<
Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Olivier Calmel

Merci à Olivier Calmel d'avoir répondu aux questions de Piano bleu pour la réalisation de cette page

Biographie commentée ...

Olivier Calmel est né le 10 juin 1974 à Paris dans une famille très musicienne : "mon grand-père était le poète du village et aussi un très bon musicien (il jouait sur un harmonium). Je crois qu'il a réussi à développer chez mon père l'envie de faire plus, de voir plus. C'est donc assez tôt (vers 20 ans) que mon père décide de quitter le village et notre activité familiale, la viticulture, pour partir à Paris et faire une carrière de compositeur. De manière assez similaire il m'a sensibilisé très vite à l'univers musical, en chantant tout d'abord, puis avec le piano (4 mains, déchiffrages..). Ma première expérience reste bien évidemment le chant, notamment dans la chorale de ma mère, professeur en musicologie à la Sorbonne et au CNED. Mes sœurs ont comme moi bénéficié de cet univers musical, et la plus jeune est chanteuse lyrique." .
C'est au conservatoire du 14ème arrondissement de Paris, dirigé par son père qu'il a débuté ses études musicales, complétées par des cours particuliers :"Dans une famille comme la mienne, il était normal de travailler le solfège et de commencer un instrument assez vite. Je ne sais pas bien si j'ai vraiment choisi cet instrument. Je pense qu'il s'est imposé de lui-même dès lors que j'ai ressenti le besoin de composer. En revanche j'ai choisi vers 11 ans de faire de la trompette, je voulais absolument en faire ! Et on m'a redirigé vers le hautbois.Pendant toute la période de travail du hautbois je n'ai jamais abandonné le piano, je composais même beaucoup et découvrais tous les plaisirs des synthétiseurs et autres machines. J'ai commencé aussi à jouer en groupe vers 16 ans, des répertoires de variétés, de funk, de caf conc', tout ce que je pouvais trouver…".
Olivier Calmel s'est intéressé au jazz tardivement (vers 21 ans), il a alors suivi des cours à l'IACP, au conservatoire du centre en classe de jazz, et en cours particuliers d'improvisation. Puis, par le besoin d'apprendre à vraiment écrire, il a suivi jusqu'au Prix le cursus d'écriture musicale (contrepoint, harmonie, forme et style, fugue, etc.) avec Dominique Rossi. Il a complété cette formation par des cours d'orchestration avec Guillaume Conesson au CNR d'Aubervilliers. Parrallèllement il a obtenu d'autres diplômes dans une école d'ingénieur et une école de commerce de Paris : "Ceci m'a permis dans un premier d'aborder ma vie musicale dans une certaine sérénité financière, mais pas morale ! En effet, il est difficile d'imaginer à quel point ces milieux sont si différents ! Lorsque je précisais que j'étais musicien on me regardait d'un air de dire 'ha ouais, saltimbanque, quoi !'. Quand je disais aux musiciens que j'avais fait aussi d'autres études et que je gagnais de l'argent dans d'autres domaines il m'arrivait d'entendre des remarques pas banales aussi…"
Sur ce sujet qui lui tient à cœur, Olivier Calmel ajoute avec passion :"Pourtant tout a toujours été clair pour moi : je vis pour ma famille, pour mes potes et pour la musique essentiellement. Le reste est secondaire. Les seules réelles difficultés me semblent de l'ordre des barrières morales et psychologiques : prendre le temps de bien faire les choses, de savoir quelles sont ses priorités. Ma force est de savoir quelles sont les miennes. Je pense que tout est possible, que nous sommes tous très créatifs, mais qu'il faut la conscience et le temps pour en tirer parti. J'aime cette citation de Keith Jarrett (traduction de Serge Forté sur son site) :'Si vous pensez qu'il est impensable pour vous d'écrire la 9ème symphonie de Beethoven. Si vous refusez de considérer cette éventualité, alors le cocktail de vos idées pourrait bien devenir votre plus grande expérience.'
Pour compléter sa formation, Olivier Calmel travaille l'improvisation jazz avec Katty Roberts, Bruno Angelini, Nico Morelli, Bojan Zulfikarpasic et Serge Forté :"Il m'arrive encore bien sûr de faire des sessions de travail avec des pianistes tels que Bojan Z ou Serge Forté. Chacun de ces pianistes m'ont fait travailler des choses particulières, ont appuyé différemment là ou ça faisait mal de manière à me faire avancer. Ce sont tous des pianistes que j'ai choisi parce que j'aime leur musique avant tout. J'ai enregistré la plupart de ces cours sur MD et je me les repasse régulièrement … je peux me rendre compte du travail accompli !".
Olivier Calmel a également eu très vite l'envie des musiques de film :"Ma musique et mon esthétique s'y prêtent particulièrement bien. J'ai à mon actif plusieurs musiques de court métrage et de film institutionnel, et une de moyen métrage ('Close Up')." Ce moyen métrage dont Piano bleu a déjà parlé à plusieurs reprises en page actualités, fait une très belle carrière : diffusion salles et tv, sélection Unifrance (sous-titrage du film et diffusion à l'étranger www.unifrance.org), diffusion au Festival du polar de St Quentin en Yvelines, au Festival de Clermont Ferrand, à la 6ème Nuit du Film Court, au 16ème Festival Du Film D'action Et Aventures De Valenciennes, où il remporte le Prix de Scénario, au Festival Du Film Européen De Bruxelles ainsi qu'au 23ème Festival du Film Policier de Cognac 2005 . "Il s'agit de musique acoustique, en partie basée sur les thèmes de mon disque 'Mafate', avec une orchestration assez minimale : piano, contrebasse, percussions, guitare. C'est un vrai bonheur de travailler avec un réalisateur comme Claude Farge car il est non seulement très professionnel et consciencieux, mais il considère la musique comme un élément très important et inclus le travail de composition très tôt dans ses projets. D'autres projets sont en cours, notamment un autre court pour la production Butterfly (qui a produit 'Close Up') et un long métrage avec Claude Farge"
Dès le 13 mai 2005, il sera possible de découvrir sa dernière composition destinée au projet "la patate chode" sorte de chaîne faisant intervenir en alternance réalisateur et musicien (diffusion le 13 mai au Forum des images à Paris)..."C'est une musique assez simple, ambiant, avec un thème au piano et le reste aux machines."
Ce n'est là qu'un des multiples projets d'Olivier Calmel, dont le champ de composition est très vaste : "Je suis avant tout compositeur. Il se trouve que le jazz est un domaine musical où l'improvisation, que j'affectionne particulièrement, est très présente. Mais je me sens esthétiquement plus proche de musiques du 19ème et 20ème siècle du répertoire classique que de certains répertoires jazz. J'ai aussi la chance de pouvoir, dans certains contextes de création contemporaine, composer des musiques écrites pour formation de chambre, notamment pour le trio les Achromates (voix, flûte, accordéon). Une sonate pour deux pianos a également vu le jour à la demande de deux pianistes. C'est une musique totalement écrite dans ce contexte, mais qui se prêterait très facilement au jeu de l'improvisation. De nombreuses mélodies pour piano font également partie de mon répertoire."
En parallèle, Olivier Calmel donne en moyenne un concert par semaine soit avec ses deux formations (Quartet et Seth), soit avec d'autres formations. Un concert à venir lui tient particulièrement à coeur :"Le prochain concert sur lequel je travaille beaucoup est celui qui aura lieu pour la sortie officielle de 'Mafate' le jeudi 2 juin 2005 au Sunside (Paris). C'est un concert évènement ou il y aura plusieurs invités en plus de la formation de base (quartet : piano, alto, contrebasse, batterie). On y présentera les thèmes du disque en 1er set, puis de nombreux nouveaux thèmes sur le reste du concert… en quelque sorte un avant goût du prochain disque… ".
Les musiciens qui ont travaillé avec Olivier Calmel pour ce projet se sont 'imposés' d'eux-même explique-t-il : " Frédéric Eymard avec qui je travaille depuis longtemps sur divers projets, pour ses esthétiques et qualités musicales bien sûr, pour l'instrument que je connais bien et qui est assez peu courant dans le jazz. Bruno Schorp, contrebassiste avec lequel j'ai beaucoup d'affinités musicales et qui est très créatif, ainsi que Jean Wellers un virtuose qui m'a aidé à dépasser certaines limites, à pousser la 'machine'.Et bien sûr Karl Jannuska qui, dès son arrivée dans la formation a parfaitement compris le répertoire, en a tiré le meilleur parti, et a offert toute sa connaissance et sa musicalité à l'ensemble du projet. Toutes ces qualités ne seraient pas grand chose sans l'essentiel : les qualités humaines de chacun de ces musiciens, individualités et forces pour le groupe, personnalités et disponibilité, envies de partage." 'Mafate' est un disque très personnel qui dévoile beaucoup de facettes de sa musique : "je compose beaucoup sur des paysages, de couleurs, c'est une musique assez impressionniste, parfois énergique parfois évocatrice ou simplement contemplatrice".
Déjà de nouveaux disques se profilent à l'horizon :" Avec mes deux formations personnelles, je suis engagé avec une nouvelle structure (label) pour le quartet qui me permettra d'envisager un nouveau disque dans des délais raisonnables, ainsi qu'un projet d'enregistrement avec Seth d'ici à septembre prochain'.
Tout cela lui laisse peu de temps à consacrer à son loisir favori qui s'avère en fait rejoindre son activité habituelle :" Je suis cinéphile ! Mes films cultes : Brazil, la crise, Murder by death, le seigneur des anneaux, Victor Victoria, American history X, Fight club… en fait il y en a trop ! Quand je regarde un film cela se passe comme lorsque j'écoute de la musique : il y a l'attitude 'passive' et l'attitude d'analyse 'active' de la musique et de nombreux autres paramètres. Cela m'aide à comprendre le travail des autres, le répertoire, et donc à mieux faire avancer le mien dans une direction affirmée et personnelle"...mais il est vrai que la tâche ne lui fait pas peur puisque Olivier Calmel termine l'échange en confiant : ""Pour moi le moteur dans la musique est l'envie ! Comme dans le sport : l'envie de se dépasser." ( réalisé en 2007)
Nouveau : Mai 2007 : sortie du disque "Empreinte" à découvrir plus bas...
Nouveau : Mars 2012
A écouter un extrait de la musique d'un nouveau projet de spectacle musical écrit et mis en scène par Olivier Cohen
sur une musique originale d' Olivier Calmel et de Tam de Villiers
interprété par Philippe Canales
CINEMATICS
Les Notes bleues
Un personnage entre en scène, se raconte, s’invente ...
Recherche d’identité, introspection, découverte de soi deviennent alors les thèmes que cette histoire simple veut explorer.
Des thèmes qui prennent finalement tout leur sens lorsqu’on rapproche des obsessions « jazzistiques ».
figurer les passions humaines, l'imaginaire, la violence, les beautés de la vie ?
Le dialogue, la fusion entre voix et musique ouvre, par sa simplicité, sa densité, les portes de nos imaginaires.
En forme de ciné-concert, le projet CINEMATICS vise à utiliser toutes les ressources du récit musical pour parler à l'esprit et aux sens.
"Si l’écriture de contes ou de récits musicaux m’est rapidement apparue comme une nécessité artistique, il m’a semblé primordial de dépasser la simple présentation d’un genre musical ou d’un instrumentarium. L’intérêt du récit devait plutôt tenir à sa capacité de rendre compte de la densité et de la spécificité d’une pratique particulière, son essence.
De manière finalement assez empirique, j’ai toujours voulu décrire ce qui nous amène à créer, ce « presque rien » qui change tout dans nos vies, qu’on le nomme sensibilité, imaginaire, rêve… Dans le cas du jazz, une telle démarche s’impose d’autant plus qu’on se confronte à un genre qui ne peut se dissocier d’éléments aussi fondamentaux que l’inspiration, l’expression, l’improvisation.
Pour les Notes bleues, se sont peu à peu imposés une intrigue et un personnage des plus ordinaires. Un homme dépassé par ses émotions, se trouve soudain incapable de supporter le vacarme qui l’entoure. Sans qu’il sache pourquoi, il s’éveille un matin blessé par le moindre bruit de son ancien univers ; il doit alors abandonner son travail, ses habitudes, le petit monde auquel il était habitué jusquelà pour s’enfermer à double tour chez lui. Il comprend alors pourquoi son existence a tant changé. Malgré lui, il cherche à retrouver un sens, une force qui puissent ordonner son existence…. Recherche d’identité, introspection, découverte de soi deviennent alors les thèmes que cette histoire simple veut explorer. Des thèmes qui prennent finalement tout leur sens lorsqu’on les rapproche des obsessions « jazzistiques ».
La mise en scène d’un tel texte passe d’abord par la recherche d’une symbiose entre récit et composition. La musique ne peut seulement constituer une illustration, elle doit avoir un rôle dramatique.
Elle précède le verbe et génère la narration, elle surprend, organise, permettant l’invention de la parole..
Parfois, elle joue un rôle inverse de suspension en quelque sorte, un peu comme si elle offrait son territoire onirique, devenant pensée, émotion.
Par ailleurs, la magie du récit musical tient à sa simplicité, sa crédibilité figurée. Un personnage
entre en scène, se raconte, s’invente. D’une certaine manière, il n’est plus que confidences,
souvenirs. Le travail scénique consistera à radicaliser cette impression en jouant de l’espace intime du club de Jazz, devenant en quelque sorte un espace mental. Les mouvements gagnant, par leur stylisation, un fort potentiel métaphorique ou évocateur.
"
Olivier Cohen
Pour en savoir plus...cliquez ici
Nouveau novembre 2015 : Nouvel entretien à l'occasion de la sortie du disque "Contes russes " à découvrir dans paragraphe Ecouter...

Ecouter... et jouer !

" Contes Russes "
conté par Pierre Arditi

Le déserteur et le diable
Nikita le marchand
Sac à malices
Cosma le riche
L'oiseau de feu

Musique par Olivier Calmel
Adaptation et réalisation
par Olivier Cohen

Vincent Peirani, accordéon
Olivier Calmel, piano
Johan Renard, violon
Clément Petit, violoncelle
Frédéric Soule, percussion
Hasard, voici à découvrir un disque que l'on peut rapprocher encore des deux précédents disques du moment, car il réunit cette fois texte et musique, et s'adresse tant aux enfants de six à dix ans qu'aux " moins jeunes auditeurs" selon l'éditeur ( Frémeaux et associés) et selon le compositeur, orchestrateur et pianiste Olivier Calmel qui signe la musique "on peut presque dire que c'est une musique de film" puisqu'il a travaillé comme cela se fait souvent en musique pour l'image, ainsi l'explique-t-il à l'occasion d'un nouvel entretien, à lire ci-dessous, où l'on découvrira aussi ses nombreux projets ! ...cliquez ici pour lire la suite et en écouter un extrait.


paru en
mai 2007

 

Empreintes Olivier Calmel Quartet

S'il est une qualité rare et très appréciable que possède le compositeur/pianiste Olivier Calmel c'est assurément la générosité. Ainsi lorsqu'il enregistre un disque de son "quartet", ce ne sont pas trois musiciens qui l'entourent mais quatre auxquels il convient d'ajouter quatre autres invités car le compositeur possède univers sonore qu'il ne conçoit pas sans y mettre ... l'empreinte de ses proches amis musiciens. De même, il n'écrit pas sa musique avec l'objectif de mettre en avant uniquement ses propres talents de pianiste mais, comme le remarque Didier Lockwood dans son texte de présentation sur le disque, il offre par exemple "un contexte musical qui met en valeur les immenses qualités de l'altiste Frédéric Eymard" , il est vrai que l'utilisation du violon alto est remarquable car extrêmement rare dans le jazz, les autres instruments ne sont cependant pas en reste non plus, ainsi l'accordéoniste Vincent Peirani , le saxophoniste Christophe Panzani sont aussi très remarquables pour n'en citer que quelques-uns. Mais chaque musicien a bien sûr une place importante, comme le montre les propos du leader sur la composition de son quartet ...cliquez ici pour lire la suite



Mafate
Olivier Calmel
[ Quartet]

Nouveau(02/2006) : Dans un courrier adressé par le label Musica Guild, j'apprends avec un plaisir partagé avec Olivier Calmel, je cite : "Nous estimons comme vous , la qualité de ses créations, c'est pourquoi nous reprenons cet enregistrement afin de lui donner une plus grande diffusion". Bravo donc à Olivier Calmel qui m'apprend par ailleurs qu'il vient de recevoir une proposition pour la musique d'un film de science-fiction, espérons de tout coeur que cela se concrétisera ! Et si vous n'avez pas déjà acheté le disque de son quartet..faites le...cliquez ici (celui-ci a une nouvelle pochette mais le contenu reste le même, et bravo également aux musiciens qui l'accompagnent bien sûr : Karl Jannuska , Bruno Schorp , Frédéric Eymard !).
Même si l'ensemble des morceaux de ce nouveau disque du pianiste/compositeur Olivier Calmel n'est pas enregistré par la même formation(changement occasionnels de batteur ou contrebassiste), il n'en demeure pas moins que ce disque à une chaleureuse couleur bien personnelle (et pas seulement sur la pochette !) qui traduit déjà un très grand professionnalisme du quartet mené par Olivier Calmel, quelqu'en soit sa configuration.
Il est vrai que la présence à ses côtés de Frédéric Eymard, au violon alto y est également responsable pour une bonne part apportant une forte touche sonore ensoleillée à la plupart des morceaux.

Olivier Calmel a composé plus de la moitié des morceaux de ce disque pour la bande sonore d'un moyen métrage(26 minutes) : "Close up" dont le scénario fort original et intéressant (puisque j'ai aussi eu la chance de le voir) l'a grandement inspiré. Il faut dire que les rebondissements ne manquent pas dans ce court et passionnant suspense réalisé par Claude Farge. Ce film a d'ailleurs été sélectionné au festival du polar de St Quentin en Yvelines et de Clermont Ferrant. Et la musique tout comme ce petit film ne manque pas non plus de "rebondissements" ou du moins de variations rythmiques tout en restant très mélodique. Les amateurs de piano, apprécieront particulièrement le 2ème mvt de la sonate pour 2 pianos(version piano solo), "A regret", "Piazotango" et "Mafate" où la présence du piano est plus importante et les mélodies particulièrement splendides. La reprise du "Rocher d'Ayers" à la guitare 12 cordes (par Luiz de Aquino) est aussi magnifique.
Cliquez sur l'image pour vous le procurer
Voici quelques précisions données par Olivier Calmel sur les pièces qu'il vous propose de jouer : la pièce "Piazo tango" se situe dans le domaine musical de Astor Piazzolla, tout en se démarquant sur certains aspects plus jazz, notamment d'un point de vue harmonique. Elle est assez facile à déchiffrer et très agréable à jouer !
Enfin "l'incroyable voyage du Docteur Maboul" est une farce-groovery dont le thème passe de la main droite à la basse et comporte des parties très stylistiquement marquées, ce qui explique le voyage du Docteur Maboul, 'l'imbécile heureux qui sommeille en chacun de nous' !
Partition de "Piazo Tango"

Le fichier est à télécharger sous le format PDF
(169 Ko c'est donc un peu long à charger...
mais cela en vaut la peine ...soyez patient)...
cliquez sur l'image
Partition de "L'incroyable voyage du Docteur Maboul"

Le fichier est à télécharger sous le format PDF
(76 Ko c'est aussi un peu long à charger...
mais cela en vaut la peine ...soyez patient)...
cliquez sur l'image

Merci aux Editions Delatour
qui ont permis la publication de ces partitions
Vous pouvez vous procurer le recueil complet des compositions de Olivier Calmel sur le site de Di-arezzo
cliquez ici
<

Retrouvez 10 partitions de Olivier Calmel dans ce recueil
Medley of jazz compositions (préface Bojan Zulfikarpasic)

(A regret, Pictures, Blues moon time, Blues for Daddy, L'incroyable voyage du docteur Maboul, Nomade, Piazo Tango, King Luis'song, Il palio, Variations sur un thème romantique)

Cliquez sur l'image

A voir une vidéo d'Olivier Calmel en concert

Documentaire 'Submergés - Inondations dans le Var, déjà un an !' (52 min)
Musique originale de Olivier Calmel. Produit en 2011 par France Télévisions

Submergés, inondations dans le Var, déjà un an... par france3cotedazur
 

En savoir plus

Visitez le site "Olivier Calmel Quartet" (www.oliviercalmel.com)
pour découvrir de nombreux extraits (fichiers mp3)...cliquer ici

et le site de son sextet "Seth" (www.sethnet.fr.st)

 


 
Retrouvez une information sur
le site Piano bleu Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano
sur    
Ne partez pas
sans avoir lu
l'actualité
du piano !

Pensez à regarder la "petite télévision" de pianobleu.com qui continue d'être régulièrement mise à jour avec une sélection de vidéos de pianistes et oeuvres avec du piano...cliquez ici





  et... Partagez cette page !


Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs pour vous facilier la navigation sur le site internet ...
Actualités quotidiennes du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cadeaux de noël
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts de pianiste
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano
forum piano
livres biographies compositeurs / pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

 


Retour à l'accueil de pianobleu.com