôtels et quelques cafés" ...en fait des lieux où le pianiste passe la majorité de son temps puisque, et ceci n'est qu'un exemple, en mars 2009 il a pu prendre 26 fois l'avion pour se rendre à tous les concerts de sa gigantesque tournée mondiale. Ecouter la musique de Yaron Herman s'est donc partager avec lui les rêveries occasionnées par ses voyages que celles-ci soient nostalgiques ou endiablées. Rêveries aux multiples couleurs auxquelles le quatuor Ebène qui s'est associé à son trio dans trois des morceaux de cet album vient apporter une nuance "classique" qui en fait peut se révéler aussi tout à fait moderne ainsi dans le morceau "Isobel" de Bjork. Près de la moitié des oeuvres de ce disque sont des compositions originales de Yaron Herman, l'autre des standards de la pop ou du jazz qui l'accompagnent dans ses pensées mais en fait qu'importe car, quel qu'en soit l'origine, le mélange de ces musiques ne font qu'un tout : un beau voyage en dehors du temps, un album à écouter en regardant le bleu du ciel(ou de la mer) par la fenêtre...Yaron Herman a bien voulu répondre à quelques questions autour de cet enregistrement ...cliquez ici pour lire ses réponses

Mendelssohn Cyril Huvé

En cette année du deux-centième anniversaire de naissance de Mendelssohn(1809-1847) le jeune label Paraty a demandé au pianiste Cyril Huvé, expert en pianoforte et disciple de Claudio Arrau, d'enregistrer un disque consacré à ce compositeur. Celui-ci a sélectionné des compositions écrites entre 1827 et 1841 qui correspondent à autant de moments forts dans la courte vie de Mendelssohn. C'est lors d'un autre anniversaire, celui de Clara Wieck, le 13 septembre 1835, que Schumann fît la connaissance de Mendelssohn. Une rencontre importante puisque l'année suivante, il écrit à Thérèse Schumann sa belle-soeur : "Mendelssohn, je lève les yeux vers lui comme vers une haute cime. C'est un véritable dieu". Cyril Huvé a choisi de conclure sa sélection de pièces de Mendelssohn par une page de Schumann écrite en mémoire de Mendelssohn. Il interprète ces oeuvres sur un piano Broadwood 1840 et en offre une interprétation très colorée, d'une grande vitalité ainsi peut-on le mesurer particulièrement dans les "Variations sérieuses", considérées comme le chef d'oeuvre du piano mendelssohnien, en écoute ce mois-ci sur pianobleu.com. Cyril Huvé a bien voulu répondre à quelques questions autour de ce disque...cliquez ici pour lire la suite et écouter l'extrait

Out of Track Giovanni Mirabassi Trio

Le pianiste Giovanni Mirabassi a récemment fêté ses dix années de carrière, notamment récompensées par une Victoire du Jazz, un prix de l'Académie du Jazz et un Django d'Or....Dix années riches en rencontre dont, à l'aube de l'été 2007, celle qui a donné naissance à ce trio avec le batteur américain Leon Parker et le contrebassiste italien Gianluca Renzi avec lesquels "il semble qu'il se soit passé quelque chose ce jour là" où ils ont enregistré leur premier opus Terra Furiosa sorti en février 2008 .
Voici donc le second volume, peut-être d'une longue série à venir, du moins peut-on l'espérer car les moments de bonheur que nous offre encore ce trio sont innombrables dans ce nouvel enregistrement où l'on trouve à côté de quatre compositions de Giovanni Mirabassi huit reprises de standards issus du répertoire du jazz et autres....cliquez ici pour lire la suite dont une nouvelle interview de Giovanni Mirabassi

Les larmes de Pythagore Bertrand Ravalard

Pianiste, improvisateur, compositeur, et même occasionnellement chanteur ainsi dans l'un des morceaux de ce disque, Bertrand Ravalard s'il n'avait suivi cette voie de musicien aurait aimé travailler pour le cinéma mais finalement écouter son disque c'est aussi découvrir un film, avec un scénario qu'il sait d'ailleurs fort bien exposer dans le court texte de la pochette de son disque qui reprend nombreux titres de son CD : [...]
Mais ce pourrait être aussi une autre histoire, une histoire épique ou une histoire en trompe-l'oeil ou plutôt "trompe-l'oreille", une histoire aux multiples rebondissements, frissonnements et tourbillons, que Bertrand Ravalard raconte avec humour et clarté dans un jeu souvent détaché mais pas toujours car ne vous y trompez pas ce pianiste qui se juge aussi "une sorte de chanteur frustré"(cf son interview sur sa biographie) ajoute une bonne dose de lyrisme dans ces compositions et c'est ainsi une histoire dense qui débute et finit par une splendide mélancolique valse...pour Ana, qu'il serait trop facile de dire qu'elle est belle à pleurer mais en tout cas qu'une certaine Amélie d'un autre célèbre film n'aurait pas tort de lui envier, il ne reste plus qu'à réaliser un nouveau film... dans votre tête mais pour cela vous n'aurez aucune difficulté. Bertrand Ravalard a bien voulu répondre à quelques questions autour de son disque et son travail de compositeur en complément de celles sur sa biographie...cliquez ici pour lire l'article complet

Dee Alexander Wild is the wind

Vous aimez le jazz vocal ...alors voici un récent disque à ajouter à votre discothèque, vous ne serez pas déçu par la belle voix et le répertoire de cette chanteuse originaire de Chicago surnommée "Le rossignol" dans sa ville natale. Mais à vrai dire on peut se demander pourquoi un tel surnom hormis certes le fait qu'elle chante bien( et avec un plaisir évident) sa voix précisément est loin de ressembler au son de cet oiseau mais est sensuelle et d'un beau registre grave pouvant cependant atteindre des aigus éloignés , et elle peut aussi imiter divers instruments et scatte admirablement, en fait le terme "Diva du jazz" qu'on lui donne aussi parfois est beaucoup plus juste pour la qualifier. ....cliquez ici pour lire la suite et voir deux vidéos 

Schubert Sonate D960 et transcriptions par Liszt

Alors que le pianiste Frédéric d'Oria-Nicolas confiait en 2005 dans une interview pour pianobleu.com qu'il se sentait très proche du compositeur Prokofiev dont il annote la correspondance à paraître aux éditions Fayard, c'est en fait autour de l'oeuvre de Schubert qu'il consacre son premier disque, une surprise certes mais qui confirme par la qualité de cet enregistrement, déjà très largement félicité à juste titre pour la clarté de son jeu, qu'il ne faut jamais étiqueter un pianiste dans un répertoire donné mais suivre son évolution. Une évolution qui peut être aussi considérable chez les compositeurs ainsi peut-on le mesurer précisément dans la Sonate D960 [....] Schubert n'avait alors que trente-et-un ans. Frédéric d'Oria-Nicolas qui lui en a trente s'approprie cette sonate dans une interprétation très personnelle dont la pulsation originale captive l'auditeur quelle que soit la couleur sonore traversée au fil de cette longue oeuvre d'une grande intériorité. A cette sonate le pianiste a choisi d'ajouter trois transcriptions d'oeuvres de Schubert transcrites par Liszt, un choix qu'il a notamment bien voulu expliquer lors de ses réponses à de nouvelles questions autour de ce disque. Il invite les internautes à en écouter l'une de ces transcriptions : celle du sombre et douloureux lieder transcrit pour piano seul "Der Doppelgänger"....cliquez ici pour lire le texte complet et écouter cet extrait

Rafal Blechacz Sonates

Comme l'explique en anglais le pianiste polonais Rafal Blechacz dans l'EPK présentant son disque(voir vidéo), s'il était naturel pour le lauréat du concours Chopin qu'il est d'enregistrer en premier lieu un disque de ce compositeur, il souhaitait pour ce nouvel album interpréter différents compositeurs et c'est autour du thème "Sonates" qu'il a ainsi pu en réunir trois qui l'ont souvent accompagné : Mozart qui fut au programme de son premier concert public à l'âge de six ans, Haydn qu'il a souvent joué en compétition et Beethoven, dont la sonate qu'il a choisie fut composée à la même époque que celle d'Haydn, et qu'il a aussi présentée lors du concours international de piano Rubinstein dont il a gagné le second prix. Certes ici un programme autour donc de compositeurs d'un autre style et d'une autre période que celle de Chopin, et pourtant Rafal Blechacz, constatant que le mouvement central est souvent le "coeur" d'une oeuvre, "endroit où le compositeur saisit l'occasion de traduire les sons en tout ce qui habite les régions les plus profondes de son âme", s'interroge dans le livret accompagnant le disque : " Est-ce à dire que nous avons ici affaire à des oeuvres romantiques ?...cliquez ici pour lire la suite et voir deux vidéos

Paris Sketches Franck Avitabile

Après deux récents disques en piano solo, le pianiste Franck Avitabile revient de nouveau dans un enregistrement en trio. Formation qu'il avait déjà expérimentée dans ses disques plus anciens mais il est cette fois entouré de deux musiciens autant habitués des scènes de la pop musique que du jazz. Ainsi Manu Katché certes réputé pour dénicher les Nouvelles Stars... mais surtout pour ces talents de batteur dont l'énergie et a finesse de jeu sont fort appréciées. Qualités qui s'associent en bon équilibre avec la sonorité chaleureuse du bassiste Pino Palladino qui lui a notamment travaillé avec Elton John, Eric Clapton... Avec cette rythmique solide et discrète à la fois Franck Avitabile offre ici un album fort original, où domine cette belle couleur "avitabiléenne", couleur unique nuancées de multiples voix, qu'il tient en partie de son travail sur... la musique classique confiait-il dans un précédent interview. Couleur exaltée par cette nouvelle rencontre avec des musiciens d'un monde moderne, ainsi d'une vivacité triplée dans un très remarquable "Three colours" ou d'une beauté lumineuse dans une splendide "Sun Waltz" qui fait merveilleusement danser la lumière des rayons du soleil dans la tête des auditeurs ... Franck Avitabile a bien voulu livrer une part des secrets de ce nouvel enregistrement en répondant à quelques questions...cliquez ici pour lire la suite

Beethoven Sonates et Symphonies Giovanni Bellucci

Le pianiste italien Giovanni Bellucci poursuit son "long voyage" de la réalisation d'une intégrale des trente-deux sonates de Beethoven couplées avec les neuf symphonies de ce même compositeur transcrites au piano par Liszt par un troisième volume qui cette fois ne comporte que des sonates ce dont il ne faut pas s'étonner puisque cette intégrale devrait se réaliser en une quinzaine de disques. S'il ne contient pas de symphonie cet enregistrement renferme la sonate "Hammerklavier" célèbre pour sa dimension tant en durée que musicale[....]Que cette sonate célèbre aussi pour ses dépassements des possibilités sonores de l'instrument [...] ne fasse cependant pas ombrage aux deux autres contenues dans ce programme qui permet cette fois de faire mesurer trois "âmes artistiques" beethovenniennes en ajoutant à l' "expérimentale et ésotétrique" la "juvénile " avec la sonate n°6, qui d'ailleurs tout comme la sonate Hammerklavier contient une étonnante forme fuguée en son Final, et l'âme "héroïque" dans la sonate n°26 "Les adieux" inspirée des guerres napoléonniennes[...] Des âmes et sentiments opposés que le pianiste Giovanni Bellucci nous fait partager avec une grande intensité ! Il a également bien voulu répondre à d'autres questions au sujet de ce disque...cliquez ici pour lire l'article complet et en entendre un extrait

Bach Préludes Fugues et Chorals Edna Stern

Après un disque consacré à Schumann, la pianiste Edna Stern revient à Bach dans un nouveau programme, où cette fois elle veut, et réussit pleinement, à rendre compte de la vocalité instrumentale dans l'oeuvre pour clavier de ce compositeur. Un programme au travers duquel elle raconte une histoire telle celles des cantates avec différents palliers d'élévations : luttes, douleurs puis sérénité.
Adepte de l'utilisation de la pédale pour l'interprétation des oeuvres de Bach, ce qui n'est pas le cas de tous les pianistes, Edna Stern fait vibrer avec une précision savamment dosée les cordes de son piano telles les cordes vocales d'une chanteuse ou d'un ensemble orchestral et parvient ainsi à émouvoir les auditeurs dans ce beau programme constitué certes d'une sélection de chorals, mais aussi de préludes et fugues du Clavier bien tempéré qui n'ont plus rien de"simples" exercices pour les doigts mais dont elle exalte les différentes voix dans des nuances clairement contrastées ainsi pouvez vous le découvrir dans le magnifique prélude n°10 du premier recueil du clavier tempéré diffusé dans cette page d'où sort une mélodie extrèmement touchante. Celui-ci est suivi de sa fugue où l'on peut aisément distinguer deux voix. Edna Stern a bien voulu répondre à quelques questions autour de ce disque...cliquez ici pour lire la suite et écouter deux extraits.

Songs from the last century

Guillaume de Chassy et Daniel Yvinec qui signent là leur troisième disque ensemble sous le label Bee jazz se sont isolés une semaine dans une maison au bord de l'océan atlantique pour éprouver quelques 150 chansons qui ont marqué le vingtième siècle provenant tant du patrimoine européen qu'anglo-saxon, et n'en conserver qu'une petite sélection. Derrière le joli visage de cette enfant symbolisant la jeunesse de ce répertoire figure quatorze de ces chansons, qu'ils ont enregistrés... de l'autre côté de l'Atlantique sans répétition préalable avec le réputé batteur Paul Motian et l'apprécié crooner Mark Murphy dont Ella Fitzgerald disait "il est mon égal" . Ce dernier en fait ne chante que quatre de ces titres, le chant étant avant tout instrumental et certes pianistique mais pas seulement Guillaume de Chassy offrant encore de très belles mélodies savamment mesurées dans lesquelles Daniel Yvinec et Paul Motian s'insèrent avec talent pour partager ce répertoire effectivement récent où Paul Mc Cartney croise Paul Simon, Neil Young, Prince, Gershwin...pour citer les plus célèbres. Guillaume de Chassy a bien voulu répondre à quelques questions autour de cet enregistrement...cliquez ici pour lire la suite

Pierre Froment Schumann et Brahms

Ces deux disques enregistrés entre 2006 et 2008 ont été réalisés par un label rennais, Forgotten Records. Celui-ci se propose de mettre à la disposition des mélomanes des enregistrements devenus inaccessibles et de laisser mémoire de l'interprétation de musiciens du passé. Dans son travail de recherche, il a ainsi fait surgir de l'oubli des disques de Jacqueline Eymar, Albert Ferber aujourd'hui disparus… et ceux d'un pianiste heureusement toujours parmi nous : Pierre Froment. Né en 1937, Pierre Froment a été élève au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, où il a obtenu cinq premiers prix. Il a suivi pendant plusieurs années l'enseignement d'Alfred Cortot en Suisse et à Paris et a donné des concerts dans plusieurs pays d'Europe et en particulier en Allemagne. Il a fait une longue carrière de pédagogue, enseignant à l'Ecole Normale de Musique de Paris, au Conservatoire d'Angers et au Conservatoire de Rennes, où, en collaboration avec son épouse, Eliane Froment, il a formé des générations d'élèves parmi lesquels Romain Hervé et Vanessa Wagner....cliquez ici pour lire la suite et en écouter deux extraits

Hélène de Montgeroult Nicolas Stavy

L'oeuvre de la compositrice méconnue Hélène de Montgeroult s'étale sur une période d'une vingtaine d'année entre 1788 et 1812, se terminant donc deux ans avant la naissance de Chopin et pourtant le musicologue Jérome Dorival qui a consacré plus de dix ans de sa vie à faire des recherches sur cette compositrice explique dans le livret qui accompagne ce disque que l'aspect le plus surprenant de la musique d'Hélène de Montgeroult, qui ne peut guère s'expliquer que par son génie personnnel, c'est sa modernité dans un répertoire qui annonce le romantisme. Modernité qui n'a pas échappé non plus au pianiste Nicolas Stavy qui précisément après un disque consacré à Chopin a choisi d'enregistrer des oeuvres de cette compositrice pour le label Hortus et nous fait découvrir avec talent la force expressive de ces pièces au caractère poétique et passionné effectivement digne des plus grands compositeurs romantiques. Celui-ci a bien voulu répondre à quelques questions afin de nous faire partager son intérêt pour l'oeuvre de cette compositrice qui a écrit, essentiellement pour le piano, plus de 600 pages de musique...cliquez ici pour lire la suite et écouter un extrait 

Busoni Enescu Cédric Pescia Nurit Stark

Après un disque "Folies françaises", qui a été l'occasion de découvrir il y a quelques mois le pianiste franco-suisse Cédric Pescia, ayant auparavant enregistré" les Variations Goldberg" de Bach et un double album d'oeuvres de Schumann, c'est un nouvel enregistrement également paru chez le label Claves qui permet de le retrouver pour la première fois avec la violoniste israélienne Nurit Stark dans un répertoire original du compositeur italien Ferruccio Busoni, réputé comme pianiste virtuose et du compositeur roumain, George Enescu, réputé quant à lui comme violoniste virtuose. Le premier nommera son oeuvre "Sonate pour piano et violon" alors que le second à l'opposé considèrera sa propre sonate "pour violon et piano" mais en fait quel qu'en soit le titre chacune de ces oeuvres respecte l'équilibre des deux instruments et le pianiste Cédric Pescia qui a bien voulu répondre à quelques questions au sujet de ce disque confie apprécier tout autant de jouer l'une ou l'autre....cliquez ici pour lire la suite et en écouter un extrait

Elisso Bolkvadze Récital Festival Michel Sogny

La pianiste d'origine géorgienne Elisso Bolkvadze est régulièrement invitée par le compositeur et pianiste Michel Sogny au festival qu'il organise chaque année depuis 2004. Rien d'étonnant en cela quand on sait que la lauréate de nombreux concours dont le concours Marguerite Long a travaillé après ses études au conservatoire de Tbilissi sous la direction de Michel Sogny, également fondateur d'une académie. Cet enregistrement a eu lieu au Chateau de Coppet, un des lieux où se produit le festival Michel Sogny, situé sur les bords du lac Léman . Pour ce récital qui a eu lieu le 18 août 2007 Elisso Bolkvadze a choisi un programme varié qu'elle offre dans une interprétation d'une grande vivacité et avec de belles nuances sonores. Elle interprète notamment une splendide oeuvre de Michel Sogny riche en sonorités et à découvrir absolument pour vivre d'intenses émotions durant près de vingt quatre minutes. Son titre "Dérive" vous laisse déjà en imaginer les multiples rebondissements. Mais la sonate de Mozart et la sonate de Beethoven, qu'elle a sélectionnées présentent aussi des atmosphères très changeantes. Elle a bien voulu répondre à quelques questions autour de ce disque...cliquez ici pour lire la suite et en écouter un extrait

Sonates Haydn Zhu Xiao Mei

Certes le nom de la pianiste Zhu Xiao Mei est plutôt attaché à celui de Bach cependant ce n'est pas le premier recueil du Clavier bien tempéré qu'elle a cette fois choisi d'enregistrer mais des oeuvres de Haydn, un compositeur qu'elle a aussi beaucoup joué dans sa jeunesse explique-t-elle dans l'interview qui accompagne ce cd . Peut-être avait-elle envie de s'évader vers un répertoire plus gai car elle déclare "Nous avons besoin de compositeurs comme Haydn qui écrivent pour le plaisir de l'auditeur, qui aiment la vie, la gaieté , le soleil " citant elle-même une phrase de Haydn qui l'a beaucoup touchée dans laquelle il dit qu'il compose de la musique "pour que l'homme fatigué, épuisé ou accablé par ses affaires puissent profiter de quelques moments et de délassement" ....cliquez ici pour lire la suite et en écouter un extrait

Philippe Le Baraillec Trio Invisible Wound

Telle une "Invisible wound"(blessure invisible), la musique intérieure et émouvante du nouveau disque du pianiste Philippe Le Baraillec qui sort plus de douze ans après son précédent disque "Echoes from my room" dévoile la sensibilité d'un pianiste d'essence poétique et aux mélodies prenantes. Les deux musiciens qui l'accompagnent en belle symbiose avec cette fragilité le soutiennent avec délicatesse et contribuent avec talent à la beauté de cette musique. Celui-ci a bien voulu répondre à quelques questions pour présenter son parcours et sa musique...cliquez ici pour lire la suite

Bachianas et Transcriptions David Bismuth

Après deux disques consacrés chacun à deux compositeurs, le pianiste David Bismuth publie toujours chez le label Ameson ce nouvel enregistrement conçu cette fois comme un hommage à un seul compositeur : Jean-Sébastien Bach mais à travers le regard que d'autres compositeurs ont porté sur sa musique, de l'époque romantique jusqu'à nos jours, et même jusqu'à très récemment puisqu'il a demandé à cette occasion au compositeur Karol Beffa de réaliser une transcription. Son disque comporte ainsi plusieurs transcriptions pour le piano d'œuvres composées originellement pour orchestre ou groupe d'instruments et d'autre part des oeuvres directement inspirées par la musique de Bach ou les 4 lettres de son nom : B.A.C.H. David Bismuth offre ce programme qui alterne des oeuvres sobres et transparentes avec des pièces riche en polyphonie dans une interprétation toujours d'une très belle clarté sonore. Il a bien voulu répondre à quelques questions autour de ce disque...cliquez ici pour lire la suite et écouter un extrait

Edvard Grieg Emmanuelle Bertrand Pascal Amoyel

Le compositeur Edvard Grieg(1843-1907) a composé peu d'oeuvres de musique de chambre, parmi celles-ci une seule sonate pour violoncelle et piano. Cette sonate s'imposait naturellement à la violoncelliste Emmanuelle Bertrand et au pianiste Pascal Amoyel après leurs disques consacrés à Alkan, Liszt, Reger, Strauss, St Saëns , Bloch et Olivier Greif parus également chez Harmonia Mundi. Ainsi Emmanuelle Bertrand précise-t-elle dans le livret accompagnant le disque : " C'est l'une des plus monumentale de notre répertoire. Mais si j'ai un attachement particulier pour cette oeuvre, c'est surtout pour la force d'expression qu'elle dégage . Le premier mouvement allegro agitato est d'emblé immergé dans la passion, plein de fièvre et instable. Son deuxième thème, Molto più tranquillo, apporte un apaisement momentané mais la coda emporte à nouveau tout sur son passage Prestissimo dans une dernière montée de la tension"...cliquez ici pour lire la suite et écouter un extrait

Schumann Emmanuelle Swiercz

Alors que dans son précédent disque consacré à Rachmaninov la pianiste Emmanuelle Swiercz avait choisi un programme opposant au gigantisme des variations les miniatures des préludes composés au même moment, c'est pour ce disque Schumann une nouvelle opposition qui a guidé son choix, proposant ici une oeuvre assez méconnue : Bunte Blätter, face à une oeuvre célèbre : Carnaval, oeuvres qui d'ailleurs elle-même met en opposition des pièces aux caractères très contrastées. Un programme qui permet d'apprécier de nouveau la sensibilité et l'assurance de son jeu que ce soit dans la poésie ou l'énergie tourbillonnante ainsi peut-on le mesurer dans les deux extraits en écoute dans cette page. Emmanuelle Swiercz a bien voulu répondre à quelques questions autour de ce disque...cliquez ici
pour lire la suite et écouter deux extraits

Share Baptiste Trotignon

Après le succès de ses deux albums solo parus en 2003 et 2005, et après différents albums en co-leader, le pianiste Baptiste Trotignon revient cette fois à la tête d'une formation à géométrie variable avec nombreux musiciens américains pour le plaisir du partage de la musique en duo, en trio, en quartet et quintet. Avec une telle variété de formes le plaisir de l'auditeur est total : ce "Partage" harmonieux multipliant en fait les couleurs musicales pour preuve un splendide duo... "Blue", et de "First song" à "Vibe" qui ouvre et clôture magnifiquement cet album de onze titres nul doute que chacun appréciera les multiples climats offerts par cette traversée musicale outre atlantique. Baptiste Trotignon a bien voulu répondre à quelques questions autour de son disque  :...cliquez ici pour lire la suite

Rachmaninov Moussorgski Lovro Pogorelich

Après un disque d'oeuvres de Liszt, le pianiste Lovro Pogorelich revient avec un nouvel enregistrement paraissant également chez le label Intrada, dans un programme à la mesure de ses larges et puissantes mains. Celui-ci regroupe des oeuvres de deux compositeurs russes qu'il a l'habitude de jouer en concert. Si les "Tableaux d'une exposition" de Moussorgski tout comme les Préludes de Rachmaninov sont réputés pour la difficulté de leur exécution, Lovro Pogorelich montre par ses réponses aux questions qui suivent que là ne fût pas sa principale préoccupation. Il est vrai qu'il a déjà démontré un son orchestral et coloré dans son précédent disque de Liszt, qu'il renouvelle semble-t-il sans peine dans "Les Tableaux d'une exposition" de Moussorgski. Quant aux diverses difficultés techniques contenues dans les Préludes de Rachmaninov, la sélection qu'il a faite permet encore d'apprécier la sonorité nuancée mais aussi la fluidité admirable de son jeu ainsi peut-on le mesurer dans le Prélude op. 23 n° 7 en écoute durant le mois de janvier 2009....cliquez ici pour lire la suite et écouter un extrait 

Retour disques du moment...cliquez ici
Autres disques présentés auparavant...9,8,7,6,5,4,3 ,2,1,

Retour nouveautés sur le site ... cliquez ici  
Archives51,50,49,48,47, 46,45444342,41,40,39,38,37,36,35,
34,33,32,31,30,29,28,27,26,25,24, 23,22,21,20,19,18,17,16,15,14,
13,12,11,10,9,8,7,6,5,4,3,2,1

 

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu


Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano
sur    









Partagez cette page !



Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs... pour mieux naviguer sur le site
Actualité quotidienne du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cartes de voeux
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête des pères
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts pianistes
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano

forum piano
livres biographies compositeurs et pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

 

Piano bleu : le site des amateurs de piano