<
Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Vincent Bidal

Merci à Vincent Bidal d'avoir répondu aux questions de Piano bleu pour la réalisation de cette page.

Biographie commentée

Vincent Bidal est né le 21 janvier 1982 à Yvetôt en Seine Maritime dans une famille très musicienne : " Mon grand-père maternelle de 83 ans, est organiste, mon grand père paternel, l'a été également. Mon papa était pianiste, et organiste. Mon frère fait un peu de guitare, ma soeur a fait du piano, et ma maman également. Tous mes oncles et tantes ont fait de la musique, et j'ai 4 cousins qui vont faire de la musique leur métier." Il découvre le piano très jeune : "Il y avait un piano dans ma chambre, j'en jouais tout le temps mais le premier instrument que j'ai étudié a été la batterie." En 1990, il prend donc ses premiers cours de batterie dans sa ville natale à Yvetôt pendant 3 ans, ensuite, arrivé en Alsace, il continue la batterie pendant 2 ans avec Jean Michel Heiby.
Vincent Bidal décide d'abandonner la batterie pour le piano en 1994, suivant des cours privés auprès de Bibiane Tinetti , puis en école de musique avec Isabelle Barbier qui lui fait passer un test afin de prouver qu'il a une bonne oreille :" Elle a joué quelques notes au piano, ainsi que des accords. Je devais lui donner le bon nom des notes ou des accords. Ce que j'ai réussi... Mon oreille m'aura beaucoup aidé, et m'aide toujours autant ! J'ai été dispensé de chant choral car j’étais rentré dans le big band de jazz … Ouf !".
Il découvre le jazz vers l'âge de 14 ans : " Mon professeur de piano m'a présenté au saxophoniste Hugo Hernandez, un musicien colombien vivant en Alsace comme moi. Il m'a fait rentrer dans le big band de la ville. Au départ ce n'était pas évident, car ne connaissant pas les accords anglo-saxons, je ne jouais qu'à l'oreille, et ce n'était pas toujours facile. Ensuite, j'ai commencé à écouter du jazz, j'ai pris des cours avec Grégory Ott, une de mes plus grande et plus belle rencontre, avec lequel j'ai recommencé depuis les bases pour étudier le piano jazz."
En 2000 Vincent Bidal entre au conservatoire national de Metz où il étudie auprès de Mario Stanchev, Jean Gobinet, Umberto Pagnini :"Grâce à mon oncle j'ai rencontré Mario Stanchev, il m'a motivé à travailler beaucoup pour pouvoir entrer. J'y ai également rencontré d'autres profs très intéressants : Jean Gobinet, James Zura. Je prenais des cours de jazz uniquement . C’était le week-end, une fois par mois mais des journées bien remplies : d'abord trois heures de solfège , ensuite, quatre heures d’histoire du jazz, trois heures d’arrangement, et enfin cours de piano jazz le soir. Le lendemain, je suivais des cours d’instrument, ainsi que des cours d’atelier."
Depuis sa jeune enfance Vincent Bidal a désiré devenir pianiste professionnel ..."Depuis l'âge de 8 ans, je n'avais plus que ça en tête. Mais sinon, j'ai fait des études de commerce, ce qui, des fois peux aider dans notre métier." et à 18 ans, il obtient la "médaille d'or" de piano jazz au conservatoire de Metz.

Nombreuses rencontres importantes l'ont beaucoup aidé, et lui ont permis de beaucoup apprendre confie-t-il :" "Hugo Hernandez, Gregory Ott, François Constantin, Catia Werneck, Matthieu Zirn, Frédéric Gaillardet, Carlos Werneck, Loïc Pontieux, Mokhtar Samba... Tous m'ont fait confiance très rapidement, et m'ont permis d'intégrer leur formations, ou sinon, m'ont permis de jouer dans divers groupes. " Par ces rencontres il a aussi pu aborder différents styles Latin Jazz, Jazz Rock, Manouche, Electro, Salsa.

En 2003, Vincent Bidal s’installe à Paris et se produit dans différents club de la capitale. Il ne manque pas de concerts puisqu'il en donne plus de 250 par an... "Les endroits dont j'avais toujours rêvé de jouer, sont l'Olympia, le Zenith, et j'ai eu la chance de les faire avec Ayo ", en ce moment il accompagne notamment la chanteuse brésilienne Catia Werneck " Elle chante merveilleusement bien. Je l'ai rencontré il y a 2 ans à Paris et depuis on joue ensemble, c'est un plaisir, et aussi un honneur de l'accompagner. C'est LA chanteuse Brésilienne sur Paris, et même beaucoup plus loin que notre capitale. Une personne pleine de bonnes vibes. Son frère Carlos Werneck, joue de la basse et de la guitare à merveille. .Bref avec eux, je suis aux anges, J'accompagne, je fais des chorus, bref, tout ce que j'aime." Il travaille également avec la chanteuse soul-folk Ayo, dans le groupe de Loic Pontieux, dans celui de Mokhtar Samba et avec Ritary..."C'est un guitariste manouche avec qui je joue depuis 3 ans. On a déjà enregistré deux albums ensemble, et le troisième vient d'être enregistré en Belgique en septembre 2008. On joue de la musique manouche, mais aussi des morceaux plus Funky." Il a aussi le projet d'enregistrer le disque de la chanteuse Mo.

Le concert qui lui laisse le plus beau souvenir a failli ne pas avoir lieu : " Le meilleur concert a été bizarrement, juste après la mort de mon papa. Je devais jouer avec un groupe de salsa que je connaissais pas sur Besançon. Je ne connaissais personne dans l'équipe, et j'ai failli annuler au dernier moment. J'ai pris mon courage à deux mains et j'y suis allé, ça a été un concert vraiment très fort, j'ai tout donné."
Quant à son pire souvenir :"Le concert le pire, je dirai que je n'en ai pas, car chaque concert reste une expérience enrichissante. Après il est certain que de jouer devant 5 personnes, c'est dur, mais en même temps, j'ai joué l'année dernière en Suisse, et je vous assure que le public était froid comme je n'avais jamais vu ça. Je préfère jouer devant 5 personnes qui réagissent bien, plutôt que devant 2000 qui au contraire ne réagissent pas. "

Interrogé sur ses pianistes jazz de référence Vincent Bidal répond : "Le pianiste que j'affectionne le plus est Michel Petrucciani. J'adore son jeu, son son, ses compositions, son phrasé, je suis fan, vraiment. J'apprécie beaucoup Oscar Peterson. J'aime sa façon de sentir la musique. Il y en a beaucoup, je ne peux pas passer à côté d'Herbie Hancock qui est passé par tous les courants du jazz et de la musique en général. Sinon, tous ces nouveaux pianistes, Brad Melhdau, Jacky Terrasson, Esword Swenson... Ils ont encore amené le piano jazz dans une autre direction. Et aussi, Thierry Eliez, Jean Pierre Como, Christophe Cravero, Fred Gaillardet, Gregory Ott, Mario Stanchev, tous différents mais avec leur touché à eux, ce qui est très important."
Quant aux autres musiques qui sont à la source de la sienne : "J'écoute beaucoup de salsa, de musique brésilienne, mais aussi, la pop musique, la chanson française, la Soul Musique. Tous ces styles de musique me font du bien, j'ai besoin d'écouter plusieurs styles, et de jouer plusieurs styles, je n'ai pas de musique de prédilection."
Si Vincent Bidal n'enseigne pas régulièrement il est cependant intervenant dans un stage en juillet à Haguenau en Alsace :"C'est un stage de batteur, bassiste, pianistes, et guitaristes. J'ai tous les groupes de batteurs, qui par petits groupes viennent dans mon atelier et je leur fais travailler chacun un morceau pour la fin du stage. Ils sont en tout 80. C'est une expérience tres enrichissante, l'ambiance est execellente, les intervenants sont de haut niveau : Franck Agulhon, Loic Pontieux, Matthieu Zirn, Claude Salmieri. Bref, une semaine de bonheur. Nous donnons des concerts tous les soirs, et le dernier soir, c'est le concert des élèves. C'est généralement moi qui l'organise, et cela me plait beaucoup de le faire"
Quant à sa façon de travailler Vincent Bidal confie :"Je travaille ma technique avec des exercices que j'invente. Je fais des relevés, mais plus de saxophonistes, que de pianistes. Par rapport à mes compositions, je me laisse porter par l'idée, je l'enregistre et ensuite je garde ce qui me semble bon. Je peux mettre cinq minutes pour composer un titre comme plusieurs jours, il n'y a pas de recette. Il y a pas mal de morceaux que j'ai éliminés une fois les avoir écrits." Quant à son inspiration :"Mes sources d'inspiration, ce sont bien évidemment les concerts mais aussi les événements qui se passent dans la vie de tous les jours." Et sans nul doute le jeune pianiste y trouve large source puisqu'il a déjà enregistré plusieurs disques, dont un récent "Car de siècle" dont les nombreux "passagers" offrent une musique variée à découvrir absolument.

Écouter...

Paru en 09/2008

Vincent Bidal
Car de siècle

Si le jeune pianiste de vingt-six ans Vincent Bidal n'a aucune difficulté pour se produire dans des concerts, accompagnateur très demandé il en donne plus de 250 par an et a même eu l'occasion de jouer au Zénith et à l'Olympia, il lui est beaucoup plus difficile de trouver un distributeur pour ses propres disques autoproduits, ainsi pour cet album qui est pourtant déjà le troisième de son trio ses recherches sont toujours en cours ... Lui-même ne connaît pas la cause de ces refus mais ce n'est assurément pas la qualité de sa musique qui est en cause. [...]Le trio de Vincent Bidal est complété par Kevin Reveyrand à la basse et Yoann Serra à la batterie , des musiciens qui ne manquent pas non plus de talent[..]Des invités prestigieux comme Marc Berthoumieux (accordéon), Guillaume Poncelet (trompette, bugle), et Christophe Panzanni (saxophones) interprètent chacun un ou deux morceaux ...cliquez ici pour lire l'article complet

Vincent Bidal Trio
Nouvelle vie


Ce disque "Nouvelle vie" dont plus de la moitié des morceaux sont composés par Vincent Bidal permet d'apprécier la qualité tant pianistique que créative du jeune musicien, particulièrement dans un morceau qu'il interprète en solo : "El loco" dont le niveau technique montre que l'ambition de Vincent Bidal est loin d'être folle mais au contraire tout à fait justifiée.
Ses cinq autres compositions sont tout autant impressionnantes par leur originalité et maturité. Deux improvisations autour de chansons françaises : La Bohème, Ne me quitte pas( sur un rythme de tango) et un hommage à Nougaro confirme son talent à transcrire des oeuvres à la fois avec inventivité et respect des musiques originales ou de l'esprit d'un autre compositeur : l'émotion reste intacte. On appréciera aussi dans cet enregistrement la sonorité tout à fait originale apportée par le batteur Franck Hemmerle.
 

Jouer ....

Partition de "Bretagne"


Le fichier est à télécharger sous le format PDF
(168Ko )
cliquez sur l'image

 


Retrouvez une information sur
le site Piano bleu Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano
sur    
Ne partez pas
sans avoir lu
l'actualité
du piano !





  et... Partagez cette page !



Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs pour vous facilier la navigation sur le site internet ...
Actualités quotidiennes du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cadeaux de noël
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts de pianiste
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano
forum piano
livres biographies compositeurs / pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

 


Retour à l'accueil de pianobleu.com