<
Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Eric Le Sage

Merci à Éric Le Sage d'avoir répondu aux questions de Piano bleu pour la réalisation de cette page.

Biographie commentée

Eric Le Sage, né le 15 juin 1964 à Aix-en-Provence, a commencé à "tapoter", dit-il , à l'âge de cinq ans le vieux piano droit qui appartenait à sa mère. Il prend ses premières leçons avec des professeurs à Aix en Provence puis au conservatoire avec Mme Oberdorfer "une très bonne prof très germanophile et qui terrorisait un peu ses élèves". Mais la peur s'avère sans doute très efficace en ce qui le concerne puisque c'est dès l'âge de treize ans qu'il est admis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et de cette période le souvenir qu'il en garde est ...."L'audition terrifiante dans la classe de Pierre Sancan à 13 ans devant tous les" grands" pour savoir si je devais me présenter en supérieure ou en préparatoire ( classe qui a disparu depuis ), j'ai fait les deux , et je suis rentré chez Yankoff en supérieure, Sancan n'ayant plus de place. J'ai fait tout mon cursus chez lui , y compris le troisième cycle. Il a été très gentil, très protecteur avec un gamin de 14 ans " jusqu'à la fin, où une certaine lassitude s'est installée de part et d'autre."
Eric Le Sage termine ses études au CNSM de Paris à l'âge de 17 ans puis se perfectionne à Londres auprès de Maria Curcio :" Une révélation ! C'était exactement le type de son, de piano , de chant que je cherchais douloureusement. Quatre années de difficile remise en question mais elle m'a permis de me trouver, de prendre confiance en moi et de faire ce métier à un âge où je doutais énormément. Depuis, j'essaie d'aider mes élèves à trouver leur style , leur sonorité à développer leur perception personnelle."
A la question de savoir à quel moment il s'est décidé à devenir pianiste professionnel, et si éventuellement il aurait aimé avoir une autre activité, Eric Le Sage répond :"Par la force des choses , ça s'est imposé quand j'ai du "monter à Paris" à 13 ans, ensuite , rentrant au CNSMP puis au troisième cycle, je me suis retrouvé à 20 ans en fin d'études. Plus jeune, j'aurais bien aimé devenir astro-physicien ou cinéaste mais ce n'était pas vraiment des plans B , la musique s'est imposée."
Eric Le Sage est lauréat de plusieurs concours internationaux : Premier Prix du Concours International de piano de Porto en 1985, Premier Prix du Concours International Robert Schumann de Zwickau en 1989 et lauréat du concours de Leeds l'année suivante...."Je me suis présenté à de nombreux concours jusqu'à 25 ans , c'était un moyen de voyager, de rencontrer des gens, de gagner un peu d'argent, de faire du répertoire et de me confronter à mon trac . Ce n'était pas destructeur, j'en ai raté pas mal , et ceux que j'ai gagnés s'ils ne m'ont pas apporté grand chose pour la "carrière" m'ont donné un peu de confiance en moi et un peu de reconnaissance . On est souvent très isolé dans ce métier au début et les concours, s'ils sont pris avec distance, ne sont pas forcément nuisibles. Évidemment, il y a beaucoup de concours, le racket d'un certaine catégorie de professeur-jury-professionnels mais c'est surtout les candidats qui n'ont aucune chance qui en sont les victimes, la "chair à canon" des concours, pour eux, c'est la foire aux illusions et cela peut être très douloureux."
Eric Le Sage est l'invité de très nombreuses salles de concert et de nombreux festivals prestigieux à travers le monde (Festival de Schwartzenberg, Ludwigsburg, Alte Oper de Francfort, la Philharmonie de Berlin, Théâtre du Châtelet, Salle Pleyel, La Roque d'Anthéron, Festival de Menton, Festival de Radio-France et Montpellier, Mittel Europa, Wigmore Hall, Suntory Hall, Carnegie Hall, Palais des Beaux-Arts de Bruxelles... ainsi que de très nombreuses scènes en Allemagne, Italie, Espagne, Grande-Bretagne, Amérique du Sud, Etats-Unis, Japon..."J'aime en général jouer partout où les conditions techniques sont bonnes, le Japon évidemment où le confort acoustique et pianistique est total. Le Louisiana Museum au Danemark où je donne l'intégrale Schumann en concert, le Palais Montcalm au Québec où j'étais récemment, la Cour du Chateau de l'Emperi où j'organise chaque année avec Paul Meyer et Emmanuel Pahud des concerts de musique de chambre, et puis certains lieux sont parfois des petits miracles que nous rencontrons au fil des voyages".
A la question de savoir quel est son meilleur (ou pire) souvenir de concert, Eric Le Sage répond :"Ni meilleur, ni pire... Parfois le sentiment que le concert vous échappe, que le public s'ennuie , que je n'arrive pas à tenir le discours musical . Heureusement de moins en moins fréquemment . Et le contraire quelquefois où toutes les intentions touchent leurs but et que la musique est si facile ... comme disait Fisher je crois, où l'on ne joue plus mais où la musique vous joue."
Eric Le Sage a enregistré un grand nombre de disques notamment chez BMG-RCA, Denon, Harmonia Mundi , Naive et EMI, qui ont été chaleureusement salués par la critique. Parmi tous ses enregistrements, l'enregistrement de l'oeuvre intégrale de Francis Poulenc pour RCA-BMG (piano seul , musique de chambre et concertos) a cumulé les prix Charles Cros, Victoire de la musique, Caecilia (Belgique ) et Disque de l'année ( Japon ).
En plus de son activité de concertiste, Eric Le Sage assure une classe de musique de chambre avec Paul Meyer au Conservatoire Supérieur de Paris et assiste Michel Beroff dans sa classe de piano du CNSM..." Deux activités complémentaires qui me passionnent".
Un projet lui tient particulièrement à cœur : l'intégrale de la musique pour piano (solo et musique de chambre) de Robert Schumann, le premier volume est sorti au printemps 2006 chez Alpha et le second vient de paraître(voir plus bas). De nombreuses scènes accueillent Eric Le Sage autour de ce projet dans divers pays. Il est ainsi l'invité du Louisiana Museum of Arts au Danemark pour une série de 10 concerts jusqu'en 2010. La Salle Pleyel lui offrira en janvier 2008 une Carte Blanche avec l'intégrale de la musique de chambre de Schumann avec piano. Après un récital au Théâtre du Châtelet, il célébrera en juin 2010 le 200e anniversaire de Schumann par un récital au Théâtre des Champs-Elysées....
Nombreux rendez-vous dont il se réjouit comme en règle générale de tous ses concerts programmés ainsi le prochain à venir dans un lieu qu'il découvrira : le Walt Disney Center avec l'Orchestre de Los Angeles . Un projet gigantesque, qui devrait se terminer en 2010, et qui cependant ne lui fait nullement peur, et ce malgré ce que l'on pourrait craindre dans le travail exhaustif de l'oeuvre d'un compositeur réputé fou et dépressif : "J'aime bien le fait d'avoir un but, cela fait longtemps que je sais devoir achever cette intégrale pour 2010, cela ne m'empêche pas de toucher à d'autres répertoires, je jouerai plusieurs programmes de récital Beethoven , Brahms , Fauré et d'autres concertos d'ici là, Grieg, Gerschwin, Liszt, Beethoven, Ravel, Poulenc, Brahms ; sans compter la musique de chambre . Selon mes derniers "calculs" l'intégrale devrait comprendre 17 disques. J'essaie de ne pas trop avoir le syndrome "Bela Lugosi" qui à la fin de sa vie recevait ses amis dans un cercueil , car il se prenait pour Dracula. Le caractère dépressif de la musique de Schumann n'est rien comparé à sa vigueur, sa générosité , son emphatie et son inspiration et puis .....je joue beaucoup d'autres compositions, heureusement ". De plus Eric Le Sage a également nombreux loisirs pour "échapper" à Schumann : "En fait j'ai beaucoup trop de centres d'intérêts hélas ! Certains sont utiles pour l'interprétation, d'autres me prennent un peu trop de temps : la lecture , le cinéma, le vélo, la voile , les amis , les musées , les balades !"

Son répertoire, son interprétation

Le répertoire favori d'Eric Le Sage s'étale de Haydn à Gerschwin et passe par Mozart, Beethoven, Schubert , Debussy, Poulenc, et bien sûr Schumann au sujet duquel il confie : "J'ai commencé à l'aimer vraiment vers 20 ans. Comme il est courant de dire aujourd'hui, j'aime l'endroit" d'où il parle". J'aime qu'il atteigne à l'universel en parlant à la première personne. J'aime l' alliance tellement Spinozienne du corps et de l'âme dans cette musique, son côté charnel en même temps qu'intellectuel, sa vigueur et sa fragilité tellement imbriquées, corps et âme qui à tour de rôle, souffrent ou jubilent, pleurent et dansent, toujours en osmose, toujours en mouvement sauf dans les chants de l'aube où l'énergie commence à se figer. Certaines oeuvres se découvrent avec le temps, la première fois que j'ai entendu les Davidbundlertanze op. 6 à la radio à 18 ans, je n'ai pas aimé, c'est devenu ensuite (comme pour beaucoup de mes collègues) une oeuvre fétiche, kaléidoscopique dont la magie est toujours un mystère."
Interrogé sur sa façon de travailler, Eric Le Sage indique :" En ce qui concerne Schumann, je travaille de manière cyclique, une pile de partitions à lire, relire et un jour travailler à fond pour y revenir quelques mois plus tard jusqu'à que ça vienne de l'intérieur. L'important est de conserver la fraîcheur, la part d'improvisation dans une construction d'une clarté impeccable si cela est possible ! La fameuse main de fer dans un gant de velours..."
Passionné par la musique de chambre, il a créé en 1992 le Festival de musique de chambre de Salon de Provence, avec quelques amis musiciens. Eric Le Sage a notamment joué avec Francois Salque , Emmanuel Pahud , Gordan Nikolich , Paul Meyer , Daishin Kashimoto ..et il a nombreux projets en ce domaine : " Je joue avec Paul Meyer depuis presque 25 ans ! J'aime aussi beaucoup jouer avec Emmanuel Pahud pour qui hélas Schumann n'a rien écrit ! Je vais enregistrer un peu de Satie avec Alexandre Tharaud en mai 2008 et certainement aussi un répertoire à 2 pianos avec Frank Braley après un Mozart qui sortira très bientôt chez Alpha que nous avons eu beaucoup de plaisir à faire et qui a remporté un grand succès au Japon."
Eric Le Sage s'est produit en soliste auprès d'orchestres tels que le Rotterdam Philharmonic, Royal Scottish National Orchestra, le Philharmonique de Göteborg, le Philharmonique de Radio France, le Capitole de Toulouse, l'Orchestre National d'Ile de France, l'Orchestre de la Monnaie, l'Orchestre Symphonique de la Radio Télévision des Pays-Bas, le Nederlands Philharmonic Orchestra, la Philharmonie de Dresde, Orchestre de Chambre de Cologne, Orchestre de la Radio de Lisbonne, Concerts Lamoureux, Orchestre Philharmonique de Liège, Orchestre Symphonique de Malmö, …) sous la baguette de divers chefs dont Armin Jordan, Edo de Waart, Stéphane Denève, Sir Simon Rattle…" Le concerto est un "challenge' que j'adore affronter quand une vrai relation peut se nouer avec le chef et l'orchestre, le récital est peut-être le plus complet, la musique de chambre le plus agréable, le plus dans ma nature"
Paru en janvier 2014
cliquez sur l'image pour en savoir plus

Ecouter...

La sélection de pianobleu.com...

Gabriel Fauré (1845 - 1924)
Oeuvres pour violoncelle et piano Trio violoncelle, piano, clarinette

Romance op.69
Première sonate op.109
Elégie op.24
Deuxième sonate op.117
Sérénade, Op. 98
Papillon, Op. 77
Berceuse, Op. 16
Trio op.120

Eric Le Sage, piao
François Salque, violoncelle
Paul Meyer, clarinette

Si 2012 sera une "année Debussy" dans la mesure où ce compositeur sera né depuis 150 ans précisément le 22 août ( un très bon jour pour les festivals d'été) il semble que son contemporain Gabriel Fauré né quelques années plus tôt, mais disparu après Debussy, a un peu plus la faveur des labels ces derniers temps ainsi a-t-on pu le constater récemment avec une intégrale de son oeuvre pour piano seul réalisé par le pianiste Jean-Claude Pennetier , et voici ce disque avec le pianiste Eric Le Sage qui parait chez le label Alpha et ouvre une nouvelle série de 5 volumes consacrés à l’œuvre complète de musique de chambre avec piano de Gabriel Fauré à laquelle seront donc associés différents musiciens. Cela dit dans la page consacrée à Gabriel Fauré, en préparation, vous pourrez trouver également de splendides autres interprétations d'oeuvres de ce compositeur parues ces dernières années et à (ré)écouter elles aussi bien sûr ! Il est vrai que la musique de Gabriel Fauré est fort attractive par ses belles mélodies d'une grande force expressive, qu'elles soient chantées ou purement instrumentales. Si la précédente intégrale de Schumann réalisée par le pianiste Eric Le Sage associait une peinture à la musique de chaque volume, pour cette collection chacun d'eux fera l’objet d’une mise en regard avec la littérature au sens large : extraits de roman, poésie, correspondance d’artistescliquez ici pour lire la suite et écouter un extrait

Robert Schumann(1810-1856)

Abegg - Variationen op.1
Toccata Op.7
Kinderszenen op.15
Etudes sur un thème de Beethoven
Carnaval Op.9 "Scènes mignonnes sur quatre notes"
Drei Romanzen Op.28
Arabeske Op.18
Albumblätter Op.124
Blümenstuck Op.19
Sieben Fuguetten Op.126
Thema mit variationen

Ce onzième volume, qui comporte deux CD(18ème et dix-neuvième disques), est le dernier volume de l'intégrale de l'oeuvre pour piano et musique de chambre avec piano réalisée par le pianiste Eric Le Sage cependant comme l'on peut l'apprendre dans ses réponses à de nombreuses nouvelles questions à l'occasion de cette "fin" , il est également prévu d'enregistrer en complément de cette intégrale les oeuvres pour piano et orchestre de Robert Schumann.

Si vous découvrez cette intégrale avec cet ultime volume sachez qu'il ne s'agit pas d'une intégrale chronologique bien au contraire puisque comme vous pouvez le constater à travers la liste des oeuvres de ce volume, dans la langue originale avec lesquelles Schumann les nomma, celui-ci regroupent des compositions écrites aux deux extrémités de sa courte vie..... cliquez ici pour lire la suite, dont l'échange avec Eric le Sage, et écouter un extrait

Robert Schumann
Klavierwerke & Kammermusik – X
Gordan Nikolitch, Daishin Kashimoto, Lise Berthaud, François Salque, Eric Le Sage

La musique de chambre de Schumann est, avec celle de Mendelssohn, la référence absolue de la seconde moitié du siècle en Europe. De Brahms à Fauré, de Saint-Saëns et Lalo à Borodine et Tchaïkovski, nul n'a pu échapper à sa puissance émotionnelle ni même à son modèle formel. Parmi les œuvres pour piano et cordes de Schumann, la postérité semble avoir opéré une ferme hiérarchisation : le quintette se tiendrait au sommet suivi des trios puis du quatuor. Le Quintette pour piano et cordes serait ainsi à la fois l'un des plus hauts chefs-d'œuvre du compositeur allemand et l'un des sommets de la musique de chambre internationale, tandis que le Quatuor pour piano et cordes, son petit frère de l'été 1842, dans la même couleur de mi bémol majeur, ne serait que sa réplique atténuée. Forcément respectable, le jugement de l'histoire peut être quelque peu nuancé (Présentation de l'éditeur)
cliquez sur l'image pour le commander et écouter des extraits
Parution le11/03/2010
Le pianiste Eric Le Sage poursuit son intégrale des oeuvres de Schumann, avec ce neuvième volume auxquels ont participé également Gordan Nikolitch, Paul Meyer, Christophe Coin
"Pianiste, Schumann l’est avant tout. C’est d’abord à son instrument, qui est aussi celui de Clara, qu’il consacre les premières années de sa vie de compositeur. Les chef d’oeuvres de musique de chambre viendront dans les années 1840. Le présent album est consacré au trio avec piano, formation reine du XIXe siècle, qui allie l’économie de la musique de chambre aux prestiges de la musique concertante. A lui seul, à la fois pianistique et orchestral, le clavier y tient le rôle principal, mais il s’enrichit des sonorités parfois inouïes insufflées par les cordes et de leurs troublantes voix des lointains. " Présentation de l'éditeur
Au programme de ce disque : les trois trios de Schumman, Fantasiestücke en la mineur op.88, Six pièces en canon op.56

 

Parution le 5/11/2009
Robert Schumann
Allegro. Klavierstucke Op.32. Etudes Op.3 & Op.10
Trois sonates
pour la jeunesse op.118

Le nouveau volume de l'intégrale qui va vers sa fin lentement mais sûrement quoique qu'en fait cela va assez vite vers sa fin puiqu'il s'agit déjà d'un huitième volume(coffret de deux CD). Je vous le conseille également dans ma sélection de noël, d'autant plus, faut-il le rappeler que ces albums sont très beaux, ne les enveloppez pas dans du papier cadeau ! Quant à la musique le titre du livret "Virtuosité transcendante et apprentissage enfantin" vous laisse deviner l'esprit de ce volume où l'on trouve notamment les Etudes d'après les Caprices de Paganini et trois sonates pour la jeunesse . Il paraît que Schumann a pensé à ses trois filles en écrivant ses sonates, voilà donc une excellente idée de cadeau pour vos enfants. Pensez-y !
Ce nouveau volume de l'intégrale Schumann par le pianiste Eric Le Sage est quant à lui sorti depuis plusieurs jours ...et "Vous allez retrouver quelque chose de mon humeur de jeunesse."selon Schumann, 1848
L’enfance c’est le matin du monde, c’est aussi l’aube de chaque destinée. Pour Robert Schumann (1810-1856), l’enfance c’est donc d’abord la sienne, celle d’un enfant à l’intelligence vive.
Pour Clara, sa cadette de près de dix ans, Robert Schumann composera presque toutes ses oeuvres pianistiques. Parmi celles-ci les Scènes d’enfants. L’enfance, ce sera ensuite pour le père de famille celle de sa nichée et aussi celle de tous les jeunes musiciens qui lui inspirent deux Albums pour la jeunesse, des Pièces pour petits et grands enfants, un Bal d’enfants ou encore des Sonates pour la jeunesse.
Du répertoire pour piano à deux et quatre mains à celui pour voix et piano des lieder, ces mondes enfantins se coupent et se recoupent, mais ils obéissent à des catégories esthétiques diverses, magnifiquement interprétées par deux géants du piano romantique : Eric Lesage & Frank Braley. Un disque rare et incontournable pour ce 7ème opus de l’intégrale.
cliquez sur l'image pour vous procurer ce beau coffret de deux CD.
Ce sixième volume est consacré à
des oeuvres de musique de chambre
cliquez sur l'image pour en savoir plus
et enécouter des extraits
 
Nouveau
paru en 08 / 2008

Robert Schumann
Novelletten Opus 21
Vier Märsche Opus 76
Klaviersonate Opus 22
Nachstücke Opus 23
Drei Phantasiestücke Opus 111
Gesänge der Frühe opus 133

Le pianiste Eric Le Sage semble avoir adopté depuis le début de l'année 2008 un rythme d'enfer pour poursuivre son intégrale Schumann commencée en 2006 par un simple volume, suivi d'un autre en 2007, puis... de trois volumes double depuis le début de l'année 2008, il est vrai que d'après ses calculs cette intégrale devrait comportée 17 disques et ce sont donc huit cd qui sont ainsi parus alors que l'échéance est fixée pour juin 2010, date de célébration du 200ème anniversaire de la naissance de Schumann (né le 8 juin 1810). Les enregistrements de ce coffret ont été réalisés en avril 2008 hormis celui de "Gesänge der Frühe "("Chants de l'aube") qui date de 2001, autant dire que ces séances n'ont pas du être de tout repos car tous les autres opus hormis précisément cet ultime recueil écrit par Schumann sont des plus fantasques et enfiévrés. D'ailleurs Schumann lui-même ne se sentit pas très bien lorsqu'il composa en 1838 les huit "Novelletten" ("novelettes") qui débutent ce volume...cliquez ici pour lire la suite
Nouveau
paru en 04 / 2008


Robert Schumann / Eric Le Sage - volume 4

Humoreske op.20
Sonate op.11
Bunter Blatter op.99
Etudes Symphoniques op.13

Et voilà le quatrième volume, encore un beau coffret double joliment illustré, de l'intégrale Schumann interprétée par le pianiste Eric Le Sage qu'il n'est plus besoin de présenter car largement connu pour ses grandes qualités d'interprète de ce compositeur... Volume gigantesque qu'il a enregistré sur trois années de 2005 à 2007 dans la belle salle de musique "L'heure bleue" qui offre une acoustique toujours exceptionnelle.
L'Humoresque(aussi appelée Grande Humoresque) qui ouvre ce volume et les Études symphoniques qui le terminent sont sans doute les oeuvres phares de ce coffret tout en "Humeurs et couleurs" et dont l'essentiel a été composé entre 1835 et 1839...cliquez ici pour lire la suite et en écouter un extrait
Nouveau
paru en 02/2008

Robert Schumann

Klavierwerke & Kammermusik - III

CD1 - Musiques de chambre
Trois Romances pour hautbois & piano Op. 94
Trois Phantasiestücke pour clarinette & piano Op. 73
Cinq Pièces dans le ton populaire pour violoncelle & piano Op. 102
Märchenbilder pour alto & piano Op. 113
Märchenerzählungen pour clarinette, alto &piano Op. 132
Adagio & Allegro pour cor & piano Op. 70
CD2 - Sonates pour violon & piano
Sonate pour violon & piano en ré mineur Op. 121
Sonate pour piano & violon en la mineur Op. 105
Sonate pour violon & piano en la mineur Op. posth.

Gordan Nikolitch - François Leleux - Paul Meyer - Bruno Schneider - Antoine Tamestit - Jean-Guihen Queyras - Eric Le Sage

Avec ce coffret de deux CD, le pianiste Eric Le Sage poursuit à pas de géant son intégrale des oeuvres pour piano de Schumann, compositeur dont il se sent très proche. On trouvera dans le troisième volume de cette intégrale, qui parait chez le label alpha, presque la quasi totalité des oeuvres de musique de chambre avec piano, hormis le Quintette et les Trios pour piano, violon et violoncelle

Deux disques très variés donc, débutant par la belle rencontre de l'instrument roi avec le hautbois offrant trois ravissantes romances d'une grande douceur et quiétude, suivies de trois fantaisies pour clarinette et piano d'un grand lyrisme également et à la parenté d'âme avec les pièces précédentes quoique le tempo s'accélère un peu au fur et à mesure de celles-ci. Passant à un instrument à corde, le violoncelle, les cinq pièces dans le ton populaire sont très différentes des précédentes, le ton populaire est celui de la"Hausmusik" avec des rythmes de danses stylisés mais que l'on ne s'y méprennent pas l'on trouvera une berceuse et une ballade parmi ces pièces. ...cliquez ici pour lire la suite.

Robert Schumann
Sonate pour piano opus 14,
Impromptus sur un thème de Clara Wieck opus 5
Fantaisie pour clavier en Do majeur opus 17
Eric Le Sage

Le pianiste Eric Le Sage a pour projet d'enregistrer l'intégrale des oeuvres pour piano seul et de musique de chambre d'ici 2010, ce volume est le second volume de celle-ci. Un objectif qui lui tient particulièrement à coeur et dont il se félicite car explique-t-il :" il y quelques oeuvres que je suis content d'avoir eu l'occasion d'approfondir , sinon je serai certainement passé "à coté " par manque de temps ou de curiosité. Les fugues , les marches , la 3ème sonate ...."cliquez ici pour lire la suite et en écouter un extrait
découvrez le premier volume de
cette intégrale en cliquant sur l'image
(extraits en écoute)
 

 

Francis Poulenc
Concerto pour 2 piano - concerto pour piano et orchestre- Aubade
Éric Le Sage - Frank Braley -
Orchestre philharmonique de Liège sous la direction de Stéphane Denève

Cet enregistrement des oeuvres concertantes pour piano, qui débute par un concerto pour deux pianos dans un dynamique duo de Éric Le Sage avec Frank Braley, est particulièrement séduisant par la gaieté qui en émane. Francis Poulenc le créa en 1932 pour répondre à une commande de la princesse de Polignac qui, appliquant l'adage "deux c'est mieux qu'un " lui avait commandé une oeuvre pour deux pianos "afin de lui donner plus de poids".
Aubade est aussi le fruit d'une commande, qualifié de "concerto chorégraphique", créé en 1929 à l'occasion d'un bal costumé qui eut lieu chez ses amis Le Vicomte de et la Vicomtesse de Noailles. Poulenc a affirmé avoir composé cette oeuvre dans la "mélancolie et l'angoisse". Aubade reflètent ces états d'âmes, d'ailleurs Poulenc pensait que Aubade traduisait mieux qu'avec des paroles, là où il en était à cette période.
La troisième oeuvre concertante pour le piano conçue par Poulenc, en 1949 (concerto en ré mineur pour piano et orchestre), est une oeuvre qui se veut plus légère "sorte de souvenir de Paris" cependant le premier mouvement (allegretto) est d'un grand lyrisme et le second mouvement, un andante mélancolique, est très prenant, seul le troisième mouvement (rondeau) peut être vraiment qualifié de "léger" (basé sur une chanson français du début du 20ème siècle).
Ce disque a obtenu un diapason d'or et est également sélection du mois de la revue Classica/répertoire (et ils ont grandement raison !)
Pour écouter des extraits et vous procurer ce disque ... cliquez sur l'image

A voir ... Eric Le Sage parle de l'intégrale Schumann qui aura lieu à la Salle Philharmonique de Liège du 7 au 15 novembre 2009

PROCHAINS CONCERTS D' ERIC LE SAGE
Mercredi 21 septembre 2011
Aalborg, Danemark
Du 24 au 25 septembre
Dresde, Orchestre Philharmonique de Dresde, Kazuki Yamada

 

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano
sur    
Ne partez pas
sans avoir lu
l'actualité
du piano !

Think Bach 2
Edouard Ferlet








  et... Partagez cette page !


Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs pour vous facilier la navigation sur le site internet ...
Actualités quotidiennes du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cadeaux de noël
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts de pianiste
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano
forum piano
livres biographies compositeurs / pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

 


Retour à l'accueil de pianobleu.com