<
Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Édouard Bineau

Merci à Édouard Bineau d'avoir répondu aux questions de pianobleu.com pour la réalisation de cette page.

Biographie commentée

Edouard BineauÉdouard Bineau est né le 17 juillet 1969. Son père, qui joue du jazz en amateur éclairé, lui fait découvrir les pianistes Monk, Peterson, Ray Briant, Erroll Garner, Bud Powell… "Sans forcément y prêter attention, cela a été ma culture au quotidien. Aussi quand plus tard vers 19 ans, je me suis intéressé à la pratique du jazz, je me suis rendu compte que j'avais une bonne connaissance des " standards " et de ce que l'on nomme la musique ternaire, sans m'être posé la question auparavant."
Auparavant, à quatorze ans, il s'est intéressé au blues :"Un ami m'a fait découvrir, le blues à travers des gens comme Muddy Waters, Howlin'Wolf, Hot tuna, Eric Clapton…alors j'ai acheté un harmonica, et j'ai commencé à " repiquer " les disques. Parallèlement, j'écrivais des textes de chanson, et m'accompagnait à l'aide d'une guitare, ou du piano familial. Je talonnais pour trouver les accords, ou me faisais aider dés que je croisais un musicien dans mon entourage"
C'est par hasard qu'Édouard Bineau se met à jouer plus sérieusement au piano : "Je faisais du théâtre et j'ai eu le rôle d'un pianiste... La première étape pour me remettre au piano a été de "repiquer" sur les disques tout ce que je pouvais, d'oreille(la mienne n'est que relative et non absolue). Un ami pianiste, Philippe Bestion, m'a fait gagner beaucoup de temps en m'initiant aux règles de l'harmonie, notamment à travers les standards de jazz. Pour la pratique pure de l'instrument, je l'ai abordé de manière autodidacte."
Le fait de devenir professionnel était une évidence pour Édouard Bineau :"Je crois que je ne me posais même pas la question, mon temps et mon énergie y passait, donc pas possible de faire autre chose, soit je jouais soit je composais(c'est toujours le cas aussi)".

Entre 1988 et 1999, il multiplie les expériences en groupe, sessions, bœufs, concerts, piano bar...."J'ai commencer le métier, avec dans un premier temps deux urgences : progresser et manger : ça fait encore parti des choses importantes aujourd'hui…"
Édouard Bineau estime que beaucoup de rencontres comptent pour un musicien..."Moi, je dirais que tous les gens avec qui j'ai joué m'ont apporté, mais je dois reconnaître que Arnaud Lechantre et Gildas Boclé (avec qui je joue en trio) sont parmi les plus important, ils sont à la fois exigeants et enthousiastes, et c'est une rythmique fantastique. Antoine Hervé, que je tiens pour un des plus grands musicien actuellement, m'a beaucoup apporté aussi dans les échanges que nous avons eu autour d'un piano, ou d'un café…". Une autre rencontre qui a beaucoup compté pour Édouard Bineau est celle de à Jean-Jacques Pussiau :"La rencontre avec Jean-Jacques est l'une des plus importante pour moi, car il m' a permis de concrétiser ce qui n'était qu'un projet. Ce fut le cas encore ensuite avec " Ideal Circus ", et aujourd'hui " l'Obsessioniste "."
Actualité 2010 : parution du premier disque de Wared, qui sonne anglais mais est en fait en verlan le prénom du pianiste(voir plus bas)
Actualité 2012 : sortie du disque de sa formation "Wared"(voir plus bas)
Actualité 2014 : sortie du disque BLUEZZ ( voir plus bas, avec un nouvel entretien à cet occasion)

Ses compositions

Édouard Bineau a nombreux compositeurs en référence musicale : "Bill Evans , Miles Davis, Satie, mais aussi, Sting, Muddy Waters, Hancock, Bjork, Elvin Jones, Debussy, Paul Bley, Steve Swallow, Leon Parker, J.S. Bach …et bien d'autres."
Hormis qu'il aime composer de nuit quand tout le monde dort, Édouard Bineau, comme nombreux musiciens n'a pas de recette particulière pour composer :"Mon point de départ est soit une mélodie, une cadence, une idée rythmique, pour finir, c'est lié à mon humeur. Certains morceaux sont écrits en une demi-heure, d'autres six mois . "
Concernant son disque : "L'Obsessioniste ", Édouard Bineau confie :"J'ai découvert chez Sébastien Texier un fabuleux musicien, cela a tout de suite marché entre nous ça s'entend, je trouve. L'idée d'une musique pour le " Palais du facteur Cheval " est né de la rencontre entre Jean-Jacques Pussiau et Christophe Bonin(directeur du Palais). Nous avions joué en trio, là-bas et c'était un de ces concerts magiques. Jean-Jacques et Christophe m'ont proposé ce projet et…Je suis parti de mots, de termes, ce que m'évoquaient Ferdinand Cheval et son œuvre : l'obsession, la folie, le jusqu'au-boutisme, l'harmonie, la rupture, paradoxalement une forme de sagesse, la pierre, l'attachement à la terre… J'ai écrit en pensant au duo avec la clarinette, mais ça a été véritablement une agréable surprise quand Sébastien a joué les première notes : c'était mieux que ce que j'avais imaginé. J'aime particulièrement le morceau " Alice ", mais aussi "Maman rose ", Sébastien a un son terrible et moi aussi !".
Voir la rubrique suivante pour découvrir l'évolution de ses compositions depuis cet entretien...

Écouter...

Paru en 2014

 

BLUEZZ

Edouard Bineau, piano et harmonica
Sébastien Texier, Saxo. et clarinette
Daniel Erdmann, Saxophones
Jean-Jacques Milteau, Harmonica
Michael Robinson Voix
Gildas Boclé, Contrebasse

Après un "disque du moment" dont le titre est une contraction des mots ragtime et boogie, pianobleu.com a sélectionné ce disque du pianiste Edouard Bineau dont le titre BLUEZZ correspond aussi à la contraction de deux styles de musique : le blues et le jazz, vous l'aurez deviné. Edouard Bineau a repris son prénom à l'endroit pour ce nouvel enregistrement, qui cette fois réunit six musiciens, soit un de plus que le précédent, et comme il était suggéré par piano bleu dans la page son disque "Sex toy" , réunissant cinq musiciens, on pourrait se dire que celui-ci aurait pu s'appeler "Six boys", puisque le pianiste semble bien poursuivre une série d'enregistrements où le nombre de musiciens croit à chaque fois d'une unité. Mais ce ne sont ici pas tous les musiciens habituels de "Wared", et en fait dans ce disque - qui à l'origine devait être en trio, avec Sébastien Texier et Daniel Erdmann, ainsi l'explique Edouard Bineau à l'occasion d'un nouvel entretien à lire ci-dessous - la moitié des titres sont joués uniquement par ce trio . Les sept autres sont à géométrie variable du duo au quartetes sept autres sont à géométrie variable du duo au quartet, en passant par d'autres trios, ainsi un titre piano/voix/contrebasse, et divers duos dont un où Edouard Bineau abandonne le piano pour l'harmonica, un autre instrument qu'il joue aussi. C'est d'ailleurs le premier instrument qu'il a joué, dès quatorze ans, dans des groupes... de blues, avant d'aborder le jazz avec le piano quelques années plus tard !...cliquez ici pour lire la suite et voir trois vidéos
Paru en février 2012

WARED

Sex Toy

Edouard Bineau, piano (et harmonica)
Daniel Erdmann : Saxophone ténor et soprano
Sébastien Texier Saxophone alto et clarinette
Gildas Boclé : contrebasse
Arnaud Le Chantre : batterie

Le pianiste Edouard Bineau avoue avoir un peu hésité à donner à son disque ce titre accrocheur "Sex toy" et c'est vrai que ce titre que l'on imaginerait plus volontiers attribué à de la musique techno répétitive peut d'autant plus interrogé dque l'auteur de son service presse indique : " Dans un monde où se banalisent les satisfactions immédiates et solitaires ; quand le désir n’est plus que la ligne droite qui relie trop vite un point à un autre point et que le plaisir vient s’échouer sur des rivages de sensualité désertés, cinq musiciens se retrouvent et prennent en main leurs instruments : « Wared » se réunit à nouveau pour un second album : « sex toy ». Des compositions originales d’Edouard Bineau mais aussi de Daniel Erdmann et de Gildas Boclé, un vieux blues traditionnel, une chanson de Georges Brassens et de Félix-Hubert Thiéfaine revisités par le quartet et sur lesquels Edouard Bineau nous surprendra parfois avec quelques notes d’harmonica. Plaisir immédiat ? Ou désir renouvelé d’un album qui se dévoile et se délivre un peu plus à chaque écoute ? Quand le jeu cesse d’être un objet mort pour devenir un album sensuel, enivrant et terriblement humain !"... Avec l'excellent saxophoniste Sébastien Texier qui se joint à la formation précédente, sans doute cet album aurait-il pu mériter aussi le titre "Sax boy" à caractère plus humain, car la présence de ce musicien apporte beaucoup à la couleur chaleureuse de ce bel album.
Mais ce titre serait il est vrai trop limitatif car c'est sans hésitation l'album le plus réussi du pianiste Edouard Bineau qui a chaque nouvel opus progresse de façon absolument remarquable, ainsi la nouvelle splendide version du titre "Frédérique" est-elle à son apogée... ce renouvellement est en tout cas un des trésors de ce disque qui en recèle nombreux autres : l'extraordinaire "No way back" ; "Homo Erectus" ou bien sûr le titre éponyme "Sex toy" en fait le deuxième titre de cet album précédé d'un court piano solo "X 1938" avant que le quintet ne prenne place pour les douze autres titres dont vous pouvez découvrir quelques extraits dans la vidéo ci-dessous. Un album où la rythmique originale a aussi une très grande importance aussi ne faut-il pas oublier de citer outre l'autre excellent saxophoniste Daniel Erdmann , Gildas Boclé contrebasse et Arnaud Le Chantre le batteur auxquels ce disque doit aussi un rythme fort enthousiasmant et plus encore notamment leurs propres compositions. Reste à savoir si les musiciens seront six pour le prochain opus ..."Six boys" ?... Quoi qu'il en soit et en attendant il vous restera donc à découvrir les trésors cachés à chaque nouvelle écoute de celui-ci car si c'est le "disque du moment" sur pianobleu.com, comme tous ainsi sélectionnés, il mérite que l'on y revienne souvent. Le pianiste Edouard Bineau a bien voulu répondre à quelques questions au sujet de ce disque...cliquez ici pour lire la suite et voir la vidéo
Paru en octobre 2010

Wared Quartet

Edouard Bineau, piano et compositions
Daniel Erdmann, saxophones
Gildas Boclé, contrebasse
Arnaud Lechantre, batterie
invité : Sébastien Texier, saxophone

Sous le nom "Wared" qui sonne anglais mais est en fait en verlan le prénom du pianiste leader de ce nouveau quartet, Edouard Bineau a élargi le trio avec lequel il avait enregistré en 2005 le disque "Ideal Circus" d'un saxophoniste rencontré sur scène. Entretemps il avait enregistré un duo sorti au début de l'année 2007 avec un clarinettiste.
Plus de trois ans et demi donc entre ces deux derniers enregistrements et cet album montre combien ses compositions ont évolué entre temps, offrant ici une musique très nouvelle, dont l'énergie n'a rien à voir avec la " sérénité...obsessionnelle" de son disque en Hommage au Palais Idéal du Facteur Cheval "L"obsessionniste" pas plus que les silences de "Idéal Circus" . Edouard Bineau qui a cette fois signé toutes les compositions hormis un "détournement" de "Je me suis fait tout petit" de Georges Brassens montre certes toujours combien il sait faire évoluer de très belles mélodies mais leur donner du rythme percutant et de la densité comme jamais auparavant. Ainsi sa splendide reprise d'une de ses propres compositions "Charmeur de pierres", "big foot " ou à l'opposé son "red blues" pour ne pas les citer tous... laissent à penser qu'il aurait en fait bien tort de "se faire tout petit" car indéniablement ici il joue dans la cour des grands.
Edouard Bineau a bien voulu répondre à quelques nouvelles questions à l'occasion de la sortie de ce disque...cliquez ici pour lire la suite
paru en février 2007

L'Obsessioniste
Édouard Bineau, piano
Sébastien Texier, clarinette

Dans un cadre verdoyant, dans la petite commune de Hauterives (Drôme)s'élève un drôle de bâtiment, classé monument historique, symbole de l'architecture naïve : Le Palais idéal du Facteur Cheval. Construit par le facteur Ferdinand Cheval(1836-1924) qui consacra, à partir de 1879, trente-trois années de sa vie à modeler, nuit après nuit, un monument "d'obstination", après avoir buté, au retour de sa tournée quotidienne, sur une pierre si bizarre qu'elle lui rappelle son rêve qui sombrait peu à peu dans l'oubli : un palais féerique dépassant l'imagination....
L'imagination ne manque pas aux musiciens de jazz et chaque année, dans ce lieu féerique, se déroule un festival jazz : "Jazz au Palais". En 2004, le pianiste Édouard Bineau y a composé un morceau dédié à l'œuvre du Facteur Ferdinand Cheval : Ideal Circus...titre de son précédent album en trio, avec le batteur Arnaud Lechantre et le bassiste Gildas Boclé, et première pierre du cheminement discographique vers cet album" L'obsessioniste" qui parait aux éditions "Le Chant du monde", cette fois en duo avec le clarinettiste Sébastien Texier....cliquez ici pour lire la suite

Sélection du mois
Novembre 2005
Jazz

 

Édouard Bineau
Ideal circus

Existe-t-il un parcours idéal pour devenir un pianiste qui joue... jazz ? A l'écoute de ce deuxième album du pianiste Édouard Bineau, il semble que la réponse est évidente : non. C'est seulement à l'âge de 19 ans que, sans passer par les écoles, Édouard Bineau s'est décidé à se lancer tout seul dans l'aventure de la musique, en total autodidacte, et si son entrée dans "l'arène" a pris quelques années, il avait 33 ans en 2001 pour son premier album, il a tout de suite reçu nombreux éloges, tel le qualificatif de " enfant de Bill Evans et d'Erik Satie".

Certes il n'est pas seul ici, puisque Arnaud Lechantre l'accompagne à la batterie de nouveau dans ce second disque, et le bassiste Gildas Boclé boucle ce nouveau trio.Trois musiciens pour offrir une musique pleine de poésie et de lyrisme, dans laquelle Edouard Bineau soutenue par une rythmique parfaitement équilibrée, peut jouer en confiance des standards (comme « Interface » de Hank Jones, « Besame mucho » de Consuelo Velasquez et Sunny Skylar ou "Sad Lisa" de Cat Stevens) et ses propres compositions avec notamment un morceau en deux parties(comme dans l'album Exodus) où O be One est remplacé par une "Frédérique" dont la poésie, le lyrisme et les silences éloquents appellent plus à entrer dans le cirque idéal qu'à l'exode.

Cliquez sur l'image pour écouter des extraits et/ou vous procurer ce disque

En savoir plus

Visitez le site internet de Edouard Bineau... cliquez ici


Retrouvez une information sur
le site Piano bleu Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano
sur    
Ne partez pas
sans avoir lu
l'actualité
du piano !





  et... Partagez cette page !



Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs pour vous facilier la navigation sur le site internet ...
Actualités quotidiennes du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cadeaux de noël
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts de pianiste
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano
forum piano
livres biographies compositeurs / pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

 


Retour à l'accueil de pianobleu.com