Piano et Littérature au Salon livres et Musiques de Deauville

SALON LIVRES et MUSIQUES
DE DEAUVILLE
VENDREDI 27,
SAMEDI 28
ET DIMANCHE 29 AVRIL 2012

Piano et Littérature

Chaque année au printemps, le Salon Livres et Musiques de Deauville met à l'honneur les écrivains inspirés par la musique. Des dizaines de participants animent ce salon qui s'est imposé - avec le Festival de Pâques - comme l'un des rendez-vous culturels les plus prisés de Deauville.
Livres et Musiques, ce sont avant tout des rencontres : des rencontres entre un monde de musiciens, un monde d'écrivains et de professionnels de la musique, mais aussi, des rencontres avec le public, chaque année plus nombreux. Que ce soit autour d'une table, d'une conférence ou d'un concert, entre improvisations et créations, tout un monde s'anime, autour de débats, de signatures, de lectures et de spectacles.

Le fil rouge de la programmation de la neuvième édition sera le piano. Naturellement, des passerelles se construisent avec le Festival de Pâques, dont ce sera cette année la seizième édition.

PIANO et LITTERATURE
Pas un meuble comme les autres, ça c'est sûr ! Haïs par les déménageurs et adorés des dîneurs aux chandelles, le piano est au coeur de bien des histoires. Pensez à Echenoz, au théâtre d'Alessandro Barrico et à Un soir au club bien sûr. Quoi de plus logique, cette nouvelle édition de Livres & Musiques met le piano à l'honneur... Mais pour mieux le réinventer.
Des pianos partout, de la plage au casino. Des pianos sens dessus dessous : de la performance électro-jazz de Laurent de Wilde aux lectures musicales de Yann & Anne Queffelec, assis dans leur demi-queue comme si c'était une barque... Des pianos de tous horizons : un nouveau volet européen avec cette année le printemps balkanique vu par le dessinateur Igor Kordey, et Renza-Bo en concert avec l'arrangeur croate Zoran Scekic. Et même un piano droit servant d'escalier pour le Festival de Pâques. Embarquez du 27 au 28 Avril et vous allez voyager plus loin que vous ne l'imaginez. Car à Deauville comme ailleurs, qui va piano va sano.
Notez bien dans votre agenda ce rendez-vous désormais incontournable, du 27 au 29 avril 2012. Entrée libre sauf concerts du Festival de Pâques.
LE PRIX DES LECTEURS
La médiathèque de Deauville organise un comité de lecture qui a pris en charge la sélection du Prix des lecteurs. Au cours de plusieurs réunions, une première sélection de 16 ouvrages a été faite. La dernière délibération le 8 février a sélectionné une liste de 6 ouvrages.
Les écrivains lauréats depuis la création : Valentine Goby, André Tubeuf, Minh Tran Huy
La sélection 2012
Olivier Bellamy , Mes amours classiques, La Martinière
Alissa Walser, Au commencement la nuit était musique, Actes sud
Mikaël Ollivier, Quelque chose dans la nuit, Le Passage
Lydie Salvayre, Hymne, Seuil
Olivier Martinelli, La nuit ne dure pas, 13e note éditions
Hors compétition : le coup de coeur de Bibliotech'lecteur !
Sandor Marai, La soeur, Albin Michel
LE PRIX DES ADOS
Parce qu'à l'époque des blogs, en chaque ado germe un futur auteur, le salon leur offre une place importante. Au Forum des Ados organisé pendant la journée scolaire s'est ajouté depuis 2009 un prix littéraire des Ados destiné aux 13-18 ans, organisé en collaboration avec les Espaces Culturels E.Leclerc de Normandie.
D'ores et déjà, et alors que la programmation s'établit autour du thème du piano, les ados sont à pied d'oeuvre pour récompenser le livre qu'ils préfèrent parmi cinq ouvrages sélectionnés par les libraires des Espaces Culturels E.Leclerc, partenaires du Salon depuis plusieurs années.
Des centaines de jeunes - habitués des Espaces et des bibliothèques voisines et élèves des établissements scolaires proches - lisent, débattent, votent et attribuent un prix à l'un des cinq auteurs.
Les lauréats depuis la création :
2009 : Reinhardt Kleist, pour Johnny Cash, une BD-Biographie
2010 : Paule du Bouchet, pour Chante Luna, un roman poignant se déroulant dans le ghetto de Varsovie.
2011 : Christian Binet, Haut de Gamme, les aventures d'un professeur de piano...cliquez ici pour en savoir plus sur cette Bande dessinée.
La sélection 2012
Constance, fiancée de Mozart d'Isabelle Duquesnoy
Dés-accord de Bernard Friot
Les gens dansent pour ne pas mourir de Laurence Shaack et Goulven Hamel
JukeBox de Charles Berbérian
K-cendres d'Antoine Dole
Petite sélection pour les amateurs de piano parmi toutes les animations et concerts gratuits
Des ateliers auront lieu de 9h à 17h le vendredi 27avril à l'attention des tout petits jusqu'aux plus grands, de la crèche au baccalauréat.
Dans une décennie d'intenses évolutions des pratiques culturelles, le salon a à coeur d'inviter le livre dans les écoles et de travailler toutes l'année avec les enseignants à la préparation d'une journée scolaire, à laquelle 2000 jeunes participeront cette ann ainsi ...
PIANO POCHOIR
Atelier de peinture avec Isabelle Mandrou / Grande maternelle
DECOUVERTE DU PIANO A POUCE
Rencontre avec Jean Yves Loude / Grande maternelle / 5e
et nombreuses autres....
VENDREDI 27 AVRIL - 17H30 - VILLA LE CERCLE
CONCERT-RÉCIT / EN MUSIQUE EN MER
Concert récit avec Yann et Anne Queffelec.
Un vagabondage libre autour de la mer, de l'enfance des deux artistes en Bretagne à la recherche du temps perdu de l'enfance.
Programme musical :
DEBUSSY - Ondine, La cathédrale engloutie, Reflets dans l'eau
CHOPIN - Barcarolle
RAVEL - Une barque sur l'océan
LISTZ - Saint François de Paule marchand sur les flots
Fils du romancier Henry Queffélec, Yann Queffelec décide de se consacrer à l'écriture après une rencontre inopinée avec l'éditrice Françoise Verny. Son roman 'Les Noces barbares' est couronné du prix Goncourt en 1985. Depuis, il publie de manière assez régulière. Ses personnages sont bien souvent des écorchés vifs.
Après un brillant passage par le Conservatoire de Paris, qui lui décerne deux premiers prix en musique de chambre et en piano, Anne Queffélec, sa soeur, a suivi les cours du maître Alfred Brendel. Elle figure aujourd'hui parmi les pianistes les plus populaires de sa génération, appréciée pour la diversité de son répertoire, en témoigne son impressionnante discographie (plus d'une vingtaine d'enregistrements consacrés à Scarlatti, Liszt, Chopin, Schubert, Mozart, Fauré, Debussy).
" J'ai été élevé au piano on peut dire, donc c'est certain c'est l'instrument que je préfère incontestablement. C'est l'instrument-roi, même si la voix est difficile à surpasser dans sa simplicité et sa richesse. Je suis comme un poisson dans le piano : j'entends un piano et je me sens chez moi, je suis à la maison. Je l'écoute comme je respire, je le reçois par tous les pores de ma peau. Je suis soudain dans mon enfance ; je n'en ai même pas conscience, je suis né dans une maison qui ne cessait de résonner du piano des uns et des autres. C'était une maison-piano.
"
Yann Queffelec
VENDREDI 27 AVRIL - 18H - CENTRE INTERNATIONAL DE DEAUVILLE/VERRIERE
GRAINE DE TALENT / L'ÉCOLE CLAUDE BOLLING AU PIANO
L'école intercommunale Claude Bolling présente Valentine Marais et Matthis Silas Lainé, élèves de Nicole Marodon, avec un court programme autour de Beethoven et Chopin, suivi d'improvisations d' Esteban Debruille, élève de Bruno Vay.
VENDREDI 27 AVRIL - 19H - THEÂTRE DU CASINO BARRIERE
CONCERT DE MOTS ET D'IMPRO / LA MUSIQUE DES MOTS
RECITAL DE JEAN-FRANÇOIS ZYGEL
Un interprète est un musicien qui joue la musique écrite par d'autres que lui, en général des compositeurs du passé. Un compositeur est quelqu'un qui écrit des partitions que d'autres seront chargées d'interpréter. Un improvisateur fait les deux à la fois, c'est-à-dire qu'il compose et interprète en direct devant le public. Il est donc impossible de dire à l'avance ce que Jean-François Zygel va jouer ce soir-là. Cela dépendra de son humeur, du temps qu'il fera, des propositions du public... ou tout simplement de ce qu'il aura mangé à midi ou de ses lectures de la veille ! Mais puisqu'il s'agit d'essayer de trouver " la musique des mots ", il demandera au public de lui en proposer, afin d'essayer de trouver leurs équivalences musicales.
Entré au Conservatoire de Paris en 1976 et sorti 1er Prix au Concours international d'improvisation de Lyon en 1982, Jean-François Zygel enseigne l'écriture musicale et l'improvisation au Conservatoire de Paris. Mais il est surtout connu pour ses concerts " commentés " (telles les Leçons de musique, puis Les Clefs de L'Orchestre) et ses émissions thématiques non pas de vulgarisation mais d'appréciation sur France Télévision et Radio France. Depuis 2007 avec La Boîte à Musique et ses invités improbables, il a rendu son sens au mot classique ; cette musique est redevenue intemporelle, perpétuellement moderne.
SAMEDI 28 AVRIL 10 H - CINEMA DU CASINO BARRIERE
PROJECTION / MICHEL PETRUCCIANI DE MICHAEL RADFORD
Une projection dans le cadre du programme " Deauville made in cinéma " suivie d'une rencontre avec Benjamin Halay - auteur de la biographie Michel Petrucciani (Editions Didier Carpentier 2011) et Roger Taillot, qui le rencontra lors de ses passages à Deauville dans le cadre du festival Swing in Deauville.
Synopsis : Atteint d'ostéogenèse imparfaite, Michel Petrucciani surmonta son handicap pour devenir un artiste talentueux de renommée internationale... Dans ce documentaire, retraçant le portrait de ce grand pianiste de jazz au travers d'interviews et d'images d'archives, Michael Radford cherche à comprendre la nature de la créativité... Quelles sont les sources de cette sublime inspiration et comment se manifestent-t-elles? Le film est présenté en Séance de Spéciale lors du Festival de Cannes 2011. Pour en savoir plus sur ce film ...cliquez ici
SAMEDI 28 AVRIL - 11H - CLUB 2010
GRAINE DE TALENT / L'ÉCOLE CLAUDE BOLLING AU PIANO
L'école Claude Bolling présente Esteban et Edwin Debruille, élèves de Bruno Vay, avec un court programme autour de Mozart et Scott Joplin.
SAMEDI 28 AVRIL à 11H30 - Club 2010
CONFERENCE MUSICALE / PIANO ROCK
Avec Denis Rouleau, Gilles Verlant et Maxime Sanchez au piano.
Si vous pensez que le rock c'est un vinyle des années 50 mort avec la sortie du premier iPod, Denis Roulleau est l'homme qui vous convaincra du contraire : on n'a jamais autant été, pensé, mangé et habillé rock !
Chef de projet dans une agence de communication et ancien journaliste, tout a débuté pour lui avec une cassette audio de Led Zeppelin et un numéro de Rock&Folk. Depuis il a patiemment collectionné tout (tout !) ce qui compose la culture rock. Et je vous prie de croire que c'est plus encombrant qu'un simple bac de CD : une paire de Doc Marten's, un flipper, des flyers photocopiés, MTV, un fanzine de BD, un séjour en prison et des chewing gum... Tout ceci, que vous le vouliez ou non, est associé à l'immense pan de la culture Rock qui n'a cessé de croître en 50 ans et Denis Roulleau l'a recensé dans son encyclopédie. Ce jour là, il vous racontera l'histoire du piano dans le rock avec Gilles Verlant infatigable écrivain de la musique et Maxime Sanchez pianiste passionnant et passionné.
SAMEDI 28 AVRIL - 14H - THEATRE DU CASINO BARRIERE
OFF DE PÂQUES / " LE CLAVIER DANS TOUS SES ÉTATS "
Récital d'Alphonse Cemin et Claude Samuel, organisé en partenariat avec le Festival de Pâques.
Piano, piano jouet, piano préparé, clavecin, piano et bande, Alphonse Cemin parcoure tous ces claviers avec les commentaires de Claude Samuel.
Né en 1986, Alphonse Cemin étudie le piano et la flûte traversière au Conservatoire national de region de Boulogne-Billancourt, l'analyse au Conservatoire national de région de Paris (Alain Louvier) et l'harmonie avec Jacques Castérède avant d'intégrer au Conservatoire national supérieur de musique de Paris
Il est l'un des fondateurs de l'ensemble Le Balcon (direction Maxime Pascal) avec lequel il donne notamment à entendre la musique des compositeurs de sa génération mais aussi un large répertoire de musiques du siècle dernier.
Il devient au fil des années le partenaire privilégié de la soprano Julie Fuchs ainsi que de plusieurs chanteurs avec lesquels il se produit régulièrement en récital. Il travaille également comme chef de chant et directeur musical sur des productions d'opéras et est, en 2010/2011 pianiste à l'atelier lyrique de l'Opéra national de Paris.
Il s'est produit en musique de chambre avec des personnalités telles qu'Emmanuel Pahud, Paul Meyer, le quatuor Modigliani; a travaillé sous la direction de Pierre Boulez (Pierrot Lunaire), Peter Eötvös, David Robertson; a joué en soliste 20e concerto Mozart, Triple concerto Beethoven, 2e concerto et variations Paganini de Rachmaninov ; a collaboré avec les comédiens Michael Lonsdale (Concert lecture Wagner-Nietzsche) et Danièle Douet (Alouette au théatre Sorano- Vincennes). Il a joué en récital à l'Opéra Garnier, Grand Théâtre de Bordeaux, Auditorium du Louvre, Opéra de Nantes, KKL-Lucerne, Villa Médicis, Palazzetto Bru-Zane-Venise, Abbaye de Royaumont, l'Auditorio Nacional de Madrid, Florida International Universiy-Miami aux festivals d'Aix-en-Provence, Folles Journées deNantes, Musique à l'Empéri, Musica de Strasbourg, Cordes-sur-ciel.
Il est en 2010 le pianiste lauréat HSBC de l'académie du festival d'Aix-en-Provence.
RENCONTRE / DANS LE CORPS D'UN MUSICIEN
Avec David Le Breton, Catherine David et Noëlle Thibon-Gokelaere
David Le Breton, professeur d'université en sociologie, est un explorateur du corps. Corps souffrant, corps adolescents, corps en marche, corps porteur d'identité, corps porte voix,.. des corps racontés dans son dernier ouvrage intitulé " Eclats de voix ". Livres & Musiques lui a proposé de nous parler du corps du musicien. Pour cela, viendront débattre avec lui, Catherine David écrivain et pianiste amateur ainsi que Noëlle Thibon-Gokelaere, chanteuse lyrique.
SAMEDI 28 AVRIL -15H 30 - CENTRE INTERNATIONAL DE DEAUVILLE/SALLE LEXINGTON
CONCERT LITTÉRAIRE / " ROMANTIC BUT NOT BLUE "
Avec Benjamin Halay, piano, Philippe Petrucciani, guitare, François Perrin, contrebasse et Jean-Paul Zennacker, récitant.
A travers un dialogue musical et théâtral, Benjamin Halay - auteur de la biographie Michel Petrucciani et pianiste et Jean-Paul Zennacker- livrent la vie et la musique d'un pianiste hors du commun, Michel Petrucciani, qui s'est produit à deux reprises à Deauville dans le cadre de Swing in Deauville.
SAMEDI 28 AVRIL - 16H30 - VILLA LE CERCLE
LECTURE MUSICALE /FEMME DISANT ADIEU
Piano : LORENDA RAMOU. Voix : PASCAL QUIGNARD
Projet créé en partenariat avec le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris et le soutien de la MEL pour la venue de Pascal Quignard.
Le Salon du Livre de Caen reprendra cette lecture le 12 mai 2012 à 20H30 à l'Abbaye d'Ardenne (IMEC).
Lorenda Ramou, pianiste, élève en 3e cycle au Conservatoire national Supérieur de Musique et de Danse de Paris a imaginé une lecture musicale de Villa Amalia dans le cadre d'un appel à projet du conservatoire. Est alors né une collaboration avec Pascal Quignard, auteur du livre qui a inspiré la lecture " Villa Amalia ". Les deux artistes ont extrait la musicalité implicite de la narration et inclus des références aux musiques de compositeurs évoqués dans le récit : un dialogue subtil et complémentaire entre la lecture et la musique.
Voix et musique s'éloignent volontairement de la trame initiale du roman pour créer une nouvelle oeuvre qui existe par elle-même, et sera donc rejouée.
SAMEDI 28 AVRIL - 18H - THEATRE DU CASINO BARRIERE ET VILLA LE CERCLE
SOIREE DES AUTEURS ET REMISE DES PRIX
Une soirée en deux temps, animée par Jacques Perrotte.
Lecture musicale " Pourquoi Schumann ? " avec MICHEL SCHNEIDER et DANA CIOCARLIE.
Suivie de l'annonce officielle des prix en présence des membres du Jury.
Il y a des musiques qui affirment (Haydn, Bruckner), des musiques qui nient (Beethoven, Mahler), et puis, il y a des musiques qui interrogent (Schumann, Berg). Enigmatique et transparent, infime et inépuisable, Schumann n'est qu'un vaste et multiple "pourquoi?", pour reprendre le titre de la troisième Fantasiestücke 0p.12 : Warum ?
Schumann reste problématique en effet. Pour l'auditeur, il ne va pas de soi : connu, et tout autant méconnu, il attend toujours d'être reconnu. Il est peu aimé des artistes : les pianistes lui préfèrent Liszt ou Chopin, plus rémunérateurs en acclamations. Glenn Gould lança un jour : " Pourquoi Schumann, un musicien aussi secondaire? " Presque tout son oeuvre dément ce propos provocateur. Mais un musicien difficile à supporter, oui; Gould a raison. Trop de douleur dans ces pages, souvent, dite ou masquée. La douleur du fou, sans mots, que seules certaines musiques font entendre. Et je comprends que certains, comme Gould, ferment leurs oreilles.
Entendons Schumann et son " Pourquoi " lancinant. Que peut-on faire d'une question, sinon, comme les amants, les enfants et les fous, la redire sans arrêt : pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ? Et peut-on leur répondre sans employer des mots un peu trop graves : amour, enfance, folie ?
Texte de Michel Schneider
Programme musical :
Schumann, 3 Phantasiestucke op.12 : Des Abends (au soir), Warum (pourquoi ?), In der Nacht (Dans la nuit).
Schumann, Chants de l'Aube op. 133
SAMEDI 28 AVRIL - 22H - CLUB 2010
CONCERT / RAP EN PIANO - STÉ STRAUSZ
Sté Strausz monte sur scène en 1990. Une transmutation a eu lieu, d'un coup de baguette magique qui aurait pris la forme d'un micro. Noire de peau mais rouge feu à l'intérieur, c'est le hip hop du collectif Little MC's, comme elle issu de Vitry, qui lui donne dès 11 ans l'envie d'exploser, d'exposer ses haines, de vider sa rage en noircissant les pages. Justement remarquée par Sulee B Wax des Little, elle enregistre avec lui en 94 un premier maxi, Sté Real, titre qui en dit long sur sa vision des banlieues. La suite, avec la Mafia Underground comme en solo, fera de cette pionnière du rap féminin une rappeuse respectée.
Un temps retirée du milieu, c'est Antoine Dole qui vient lui proposer de rédiger ensemble une somme sur ces égéries du hip hop français trop souvent oubliée : Fly Girls. Marqué par cette collaboration il fera même d'elle l'inspiration de son roman K-Cendres, sur la saga d'une rappeuse en colère...
DIMANCHE 29 AVRIL - 12H - CENTRE INTERNATIONAL DE DEAUVILLE/VERRIERE
INTERVIEW DEDICACE / JEAN-BAPTISTE DESTREMAU
Une rencontre dédicace animée par un journaliste autour du travail de Jean-Baptiste Destremau, en sa présence
Jean-Baptiste Destremau est né en 1968. Pianiste amateur, de formation scientifique, il a vécu plusieurs années en Asie et exercé le métier de trader et d'ingénieur financier. Il écrit depuis l'âge de 18 ans, a publié des nouvelles dans les revues Taille Réelle, l'Encrier Renversé et écrit plusieurs romans ou récits.Ses romans Sonate de l'assassin (2009), récompensé par le prix Orange du livre 2009 et Si par hasard (2010) sont parus aux Éditions Max Milo. (Source Babelio.fr). Pour en savoir plus cliquez ici
DIMANCHE 29 AVRIL - 15H - CLUB 2010
GRAINE DE TALENT / JONATHAN HUC
L'école Claude Bolling présente Jonathan Huc, élève de Nicole Marodon, avec un court programme autour de Beethoven, Albéniz et Ravel
DIMANCHE 29 AVRIL - 15H30 - CLUB 2010
CONCERT LECTURE / DEBUSSY EN CORRESPONDANCE
Récital de Damien Luce
Un événement dans le cadre des 150 ans de la mort de Debussy.
Damien Luce cumule les talents : pianiste, comédien et écrivain. Et c'est de famille car son frère n'est autre que Renan Luce. Pour Livres & Musiques, il propose une lecture de correspondances de Debussy (publiées chez Gallimard) accompagnée au piano.
Cette correspondance que Damien Luce établira entre les mots et la musique, n'était pas étrangère à Debussy qui, a composé son premier chef d'oeuvre " Prélude à l'après-midi d'un faune " à partir d'un poème de Mallarmé.
DIMANCHE 29 AVRIL - 15H15 - CENTRE INTERNATIONAL DE DEAUVILLE/VERRIERE
INTERVIEW DEDICACE / ALFIO CARUSO
Une rencontre dédicace animée par un journaliste autour du travail d'Alfio Caruso, en sa présence
L'oreille absolue est celle qui reconnaît toute note qu'elle entend. C'est ce dont le personnage du dernier roman d'Alfio Caruso, pianiste dans la mafia new yorkaise de l'entre deux guerres, est affublé. Comme par filiation, son auteur semble lui posséder l'oeil parfait, celui qui ne rate aucun lien du maillage de ce siècle. Les faits qui se complètent, s'affectent les uns et les autres pour créer sinon la grande Histoire, au moins les histoires les plus prenantes. Nul doute qu' Al Capone, Lucky Luciano, Frank Sinatra et Duke Ellington font parti d'un seul et même monde pour cet ancien journaliste qui passa 30 ans dans les principaux quotidiens italien (La Stampa et le Corriere della Serra). Lui qui a regardé l'évolution de sa Sicile natale, a réalisé combien la guerre, cet horrible rêve manqué, avait marqué son pays (et ses livres Les italiens doivent mourir et A la recherche d'une patrie), ou combien la Cosa Nostra était autant une image tutélaire qu'une honte nationale. Et notre romancier essayiste de mettre tout cet héritage sur les épaules d'un pianiste qui voit tout mais ne parle pas. L'opposition ouïe/dire s'est incarnée dans ce romancier sexagénaire qui prouve qu'en Italie on ne parle pas qu'avec les mains.
DIMANCHE 29 AVRIL - 17H - CENTRE INTERNATIONAL DE DEAUVILLE/VERRIERE
INTERVIEW DEDICACE / LAURENT DE WILDE
Une rencontre dédicace animée par un journaliste sur le travail de Laurent de Wilde, en sa présence.
Washington 1960, naissance d'un génie. Elevé en France, Laurent De Wilde est passé de Normal Sup' au jazz comme d'autres passent au rouge. En 1982, il quitte la rue d'Ulm pour les rives de Long Island et se consacre au Steinway. Un pianiste s'élance et s'envole : soutenu par des parrains comme McNeely et Mulgrew Miller on le retrouve bientôt derrière les plus brillants (Eddie Henderson, Dee Dee Bridgewater) et dès 1987 sous son propre nom. Quatre albums plus tard, il signe chez Sony Columbia et récolte les distinctions.
Devenu une figure incontournable du piano jazz, il publie en 1996 chez Gallimard sa vision biographique du pianiste décalé Thelonious Monk. A l'image de celui-ci, De Wilde opère un tournant moderniste : saisissant une opportunité chez Warner Jazz avant sa fermeture, il passe à l'électrique piano Fender Rhodes en 2000 et invite DJs, machines et ordinateurs dans ses expériences. Quatre albums depuis ce Time 4 Change où il continue d'ouvrir le champ d'un électro-jazz, sans pour autant délaisser ni l'écriture ni des collaborations avec le rappeur Abd Al Malik ou Jacques Gamblin... Un génie vous dis-je.
Suivi de
DIMANCHE 29 AVRIL - 18H -CENTRE INTERNATIONAL DE DEAUVILLE/SALLE LEXINGTON
FLY, CONCERT LITTERAIRE DE LAURENT DE WILDE ET OTISTO 23
Un piano, un ordinateur. Laurent produit des sons sur son instrument, clavier bien sûr, mais aussi cordes, feutres, bois, métal, tout ce qui se gratte, se frotte, se tape, pour fournir une matière infiniment variée qu'Otisto enregistre dans son ordi à la volée, puis boucle, traite et maltraite avant de les renvoyer à Laurent, qui réagit avec de nouveaux sons, et ainsi de suite, construisant la musique en avançant. Pendant le concert une projection de textes sera faite sur un voile devant la scène.
A voir LAURENT DE WILDE : NOUVEL ALBUM "FLY"

Pour en savoir plus sur le salon livres et musiques de Deauville cliquez ici

 
Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Ne partez pas sans avoir lu
l'actualité du piano !

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 

Aimez et/ou partagez cette page !

Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano