Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Précédents Disques du moment

Archives de l'article le plus récent au moins récent

Brahms Sonate et Variations pour deux pianos JUDE HEISSER

Marie-Josèphe Jude et Jean-François Heisser jouent ensemble depuis longtemps, et ont déjà enregistré des oeuvres pour quatre mains de Brahms, un des compositeurs de prédilection de Marie-Josèphe Jude dont le répertoire s'est essentiellement porté sur la musique romantique allemande et qui poursuit ainsi son intégrale Brahms, puisque 5 volumes sont déjà parus ainsi que les Sonates pour piano et alto, (associées aux Marchenbilder op. 113 de Schumann) avec la complicité de Youri Gandelsmann. C'est également un compositeur dont le pianiste Jean-François Heisser a aussi eu l'occasion de jouer nombreuses oeuvres. Les deux pianistes ont de nouveau réuni leurs talents, cette fois en face à face sur deux pianos pour offrir ce nouveau disque, paru chez le label Lyrinx, qui réunit deux chefs d’œuvre de Brahms : la Sonate pour 2 pianos, qui est en fait la transcription du Quintette pour deux violons, alto et violoncelle, et les Variations sur un thème de Haydn qui a l'inverse fut composée avant une version orchestrale... "L'intérêt de réunir ces deux œuvres est de montrer le travail d'un compositeur qui transcrit lui-même sa musique dans tous les sens : du piano vers l'orchestre (ou formation de cordes) et vice-versa." explique Jean-François Heisser qui a bien voulu se joindre à Marie-Josèphe Jude pour répondre à quelques questions au sujet de ce disque....cliquez ici pour lire la suite

 

BILL Jérémie Ternoy Trio

Quatre ans après le précédent "BLOC" , ce nouveau disque "BILL" du Jérémie Ternoy Trio permet de découvrir l'évolution de la musique de ce groupe récompensé lors du concours de jazz à la défense en 2003 et qui a remporté le Rezzo Jazz à Vienne en 2006, sélection en 2008 dans le programme jazz migration de l'Afijma, formation qui ne joue pas aussi souvent sur les scènes de jazz que laisserait l'espérer de telles récompenses , en partie parce que le pianiste Jérémie Ternoy participe à de nombreux projets d'esthétiques différentes.
C'est une musique également d'une esthétique assez différente de celle du précédent disque qui est ici offerte : "une musique plus suggestive chargée d'espaces et de respirations traversés par un jeu musical fin et poétique"... musique dont "chaque morceau est construit sur un motif répétitif qui tourne en rond", explique le pianiste qui a bien voulu répondre à nombreuses questions sur son parcours et au sujet de cet album. Jérémie Ternoy confie également qu'il a pour habitude de composer très tôt le matin, il n'est pas impossible que cette heure de tranquillité ne soit pas étrangère au calme de nombreuses d'entre elles...cliquez ici pour lire la suite et écouter des extraits

CHOPIN Préludes SCRIABINE Sonate Beatrice Rana PIANO

La pianiste italienne Beatrice Rana est la plus jeune lauréate du prestigieux Concours Musical International de Montréal dont elle a remporté en 2011, à l'âge de 18 ans seulement, le Premier Prix ainsi que tous les prix spéciaux... ce qui confie-t-elle à l'occasion d'un petit entretien exclusif en anglais (voir ci-dessous sa traduction) a été pour elle un "grand choc" qui a changé sa vie. Effectivement on peut constater que depuis la jeune fille timide que l'on pouvait voir déclarer dans sa vidéo de présentation à ce concours en 2012 qu'elle attendrait la fin du monde mais en espérant que la prédilection maya soit fausse et en profitant de la musique... a grandement mûri, éblouissant le jury du concours et la presse canadienne lors des épreuves puis depuis grâce à ce prix qui lui a permis aussi de donner nombreux concerts qui lui ont aussi valu nombreux éloges, dont certains en France. De même avec ce disque qui parait sous le label canadien Atma, l'une des autres récompenses de ce concours qui nous permet de découvrir la sensibilité de cette pianiste qui a bien l'intention de nous faire partager sa passion pour la musique encore de longues années : son agenda de concerts de 2013 est déjà bien rempli alors qu'elle continuera en parallèle de se perfectionner à la Hochschuhle de Hanovre ! Beatrice Rana a choisi d'enregistrer les Préludes de Chopin et la 2e Sonate de Scriabine, regroupement original mais qui s'explique par le fait que Scriabine est un compositeur dont les premières oeuvres découlent directement de celles de Chopin... cliquez ici pour lire la suite dont un entretien avec la pianiste et écouter un extrait

Maurice Emmanuel Sonatines Laurent Wagschal PIANO

Il est surprenant de constater que les éditeurs ont souvent tendance à considérer les DVD qui accompagnent les disques comme de simple "Bonus" alors qu'ils sont souvent essentiels à la compréhension de la musique enregistrée sur le disque qu'ils accompagnent... En l'occurrence celui de cet album de la seule musique pour piano publiée par Maurice Emmanuel (car il déchira nombre de compositions les jugeant pas assez originales et seules sont restées ces six sonatines) s'avère indispensable pour mieux comprendre la musique du compositeur Maurice Emmanuel, interprétée par le pianiste Laurent Wagschal qui une fois encore nous permet de découvrir l'oeuvre pour piano d'un compositeur français injustement méconnu. Un double album qui mériterait toutes les récompenses pour tout ce qu'il apporte tant par la musique que les propos et images ! Film indispensable en effet d'autant plus que l'une des causes possibles à la méconnaissance de l'oeuvre de ce musicien plus que complet ( musicologue, helléniste , pédagogue, compositeur...) est probablement son érudition... cliquez ici pour lire la suite dont un entretien avec Laurent Wagschal, écouter un extrait et voir une vidéo

Serge Prokofiev Varduhi Yeritsyan PIANO

Née en Arménie et vivant en France depuis l’âge de vingt ans, Varduhi Yeritsyan par sa double culture héritée de grands maîtres comme Brigitte Engerer, Vladimir Krainev, Msitslav Rostropovitch, Denis Pascal ou Claire Désert , est l'une des spécialistes du répertoire russe sans pour autant négliger d'autres répertoires et ce jeudi 29 novembre 2012 et le lendemain elle jouera au TNB de Rennes avec l'Orchestre de Bretagne dans le cadre d'Orchestre en fête le bassoniste virtuose et chef d'orchestre Pascal Gallois qui a construit un programme France/Hongrie a demandé à la pianiste de se joindre à lui et l’Orchestre pour un programme Liszt, Sains-Saens, Bartok. Son disque sorti chez le label Maestria Records en mai 2012 grâce au soutien de la fondation Jean-Luc Lagardère dont elle a été lauréate en 2010 est consacré par contre à un compositeur russe : Prokofiev, compositeur dont la musique, confie la pianiste à l'occasion d'un entretien, est " une sorte de langue maternelle" pour elle...cliquez ici pour lire la suite et écouter nombreux extraits !

Regards Didier Castell Jacomin PIANO

Didier Castell-Jacomin donnera un concert ce samedi 24 novembre à la Fondation Dosne-Thiers, Paris 9ème, un concert de lancement officiel à Paris de son CD "Regards" . Par ce disque le pianiste a voulu donner son Regard sur des "femmes d'exception avec tout le "Respect" que je leur porte, qu'elles n'ont pas forcément eu a leurs époques respectives." explique-t-il à l'occasion d'un nouvel entretien à lire ci-dessous. Coïncidence ce concert a aussi lieu, deux jours après la Sainte Cécile et l'auteur du livret de ce disque, Eric Journel, constate : "Le fait que Cécile, décapitée en 232, soit devenue la « Sainte patronne » des musiciens, compositeurs ou interprètes, n'a pas pour autant favorisé la reconnaissance universelle d'un savoir-faire créateur et musical féminin. Très longtemps, les musiciennes occidentales vont souffrir d'un obscurantisme certain, résumé par cette sentence sans appel prononcée par le père de l'un de nos plus grands talents français, Cécile Chaminade : "Dans la bourgeoisie, les filles sont destinées à être épouses et mères » ; sous-entendu : pas musiciennes."... Autre coïncidence : le lendemain de ce concert, a lieu la Journée Internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes...cliquez ici pour lire la suite et écouter un extrait

Visions Fugitives Stephan Oliva PIANO Jean Marc Foltz CLARINETTES

Il n'est pas impossible que les musiciens soient actuellement particulièrement sensibles à la nature, ou que les arbres se prêtent bien à l'illustration de la musique car voici un autre disque avec un très beau livret de près d'une trentaine de pages ne comprenant que des illustrations d'arbres, de très beaux arbres imaginés par Emmanuel Guibert qui, hormis des arbres ensanglantés de rouge ont le plus souvent, des feuilles de couleur noire, vert, ou ...bleue et se dressent dans un ciel bleu ou au bord d'un eau bleue ! Une couleur et un univers qui sied particulièrement à l'univers poétique du pianiste Stephan Oliva et du clarinettiste Jean-Marc Foltz, duo que l'on avait pu découvrir lors d'un précédent enregistrement : "Pandore" paru en 2008, ces deux musiciens jouent ensemble depuis plus d'une dizaine d'années et l'on peut aussi les trouver dans différents enregistrements de formations plus nombreuses. Ce nouveau projet résulte d'une remarque qui a souvent été faite à leur duo confie Stephan Oliva à l'occasion d'un nouvel entretien à lire ci-dessous : "on nous a toujours fait remarquer, dans nos concert, que notre duo sonnait comme de la musique de chambre. C'est donc tout naturellement que nous en sommes venu à inclure des pièces écrites et à jouer sans sonorisation, sur le mode du " récital " ....cliquez ici pour lire la suite et voir une vidéo 

RACHMANINOV Préludes GUILLAUME VINCENT PIANO

Depuis qu'il a remporté le troisième prix du concours Long Thibaud en 2009, le pianiste Guillaume Vincent a été nommé "Révélation classique" par l'Adami en 2010 et a obtenu le prix "Fondation Safran" en 2012 et est désormais régulièrement invité par de nombreux festivals en France et dans le monde entier pour se produire en solo et avec orchestre. Et ce disque ( un double disque en fait ) qui parait chez le label Naïve est son premier album. Il a choisi d'enregistrer l'intégrale des préludes de Rachmaninov, un compositeur qui confirme -t-il à l'occasion d'un nouvel entretien a "une place privilégiée dans son coeur", un compositeur dont la musique dit-il aussi lui correspond le mieux....cliquez ici pour lire la suite, écouter un extrait et voir une vidéo

LATINALMA Jean Pierre MAS PIANO

Si l'actualité musicale de ses derniers mois montre que la musique d'Amérique latine semble connaître actuellement un regain d'intérêt, que ce soit dans le domaine de la variété du classique ou du jazz, le pianiste catalan Jean-Pierre Mas a toujours eu l'âme latine, pas seulement "juste avant", pendant ou "juste après" son disque "(H)ombre" paru il y a quelques années, mais depuis son enfance, et il avait déjà choisi ce titre "pour affirmer cette latinité" déclare-t-il dans l'entretien à lire ci-dessous, une latinité proche de celle du musicien Claude Nougaro passionné de sonorités brésiliennes qui déclarait à son sujet "Dans le clavier miroitant de Jean-Pierre Mas, je reconnais mes reflets". Le pianiste y partageait un très beau duo nostalgique : "Solamente dos veces" avec le bandéoniste argentin Juan José Mosalini dont la participation à ce nouveau disque "Latinalma " ... "lui a paru évidente" . Dans "Latinalma" il partage notamment deux nouveaux duos avec ce musicien qui n'ont rien à envier au précédent : " Si te vas" et "A la sombra de la luna", dédié à Youn Sun Nah. Une chanteuse qui n'est pas présente sur cette enregistrement, par contre deux chanteuses d'Amérique latine y participent dans des chansons distinctes : pour les chants en espagnol Elvita Delgado, chanteuse vénézuélienne ayant fait ses classes dans des revues musicales et , pour les chants en portugais, Sheyla Costa brésilienne revendiquant comme influences Caetono Veloso( l'un des plus populaires musiciens brésiliens) et....Janis Joplin . Chacune a écrit les textes qu'elles interprètent sur une musique originale de Jean-Pierre Mas, Elvita Delgado interprète également la triste et célèbre chanson "Alfonsina y el mar" composée par Ariel Ramirez (paroles de Felix Luna)....cliquez ici pour lire la suite, écouter un extrait et voir une vidéo

MOZART CLEMENTI Aldo Ciccolini PIANO

Lorsque l'on écoute un pianiste d'une certaine maturité (pour ne pas dire d'un certain âge et pourtant les deux ne sont pas forcément liés) tel Aldo Ciccolini qui a 87 ans, et qu'un label vous autorise à en diffuser un extrait il est fréquent qu'un des mouvements lents emporte la préférence, car on y mesure la sagesse acquise par l'interprète au fil des ans et souvent parce qu'ils nous émeuvent au plus haut point. Certes pour ce qui concerne Aldo Ciccolini l'émotion est très souvent, pour ne pas dire toujours, au rendez-vous mais pour ce qui concerne ce second disque Mozart, comme le premier paru l'année dernière chez le même label Dolce Volta, la comparaison de cet enregistrement avec ceux d'autres "jeunes talents" révèle assez curieusement que c'est dans les mouvements les plus rapides que le pianiste ébahit plus que ces jeunes confrères tel par exemple François Dumont qui a enregistré l'intégrale des sonates et dont l'on ne peut que recommander encore d'écouter par exemple l'adagio de la sonate KV332. Oui Aldo Ciccolini ébahit, c'est le mot ou stupéfie comme vous voulez, ou laisse les autres sur place dans les mouvements plus rapides... comme si magiquement ses doigts lui donnaient une liberté de mouvement et une puissance expressive que nul autre ne possède. Ainsi vous pourrez écouter plus bas dans cette page non pas le bel adagio de la sonate KV 332 mais l'allegro. A l'occasion de son précédent disque Mozart , Aldo Ciccolini déclarait " Mozart me fait du bien !" ...Effectivement on veut bien le croire, que de rebondissements et quelle vitalité dans ce mouvement rapide, comme d'autres d'ailleurs qui auraient tout aussi bien pu être sélectionnés, des mouvements rapides dans lesquels il ne choisit pas de jouer plus vite que d'autres interprètes mais privilégie la clarté et la logique les offrant dans une puissance expressive absolument éblouissante ! Cette fois Aldo Ciccolini a choisi d'incorporer entre trois oeuvres de Mozart une sonate de Clémenti...cliquez ici pour lire la suite et écouter l'extrait

Histoire de BABAR Natalie Dessay et Shani Diluka PIANO

Voilà un nouveau livre disque publié par les éditions Didier Jeunesse et destiné aux très jeunes enfants qui devrait plaire tout autant à leurs parents et grand-parents qui ont connu dans leur jeunesse l'histoire de Babar car celle-ci paraît pour la première fois dans son édition originale complète et en grand format, accompagnée de la musique au piano que composa Francis Poulenc en 1940 pour sa nièce âgée de 4 ans qui trouvant ennuyeux ce qu'il jouait lui demanda de jouer son album de Babar... Ce qu'il fit en improvisant au gré des images et des aventures. Le texte de Jean de Brunhoff est ici repris dans son intégralité pour la première fois, Francis Poulenc avait annoté sur sa partition quelques aménagements et inversions. Ceux-ci sont respectés sur le disque par contre Natalie Dessay lit également l'épisode du grand magasin que Poulenc n'avait pas retenu, magasin où l'auditeur suit aussi volontiers l'enthousiaste chanteuse lyrique plus connue pour ses interprétations dans les plus grands opéras et qui a déjà utilisé ses talents d'interprètes pour raconter des contes musicaux. Enthousiasme mais aussi douceur car l'histoire, tout comme la musique très évocatrice, interprétée au piano par Shani Diluka, exigent ses qualités et bien d'autres au fil de l'histoire attendrissante, émouvante, joyeuse et poétique....cliquez ici pour lire la suite et écouter des extraits

Granados Danses espagnoles Guillaume Coppola

Ce lundi 22 octobre 2012 à 20h, le pianiste Guillaume Coppola, donnera un concert au Théâtre de l'Athénée à Paris. Il s'agit du premier concert de la Saison "Les Pianissimes" qui a choisi d'accompagner la sortie du nouveau disque de Guillaume Coppola consacré, après un disque Liszt, à un compositeur qui lui tient aussi particulièrement à coeur depuis longtemps puisque dès son premier entretien pour piano bleu (en 2006) il déclarait son envie d'explorer la musique espagnole et plus particulièrement celle d'Enrique Granados qu'il trouve enivrante. C'est donc désormais chose faite, cette exploration l'a conduit à Barcelone où il a pu recueillir nombreux témoignages et consulter des manuscrits et éditions annotés du compositeur catalan , une exploration si passionnante qu'il en a bien failli rater son avion de retour ainsi le confie-t-il à l'occasion d'un nouvel entretien...cliquez ici pour lire la suite et voir deux vidéos

Fireflies Thomas Enhco Piano et compositions

Dans la famille de Thomas Enhco on est depuis nombreuses générations très artistes et peut-être ne le savez-vous pas mais cette semaine est la semaine... "bleue" ( semaine nationale des personnes âgées et retraitées) dont c'est Gisèle Casadesus, l'arrière-grand-mère du pianiste / violoniste /compositeur , doyenne des comédiennes françaises qui en est la marraine, celle-ci a déclaré :" En me demandant d'être marraine de l'édition 2012 de la Semaine Bleue, vous m'avez beaucoup touchée et j'ai accepté avec plaisir. J'ai bientôt 98 ans et la chance d'être en bonne santé, de pouvoir encore exercer mon métier et d'être très entourée par mes enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants." ... nul doute qu'elle doit être aussi beaucoup touchée par cet album très personnel de son arrière petit fils Thomas Enhco qui sort précisément cette semaine.
Un album dont le musicien signe toutes les compositions (sauf une de Robert Schumann issu des "Scènes d'enfants" : "Traumereï") . Autre coïncidence ... il a choisi, pour être entièrement libre, de co-produire cet enregistrement sous le... "Label Bleu" ! Un label connu pour fait qu'il soutient les jeunes artistes depuis 1986 avant même que Thomas Enhco ne soit né. C'est un disque riche en mélodies, comme il les aime depuis toujours, dans lequel il a mis son âme d'enfant, et plus encore qu'il offre... ainsi déclare-t-il à l'occasion d'un nouvel entretien pour la sortie de ce disque à lire entièrement en... cliquant ici

Balakirev ETSUKO HIROSE Piano

La pianiste japonaise Etsuko Hirose qui vit en France depuis l'âge de quinze ans, est désormais bien connue du public de la Folle journée de Nantes où elle a joué souvent et c'est dans le cadre de celle-ci que ce nouveau disque qui parait chez le label Mirare a été enregistré. Une Folle journée qui en 2012 avait pour thème "Le sacre russe de Rimsky Korsakov à Chostakovitch"... Le compositeur Mily Balakirev (1837-1910) est le fondateur et l'animateur "aussi efficace et dévoué que dictatorial " du Groupe des Cinq, et dont précisément faisait parti Rimsky Korsakov mais Balakirev assez curieusement est aujourd'hui oublié.[...] La vie créatrice de Balakirev fut intense dans ses années de jeunesse pour connaître une éclipse totale dans les années 1870, puis un retour progressif à la créativité après 1880. Ses compositions sont essentiellement centrées sur quelques tonalités de prédilection ainsi celle en si bémol majeur qu'il utilisa dans sa sonate, une sonate qu'il remania plusieurs fois de 1850 à 1905 et d'inspirations multiples explique Etsuko Hirose qui a bien voulu répondre également à quelques questions au sujet de son disque....cliquez ici pour lire l'article complet et écouter un extrait

JOSEPH HAYDN Dernières sonates et Variations Mathieu Dupouy PIANOFORTE

Mathieu Dupouy est un musicien qui se distingue à la fois par sa passion pour le clavecin, le clavicorde, et le pianoforte et par son répertoire sur ces instruments puisqu'il joue indifféremment de la musique baroque, classique mais aussi contemporaine. Ce disque est son troisième disque à paraître chez le label Hérisson dont il est co-producteur. Alors que nombreux pianistes ont enregistré des sonates de Haydn sur piano moderne, c'est sur un pianoforte (Jacob Weinesde 1807) qu'il a logiquement choisi de réaliser son enregistrement des dernières sonates de Haydn, un choix d'instrument viennois qui pourrait cependant surprendre puisque le compositeur réalisa ces sonates lors de sa période dîte "Londonienne" mais le claveciniste/ pianofortiste/clavicordiste qui est aussi l'auteur du livret de son disque explique dans celui-ci que l'on prétend à tord que Haydn, impressionné par la qualité des pianos anglais( qui sont toujours considéré implicitement supérieurs aux instruments viennois puisque leur mécanique est l'ancêtre de notre piano moderne) aurait écrit ses dernières sonates dans un nouveau style typique des ces instruments, le plus significatif étant que Haydn n'utilise pas l'étendue des pianos anglais : Haydn reste à une exception près limité aux 5 octave FA-Fa3 du piano Viennois... Certes tout cela peut sembler bien technique, par contre Mathieu Dupouy qui a bien voulu répondre à quelques questions sur son disque ne remet pas en cause le fait que ces sonates soient différentes des précédédentes...cliquez ici pour lire la suite, écouter un extrait et voir une vidéo

Think Bach Edouard Ferlet

Bien que largement improvisé, c'est un disque piano solo très pensé que le pianiste Edouard Ferlet sort ce mois-ci chez son label Mélisse ainsi le titre de son projet, qui a donné lieu à nombreux concerts en début d'année, était initialement nommé "Upside Bach" (voir vidéo en fin de page) mais le pianiste qui aime les jeux de mots trouvant ce premier " jeu de mot un peu trop tiré par les cheveux" a revu ce titre avec l'aide du pianiste/compositeur anglais Arden Day, ainsi l'explique-t-il à l'occasion d'un nouvel entretien à lire ci-dessous, et c'est donc désormais ce titre mûrement repensé à deux "Think Bach" que porte son projet. Avant lui d'autres musiciens ont déjà réalisé des enregistrements remarquables autour de la musique de Bach[...]Edouard Ferlet quant à lui se distingue en faisant entrer Bach dans ses propres (re)compositions dans un jeu aux règles multiples selon l'oeuvre qu'il explore mais dont il reste toujours maître. Ainsi le pianiste, pousse le jeu très loin non pas en jouant "du" Bach à sa façon mais en jouant "avec" Bach... "Avec" , préposition qui nuance effectivement fortement l'implication du compositeur/improvisateur ... Et de fait Ferlet est nullement un interprète de Bach, même s'il a du apprendre avant par coeur tous les pièces isnpiratrices de ce disque, mais fait entrer la musique de Bach dans ses propres compositions... ce qui demande, vous l'imaginez, de bien penser ce disque en amont (même si la part de composition n'est que de 20 pour cent pour 80 pour cent d'improvisation selon le pianiste)...cliquez ici pour lire la suite, écouter des extraits et voir une vidéo

Daniil Trifonov Tchaïkovsky Concerto No 1 pour piano

Depuis qu'il a remporté le premier prix du concours Tchaïkovsky à Moscou en 2011 le pianiste Daniil Trifonov a eu nombreuses occasions de jouer de nouveau le concerto n°1 de Tchaïkovsky qu'il avait interprété magistralement lors de la finale avec ce même orchestre et sous la direction de Valery Gergiev. Ce disque enregistré quelques mois plus tard en est la suite logique mais certes pas la conclusion puisque Daniil Trifonov a un agenda toujours très chargé et continuera encore de partager cette oeuvre dans nombreux lieux et parfois avec d'autres orchestres et chef d'orchestre ainsi sachez qu'il jouera Salle Pleyel à Paris ce Concerto no1 de Tchaïkovski ( écrit aussi Tchaïkovsky ) avec l'Orchestre Philharmonique de Radio France sous la Direction de Nikolaj Znaider le 19 octobre 2012. Leonid Gakkel auteur du livret (en quatre langues dont le français) indique que ce concerto de Tchaïkovski est le morceau de musique symphonique le plus connu en Russie, et en donne pour raison principale le génie du lyrisme de Tchaïkovski (1840-1893), ses compositions étant souvent empreintes d'une beauté et d'une expressivité irrésistibles, et il précise que l'ampleur remarquable du flux mélodique dans sa musique montre l'inspiration russe de Tchaïkovski même si il est incontestable que sa musique pour piano doit beaucoup à Schumann et Liszt. Un concerto qui ne conquit pas le compositeur russe contemporain de Tchaïkovki Anton Rubinstein à la première écoute mais des qualités qui ont conquis Daniil Trifonov, particulièrement dans l'écoute de son interprétation par le pianiste Van Cliburn, ainsi le confie-t-il dans l'entretien exclusif ci-dessous... cliquez ici pour lire la suite, écouter un extrait et voir une vidéo

Préludes Debussy Philippe Bianconi PIANO

"Debussy lui-même disait : " N'écoutez les conseils de personne, sinon du vent qui passe et vous raconte l'histoire du monde ". Tout est là, je crois. Il faut regarder et écouter la mer, le vent, les nuages….. Il faut s'ouvrir et être à l'écoute de la poésie et de la beauté qui sont en toutes choses en ce monde, et entrer en résonance avec elles, en essayant d'en approcher le mystère, sans jamais espérer parvenir à le résoudre. C'est exactement ce que fait la musique de Debussy. "... Tout est dit ( ou en fait presque rien... ) dans cette nouvelle déclaration du pianiste Philippe Bianconi à l'occasion de la sortie de ce disque, un événement pianistique de la rentrée, certes pas une surprise car l'interprète ne pouvait bien sûr pas manquer de célébrer le cent cinquantième anniversaire de la naissance d'un de ses compositeurs de prédilection, d'ailleurs la carte musicale de nouvel an de piano bleu pour cette année 2012 était illustrée par un de ses enregistrements....cliquez ici pour lire la suite, écouter un extrait et voir une vidéo !

Baptiste Trotignon Song Song Song CHANSONS JAZZ

Ce nouvel album de Baptiste Trotignon qui sortira dans quelques jours chez le label Naïve est l'un des événements de la rentrée car le pianiste qui, en dix ans, a déjà enregistré une dizaine de disques dont la majorité en piano solo ou en trio chez ce label ainsi qu'une compilation de ceux-ci, qui a obtenu le Grand prix du jazz de la SACEM l'année dernière, crée la surprise en ayant choisi cette fois de s'entourer de belles voix d'aujourd'hui pour cet enregistrement dont les titres sont aussi variés que les artistes qui l'accompagnent. Certes l'on avait déjà pu découvrir Baptiste Trotignon aux côtés de Jean Fauque, admirer aussi sa splendide reprise de la chanson "Julia" des Beatles dans son disque "Solo 2" et son récent album "Suite..." se terminait par une reprise d'une chanson américaine du répertoire de Broadway mais le pianiste va plus loin dans ce disque qui marque une nouvelle étape dans son parcours. Baptiste Trotignon a effectivement toujours défendu l'aspect chantant du piano par contre le répertoire de chansons françaises connues qu'il joue au piano seul ("Ne me quitte pas/la javanaise", "ma plus belle histoire d'amour") ou avec d'autres instruments("une petite fille"), et les chansons originales (avec voix) dont il signe toutes les musiques, le confirme encore plus ouvertement comme talentueux mélodiste à l'écriture musicale riche en harmonies issues de multiples styles ainsi outre les chansons françaises : musique afro-américaine , sud-américaine, pop anglaise, musique classique européenne... cliquez ici pour lire la suite dont un nouvel entretien avec le pianiste et écouter des extraits, voir une vidéo

The other side Alessandro Candini PIANO SOLO

Si le mois de mai 2012 a été riche en pianistes jazz à découvrir, le mois de juin l'est aussi, outre les nouvelles sorties de pianistes déjà présents, et voici donc pour clore une série de cinq pianistes découverts au cours de ces deux mois, le pianiste italien compositeur et improvisateur, Alessandro Candini. Un pianiste que l'on peut voir sur youtube interpréter des oeuvres de musique classique car il est diplômé du Conservatoire de Musique Arrigo Boito de Parme et apprécie toujours de jouer également des oeuvres du répertoire classique. La musique l'a conduit à Paris puisque après quelques années de concerts, ayant découvert la création musicale contemporaine et l'univers du jazz français, il décide de s'installer à Paris... Un parcours finalement pas si différent des quatre autres pianistes présentés pour la première fois en mai ou juin 2012 puisque presque tous (quatre ) ont quitté leur pays d'origine ! De là à penser que l'exil ou le voyage sont les meilleures sources d'inspiration des musiciens, il pourrait n'y avoir qu'un pas et pourtant pour ce qui concerne Alessandro Candini ce n'est pas le cas... enfin pas tout à fait. Ainsi vous constaterez dans l'entretien ci-dessous que c'est en fait dans la littérature anglaise , l'art et le cinéma que le pianiste, compositeur et improvisateur, a puisé son inspiration pour improviser les 12 morceaux de ce disque...cliquez ici pour lire la suite et écouter des extraits

Dominique Fillon Trio As it comes PIANO JAZZ

On le sait depuis la sortie de son premier disque jazz "Détours" le Japon est un pays particulier pour le pianiste Dominique Fillon parce que c’est celui de sa belle famille, et sa relation à ce territoire s’est construite petit à petit, nouant toujours plus et toujours plus en avant. En 2009 il y a réalisé une tournée aidée par l’Institut Français. Le coup de foudre a été immédiat et Dominique Fillon savait qu’il s’y passerait beaucoup de choses. Si son précédent disque sorti chez le label Cristal Records nous a conduit à travers les "Americas" celui-ci a connu un grand succès aussi au Japon ce qui lui a permis d’y refaire une nouvelle tournée de plus de deux semaines. Le public de Tokyo, Yokohama, Shizuoka, Fukuoka, Sapporo ou Osaka, était au rendez-vous et le coup de foudre devient alors une belle évidence. Evidence qui va se traduire par une proposition du label japonais Atelier Sawano, pour un album en trio, cet album paru l'année dernière là-bas arrive aujourd'hui en France[...]On le sait aussi depuis la sortie de son premier disque jazz "Détours" pour le pianiste Dominique Fillon "La musique doit toujours raconter une histoire", et celle-ci "se nourrit des autres, les rencontres, les émotions qui s'en dégagent, la nature, les éléments, les souvenirs."... aussi sans doute ne faut-il pas s'étonner, même si cela le surprend lui-même, que pour répondre à cette proposition du label japonais Dominique Fillon constate que "cela se passait très bien" et "la musique venait si vite" ainsi le confie-t-il dans une de ses réponses à nombreuses nouvelles questions à l'occasion de la parution en France de ce disque......cliquez ici pour lire la suite, écouter trois extraits et voir une vidéo

Benjamin Faugloire Project The Diving

Ce disque "The diving" est le second du pianiste Benjamin Faugloire en trio, qui après avoir donné une "Première nouvelle" dans un précédent album paru en 2008 avec les deux mêmes musiciens a cette fois demandé à Denis Frangulian d'échanger sa basse électrique contre une contrebasse plus en adéquation avec sa musique. Une excellente idée car les notes de cet instrument ont une plus belle résonance et surtout une meilleure vibration, et quand on sait, et constate par les compositions originales de ce disque, que la quête du pianiste également compositeur de l'ensemble des neuf morceaux est ... l'émotion, nul doute que cet instrument contribue mieux à toucher l'âme, le trio a acquis ici tous les ingrédients pour offrir une couleur musicale à la hauteur de cette quête !...cliquez ici pour lire la suite, dont un entretien avec le pianiste et écouter des extraits

Beethoven Trios avec piano Trio Wanderer

Si le Trio Wanderer a choisi de fêter ses 25 ans avec l'enregistrement de ce coffret de quatre disques consacré à l'intégrale des trios pour piano de Beethoven qu'ils jouent depuis nombreuses années, quasiment le début de leur carrière , Beethoven qui avait déjà acquis une certaine réputation comme pianiste virtuose et improvisateur lui avait choisi de s'imposer comme compositeur par la publication de trois trios alors qu'il avait aussi 25 ans. Ainsi dans une lettre du 18 juin 1794 , Beethoven, âgé de 24 ans, écrivait à Nikaulaus Simrock, éditeur musical, en ces termes où l'on voit que ce choix est mûrement réfléchi et on mesure déjà sa forte personnalité :"[...]Le fait est que je n'avais aucun désir de publier actuellement des Variations, voulant attendre que des oeuvres de moi plus importantes, et qui doivent paraître sous peu, fussent données au public avant les variations"... en l'occurrence il s'agissait des trois premiers trios pour piano portant donc le numéro d'opus 1 qui furent publiées peu après ...cliquez ici pour lire l'article complet et écouter un extrait

Contemplation Gabriel Zufferey Piano solo

Puisque c'est la fête des mères ce week-end en France, il semble fort à propos de dire en premier lieu pour présenter ce disque que le pianiste Gabriel Zufferey qui a obtenu le “ prix du meilleur espoir au ” Concours international de Piano Jazz Martial Solal (SACEM, Ville de Paris) à l'âge de du Jury ” au "concours de Piano Solo du Montreux Jazz Festival" a eu beaucoup de chance d'avoir une maman, professeur de piano, qui a su user d'ingéniosité pour amener l'enfant qui désirait devenir clown ... derrière un piano : "Elle m'a fait découvrir des clowns tels que Grock ou Dimitri, jouant tous deux de la musique. Je souhaitais apprendre la musique pour être clown, et maintenant je suis musicien ... faisant parfois le pitre à mon instrument !"
Certes à voir le titre et la pochette de son disque ( le premier qu'il enregistre seul après deux disques avec d'autres musiciens) un joli paysage de montagne brumeux encadré d'un bleu ciel couleur réputée pour son caractère apaisant, il est difficile d'imaginer un pianiste aimant faire le "pitre" quoique peut-être proche de Erik Satie, compositeur réputé pour son humour et son ironie, dont il offre un arrangement de la "Gnossienne 3" au caractère mystique, ingénieusement couplée avec "Nardis" de Miles Davis. Le pianiste montre rapidement que, outre de belles plages de "contemplation " ainsi dès le premier titre dans le morceau éponyme composé par McCoy Tyner, ce disque contiendra quelques surprises réjouissantes et inattendues...cliquez ici pour lire la suite et écouter des extraits

Trio Chausson Trios avec piano Chaminade Debussy Lenormand

Les trois musiciens du Trio Chausson ont choisi ce nom lors de sa création en 2001 en référence au compositeur Ernest Chausson, grande figure de la musique française de la fin du 19ème siècle et personnalité qui a beaucoup aidé les jeunes talents, et pour ce nouveau disque ils ont en quelque sorte choisi de revenir à leur origine en construisant le programme de celui-ci autour de trois compositeurs français en référence au nom de leur trio. Les trois musiciens sont cependant partis à la découverte d'un répertoire qu'il ne connaissait pas puisque "oublié" et après avoir déchiffré une quinzaine de trios de différents compositeurs rarement interprétés leur choix s'est unanimement porté sur un trio de Cécile Cheminade et un trio de René Lenormand en complément de celui de Claude Debussy compositeur français dont on entendra certes beaucoup d'oeuvres cette année, année de célébration des sa naissance en 1862, mais dont le trio, une oeuvre de jeunesse composée en 1880 est beaucoup moins connue.Un travail passionnant mais pas toujours simple pour le trio Chausson qui partait donc en "terre inconnue " malgré tout puisque l'un des compositeurs : René Lenormand est quasiment inconnu, ainsi l'explique Boris de Larochelambert, pianiste du trio Chausson, à l'occasion d'un nouvel entretien...cliquez ici pour lire la suite

Round Trips Or Solomon Piano solo

Le pianiste Or Solomon, originaire de Tel aviv, et installé à Paris depuis l'âge de vingt-deux ans, a rompu depuis l'âge de 17 ans avec la musique classique pour se tourner vers le jazz, pourtant les douze morceaux de son disque piano solo pourraient aussi faire penser par leur esprit à des préludes que ce soit de Bach un des rares compositeurs qu'il joue encore parfois pour lui et dont il partage l'art du contrepoint ou de Chopin dans son esprit de révèler un état d'esprit intérieur, ceux de Debussy portant parfois à la rêverie, ceux de Szymanowski pour leur caractère parfois expressionniste ou de Chostakovitch dont il partage parfois l'humour. D'une durée souvent très courte (d'une cinquantaine de secondes à 4 minutes) ses improvisations mériteraient tout autant le nom de préludes parce qu'il les a conçues tels des points de départ à des échanges avec des musiciens et sa musique variée porte en elle des interrogations, sensations, regard sur la nature etc, les titres parlent d'eux mêmes, en fait son champ d'investigation est vaste puisque ouvert sur le monde... cliquez ici pour lire la suite, écouter les extraits et voir les vidéos

Beethoven Sonates Second volume François Frédéric Guy Piano

Le pianiste François-Frédéric Guy a donné à l'arsenal de Metz fin avril 2012 les derniers concerts d'enregistrement de son intégrale des sonates de Beethoven pour le label Zig Zag Territoires mais ce n'est là nullement une fin pour l'interprète passionné par ces sonates qui confirme une fois encore dans un nouvel entretien à l'occasion de la sortie de ce disque (voir ci-dessous) qu'il est toujours prêt à recommencer. Ce nouveau coffret "Volume 2" contient les enregistrements réalisés lors des concerts de décembre 2010 et avril 2011, le dernier volume devant paraître à la fin de l'année. Les douze sonates qu'il contient ont été composées entre 1795 et 1817 et sont de forme différentes de la simple sonatine à la puissante grande sonate innovatrice. Comme vous pouvez le voir dans la liste ci-dessus certaines ont reçu des titres et elles furent souvent les plus appréciées du public ou du moins les plus connues et les plus souvent jouées. Une intégrale est l'occasion pour les auditeurs de (re)découvrir celles parfois négligées à tort, c'est surtout aussi ici l'occasion de poursuivre ce partage auditif de concerts live aux programmes impressionnants. Un coffret à déguster au choix disque par disque ou dans son intégralité pour les amateurs de fortes émotions : passion, tempête, adieux... certes mais sans doute les propos d'un compte rendu paru dans l'Allgemeine musikalishe Zeitung du 1er octobre 1817 au sujet de la sonate opus 101, rapportés par Beate Angelika Kraus, auteur du livret, pourrait s'appliquer pour partie de façon plus générale à ses sonates...cliquez ici pour lire la suite et écouter un extrait

Dans les brouillards JEROME GRANJON Piano

Pour son premier disque en solo le pianiste Jérôme Granjon, membre du Trio Hoboken, qui a notamment pu être remarqué en soliste à Tokyo en 2011 dans son interprétation de l'intégrale des Préludes de Debussy accompagnée d'une conférence, a choisi de réunir le second livre des préludes fini de composer par Debussy il y a exactement un siècle avec plusieurs oeuvres d'autres compositeurs qu'ils aiment aussi particulièrement et dont il a remarqué en les travaillant qu'elles avaient une "affinité secrète" avec ce livre et constaté par la suite qu'elles étaient presque de la même année (autour de 1910-1914).Ainsi l'oeuvre "Dans les brouillards", aussi appelée parfois "Dans les brumes " - mais comme il s'agit de la traduction d'un titre donné par le compositeur tchèque Leos Janacek, admirateur de l'oeuvre de Debussy, on ne chipotera pas pour cette différence même si les scientifiques et marins eux font la différence - dont les pièces très lyriques qui portent toutes un chant en elle qu'il soit suspendu, rêveur, enfantin ou inspiré du folklore morave, et écrites dans une période désespoir."Dans les brouillards" n'a rien à voir avec un phénomène météorologique mais plutôt un errement de douleur...n'est pas si éloignée dans son esprit de "Brouillards" titre français sans contestation possible donné au premier prélude de ce second livre de Debussy comme l'explique le pianiste Jérôme Granjon : "Quand j'interroge ces oeuvres là j'ai l'impression qu'au delà de la description d'un phénomène météorologique il y a là une manière d'interroger l'avenir, de regarder devant soi sans trop savoir où on va"....cliquez ici pour lire la suite, écouter un extraits et voir deux vidéos

Romain Collin The calling PIANISTE JAZZ

Le mois de mai 2012 se promet d'être très très riche en excellents disques de pianistes jazz à découvrir, en fait nombreux méritent d'être "disques du moment" ... est-ce ce que, le fait que, en novembre 2011, le lundi 30 avril a été proclamé « Journée Internationale du Jazz » par l'Unesco contribue à cet essor ? Probablement non car comme le déclarait Irina Bokova, Directrice Générale de l'Unesco « Tout au long de son histoire, le jazz a été un moteur de transformations sociales et positives et l'est encore aujourd'hui. C'est pourquoi l'Unesco a créé la Journée Internationale du Jazz. Depuis ses origines enracinées dans l'esclavage, cette musique a fait entendre sa voix passionnée contre toutes les formes d'oppression. Elle est une langue de liberté qui parle au cœur de toutes les cultures. » ... cette journée n'est donc que juste reconnaissance mais force est de constater l'exceptionnelle qualité de disques de nouveaux pianistes jazz en ce mois de mai... signe d'une époque de renouvellement ? En fait Romain Collin, pianiste né à Cannes mais qui a choisi de vivre à New York depuis une dizaine d'années, n'est pas vraiment ce que l'on peut appeler un "nouveau" pianiste puisqu'il signe ici son second disque, en trio, enregistré à New York....cliquez ici pour lire la suite

Marc Perrenoud Trio Two lost churches Jazz

Après un disque en duo, avec le batteur Sylvain Ghio, sous une pochette jaune, puis un premier disque en trio sous une pochette bleue, voici (enfin !) quatre ans plus tard un nouveau disque du pianiste Marc Perrenoud fidèle à son trio avec lequel il a donné depuis nombreux concerts dans le monde entier . Sous une pochette rouge, toujours peinte par sa tante Mariken Oltheten, la musique de ce disque n'a pas vraiment de couleur dominante si ce n'est que cette fois Marc Perrenoud a "opté pour quelque chose de plus abrasif, plus énergique" explique-t-il à l'occasion d'un nouvel entretien au sujet de ce disque. D'origine suisse et néerlandaise le pianiste Marc Perrenoud revendique un jazz européen fortement influencé par la musique classique et le rock sans renier bien sûr le courant musical américain ce qui donne pour cet enregistrement, qu'il a souhaité différent d'un concert live, huit titres très variés et effectivement plus rythmés que précédemment....cliquez ici pour lire la suite et écouter des extraits

Svetislav BOZIC Byzantin Mosaic Jasmina Kulaglich PIANO

L' illustration antique qui illustre ce disque pourrait laisser à penser que les oeuvres enregistrées sur celui-ci sont anciennes, en fait le compositeur serbe Svetislav Bozic vit toujours et cette illustration est le choix délibéré de la pianiste, également serbe, Jasmina Kulaglich , ainsi explique-t-elle notamment dans l'entretien ci-dessous en complément à celui sur son parcours  : "Cette image présente parfaitement mon engagement à plusieurs niveaux : mon retour aux sources, mais aussi mon credo intérieur quant à l'avenir de l'humanité." Il est vrai aussi que si ce disque comportent des oeuvres d'un compositeur actuel celles-ci sont librement inspirées par la musique byzantine, orientale et traditionnelle de Serbie et Svetislav Bozic relie donc en fait l'ancien avec le présent ainsi que l'Orient et l'Occident ainsi est présenté "Mosaique Byzantine" (titre en français puisque l'éditeur Naxos l'a publié en anglais sur la pochette) enregistrée en première mondiale : "De langage post-impressionniste, influencée par les chants byzantins, des soufis et des moines orthodoxes, elle assemble les musiques d'orient et d'occident. Neuf monastères, situés en Serbie, Macédoine et Grèce, inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO, donnent les titres des pièces de ce cycle. " A chaque titre de pièce est ajouté un commentaire qui donne des précisions quant à son caractère...cliquez ici pour lire la suite, écouter de courts extraits et voir une vidéo

HIP avec le pianiste Vincent Bourgeyx JAZZ

Dans son précédent disque en trio le pianiste Vincent Bourgeyx rencontrait deux musiciens américains, pour ce nouvel enregistrement , qui parait encore chez le label freshsound records, son trio réuni trois musiciens du sud de la France : un bordelais (lui-même), un albigeois (le contrebassiste Pierre Boussaguet) et un niçois (le batteur André Ceccarelli). Outre d'être du sud de la France ces deux musiciens qui l'accompagnent sont également très réputés, comme l'indique d'ailleurs Vincent Bessières qui a écrit le livret du disque :" Deux musiciens que l'on ne présente plus : Pierre Boussaguet , et sa contrebasse tout autant vigoureuse et lyrique, maître adoubé par Ray Brown ; André Ceccarelli et sa batterie des plus attentives, perspicace et caressante , autant que dynamique"... Effectivement de talentueux musiciens pour ce nouveau disque qui comporte pour moitié les propres compositions de Vincent Bourgeyx, que l'on ne présente plus non plus ! ( enfin cliquez sur son nom en bleu au début de l'article pour en savoir plus si vous ne le connaissez pas déjà car c'est un pianiste qui reste très (trop) discret)... et pour l'autre des standards du jazz que le trio dépoussière fort bien - tel le geste soigné du pianiste nettoyant son piano dans la vidéo de présentation plus bas dans cette page - dépoussière... et ensoleille d'une couleur chaude très actuelle, non pas de celle du soleil de midi mais celle d'un coucher de soleil car la musique de Vincent Bourgeyx a un rythme animé à bon escient, sans feu excessif, et porte toujours en elle de très belles mélodies nostalgiques, celles d'un musicien d'une sensibilité sincère (splendides "Françoise", "Renaissance" et "Blue Forest" ) et qui sait aussi s'amuser ainsi dans le remarquable "Shoes now" en oubliant l'angoisse du tourmenté "Kafka's nightmare" suivi d''un très beau, et court, piano solo "Zig-Zag"...cliquez ici pour lire la suite et voir une vidéo

Bonardi Liszt voyageur Emmanuelle Swiercz PIANO

Peut-être vous souvenez-vous du projet de la pianiste Emmanuelle Swiercz et du compositeur Alain Bonardi de réaliser un disque en forme d’hommage à Liszt à l’occasion du bicentenaire de ce compositeur. Au-delà de la commémoration, leur volonté était de s’inspirer des pratiques de réécriture de Liszt en extrapolant à partir de certaines de ses œuvres des prolongements électroniques où s'entremêlent les sonorités originelles et des variations contemporaines. Les internautes étaient appelés à souscrire à ce projet par le site kisskissbankbank. Plus d'une cinquantaine y a souscrit permettant au projet de réussir et ce disque qui vient tout juste de sortir chez le label Intrada après un enregistrement réalisé à l'IRCAM en décembre 2010 est l'heureux aboutissement de ce projet qui a évolué depuis son origine. Aboutissement... Pas tout à fait car une suite est prévue [...]... Patience donc mais ce disque est une étape importante de ce projet ! Le nouveau titre "Liszt voyageur" correspond donc mieux au programme de ce disque puisque Alain Bonardi explique de plus dans le livret que l’ensemble des œuvres de Liszt et de ces pièces s’inscrit dans le thème du voyage : voyage dans l’espace géographique à travers toute l’Europe ; voyage dans le temps, des formes anciennes réactualisées par Liszt aux inspirations contemporaines suscitées par sa musique ; voyage dans l’acoustique du piano et conception de la composition comme déplacement dans l’espace du clavier....cliquez ici pour lire la suite et écouter deux extraits.

Bach Beethoven Liszt et Chopin Jean Muller PIANO

Il sort cette semaine simultanément un DVD et un disque du pianiste Jean Muller. Le DVD enregistré lors d'un concert le 5 octobre 2009 à la Philharmonie de Luxembourg, dont on avait pu découvrir deux extraits ( voir la page sur Jean Muller) permet de voir le pianiste dans un programme de très grande intensité du début à la fin car il comporte des oeuvres majeures de Bach (Variations Goldberg), Beethoven (sonate n°30) et Liszt (Sonate en si mineur) ... un programme très impressionnant pour un seul concert , qualifié à juste titre de "titanesque" , exigeant une grande forme physique et surtout une très grande concentration ainsi peut-on d'ailleurs le voir sur le visage du pianiste, le film offrant multiples prises de vues éloignées et rapprochées sur les mains et le visage comme on ne peut jamais les voir en concert . Les deux sonates sont d'une extrème complexité... [...]Si les "Variations Goldberg ", composé d'une aria et diverses variations ont été écrites "Pour la récréation de l'âme des amateurs ", cette musique qui s'adresse à l'âme la calme et la repose voire la distrait par la richesse de son contenu mais il ne peut être non plus question de repos pour l'interprète, en l'occurence le pianiste Jean Muller qui d'ailleurs en témoigne dans une des questions auxquelles il a bien voulu répondre et dont à le voir sur cet enregistrement l'esprit semble entièrement possédé par la musique qu'il joue et cela d'autant plus qu'il la possède lui-même pleinement jouant toutes ces oeuvres gigantesques sans partition ! ... Oui vraiment très impressionnant et passionnant ! Bravo ! Jean Muller qui a déjà joué en concert et enregistré l'intégralité des sonates de Beethoven à paraître bientôt et consacré un disque à Liszt montre ici combien il maîtrise les oeuvres de ces compositeurs fondamentaux de son répertoire . A ces compositeurs de prédilection s'ajoute Chopin qui a toujours tenu une place de choix dans son répertoire et le disque est quant à lui entièrement consacré à celui-ci avec également à son programme des oeuvres essentielles et intenses...cliquez ici pour lire l'article complet suite, écouter un extrait et voir deux vidéos

TCHAIKOVSKY Ludmila Berlinskaia Arthur Ancelle PIANO

Hasard de dates de sortie ...après un précédent disque du moment avec un duo piano voix, à découvrir ce disque d'un duo piano / piano qui sort chez le label Saphir Productions, et qui est le premier du duo formé par les pianistes Ludmila Berlinskaia et Arthur Ancelle, duo musical et couple marié depuis peu de temps. Ludmila Berlinskaia, fille du violoniste Valentin Berlinsky, fondateur du Quatuor Borodine, a fait ses études musicales à l’institut Gnessine puis au Conservatoire de Moscou et a eu la très grande chance de travailler avec Sviatoslav Richter, celui-ci a été un guide attentif à la liberté artistique et à l’affirmation de la personnalité de Ludmila Berlinskaia, elle a joué avec lui à quatre mains, et été une pianiste privilégiée des productions qu’il dirigeait. A la chute de l'URSS elle a choisi de s'installer en France, où ses qualités de chambristes sont vite reconnues. Outre son activité de concertiste, elle est enseignante, Arthur Ancelle a obtenu précisément son diplôme de concertiste dans la classe de... Ludmila Berlinskaia, dont l’enseignement a été pour lui une révélation, tant il correspond par son intelligence, son universalité, sa créativité, à ce qu’Arthur Ancelle recherchait depuis des années. Celle-ci a trouvé en lui un étudiant absolument ouvert à ce qu’elle avait à transmettre, leur travail commun a nécessairement pris des proportions dépassant largement le cadre strict d’un simple cours de piano... C’est ainsi qu’est créé ce duo de pianos, peu avant qu’ils ne deviennent mari et femme... cliquez ici pour lire la suite et écouter un extrait et voir trois vidéos

Le pianiste Pascal Pistone seul et avec Clémence Savelli PIANO VOIX

Compositeur, directeur d'orchestre, enseignant et musicologue, Pascal Pistone a une double actualité puisque sort sous son label Arte Viva deux disques permettant de découvrir ce musicien sous deux de ses activités : la composition avec ce disque piano : "D'Est en Ouest" (son premier disque seul où il récite également deux textes) et pianiste accompagnateur ainsi que directeur artistique de la chanteuse Clémence Savelli qui a déjà réalisé plusieurs enregistrements avec lui. Deux enregistrements tout à fait en correspondance avec son activité d'enseignant aussi puisque Pascal Pistone est d'une part professeur au CEFEDEM de Bordeaux-Aquitaine où il donne des cours d'Improvisation instrumentale, Analyse musicale, Histoire de la Musique du XXe siècle, Théâtre Musical, Arrangement de Chansons et d'autre part Professeur à l'IREM de Bordeaux (Institut Régional d'Expressions musicales) où il donne des cours de Composition et Arrangement de Chansons. Parmi ses multiples activités l'accompagnement de films muets a aussi une grande place et vous pourrez voir plus bas dans cette page un court-métrage de Pascal Pistone et Clémence Savelli THE LITTLE PIANIST (l'histoire d'un bébé prodige) à partir d'improvisations sur les "Etudes" de Chopin réalisé en 2011. Pour le disque "D'Est en Ouest " Pascal Pistone a pris le parti d'utiliser ses propres compositions écrites vers la fin des années 90 pour tenter de tisser un lien subtil entre deux compositeurs dont l'un est célèbre et né de parents russes mais à vécu aux Etats-Unis : George Gershwin et un compositeur qui tient à rester plus que discret : "mystérieux"...cliquez ici pour lire la suite dont un entretien avec le pianiste Pascal Pistone, écouter des extraits et voir deux vidéos

Prokofiev Oeuvres pour piano Abdel Rahman El Bacha

Toujours dans le cadre de la Folle journée de Nantes consacrée cette année aux compositeurs russes le label Mirare a choisi de faire enregistrer par le pianiste Abdel Rahman el Bacha des pages pour piano composées par Prokofiev entre 1912 et 1917.
Réputé pour avoir joué plusieurs fois l'intégrale des oeuvres de Chopin en concert, Abdel Rahman el Bacha a également reçu dès 1983 le prix de l'académie Charles Cros pour ses premiers enregistrements d'oeuvres de ce compositeur, Prokofiev est aussi déjà très présent dans sa discographie ainsi il a aussi enregistré ses dernières années l'intégrale des concertos de ce compositeur. Le programme réunit des oeuvres qui encadrent d'ailleurs un de ses plus grands chefs d'oeuvres : le second concerto opus 16 explique Frans C.Lemaire auteur du livret précisant que celui-ci a été composé en 1913 mais ne nous est connu que par la restitution faite en 1923, la partition originale ayant été perdue... Pour ce qui concerne plus précisément les oeuvres réunies ici qui correspondent donc à ce que l'on appelle parfois la première période russe de Prokofiev, le compositeur ayant quitté momentanément son pays à partir du 7 mai 1918 pour un séjour en occident, une période considérée comme la plus créative du compositeur....cliquez ici pour lire la suite dont un nouvel entretien avec Abdel Rahman el Bacha et écouter un extrait

Wared Sex Toy Edouard Bineau piano JAZZ

Le pianiste Edouard Bineau avoue avoir un peu hésité à donner à son disque ce titre accrocheur "Sex toy" et c'est vrai que ce titre que l'on imaginerait plus volontiers attribué à de la musique techno répétitive peut d'autant plus interrogé dque l'auteur de son service presse indique : " Dans un monde où se banalisent les satisfactions immédiates et solitaires ; quand le désir n’est plus que la ligne droite qui relie trop vite un point à un autre point et que le plaisir vient s’échouer sur des rivages de sensualité désertés, cinq musiciens se retrouvent et prennent en main leurs instruments : « Wared » se réunit à nouveau pour un second album : « sex toy ». Des compositions originales d’Edouard Bineau mais aussi de Daniel Erdmann et de Gildas Boclé, un vieux blues traditionnel, une chanson de Georges Brassens et de Félix-Hubert Thiéfaine revisités par le quartet et sur lesquels Edouard Bineau nous surprendra parfois avec quelques notes d’harmonica. Plaisir immédiat ? Ou désir renouvelé d’un album qui se dévoile et se délivre un peu plus à chaque écoute ? Quand le jeu cesse d’être un objet mort pour devenir un album sensuel, enivrant et terriblement humain !"... Avec l'excellent saxophoniste Sébastien Texier qui se joint à la formation précédente, sans doute cet album aurait-il pu mériter aussi le titre "Sax boy" à caractère plus humain, car la présence de ce musicien apporte beaucoup à la couleur chaleureuse de ce bel album.
Mais ce titre serait il est vrai trop limitatif car c'est sans hésitation l'album le plus réussi du pianiste Edouard Bineau qui a chaque nouvel opus progresse de façon absolument remarquable, ainsi la nouvelle splendide version du titre "Frédérique" est-elle à son apogée... ce renouvellement est en tout cas un des trésors de ce disque qui en recelle nombreux autres : l'extraordinaire "No way back" ; "Homo Erectus" ou bien sûr le titre éponyme "Sex toy" en fait le deuxième titre de cet album précédé d'un court piano solo "X 1938" avant que le quintet ne prenne place pour les douze autres titres dont vous pouvez découvrir quelques extraits dans la vidéo ci-dessous. Un album où la rythmique originale a aussi une très grande importance aussi ne faut-il pas oublier de citer outre l'autre excellent saxophoniste Daniel Erdmann , Gildas Boclé contrebasse et Arnaud Le Chantre le batteur auxquels ce disque doit aussi un rythme fort enthousiasmant et plus encore notamment leurs propres compositions. Reste à savoir si les musiciens seront six pour le prochain opus ..."Six boys" ?... Quoi qu'il en soit et en attendant il vous restera donc à découvrir les trésors cachés à chaque nouvelle écoute de celui-ci car si c'est le "disque du moment" sur pianobleu.com, comme tous ainsi sélectionnés, il mérite que l'on y revienne souvent. Le pianiste Edouard Bineau a bien voulu répondre à quelques questions au sujet de ce disque...cliquez ici pour lire la suite et voir la vidéo

Johannes Brahms Jonas Vitaud Piano

Le pianiste Jonas Vitaud donnera un récital Brahms le 11 février 2012 à Paris au grand foyer du Théâtre du Châtelet à 20h30 , une excellente occasion de présenter son disque sorti en novembre 2011.
Certes l'on aurait pu s'attendre à ce que Jonas Vitaud qui a travaillé avec nombreux compositeurs contemporains consacre son premier disque en solo à ces compositeurs actuels cependant il aime aussi particulièrement Brahms pour multiples raisons et il doit ses premières émotions musicales à ce compositeur ainsi l'explique-t-il dans l'entretien plus bas dans cette page.[...]Un programme aux multiples couleurs qui permet à son interprète de se révéler dans chacune d'elle, le pianiste Jonas Vitaud qui a notamment été à très bonne école en matière de lyrisme, il accompagnait dans son enfance son premier professeur Andrew Sherwood également contreténor, montre ainsi un jeu très chantant ainsi dans la partie médiane de la Romance de l'opus 118 que vous pourrez écouter plus bas dans cette page, et vous pourrez également apprécier la légèretéde son jeu dans le troisième intermezzo de l'opus 119, toujours lyrique mais demandant en outre une légèreté , bien sûr les professeurs qu'il a ensuite eu ont aussi contribué à la qualité de son jeu et toucher : Brigitte Engerer, Pierre-Laurent Aimard , Christian Ivaldi et bien d'autres : Jean-Claude Raynaud , Thierry Escaich ... et Aldo Ciccolini avec lequel il a eu la chance et l'honneur d'interpréter la Fantaisie en fa mineur de Schubert lors d'un concert. Jonas Vitaud a bien voulu répondre à nombreuses questions au sujet de son disque en complément à celle sur son parcours...cliquez ici pour lire l'article complet et écouter deux extraits

Voyage en Russie Claire Marie Le Guay piano

La pianiste Claire-Marie Le Guay, déjà présente l'année dernière à la Folle Journée de Nantes en tant qu'interprète de Liszt, un de ses compositeurs favoris auxquels elle a consacré plusieurs enregistrements , est également cette année une des "ambassadrices" de la musique russe pour le piano lors de la Folle Journée de Nantes, dont faut-il le rappeler le thème est en 2012 "Le sacre de la musique russe", et parallèlement sort ce disque, son premier disque pour le label Mirare, qui comme son titre l'indique invite à un voyage en Russie, un beau voyage musical qui à travers l'oeuvre des compositeurs du 19ème siècle nous conduit de Saint Pétersbourg à Moscou où ils ont vécu. La Russie où précisément indique l'auteur du livret Rodolphe Bruneau-Boulmier : " Le piano est l'instrument des rois, surtout au 19è siècle ; Rachmaninov, on le sait par le disque, était sans doute le plus grand de tous : virtuose et inspiré, visionnaire et poète. Scriabine, avant de s'abîmer la main droite(d'où le prélude op.9 pour la main gauche), avait prévu d'embrasser la carrière. Seuls Rimski-Korsakov, Borodine et Tchaïkovsky demeurent de bons amateurs au piano, mais n'abandonnent pas, loin de là, la composition pour l'instrument". Effectivement pour ce qui concerne ce dernier compositeur, le récent livre de Jérôme Bastianelli actuellement "Livre du moment" permet de mieux le mesurer, et Claire-Marie Le Guay a choisi pour ce qui le concerne une valse et deux chants sans paroles, c'est l'un d'eux " Chant sans parole en la mineur opus 40 n°6" que vous pourrez écouter plus bas dans cette page. Quant à Rachmaninov et Scriabine, il n'est pas étonnant qu'ils aient dans cette compilation les deux places d'honneur...cliquez ici pour lire la suite dont un entretien avec la pianiste et écouter un extrait
 

Trio Saxiana Laurent Wagschal Piano

A l’occasion de la sortie de leur dernier CD, "créations", paru chez le label Saphir Productions fin 2011, le Trio Saxiana, formation originale avec Anne Lecapelain et Nicolas Prost aux saxophones soprano, alto, ténor et baryton et Laurent Wagschal au piano, propose un récital exceptionnel de musiques d’aujourd’hui, par des compositeurs de renommée tels que Philippe Hersant, Thierry Pécou, Nicolas Bacri, Guillaume Connesson.... Ce disque de trois musiciens au service de la musique de chambre originale est à découvrir absolument. Il offre une musique énergique, brillante et mélancolique. Actuellement le trio Saxiana compte une trentaine de créations dédicacées à son catalogue, donner naisance à de nouvelles oeuvres spécifiquement dédiées à leur formation est en effet ce qui tient le plus à coeur aux musiciens du Trio Saxiana. C'est d'abord en réalisant des transcriptions que le trio s'est consitué un répertoire dans des oeuvres essentiellement du 20ème siècle, les rencontres inattendues avec les compositeurs d'aujourd'hui de générations et d'horizons très variés (néotonalité, minimalisme, musiques populaires et traditionelles, jazz ...) remplacent donc peu à peu les transcriptions dans leurs programmes de concert ainsi la commande et la création de la première oeuvre de ce disque "Nanouk" trio de Thierry Pécou , une oeuvre en trois mouvements, ont eu lieu à l'occasion d'une tournée de concerts en 2007 aux Etats-Unis et reprend les éléments d'une musique commandée par le musée du Louvre pour accompagner le filmmuet "Nanouk l'esquimau" de Robert Flaherty. Une jolie pièce où se rejoigne humour et tendresse. Depuis l'écriture de cette partition , Thierry Pécou a composé diverses pièces pour le saxophone ainsi "Perroquets d’azur" qui n'est par contre que pour Saxophone seul, dédicacée à Nicolas Prost. De même le compositeur Nicolas Bacri a écrit ses premières notes pour le saxophone grâce au trio Saxiana...cliquez ici pour lire la suite et écouter des extraits

Leopold Godowsky Chopin Studies Ivan Ilic PIANO

Le pianiste américain Ivan Ilic que l'on avait pu découvrir à l'occasion de la sortie d'un disque de Préludes de Debussy paru fin 2008 chez le label français Paraty revient avec un nouveau disque édité par ce même label consacré à des oeuvres d'un compositeur beaucoup moins connu, d'ailleurs absent de nombreux dictionnaires musicaux de référence : Leopold Godowsky dont vous pouvez découvrir une biographie rédigée par Ivan Ilic lui-même dans une autre page, biographie que la presse américaine a publiée et est ici traduite en français.
De son vivant, Godowsky fut plus célèbre qu'il ne le fut après sa mort : Arthur Rubinstein déclara qu'il lui aurait fallu 500 ans pour maitriser la technique de Godowsky. Sans doute cette difficulté a-t-elle nuit par la suite à la célébrité du compositeur au sujet duquel le compositeur Rachmaninov écrivit qu'il est le seul musicien de leur époque à avoir autant offert une contributon durable au développement du piano...
Si ces dernières années Marc-André Hamelin et Boris Berezovsky ont contribués à faire ressortir de l'ombre ce compositeur, peu de pianistes se risquent à le jouer. Ivan Ilic est donc le dernier en date à relever ce défi : son album se concentre sur les 22 études pour la main gauche seule, pièces considérées comme les plus difficiles jamais écrites pour le piano. Comme vous pourrez le constater à la lecture (plus bas dans cette page) des réponses que le pianiste Ivan Ilic a bien voulu donner pour présenter son disque (une partie est la reprise du texte de présentation inclu dans le livret du disque qu'il a aussi rédigé ), dire que Ivan Ilic est passionné par l'oeuvre de ce compositeur est un faible mot, depuis son disque Debussy il a consacré beaucoup de son temps à Leopold Godowsky et plus particulièrement ses 22 études qui lui ont demandé certes un certes un travail immense qui lui a permis de progresser mais aussi procurer beaucoup de plaisir puisque selon ses mots "Cette expérience me rapprocha comme jamais, du sentiment d'extase. [..]Il est rare en effet de trouver le répertoire qui offre ce type de plaisir à la fois viscéral et cérébral. "...cliquez ici pour lire la suite et écouter des extraits, voir les vidéos

Initium Florian Noack PIANO

Voici le premier disque d'un jeune pianiste Florian Noack, qui aura vingt et un ans dans deux jours mais qui a eu le temps de cumuler nombreux prix de concours internationaux et il ne pense pas s'arrêter là ! Il a commencé très jeune à jouer du piano : à quatre ans, sous les conseils de ses parents flûtistes qui ont choisi d'orienter leurs trois enfants vers le piano ! Une excellente idée pour ce qui le concerne puisque le pianiste d'origine belge est entré dès l'âge de 11 ans à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth dans le cycle préparatoire pour jeunes talents exceptionnels et poursuit actuellement ses études en Allemagne, il a déjà donné nombreux concerts dont plusieurs en France... Florian Noack ne se contente pas d'être interprète : il est également l'auteur de plusieurs transcriptions (d'après Tchaïkovsky, Rachmaninov, Rimsky-Korsakov, Strauss etc.), remarquées notamment par Dmitri Bashkirov et Boris Berezovsky, et il présente d'ailleurs dans ce disque conçu comme une "carte de visite" deux transcriptions, qu'il a lui même écrites et qui ont récemment été ajoutées au catalogue des éditions Filimbi....cliquez ici pour lire la suite, écouter deux extraits et voir une vidéo

Silences Guillaume de Chassy PIANO

Voici un disque "Silences" particulièrement bienvenu pour aider à aborder la nouvelle année sereinement.
Certes il vous faudra attendre le 24 février 2012 pour vous le procurer mais découvrez dès à présent quelques extraits de ce prochain disque avec le pianiste Guillaume de Chassy à paraître chez le label Beejazz.
Après un précédent disque solo Guillaume de Chassy est cette fois accompagné de deux musiciens, Thomas Savy, multi intrumentiste ici clarinettiste, et le contrebassiste Arnault Cuisinier, qui tous deux partagent la culture de la musique classique et le souci du beau son avec Guillaume de Chassy. Cet album "Silences" a été enregistré en octobre dernier dans un lieu particulièrement adapté à une recherche sonore. Un lieu très paisible et aussi propice à une musique sereine : L'abbaye de Noirlac. Celle-ci est considérée comme "l'une des plus belles abbaye cistercienne d'Europe" et "est le reflet de l’ascétisme monacal ", un lieu dont on ne compte plus les années mais les siècles puisque cette abbaye date du douzième siècle. Aujourd'hui c'est un "Centre culturel de rencontre, qui ambitionne de lier la richesse patrimoniale du monument à une actualité artistique dense et éclectique". Les trois musiciens, qui se disent "mécréants convaincus", ont choisi ce lieu pour le recueillement qui s'y impose et pour la chance unique qu'il leur offrait d'atteindre là un idéal poétique et humaniste. Bref un lieu idyllique pour réaliser une musique collective lente et apaisée, telle la souhaitaient-ils en réponse à notre époque qui semble celle "de la vitesse à tout prix" et qui interroge aussi par sa glorification de la "performance individuelle", et son "monde cerné par le tumulte et le chaos" ....cliquez ici pour lire la suite et écouter plusieurs extraits

Suite des autres disques du moment présentés auparavant...10,9,8,7,6,5,4,3 ,2,1

Retour nouveautés sur le site ... cliquez ici  
Archives51,50,49,48,47, 46,45444342,41,40,39,38,37,36,35,
34,33,32,31,30,29,28,27,26,25,24, 23,22,21,20,19,18,17,16,15,14,
13,12,11,10,9,8,7,6,5,4,3,2,1

 

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu


Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano
sur    









Partagez cette page !



Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs... pour mieux naviguer sur le site
Actualité quotidienne du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cartes de voeux
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête des pères
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts pianistes
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano

forum piano
livres biographies compositeurs et pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

 

Piano bleu : le site des amateurs de piano