Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

 

Sonates de Beethoven Jean Frédéric Neuburger

Ludwig van Beethoven
Grande Sonate n°29 en si bémol majeur opus106 "Hammerklavier"
Sonate n°19 en sol mineur opus49 n°1 Sonate n°20 en sol majeur opus49 n°2
Klavierstück Lettre à Elise WoO 59
Jean-Frédéric Neuburger, piano

DVD inclus :
Voyage au coeur de la Hammerklavier
Un film de Jean-Frédéric Neuburger et François-René Martin


A 22 ans seulement le pianiste Jean-Frédéric Neuburger confirme ici sa maturité déjà décelée depuis quelques années : non content de s'attaquer à la plus difficile sonate de Beethoven "Hammerklavier", il prolonge le partage de sa passion pour cette sonate par une intéressante explication de l'oeuvre dans un DVD au contenu très original dont il a eu l'idée lors des séances d'enregistrements de son disque.
Dans une présentation proche de la conférence et de l'analyse formelle qu'il a voulu comme un voyage à l'intérieur de cette sonate Jean-Frédéric Neuburger vise ici un large public d'auditeurs pour leur apprendre à écouter autrement et aiguiser leurs oreilles... Dans une atmosphère à la fois sombre et chaleureuse, proche de celle d'un concert, il donne avec clarté toutes les clés pour mieux comprendre l'architecture de cette oeuvre gigantesque... Un DVD sur lequel nombreux professeurs pourraient d'ailleurs s'appuyer voire diffuser en classe pour intéresser leurs élèves à la musique classique.

Après il ne reste plus qu'à écouter le disque et apprécier sous les doigts habiles de Jean-Frédéric Neuburger cette impressionnante sonate dans laquelle Beethoven a mis en oeuvre tout son génie pour utiliser les possibilités des nouveaux "pianos à marteaux". Jean-Frédéric Neuburger dans la continuité de son précédent disque consacré à l'Art de délier les doigts" de Czerny a souhaité enregistrer deux sonates "faciles" et la célèbre "Lettre à Elise", autres pilliers du répertoire "pédagogique" de la production de Beethoven.

Faciles, certes relativement, et néanmoins très belles, lorsqu'elles sont jouées par des doigts totalement déliés mais aussi un cerveau bien entrainé et une âme sensible ainsi pourrez-vous en juger par le premier mouvement de la sonate n°19, offert en écoute plus bas, dont Jean-Frédéric Neuburger ne nous livrera hélas pas les secrets de son interprétation... Mais ce sera peut-être pour une autre fois puisqu'il annonce une longue série à venir, quoique vous l'aurez compris son propos n'est pas d'expliquer comment il convient de jouer la Sonate mais de l'entendre, savoir s'y repèrer... ce qui rend cet agréable "voyage" totalement accessible à tous.
Jean-Frédéric Neuburger à bien voulu répondre à quelques questions autour de son disque/DVD :
Que représente Beethoven dans votre répertoire ?
Beethoven m'apparaît comme un des compositeurs que j'ai mis le plus de temps à apprécier, tant comme auditeur qu'interprète, contrairement à Bach par exemple. Mis à part le concerto pour violon, que j'aimais déjà enfant et qui reste comme un de mes favoris... Mais je l'ai toujours joué, programmé, sans trop me poser de questions sur l'intérêt réel de mes interprétations. Puis au cours d'un voyage où je m'étais mis en tête d'apprendre entre mes récitals quelques sonates de Beethoven (en effet j'avais beaucoup de temps libre car je donnais sans cesse le même récital cette tournée-là), je me suis pris de passion pour l'opus 106 et j'en ai approfondi la structure, et l'interprétation. Ensuite m'est apparu le besoin de l'enregistrer , et me demandant avec quoi je pourrais la compléter, j'ai pensé aux sonates de l'opus 49.
Vous avez choisi d’enregistrer sur ce disque des piliers du répertoire «pédagogique» : la "Lettre à Elise" et les deux sonates «faciles» opus 49 de Beethoven , après un disque consacré à Czerny en 2007, vous restez dans un répertoire pédagogique mais avec ici des œuvres plus abordables techniquement, pourquoi ce choix alors que vous êtes notamment réputé pour votre "virtuosité technique" ?
Il est vrai que les pièces en question de Beethoven sont plus abordables "techniquement" que l'Art de délier les doigts de Czerny, que j'avais enregistré il y a 2 ans...mais la question de la longueur du son, l'équilibre des phrasés entre eux, entre autres, posent sans cesse des problèmes à l'interprète dans les sonates opus 49. Quand à la "Lettre à Elise", courte pièce pour piano composée vraisemblablement très rapidement, sa célébrité ne doit pas faire oublier qu'elle reste une très jolie pièce de piano, mélancolique et pudique à la fois. Quant à ma "virtuosité technique", je ne sais pas si je suis spécialement réputé pour ! J'espère que non, ou en tout cas pas uniquement...à vrai dire, au terme de virtuosité il faudrait substituer celui de "maîtrise" technique : celle-ci implique la virtuosité et quantité d'autres paramètres d'une exécution.
Pour ce qui concerne l’œuvre au contraire très difficile de Beethoven (Sonate Hammerklavier) vous proposez un DVD qui a également un aspect très pédagogique …et vous annoncez une longue série à suivre … cela porte à penser qu’il vous est fondamental de remplir un rôle pédagogique ? Par ailleurs avez vous depuis nos derniers interviews désormais des fonctions de pédagogue ou bien est-ce pour vous par le DVD que vous voulez satisfaire votre envie de partager la musique de façon pédagogique ?
Il a toujours été très important pour moi de jouer un rôle, autant que je le peux, de "transmetteur" de musique. Pour ce faire, tous les moyens sont bons, en particulier à une époque ou la musique classique s'est beaucoup dissociée du public. Or cela vient, en France en particulier (ou aux Etats-Unis également, par exemple) du manque d'éducation à l'école et pendant toute la jeunesse. Les collèges et lycées devraient proposer, de même que des sorties au Musée, des sorties au concerts beaucoup plus fréquentes, ou la diffusion régulière en classe de films de concerts symphoniques ou autres intelligemment présentés.

Fort de ce désir de faire "rencontrer" l'Hammerklavier à plus de monde, j'ai conçu ce DVD qui parle d'elle, et dans lequel je me suis volontairement abstenu de parler de moi -l'interprète a pris trop la place première dans le monde musical contemporain. J'espère simplement avoir présenté cette pièce de manière convaincante et donnant l'envie de la réécouter. Je suggère d'écouter la pièce avant et après le DVD pour mieux apprécier sa nouvelle connaissance de l'oeuvre. La musique, comme le cinéma est un art qui demande qu'on s'immerge dedans pour vraiment le comprendre.
Et sinon, pour répondre à votre autre question, j'ai effectivement des fonctions de pédagogue depuis nos dernières interviews, en effet j'enseigne à présent au CNSM de Paris, où je suis responsable de la classe d'accompagnement au piano : réductions d'orchestre, choeur, accompagnement de concertos, mélodies, claviers d'orchestre, sont les principaux aspects de la classe.
Dans ce DVD à l’intersection d’une conférence et d’une analyse musicale formelle vous présentez l’architecture de cette sonate opus 106, afin de permettre à ses auditeurs de mieux se repérer dans cette œuvre, de mieux y voyager…de ce fait c’est plus le travail du compositeur que vous mettez en avant, par contre vous n’abordez pas celui de l’interprète , aussi pouvez-vous nous dire en quelques phrases quel travail particulier vous a demandé cette sonate, ce à quoi vous avez attaché le plus d’importance pour votre interprétation ?
Le principal problème qui se pose à l'interprète face à cette pièce est précisément de mettre en relief les contrastes, toutes les émotions présentes dans cette pièce, et d'oublier le travail préparatoire d'analyse qui aura forcément été le sien pour maîtriser la Sonate. Arriver à "se lâcher" si je puis dire...ce qui, avec le risque ( erreur de mémoire ! ) que présente l'exécution en public de cet opus ( en particulier le Final ), est bien difficile...quelque part c'est peut-être plus facile en studio, ou l'on a toujours plusieurs chances d'obtenir "la" bonne prise !
Vous insistez sur le fait que le chiffre deux est important dans cette œuvre de Beethoven, « tout revient deux fois comme un défi » . Le chiffre deux est-il également important pour vous :presque tous vos précédents disques sont des coffrets de 2 Cd , ou cd et DVD pour celui-ci ? ce DVd est-il pour vous un défi, de même qu’enregistrer l’Hammerklavier à seulement 22 ans ?
Non, je vous rassure, le chiffre deux n'est pas lourd de sens pour moi...Il est vrai que j'aime les projets ambitieux, la plupart de mes disques se trouvent donc être des doubles albums, sauf celui des Etudes de Chopin. Ce DVD ? Plus qu'un défi, je l'ai vu comme une expérience artistique : je me suis investi comme jamais dans le montage, le choix des séquences -je me suis vraiment amusé ! Et dans la vie d'un artiste aujourd'hui, tout "revient comme un défi" : sans cesse réaliser ce qu'on rêve de réaliser, aller plus loin dans son art, savoir accepter le jeu du monde musical en général... Hercule n'en demanderait pas plus !
Vous êtes également co-réalisateur du DVD, quel a été votre rôle et qu’appréciez-vous dans ce rôle ?
Attention, je n'ai jamais tenu à proprement parler la caméra : cela a été le rôle de François-René Martin et Corentin Leconte, que je remercie tous deux infiniment. Merci également à Cécile Lenoir, directrice artistique du son pour le CD et DVD avec qui je travaille maintenant depuis plusieurs années. Là ou je suis réalisateur, si je puis dire, c'est que tout, dans le contenu des images et du son ainsi que les enchaînements ont été la réalisation de mon souhait artistique.
Avez-vous souvent joué ces œuvres en concerts et les jouerez-vous prochainement ?
J'ai bien sûr joué la Sonate Hammerklavier de nombreuses fois avant de l'enregistrer. Il serait inconscient d'enregistrer une telle oeuvre sans la "roder", comme on dit, un bon nombre de fois ! Les prochaines fois, seront le 17 octobre à Liège et le 21 octobre à l'auditorium du Louvre, en compagnie de Franck, Fauré et Stockhausen.
Pour écouter avec l'aimable autorisation du label Mirare
Beethoven - Sonate n°19 op49 n°1 -Andante

par Jean-Frédéric Neuburger
cliquez sur le triangle du lecteur ci-dessous


Pour écouter d'autres extraits et/ou vous procurer ce disque/DVD...cliquez ici (amazon) ou cliquez ici(fnac)

Pour en savoir plus sur Jean-Frédéric Neuburger ...cliquez ici

Nouveau : A voir : un extrait du DVD

Pour visiter la page archive des
"Disques du moment"...cliquez ici

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 

Nouveaux disques à découvrir lors de concerts mentionnés en rubrique Concerts

Boogie on the ball
Sébastien Troendlé, piano

Rafal Blechacz, piano
Bach



Aimez et/ou partagez cette page !



Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano