Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Cédric Tiberghien

France(1975)

Biographie...

Cedric Tiberghien
Cédric Tiberghien est né en 1975. Il a commencé à jouer du piano dès l'âge de cinq ans. Il est rentré très jeune au conservatoire national supérieur de Paris où il a suivi les cours de Frédéric Aguessy et Gérard Frémy. Il y a obtenu le premier prix en 1992 (avec les variations Eroica de Beethoven).
Cédric Tiberghien a étudié au Conservatoire de Paris avec Frédéric Aguessy et Gérard Frémy, où il a reçu le Premier Prix en 1992 à l’âge de 17 ans. Il a été ensuite lauréat de plusieurs grands concours internationaux (Bremen, Dublin, Tel Aviv, Genève, Milan), avant de remporter le 1er Prix du prestigieux Concours Marguerite Long – Jacques Thibaud de 1998, ainsi que cinq prix spéciaux du concours, y compris le Prix du Public et le Prix de l’Orchestre. Ce succès a lancé sa carrière sur le circuit international, aboutissant à plus de 150 engagements dans le monde entier, dont 7 visites au Japon et des récitals à travers l’Europe.
Au cours des cinq dernières années la carrière internationale de Cédric Tiberghien s'est épanouie sur cinq continents, le voyant apparaitre sur les scènes les plus prestigieuses du monde, y compris le Kennedy Center à Washington, Salle Pleyel à Paris, Royal Albert Hall, Wigmore Hall, Barbican Hall à Londres, Salle Bechstein à Berlin, Mozarteum de Salzbourg, Opera de Sydney et Bunka Kaikan de Tokyo.

Au cours de la saison à venir, Cédric Tiberghien se produira en récitals à Paris (Théâtre des Champs-Elysées, Théâtre du Chatelet), Londres (International Piano Series, Wigmore Hall), Copenhague (série Mogens Dahl), Milan (Auditorium Giuseppe Verdi), New York (Carnegie Hall), Amsterdam (Concertgebouw), ainsi qu'aux festivals de Cheltenham (Grande Bretagne) et Launaudière (Canada).

Il apparaitra d'autre part en concerto avec l'Orchestre de Paris (Eschenbach), le National Symphony Orchestra de Washington, l'Orchestre Symphonue de Sao Paulo (Yann-Pascal Torteliwer), la Philharmonie de Hannovre (Ludovic Morlot), l’Orchestre de la Radio de Leipzig, l'Orchestre Symphonique de Nuremberg, l'Orchestre Philharmonique de Liege (François-Xavier Roth), l'Orchestre de Picardie, les orchestres de Grenade (Christopher Hogwood) et Valladolid (Lionel Bringuier), le Sinfonietta de Hong Kong et le Philharmonique de Séoule (Myung-Whun Chung). Le Musikkollegium Winterthur et l'Orchestre Philharmonique de Arnhem l'ont chacun invité pour une mini-résidence sur la siason 10/11 consistant de concertos, récitals et concerts de musique de chambre.
Actualité
Paru en mars 2014
Swymanovski
Masques
Metopes
Etudes op.4
Etudes op.33
cliquez sur li'mage pour en savoir plus et écouter un extrait

Son répertoire

Cédric Tiberghien affectionne la scène, donnant en moyenne soixante-dix concerts par an et participant à des nombreux festivals (La Roque d'Anthéron, Festival de radio France de Montpellier, Piano aux Jacobins de Toulouse ...). Il se produit tant seul qu'en musique de chambre ou orchestrale. Il monte au minimum deux programmes de récitals entièrement nouveaux chaque année.
Son répertoire est très varié : Beethoven, Debussy, Ravel , Mendelsshon , Bach, Brahms... impossible de tous les citer !
La discographie en solo de Cédric Tiberghien chez Harmonia Mundi compte le Concerto No.1 de Brahms avec le BBC Symphony et Jiri Belohlavek, ainsi que cinq disques en récital : Debussy, Variations de Beethoven, Partitas de Bach, Ballades de Chopin et Brahms, et tout dernirement un disque des Danses Hongroises, Valses Op.39, et Klavierstücke op.76 de Brahms qui a reçu un « Choc » du Monde de la Musique.
Son disque, un récital de Mazurkas de Chopin, est sorti en Automne 2010.(voir plus bas un entretien avec Cédric Tiberghien à l'occasion de la sortie de ce disque).

Avec plus de 50 concertos à son répertoire, Cédric Tiberghien est apparu avec un palmarès impressionnant d’orchestres internationaux et français, y compris le BBC Symphony, Sydney Symphony, Budapest Festival Orchestra, Hamburger Philharmoniker, BBC Philharmonic, Israel Philharmonic, Tokyo Philharmonic, Orchestre de la Suisse Romande, Orchestre de Paris, Orchestre National de France et Orchestre Philharmonique de Radio-France. Les chefs avec lesquels il a collaboré comprennent Jiri Belohlavek, Mstislav Rostropovitch, Myung-Whun Chung, Christoph Eschenbach, Kurt Masur, Ivan Fischer, Simone Young, Ingo Metzmacher, Leif Segerstam, Louis Langrée, et Jerzy Semkov, parmi beaucoup d’autres.
Cédric Tiberghien est également un musicien de chambre enthousiaste, comptant parmi ses partenaires la violoniste Alina Ibragimova, avec qui il présente au cours de cette saison un cycle complet des sonates de Beethoven au Wigmore Hall, ainsi que Antoine Tamestit, Marie Hallynck, Valérie Aimard, Pierre Amoyal, le Quatuor Psophos, le Quatuor Ysaye, le Quintette Moraguès, Alain Planès, Nicholas Angelich, Marie Devellereau et Gweneth-Ann Jeffers. Sa passion pour la musique de chambre est illustrée par les enregistrements qu’il a réalisé avec les violoncellistes Marie Hallynck (Harmonia Mundi) et Valérie Aimard (Lyrinx) ainsi que les violonistes Amanda Favier (Lyrinx), Vadim Tchijik (Lyrinx) et Alina Ibragimova (œuvres de Szymanowski chez Hyperion).

Ecouter ... voir...

A découvrir un disque sorti le 25 aout 2012: Cédric Tiberghien et Alina Ibragimova Maurice Ravel (1875-1937) Complete music for violin & piano dont voici la présentation de l'éditeur :  
Alina Ibragimova, jeune violoniste née en 1985, mène une carrière internationale sous la direction de nombreux chefs prestigieux comme Charles Mackerras, John Eliot Gardiner ou Paavo Järvi, et joue un Guarnieri de 1738. Après plusieurs albums dont un Szymanowski récompensé d'un Diapason d'Or, elle revient chez Hyperion accompagnée de Cédric Tiberghien, pianiste français et international, partenaire régulier de Sophie Karthäuser et Peter Wispelwey. Le duo livre une splendide intégrale de la musique pour violon et piano de Ravel, assortie de la superbe Sonate de Guillaume Lekeu. "..pour vous procurer ce disque et/ou écouter des extraits cliquez sur son image
paru en 01/2012
Green
Sophie Karthäuse, soprano
Cédric Tiberghien ,piano

qui sort ces jours-ci
A voir Epk "Green" Sophie Karthäuser et Cédric Tiberghien
attention : cette vidéo n'est qu'en haute définition aussi si vous n'arrivez pas à la voir il faut vous positionnez tout en bas dans le lecteur et rectifié le chiffre de la qualité...si vous voyez 360 mettre à 720..c'est un peu compliqué certes ...
Présentation de l'éditeur
Après un album d'airs de Mozart acclamé par le public et la critique, la soprano belge Sophie Karthäuser revient chez Cyprès, en compagnie du pianiste Cédric Tiberghien, avec un album de mélodies françaises sur des poèmes de Verlaine, intitulé Green. On y retrouve entre autres les fameuses mélodies du même nom composées par Debussy en 1885 et Fauré en 1891, mais aussi de plus récentes mises en musique de Bernard Foccroulle et Benoît Mernier. Un album qui aurait pu s'appeler les Visages de Verlaine, tellement l'image du poète illumine ce portrait musical. Une révélation !
Interview et reportage pendant les répétitions de "Green" le nouvel album de Sophie Karthäuser et Cédric Tiberghien
Pour vous procurer ce disque cliquez sur li'mage en début de paragraphe

La sélection de pianobleu.com
Paru en 2010

Chopin(1810-1849)
Mazurkas
Polonaise-Fantaisie opus 61
Scherzo opus 20
Nocturne opus 48 n°1
Cédric Tiberghien, piano

Le pianiste Cédric Tiberghien, qui a notamment déjà enregistré les quatre ballades de Chopin, a été nombreuses fois invité à jouer des oeuvres de ce compositeur en cette année 2010, année, faut-il le rappeler, du bicentenaire de sa naissance... ainsi peut-on voir Cédric Tiberghien dans le second concerto de Chopin lors du festival de Prague dans deux vidéos plus bas dans cette page.
Ces concerts, en l'occurrence plus particulièrement les récitals, ont été pour lui l'occasion de faire aboutir ce programme auquel il pensait depuis un certain temps, confie-t-il dans ces réponses à l'occasion de la sortie de ce disque. Il a ainsi choisi de relier trois pièces qu'il trouve particulièrement représentatives chacune d'une période de la vie de Chopin, par un "fil rouge" chronologique constitué d'une sélection de treize mazurkas qui elles ont été composées entre 1825 et 1849, soit depuis la jeunesse jusqu'à la mort du compositeur.

L'auteur du livret du disque de Cédric Tiberghien, Nicolas Dufetel, rapporte que, en 1866, on pouvait lire dans les colonnes du Contemporary review que "[Chopin]était grand dans les petites choses, mais petit dans les grandes. Ses deux concertos avec accompagnement d'orchestre sont plus ambitieux que réussis. Les autres instruments, tout comme le public traditionnel , semblent l'étouffer et l'embarrasser , et il vaut mieux l'avoir tout seul à son piano" ...une critique certes surprenante mais qui parait-il était commune à l'époque où l'on admirait le génie de Chopin dans les Préludes, Valses et Mazurkas...des "oeuvres finement ciselées où sa pensée est condensée dans un espace restreint". Si ces pièces sont effectivement d'une beauté remarquable les avis ont donc changé depuis pour ce qui concerne les plus grandes pièces qui le sont tant par la durée que ce qu'elles renferment... ainsi le démontre d'ailleurs Cédric Tiberghien qui a inséré dans son programme trois oeuvres de plus grande dimension, qui n'altère en rien la poésie des mazurkas, souvent mélancoliques, qu'il a choisis. Ainsi le Scherzo opus 20, longue pièce, comparativement aux mazurkas, mais dont la durée ne se ressent nullement en raison du contraste de sa délicate partie centrale, basée sur un chant de noël, avec la violence des parties qui l'entourent. De même Chopin fait preuve de génie dans la Polonaise-Fantaisie, encore plus longue, et exprimant tour à tour mélancolie, héroïsme et lyrisme. Plus court que les pièces précédentes, le nocturne opus 48 n°1 est néanmoins un des plus longs nocturnes composés par Chopin et c'est aussi le plus dramatique et le plus émouvant... comme quoi le génie de Chopin ne semble vraiment en rien inversement proportionnel à la dimension de ses pièces. Cédric Tiberghien quant à lui est assurément un grand pianiste certes par sa taille impressionnante sur scène mais avant tout par son immense talent à exprimer avec spontanéité et intelligibilité toutes les belles nuances de cette musique géniale si expressive !...cliquez ici pour lire l'interview de Cédric Tiberghien, écouter des extraits et voir deux vidéos.

Rhapsodie Enesco Françaix Milhaud
Pierre Lénert, alto
Cédric Tiberghien, piano

Le pianiste Cédric Tiberghien compte déjà nombreux disques de musique de chambre dans son importante discographie mais il n'y avait jusqu'à présent partagé que des duos avec des violonistes et violoncellistes, et c'est maintenant avec Pierre Lénert, un altiste au talent largement récompensé dans nombreux concours internationaux qu'il complète cette discographie. Il est vrai que les occasions de rencontres entre altistes et pianistes sont assez rares car le répertoire pour alto et piano est plutôt maigre...Et c'est d'ailleurs le premier disque entièrement consacré à ces deux seuls instruments "Disque du moment" sur pianobleu.com...cliquez ici pour lire la suite

Jean-Sébastien Bach
Partitas N°2-N°4 BWV826-828
Cédric Tiberghien

Les partitas pour clavecin devaient à l'origine s'appeler Suites allemandes, car Jean-Sébastien Bach les conçut selon la forme des Suites anglaises et françaises qu'il avait composées quelques temps auparavant : chacune débute par un vaste morceau d'introduction puis succèdent quatre danses traditionnelles : allemande, courante, sarabande, gigue auxquelles se mèlent ce que Bach appelait "Galanteries" qui d'ailleurs s'avèrent très souvent de splendides pièces très gaies comme la majorité des autres pièces . Ainsi dans la partita numéro deux le "Rondeaux", et "Capriccio" qui remplace l'habituelle gigue, sont un véritable bonheur. Au final Bach a publié six 'partitas' d'abord individuellement à partir de 1726, puis toutes ensemble en 1731, sous le titre: 'Exercices pour clavier consistant en Préludes, Allemandes, Courantes, Sarabandes, Gigues, Menuets et autres Galanteries composés pour les amateurs de musique et pour la récréation de leur esprit... Opus 1'. En fait ces exercices pédagogiques avaient le double objectif d'apprendre les différentes techniques instrumentales mais aussi les différents styles et modes musicaux de l'époque, ceci dans un souci d'élévation culturelle et technique. Ce sont trois d'entre elles que Cédric Tiberghien a choisi d'interpréter ici afin de présenter la diversité et la "fantaisie" de celles-ci, espérons que les trois autres suivront bientôt !
Cédric Tiberghien offre là effectivement une "récréation de l'esprit des amateurs de musique" dont il serait bien dommage de se priver sous prétexte que d'autres, sur cet instrument ou un autre, ont déjà joué dans la même cour. C'est bien dans la cour des grands que cette récréation a lieu : la qualité sonore de ce disque est particulièrement enthousiasmante, dès la Sinfonia de la Partita 2, qui débute par des accords orchestraux, l'auditeur peut s'imaginer dans une église grâce à une réverbération semblable à celle qu'on y trouve généralement, et Cédric Tiberghien magnifie chaque voix avec une rare virtuosité. Mais, comme dit plus haut, c'est l'allégresse plus que la spiritualité qui domine ces pièces et la grande technicité dont fait preuve ce jeune pianiste est tout autant enthousiasmante. A l'écoute de celui-ci, on se demande de nouveau pourquoi il reste aujourd'hui encore des "grincheux" à vouloir que les oeuvres de Bach soient exclusivement réservées aux organistes ou clavecinistes alors qu'elles font la joie de tant de pianistes et d'amateurs de piano qui apprécieront certainement l'écoute de ce disque  !
Ne manquez pas la récréation : cliquez sur l'image pour écouter des extraits et vous procurer ce disque.


Ludwig van Beethoven
Variations pour piano
Variations, opus 34, opus 35 et opus 76 WOo 77 à 80
Cédric Tiberghien

Cédric Tiberghien aborde dans son second disque en soliste des oeuvres de Beethoven rarement enregistrées. Il en donne une inteprétation très chantante et captivante.
Cliquez sur l'image pour écouter des extraits et vous procurer ce disque.©

 

Voir également une page où est commentée son disque paru en 2008 avec la violoncelliste Marie Hallynck...cliquez ici

Pour écouter les autres disques de Cédric Tiberghien...cliquez ici

A voir : Cédric Tiberghien
Frédéric Chopin
Ballade Op. 23 In G Minor
Une vidéo réalisée à l'occasion de la
sortie de son précédent disque
des ballades de Brahms et Chopin
Cliquez sur l'image ci-contre pour vous le procurer

En concert en France bientôt :

Chants du destin
Un idéal romantique
Direction Enrique Mazzola

Piano Cédric Tiberghien
Chœur régional Vittoria d’Île-de-France (Michel Piquemal directeur musical, Boris Mychajliszyn chef associé)
Ludwig van Beethoven Concerto pour piano n°4 en sol majeur op.58 Johannes Brahms Chants du destin op.54 Franz Schubert / Angela Da Ponte Psaume 92 D953 pour chœur et orchestre Création de la version orchestrée Ludwig Van Beethoven Fantaisie chorale op.80 Schicksalslied veut dire « chant du destin ».
Vendredi 14 mars 2014 à 21 h Théâtre de Suresnes - Salle Jean Vilar / Suresnes (92) 16 place Stalingrad / rés. 01 46 97 98 10 /
Samedi 15 mars à 20 h 30 Pôle culturel / Alfortville (94) Parvis des Arts / rés. 01 58 73 29 18
Dimanche 16 mars à 15 h 30 Centre culturel Jacques Prévert / Villeparisis (77) Place de Pietrasanta / rés. 01 64 67 59 61
Lumière sur le concert à 14 h « Beethoven, de la fantaisie chorale à l’hymne à la joie »
Mardi 18 mars à 20 h 45 Théâtre Alexandre Dumas / Saint-Germain-en-Laye (78) Place André Malraux / rés. 01 30 87 07 07
Jeudi 20 mars à 20 h 45 L’Atrium –/ Chaville (92) 3 parvis Robert Schuman/ rés. 01 47 09 70 75
Vendredi 21 mars à 20 h 30 Salle Rustic / Montereau-Fault-Yonne (77) Place du Calvaire / rés. 01 64 70 44 14
Samedi 22 mars à 20 h Opéra / Massy (91) 1 place de France/ rés. 01 60 13 13 13
Dimanche 23 mars à 16 h Salle Pleyel / Paris (75) 252, rue du Faubourg-Saint-Honoré / rés. 01 43 68 76 00 / www.orchestre-ile.com
Lumière sur le concert à 15 h « Beethoven, de la fantaisie chorale à l’hymne à la joie »

En savoir plus sur Cédric Tiberghien...

Site officiel....cliquez ici


 
Retrouvez une information sur
le site Piano bleu
 

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano
sur    

Ne partez pas
sans avoir lu
l'actualité
du piano !



Pensez à partager cette page !



Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs...
Actualité quotidienne du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cartes de voeux
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête des pères
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts pianistes
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano

forum piano
livres biographies compositeurs et pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

Piano bleu : le site des amateurs de piano