Saint Emilion Jazz Festival Premier cru

SAINT EMILION
JAZZ FESTIVAL

Le "Premier cru" du
Saint Emilion Jazz Festival
aura lieu du 19 au 22 juillet 2012

Pari tenu par Dominique Renard, Président du festival pour ce projet qui lui tenait à coeur depuis un an déjà ; Christophe Deghelt et Christian Pegand, agents d’artistes avertis se joignent à lui pour mener ce premier cru dans la belle cité médiévale de Saint-Emilion : un parcours initiatique où musique, vin et village feront résonner la pierre chargée déjà de tant d’histoires passionnées de vignes et de vins. Perchée au sommet de la colline d’où le regard embrase un océan de vignes, la cité fortifiée de Saint-Emilion, une fois passées ses portes protectrices, vous accueille dans ses ruelles animées où résonne encore la gloire d’antan.
C’est un voyage à travers l’histoire auquel vous êtes conviés, tant les pierres ont vu les siècles s’écouler. De la Tour du Roi à l’église monolithe en passant par la porte Brunet et la place du marché vous marcherez sur les traces du célèbre moine ermite qui lui a donné son nom.
Pendant quelques jours, fin Juillet, le chant des cloches de l’église collégiale trouvera un écho aux accents des notes de musique du Festival de Jazz.
La musique, le vin, le village, c’est un parcours initiatique qui vous est proposé ; les plus grands crus alliés aux plus grands musiciens dans une cité touchée par la grâce. Les jurats, défenseurs de la cité vous accueilleront dans les douves du Palais Cardinal où se dérouleront les concerts du soir.
Entre temps vous aurez pu assister aux concerts du Cycle Pianos Solo salle des Dominicains et vous restaurer au village du Festival dans le parc Guadet où les meilleures spécialités régionales vous seront proposées au son d’une musique festive.
La musique, le vin, les vignobles, les pierres... tous à l’unisson d’une passion pour un village. Notre souhait est de vous accueillir comme savent le faire les gens d’ici avec comme seule devise : la qualité.
Alors, d’une balade dans les vignes à la dégustation au château en écoutant ces musiques que les oraganisateurs de ce tnouveau festival aiment tant, nul doute que vous passerez de merveilleux moments durant le Saint- Emilion Jazz Festival ! Découvrez le programme ci-dessous !
Cycle pianos solo
Salle des Dominicains

19 juillet 2012
François Faure - concert à 18 heures
20 juillet 2012
Thierry Maillard - concert à 18 heures
21 juillet 2012
Alan Broadbent - concert à 17 heures
22 juillet 2012
Yaron Herman - concert à 18 heures
Eglise collégiale
Opus Jam - concert à 16 heures
Douve du Palais Cardinal
19 juillet 2012
Hadouk Trio «Air» - concert à 20 heures
Zakir Hussain «Masters of Percussion» - concert à 22 heures
20 juillet 2012
Brady Winterstein «Happy Together» - concert à 20 heures
Jacky Terrasson Trio invite
Malia, Michel Portal, Stéphane Belmondo et Grégoire Maret - concert à 22 heures
21 juillet 2012
Giovanni Mirabassi Trio «Adelante» - concert à 19 heures
Dee Dee Bridgewater Quintet - concert à 21 heures
Brian Blade and The Fellowship Band - concert à 23 heures
22 juillet 2012
TROC featuring André Ceccarelli - concert à 20 heures
Earth Wind and Fire experience feat Al McKay - concert à 22 heures
New Orleans Jazz Band - concerts de 12 à 17 heures
Les quatre pianistes du cycle piano solo
François Fauré, piano
Pianiste d’origine bordelaise, c’est après de brillantes études au Conservatoire National de Musique de Bordeaux, premier prix ex-æquo avec les soeurs Labèque, qu’il se produit pour la première fois en concert à 14 ans au Grand Théâtre de Bordeaux avec l’orchestre philarmonique, puis se tourne rapidement vers le jazz.
Ses amours : Debussy, Hampton Hawes, John Coltrane, Miles Davis, John Scofield … et bien sûr celui qui joue l’espace et le silence, Bill Evans, permettent de saisir son univers. Son album « That’s All » qui avait ému par son élégance, sa musicalité, a dernièrement été réédité à la demande du public japonais.
Son dernier album, «Emily», réellement pétillant, fait entendre la majestueuse respiration de son trio mais aussi sa virtuosité, sa sensualité et sa créativité pianistique. Lors de ses concerts solo, notamment au Nice Jazz Festival et en 2011 au Festival de Lunel-Viel, il revisite savoureusement des standards et offre des compositions originales.
Artiste singulier, sensible, secret et lyrique, naviguant solo ou en trio, son univers musical est une invitation au bonheur d’exister qui, pour lui, grandit avec le partage.
François jouera les toutes premières notes de l’histoire du Saint-Émilion Jazz Festival.
Thierry Maillard, piano
Thierry Maillard fait parler de lui dès 1992 avec l’album «Free Way» qu’il enregistre aux côtés de la violoniste Débora Seffer. Depuis, il a su nous habituer à une production très intéressante où il a privilégié le septet pour s’exercer plus récemment à la formule «Trio» avec son dernier et très remarqué album «Behind The Mirror» sorti le 8 septembre 2011.
Compositeur de talent, il signe avec succès depuis 1998 musiques originales de films dont le teaser de «Arthur et les Minimoys» réalisé par Luc Besson, musiques de clips publicitaires télé pour de grandes marques telles Samsonite, Bonduelle, kriss, Nestlé, et prête sa vélocité aux compositions de longs métrages dont «Jean de la Fontaine» écrit par le plus renommé de nos saxophonistes français Michel Portal.
C’est en piano solo que Thierry Maillard nous délivrera le fruit d’un riche parcours indéniablement marqué d’une solide formation classique engagée à l’âge de 8 ans.
Un grand privilège pour le Saint-Émilion Jazz Festival de le recevoir dans cet exercice auquel le pianiste se livre avec rareté.
Alan Broadbent, piano
Originaire de Nouvelle-Zélande, Alan Broadbent, pianiste de jazz, arrangeur et compositeur, est captivé très jeune par le piano grâce à Sparky et son «piano magique», qu’enfant il écoute à la radio, et qui lui fait découvrir la puissance de la musique au delà des notes. Paul Desmond avec le Dave Brubeck Quartet, inspire sa carrière de musicien de jazz. Il étudie le piano et la théorie musicale dans son pays avant de s’envoler à dix neuf ans pour Boston où il intègre la Berklee’s. Son jeu particulièrement subtil et ses arrangements au sein de l’orchestre de Woody Herman lui permettent d’acquérir ses lettres de noblesse dans le monde du jazz dès le début des années soixante dix. Depuis lors, ses enregistrements en solo, en trio et aux côtes des plus grands noms du jazz lui valent le profond respect d’un public éclairé et la reconnaissance de la profession qui l’a récompensé de 2 Grammy Awards, et 7 nominations dans les catégories improvisation, composition, arrangements. Toujours et sans relâche au coeur de l’actualité jazzistique, il vient de signer les arrangements du dernier Paul McCartney produit par Monsieur Tommy Lipuma et sorti le 3 Février de cette année.
Pour cette fin d’après midi, Alan nous promet un programme constitué de ses plus belles compositions et retranscriptions pour piano des pièces qu’il a arrangées parmi ses préférées. C’est un immense plaisir pour le Saint-Émilion Jazz Festival de recevoir ce remarquable artiste dont les multiples activités ne permet que de trop rares apparitions sur les scènes françaises.
Yaron Herman, piano
Décrit à ses débuts comme le surdoué du piano ayant abordé l’instrument à l’âge de 16 ans après qu’une blessure ait mis un terme à sa carrière de basketteur, le pianiste d’origine israélienne qui bénéficie désormais de la double nationalité a fait bien du chemin depuis son premier et déjà très original album en duo avec le batteur Sylvain Ghio signé Sketch.
Élève du célèbre Opher Brayer qui compte plus d’un virtuose à son effectif de jeunes célébrités, Yaron a posé ses valises à Paris dans un squat de la rue de Rivoli il y a 10 ans maintenant, juste pour une escale après avoir déserté la Berklee’s... et il n’est jamais reparti !
Premier artiste jazz du label La Borie Jazz, c’est avec son sublime solo «Variations» qu’il fixe le style Yaron Herman en re-visitant avec «son» Jazz débordant de créativité autour d’oeuvres classiques, symboles de la pop music et chants israéliens. Il a le privilège d’être l’invité régulier des incontournables du circuit classique : Festival International de Piano de la Roque d’Anthéron, Piano aux Jacobins en France et en Chine, et des grandes scènes du Jazz : Festival International de jazz de Montréal, Montreux, Marciac... Victoire du Jazz en 2008, il est à la tête d’une foule de distinctions qui saluent un registre musical auquel il impose de nouvelles sources de standards.
Bien qu’il cultive depuis 2007 l’art du trio, Yaron Herman se régale toujours en concert solo sachant créer l’osmose parfaite avec son public.
Dans l’ambiance intimiste de la salle des Dominicains, il revisitera «ses» standards enrichis de certaines compositions de son prochain album dont la sortie est prévue pour l’automne 2012.
Mais n'oubliez pas non plus d'aller voir les pianistes en trio etc.... bien sûr !
A écouter ALAN BROADBENT - What's new
Alan Broadbent (piano); Brian Bromberg (bass); Joe LaBarbera (drums).
Recorded at Castle Oaks Studios, Los Angeles, California on March 15 & 16, 2002.

A (re) écouter Behind the Mirror -Thierry Maillard



A (ré) écouter Yaron Herman Solo La Roque d'Anthéron

Pour en savoir plus visitez le site internet du Saint Emilion Jazz Festival...cliquez ici Attention la location des placescommence dès le 2 mai 2012 !
 
Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Ne partez pas sans avoir lu
l'actualité du piano !

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 

Aimez et/ou partagez cette page !

Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano