<
Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Michel Petrucciani

Biographie issue du dossie de presse cinéma/Les Films d'ici

Michel Petrucciani est né à Orange, dans le Sud de la France, le 28 décembre 1962 dans une famille de musiciens semi-professionnels obsédés par les classiques du Modern Jazz. Il grandit baigné dans la musique de Wes Montgomery, Miles Davis, Django Reinhardt, Art Tatum… Si bien qu'à l'âge de trois ans, il pouvait déjà chanter la plupart de leurs chansons.
Le destin lui a donné d'incroyables mains. Il est né avec une ostéogenèse imparfaite ou maladie des os de verre, un trouble génétique invalidant, qui fait que ses os se cassent à la moindre pression (à sa naissance, tout son corps était fracturé). Il ne dépassa jamais les 91 centimètres et dû supporter tout au long de sa vie de terribles douleurs. Comme pour compenser cette malédiction, la vie lui donna deux dons : un extraordinaire sens de la musique et une personnalité charismatique qui charma tout le monde et plus particulièrement les femmes qu'il put rencontrer.
Le handicap de Michel Petrucciani ne l'empêcha en rien. Et sachant qu'il ne vivrait probablement pas au-delà de quarante ans, il était déterminé à prendre le plus possible. Il répondait d'ailleurs à ceux qui se plaignaient : " De quoi te plains-tu au juste ? Regarde-moi ! Ça va ! Je m'amuse ! ".
C'est à l'âge de quatre ans, juste après avoir vu Duke Ellington à la télévision qu'il demanda un piano. Ses parents lui en achetèrent un en jouet. Déçu de ce cadeau il le cassa avec un marteau, affirmant sa volonté d'en avoir un vrai. A l'âge de sept ans, son génie était évident et à treize ans, il improvisait formidablement.
Michel Petrucciani donna son premier concert dans un festival local de jazz où il put jouer avec le trompettiste américain Clark Terry qui, en le voyant, refusa de croire qu'une si petite et étrange créature puisse jouer du blues. Michel joua alors quelques notes et Terry fut abasourdi. Quelqu'un dit de lui plus tard : " A l'âge de treize ans, il jouait comme un vieil homme noir perdu dans un piano bar quelque part à Mexico… ". Trois ans plus tard, il rencontra le batteur Aldo Romano dont il devint immédiatement très proche. A cette époque, Michel ne pouvait pas marcher, Aldo le portait partout et particulièrement à Paris pour rencontrer Jean-Jacques Pussiau, créateur du label Owl Records. Entre 1981 et 1985, Michel enregistra cinq albums, dont le classique " Toot Sweet " avec le saxophoniste Lee Konitz. En 1981, dans le cadre du Festival de Jazz de Paris, il joua au Théâtre de la Ville où il fit immédiatement sensation. Une nouvelle star était née. Suivit alors une importante tournée de tous les festivals français.
Mais la France n'était pas assez grande. Michel Petrucciani rêvait d'Amérique. Dès ses dix-huit ans, il partit pour Big Sur sur la Côte Ouest où un de ses amis, le batteur hippie Tox Drohar, travaillait dans la maison de Charles Lloyd. Il convainquit un autre ami de l'y porter (Michel adorait être porté, surtout par des femmes… Et ce n'est qu'à l'âge de vingt-cinq ans qu'il apprit à marcher avec des béquilles). Charles Lloyd, célèbre saxophoniste de la Côté Ouest, avait abandonné le jazz pour étudier le mysticisme. En écoutant Michel, il se remémora l'histoire d'un saint Hindou qui, le corps brisé, réussit à traverser l'océan pour réaliser des miracles. Sous le choc, il reprit son saxophone pour la première fois en quinze ans et commença à jouer aux côtés de Michel.
Cet événement marqua la réelle introduction de Michel Petrucciani dans le monde du jazz et bientôt avec Lloyd ils firent le tour du monde en rencontrant, à chaque passage, un accueil frénétique du public. Mais, après cinq ans à Big Sur, Michel rêvait maintenant d'aller à New York. En effet, c'était les années 80 et New York était le " Paradis du Jazz ".
Là-bas, il joua au Village Vanguard, chez Bradley, et participa à des Jam Session avec les plus grands. Il fut le premier non-américain à signer avec le label Blue Note et enregistra avec les plus grands noms du Jazz : Roy Haynes, Jim Hall, John Abercrombie, Wayne Shorter, Joe Henderson, Joe Lovano et Dizzy Gillepsie. Les excès de sa vie new-yorkaise n'améliorant pas sa santé, il rentra en France, trouva l'amour et eut un fils. Quand il apprit que ce dernier était atteint de la même maladie, il fut à la fois dévasté et fataliste. " Refuser sa maladie serait comme me refuser moi-même. Pourquoi faire cela ? ". Son retour en France coïncida avec la meilleure période musicale de sa vie. Pas seulement parce qu'il signa avec Dreyfus Records, qui était déterminé à en faire une star internationale, mais parce que sa musique atteignit de nouveaux sommets. Bientôt, il enregistra des albums vendus à des centaines de milliers d'exemplaires (principalement avec Stéphane Grappelli, Eddy Louiss et son trio, Steve Gadd et Anthony Jackson) et joua devant des dizaines de milliers de personnes dans toute l'Europe.
Sa maladie reprit pourtant son droit. Quand on lui conseilla de ralentir, Michel Petrucciani répondit : " J'ai vécu plus longtemps que Charlie Parker, c'est déjà bien ". Il ne le dépassa pas de peu. Epuisé par son emploi du temps (deux cent vingt concerts en 1998) et sa santé faiblissante, il attrapa durant l'hiver 1998 à New York une pneumonie et décéda le 6 janvier de l'année suivante à trente-six ans.
Ses funérailles à Paris ont regroupé des dizaines de milliers de fans. Il fut enterré au Père Lachaise, aux côtés de Frédéric Chopin. C'est dans les mots de Wayne Shorter que l'héritage de Michel Petrucciani est le mieux exprimé : " de nombreuses personnes de grande taille marchent et sont qualifiées de normales. Ils ont tout ce qu'une naissance normale peut offrir : une bonne taille, de long bras etc. Ils sont symétriques en tout point mais vivent comme s'ils étaient dépourvus de bras, de jambes ou de cerveaux, dans la plainte. Je n'ai jamais entendu Michel se plaindre sur quoi que ce soit. Michel ne se regardait pas dans le miroir pour se plaindre de ce qu'il voyait. Michel était un incroyable musicien, incroyable parce qu'il était un incroyable être humain et c'était un incroyable être humain car il avait la capacité de ressentir et de transmettre ce sentiment par la musique. Tout ce que vous pouvez dire d'autre sur lui n'est que formalité. Ce n'est que de la technique et ça ne veut rien dire pour moi ".
La vie de Michel Petrucciani nous démontre que rien ne peut empêcher un homme de réaliser sa vie. Et il le fit avec humour, joie et de la très très bonne musique

En savoir plus

Michel Petrucciani

Un film de Michael Radford

Portrait d'un des monuments du jazz

Sélection officielle au Festival de Cannes 2011 Hors Compétition

A découvrir : ce DVD du film Michel Petrucciani par Michael Radford, portrait du pianiste Michel Petrucciani qui paraîtra le 7 février 2012 et à cette occasion une nouvelle page sur pianobleu.com consacrée à ce pianiste souvent cité en référence par d'autres pianistes de jazz interviewés pour le site internet.
Ce film réalisé à partir d'images d'archives et témoignages de nombreuses personnes ayant côtoyé Michel Petrucciani , dont quatre femmes qui ont partagé sa vie, offre un portrait sans aucune concession du pianiste dont le talent musical est selon un des témoignages du à sa morphologie très particulière : des os très légers et un "gros cul" lui permettant d'offrir un son unique et de se mouvoir sur le clavier comme personne. La sévérité de son père, grand amateur de jazz, a aussi largement contribuer à son talent révélé dès ses premières années. Dans son enfance Michel Petrucciani passait plus de dix heures par jour au piano... piano qu'il avait réussi à obtenir après avait cassé à coups de marteau le piano jouet que lui avait offert sa mère à quatre ans, ne voulant jouer que sur un vrai piano !
On est surpris des révélations de ce documentaire qui ne s'en tient pas uniquement à un aspect professionnel et musical mais donne une biographie complète illustrée par des témoignages, et dont le ton, souvent humoristique et émouvant, et les images ne sont pas sans faire penser parfois à un autre récent film qui connait actuellement un grand succès : "Intouchables"... car le pianiste, tel le héros du film "Intouchables" arrivait à faire oublié son handicap et voulait aussi vivre à fond sa vie, soutenu en cela par ses nombreux ami(e)s. Cependant à la différence de "Intouchables" ce film retrace une vie entière, nullement romancée quoique selon les témoins il parait que le pianiste avait tendance à parfois le faire ! ...mais sa part d'ombre est tout autant évoquée, une vie très remplie car le pianiste ne voulait pas perdre de temps, rythmée par la musique, les voyages, et ses nombreuses amitiés et conquêtes sentimentales.
Il reste donc à espérer un renouveau de succès à ce film pour, pourquoi pas, rejoindre peut-être celui du film "Intouchables". Ce film documentaire a déjà reçu nombreux éloges lors de sa sortie au cinéma(voir plus bas) mais a été trop peu distribué en salles, ce DVD qui parait aux éditions Montparnasse permettra de le découvrir à ceux qui n'ont pas pu le voir sur grand écran et il est fort probable qu'il donnera aussi envie de découvrir ou ré-écouter la musique de ce pianiste hors du commun qui déclara : " Au lieu d'être une bizarrerie, j'ai voulu être une exception. Je n'ai pas le choix."
Deux entretiens extraits du dossier de presse à lire ci-dessous ainsi que la présentation par l'éditeur vous permettront d'en savoir plus. A voir également une bande annonce du film ...cliquez ici

Ecouter...

Best Of Michel Petrucciani
(Coffret 3 CD)

Autres disques de Michel Petrucciani ...cliquez ici

 

A voir
Michel Petrucciani - Cantabile
Michel Petrucciani, Anthony Jackson, Steve Gadd. Stuttgart, Germany - 1998

 


Retrouvez une information sur
le site Piano bleu Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano
sur    
Ne partez pas
sans avoir lu
l'actualité
du piano !





  et... Partagez cette page !



Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs pour vous facilier la navigation sur le site internet ...
Actualités quotidiennes du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cadeaux de noël
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts de pianiste
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano
forum piano
livres biographies compositeurs / pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

 


Retour à l'accueil de pianobleu.com