<
Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Raphaël Chambouvet

Merci à Raphaël Chambouvet d'avoir répondu aux questions de Piano bleu pour la réalisation de cette page.

Biographie commentée

Raphaël Chambouvet est né le 14 janvier 1976 à Bron (Rhône) dans une famille où la musique tient une place importante : "Ma mère était au conservatoire en chant quand elle était jeune et mon père a fait de la clarinette (notamment dans une fanfare quand il était jeune aussi). Mes parents ont toujours écouté beaucoup de musique (classique, jazz). Mon père a plus tard créé le festival de jazz "A Vaulx Jazz" (Vaulx-en Velin, banlieue lyonnaise)." Raphaël Chambouvet découvre le piano grâce à sa soeur : "Elle a 7 ans de plus que moi et a appris le piano avant moi. Je l'entendais donc jouer tous les jours et cela me fascinait. C'est pour cela que je voulais faire du piano. J'ai débuté le piano à l'âge de 7 ans."
Il conservera plus d'une dizaine d'année son second professeur de piano :"Elle s'appelle Brigitte Munet. J'ai fait toutes mes études classiques avec elle. Son enseignement était basé certes sur l'apprentissage technique du piano, mais avait pour but essentiel de "faire" de la musique. Ce n'était jamais la technique pour la technique, mais la technique au service de la musique. Pendant ces 10 années de classique, tous les ans (où presque), on préparait des"concours de piano."
Si Raphaël Chambouvet poursuit des études de piano classique, le jazz le passionne aussi dès son enfance : "Le jazz a toujours fait partie de mon univers familial. Mes parents écoutaient beaucoup de musique et notamment beaucoup de jazz. Ils avaient aussi un ami très proche peintre , Jean Delétraz qui était un fan de Jazz et grand collectionneur de disque. Il devait avoir peut-être 3000 vinyles de jazz. On se voyait tous les week-end et on écoutait beaucoup de musique. Je crois que le vrai déclic est celui-là : d'avoir baigné depuis ma naissance dans cet univers musical. Cependant j'ai quand même fait "ma" propre découverte du jazz. Je devais avoir 8 ans et un jour chez mes grands parents (qui avaient aussi quelques disques de jazz) j'ai trouvé un vinyle de Monk, "Monk's dream". Depuis je n'ai cessé d'écouter du jazz." En fait cette écoute intensive du jazz lui a aussi fait office de formation dans ce domaine : "Ce qui m'a tout d'abord formé au jazz, c'est d'en écouter, et d'en écouter beaucoup ! Pendant ma jeunesse je crois n'avoir pas écouté grand chose d'autre que cette musique hormis, mais nettement moins, la musique classique. Je n'écoutais quasiment que du jazz. Parce que je trouve que cette musique possède une force que je ne retrouve pas ailleurs."
Parallèlement à ses études de piano classique Raphaël Chambouvet suit des cours de solfège au CNR de Lyon où il obtient un
un diplôme de fin d'études de solfège à l'âge de treize ans. ..Il y retournera quelques années plus tard, en 1997 :"Etant jeune je voulais être ingénieur. J'ai donc fait un début de cursus dans ce sens, au moins jusqu'à une première année de fac de math où je me suis rendu compte qu'en fait cela ne me plaisait pas du tout. Je suis donc rentré l'année suivante en fac de musicologie puis au Conservatoire National de Région en jazz. C'est à ce moment-là que j'ai su que c'était ce que je voulais faire." Il obtient un diplôme de fin d'études de jazz dès la première année et une médaille d'or et un Diplôme d'Etudes Musicales l'année d'après. Il obtient également un DEUG de musicologie en 1998..."Mon premier vrai cours de jazz m'a été donné par Armand Raynaud (professeur d'harmonie jazz au CNR de Lyon). L'année d'après je suis rentré au CNR dans la classe de Mario Stantchev. Mario m'a vraiment expliqué le jazz non pas uniquement de manière "technique", mais surtout m'a donné les clés techniques pour comprendre la Musique. Il m'a bien sûr fait travailler les grands pianistes de jazz, mais toujours en s'appuyant sur la musique qui s'en dégageait. Il m'a vraiment poussé à développer mon propre univers musical, à trouver ma propre sensibilité. Je me rend compte de la chance que j'ai eu avec mes professeurs..."
Raphaël Chambouvet enregistre son premier disque en 2000 : "Mon 1er enregistrement a eu lieu tout de suite après mon Diplôme d'Etudes Musicales au Conservatoire National de Région. Yves Perrin (guitariste lyonnais) enregistrait son album. Nous nous étions rencontrés quelques semaines plus tôt et il m'avait appelé pour enregistrer 2 titres au Rhodes sur son disque. Il y avait sur ce disque Tibo Soulas (contrebasse) et Tony Rabeson qui était le batteur de Henri Texier et Bojan Z ! "
Alors qu'il était encore au Conservatoire national de Région, Raphaël Chambouvet rejoint le groupe de chanson française "Khaban" : "Il y avait un bar sur Lyon ("L'Harmonie") où l'on pouvait jouer régulièrement. C'était un lieu assez unique (un PMU) qui organisait des concerts, des jams, du théatre. On a pu y voir Julien Loureau, Steve Potts, Stefano di Battista... Mais il y avait aussi de la chanson française. Nous étions donc plusieurs musiciens à tourner autour de ce lieu et c'est comme cela que j'ai rencontré le chanteur de ce groupe (Stéphane Balmino). Lorsque j'ai intégré le groupe Rémy Kaprielan y jouait déjà. Cela doit dater de 2000. C'était un groupe de chanson française, mais pour moi c'était exactement la même chose que d'accompagner un chanteur de jazz. La musique que nous jouions était très largement inspirée du jazz. Nous avons poursuivi 10 ans ensemble, fait 2 albums, On a pu mettre dans ces 2 disques exactement ce que nous voulions. Les producteurs nous avaient laissé carte blanche. Ils venaient bien de temps en temps voir ce que l'on faisait, nous donnaient leur avis, mais dans l'ensemble ils nous faisaient totalement confiance. Ces disques ont été "Coup de Coeur de l'académie Charles Cros, Coup de Coeur magazine Chorus... Ca a été l'occasion pour nous d'essayer beaucoup de choses, que ce soit en terme de jeu, d'arrangement, de choix esthétique...On a également donné beaucoup de concerts. Nous avions choisi de jouer ensemble peut-être pour nos qualités musicales mais aussi parce que nous étions de très bons amis. Ces années de tournée ont donc été vraiment extraordinaires pour nous. Et puis en décembre 2007, on s'est dit tous les quatre que voilà, on voulait passer à autre chose. Le groupe s'est donc arrêté comme cela."
Lorsqu'ils ont arrêté le groupe Khaban, Raphaël Chambouvet, Rémy Kaprielan, Denis Hénault-Parizel ont eu le souhait de continuer à jouer ensemble... de leurs initiales est né le groupe CHK avec un répertoire original qui leur a permis d'être Vainqueur du concours national de jazz de la défense 2008. Leur premier disque vient de sortir en novembre 2009 (voir plus bas)
Raphaël Chambouvet a également rencontré un producteur lyonnais , Bruno "Patchworks" Hovart, avec qui il travaille régulièrement. "C'est un producteur plutôt axé soul/reggae. Ca a été pour moi une rencontre très importante pour plusieurs raisons. Je venais d'un univers (la chanson) où pour enregistrer un album, il fallait beaucoup de préparation, beaucoup de moyens, beaucoup de temps... Nous avons fait deux albums en presque 10 ans. Patchworks produit plusieurs albums par an !
Les albums sortent aussi essentiellement en vinyles, ce qui a été aussi une surprise pour moi. Et puis il travaille de façon quasiment autonome (création, enregistrement, mixage...). Cela permet donc de produire beaucoup de musique en un temps record ! Nous jouons (avec Rémy Kaprielan) dans un des projets du chanteur Mr Day produit par Patchworks. Le disque de Mr Day (soul) sort au printemps chez Favorite. Nous avons sorti déjà quelques 45 tours de ce projet. Il est composé de Mr Day (chant, guitare), Patchworks (basse), Rémy Kaprielan (batterie) et moi même (orgue Hammond, Rhodes...) C'est un projet très différent de CHK. C'est vraiment de la soul vintage. On est normalement en tournée à partir du printemps pour la sortie de l'album.
"
Raphaël Chambouvet n'hésite pas à prendre des risques puisqu'il a également récemment produit un disque piano solo :"C'est un album que j'ai produit il y a un an. Le travail s'est fait autour de 2 directions: une partie de l'album est composé de pièces improvisées (pour la plupart), et l'autre partie correspond à des "remixes". J'ai fait deux jours de studio en laissant branchés les micros. En rentrant chez moi, j'avais donc un grand nombre de prises qu'il a fallu trier. J'ai gardé une partie de ces prises pour des pistes "brutes", et une autre partie que j'ai retravaillé. J'ai été en partie inspiré pour cet album par la musique de John Cage, où des musiciens comme Benoit Delbecq (même si la démarche est un peu différente). Je voulais pour les remixes que le résultat soit assez "abstrait". Il n'est pour l'instant pas paru. Je suis d'ailleurs en train de chercher un label pour un contrat de licence."

Son inspiration, son travail...

Interrogé sur sa façon de travailler Raphaël Chambouvet confie :"Je travaille quotidiennement. Je garde une partie du temps pour le travail de mon instrument. Pour ce qui est de la composition, ça peut venir de manières différentes. Je crois que l'idée de départ d'un morceau vient assez rapidement. J'ai souvent plein de bouts de thème, de grille ou d'harmonies qui me viennent, et j'essaie de les "attraper au vol", de les fixer et ensuite de les structurer. Ce travail là est le plus délicat. Il faut arriver à trouver exactement ce qu'on a en tête avant d'essayer de le jouer. Sans quoi je retombe inévitablement sur des schémas que j'ai déjà reproduits. Mais il peut arriver aussi qu'en jouant, en improvisant, le hasard fasse que je trouve un enchaînement harmonique, où une mélodie auxquels je n'aurais pas pensé. Je n'élimine rien. Je garde tout (dans un coin de mon ordinateur) et régulièrement je retourne piocher dedans."
Ayant une culture tant classique que jazz, Raphaël Chambouvet puise bien sûr son inspiration à ses deux sources :"Mes compositeurs classiques préférés sont Bach, Beethoven, Chopin, Debussy et plus récemment John Cage. Je travaille toujours ce répertoire (enfin j'essaie le plus possible...) pour moi-même et plus spécialement en ce moment les pièces de John Cage. J'aimerais bien enregistrer un jour un album autour du piano préparé.... Pour ce qui concerne le jazz actuellement mes pianistes de référence sont surtout Paul Bley, Bobo Stenson, John Taylor, Keith Jarrett, Tord Gustavsen... pas mal de pianiste ECM en fait... J'aime surtout leur façon de traiter l'espace, le temps et leur sens mélodique. Si les pianistes m'inspirent, je crois que je le suis tout autant par d'autres instrumentistes: Bill Frisell, Paul Motian, Lee Konitz...".
Raphaël Chambouvet ne néglige cependant pas totalement les autres musiques : "C'est vrai que j'écoute beaucoup de jazz et de musique classique. J'entends par jazz, non seulement le jazz a proprement parlé mais aussi les musique noires américaines issues de celui-ci: soul, rythm'n'blues, blues... A par cela cela, c'est vrai que je ne prend pas le temps d'écouter autre chose. Mais il le faudrait...".
A défaut d'écouter d'autres musiques Raphaël Chambouvet se nourrit cependant de bien d'autres sources d'inspirations qui expliquent sans nul doute l'originalité et la beauté de sa musique : "Je suis très intéressé par la peinture (et en particulier la peinture moderne et contemporaine), la littérature, le cinéma. Je pense que tout cela m'influence fortement dans mes compositions. Lorsque vous avez lu un roman, vu une toile ou regardé un film, l'émotion (quelle qu'elle soit) qui s'en dégage vous imprègne."
Mais pour en savoir plus sur sa musique hâtez vous lentement sur le disque ci-dessous...

Ecouter...

CHK
Slow Motion
Raphaël Chambouvet, piano
Denis Hénault-Parizel, contrebasse
Rémy Kaprielan, batterie
invités :
Nicolas Repac, guitare
Jennifer "Hawa" Zonou, chant

Le groupe lyonnais CHK a été vainqueur du concours national Jazz de la défense en 2008 et c'est ici son premier album, mais si ce groupe a été récemment créé la route musicale de ses musiciens est déjà longue comme vous pouvez le constater dans l'interview du pianiste Raphaël Chambouvet. Ils offrent ici une splendide musique longuement et lentement murie... le disque idéal pour prendre le temps de respirer. Dès les premières notes du titre "Night in love sounds", la lente pulsation rythmique nous invite à ralentir selon ce principe cinématographique du "Slow motion" qui permet d'admirer les images d'une action dans un temps plus long que celle de l'action initiale, afin d'en augmenter l'impact visuel ou émotionnel. Et l'émotion est omniprésente dans les douze morceaux de ce disque au cours duquel ce doux rythme ne s'accélérera jamais. Même lorsque le guitariste Nicolas Repac se joint au trio il s'accorde à son pas d'ailleurs dans une reprise du morceau éponyme "Slow motion" et avec la chanteuse Jennifer" Hawa" Zonou qui offre un blues des plus émouvants. Bien sûr l'on pensera à la musique du trio suédois E.S.T. dont le pianiste leader Esbjörn Svensson est récemment disparu dans un accident de plongée sous-marine mais le langage de CHK est assurément personnel et après avoir écouté leur album joliment illustré d'une fleur gelée qui rappelle aussi le monde nordique vous aurez sûrement hâte qu'il sorte le prochain... mais rien, absolument rien, ne vous empêche de revenir en arrière et ré-écouter ce disque plusieurs fois par jour, vous verrez cela fait un bien fou, et comme il s'agit ici aussi d'un éloge de la lenteur soyons patients et laissons nous flotter agréablement au son de leur musique génératrice de beaux rêves en "slow motion" évidemment !...cliquez ici pour lire la suite, voir deux vidéos et écouter des extraits

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano
sur    
Ne partez pas
sans avoir lu
l'actualité
du piano !





  et... Partagez cette page !



Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs pour vous facilier la navigation sur le site internet ...
Actualités quotidiennes du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cadeaux de noël
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts de pianiste
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano
forum piano
livres biographies compositeurs / pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

 


Retour à l'accueil de pianobleu.com