Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Pollini De main de maître Film de Bruno Monsaingeon

Pollini
De main de maître
Film de Bruno Monsaingeon

Alors qu'approche la grande finale du dix-septième concours international de piano Chopin à Varsovie, parait, sous le label Deutsche Grammophon, ce passionnant film de Bruno Monsaingeon sur le pianiste Maurizio Pollini qui remporta le premier prix lors de la sixième édition, en 1960.

Une année importante puisque cette année fut proclamée " Année Chopin", en raison du 150ème anniversaire de la naissance du compositeur. On peut apprendre sur le site internet du concours que «Ce fut la compétition qui a initié la fois la décoration de la salle et tout le rituel de commencer toutes les auditions avec un défilé des candidats à travers la scène, la présentation par le speaker du programme et tout le reste, que les observateurs de la compétition connaissent parfaitement bien et qui - grâce à sa constance - bât dans le cœur et l'esprit de chacun». Et ce fut donc aussi le début précoce de la grande carrière du pianiste italien Maurizio Pollini, qui n'avait que dix-huit ans !
Il est vrai que Maurizio Pollini a bénéficié dès son enfance d'un climat musical très favorable, ainsi l'explique-t-il, dans ce film fort intéressant et bien monté, qui mixe des images actuelles et d'époque, certes où le pianiste n'apparaît pas au début, mais qui permettent de mieux mesurer cet environnement fort propice . Environnement qui a pour décor Milan, où il est né en 1942, dans une famille très musicienne comme vous devez le savoir sinon il est grand temps pour vous d'aller voir la page qui lui est consacrée sur pianobleu.com  !
Par exemple alors qu'il relate son admiration pour Artur Rubinstein qu'il a pu écouter dès son enfance, à Milan, lors d'un concert, on peut voir cet autre grand maître du piano. Egalement nombreuses images du théâtre de Milan aujourd'hui alternent avec celle d'époque etc... Maurizio Pollini évoque d'ailleurs très nombreux prestigieux pianistes et chefs d'orchestre de l'époque.
Il évoque aussi bien sûr ses débuts au piano mais indique avec amusement qu'il n'en a en fait pas un souvenir très précis ! Par contre il n'a pas oublié l'énorme travail que lui demandèrent les Etudes de Chopin qu'il joua en public dès l'âge de 14 ans. Des évocations illustrées d'extraits, enregistrés certes un peu après, où l'on peut le voir jouer diverses oeuvres de Chopin. On aimerait parfois que ces extraits soient plus longs mais le documentaire a une durée d'environ une heure et pour résumer plus de cinquante de carrière, on imagine aisément combien c'est court !
Pour ce qui concerne le concours Chopin, on peut par contre découvrir plus d'enregistrements hors scènes, avant et après le concours, ainsi du pianiste Artur Rubinstein, membre du jury, qu'il rencontrait pour la première, après l'avoir vu donc dans son enfance, et qui lui donna un conseil qu'il n'a jamais oublié, " le meilleur que j'ai eu" confie-t-il , mais pour savoir lequel procurez-vous le DVD, à moins que vous n'ayez déjà eu l'occasion de voir le film qui a été diffusé en 2012 sur Arte, et c'est une excellente idée de le proposer en DVD à tous ceux qui ne l'auraient pas vu ou simplement oublié, car avoir parfois des souvenirs obscurs du passé arrivent en fait à nombreuses personnes.
Et puisque se déroule actuellement le concours Chopin, c'est une excellente occasion de le (re)voir. Ainsi il est intéressant aussi d'écouter aujourd'hui son témoignage sur l'après concours, son désir à l'époque de jouer aussi d'autres compositeurs qui lui fit annuler des concerts pendant un an et demi pour prendre des leçons auprès de Benedetti Michelangeli, que l'on peut aussi voir dans ce documentaire. Ensuite le pianiste a donc pu élargir son répertoire et vers la fin des années 60 s'intéresser aux compositeurs " modernes" tel Schoënberg, Bartok ... si tant est qu'on peut utiliser ce mot dit-il. Un répertoire qui est loin de se limiter à Chopin donc alors qu'il n'est certes pas habituel de voir un lauréat Chopin, qui quand même sont de plus en plus nombreux à élargir leur répertoire, s'intéresser aussi plus particulièrement à des compositeurs actuels tels Pierre Boulez, Luigi Nono etc... ce qui peut donner encore matière à revoir les étiquettes données un peu trop rapidement aux pianistes. Mais en l'occurrence une belle étiquette, constate-t-il avec le recul aujourd'hui.
Le film aborde ensuite son positionnement politique pendant les "années noires" de l'Italie, son adhésion au parti communiste . Ces préoccupations de l'époque se sont d'ailleurs traduites dans son activité musicale pendant cette période avec le développement de concerts en Italie pour rendre la musique accessible à tous, et regroupant dans un même programme des oeuvres de musique classique et de compositeur d'avant-garde. L'oeuvre de Luigi Nono, qu'on le voit jouer dans un récent concert, illustre tout aussi bien cette période que celles, d'époque, où il interprète une oeuvre de Debussy. Une époque où il a notamment commencer à donner des concerts avec le chef d'orchestre Claudio Abbado et a qui a donné naissance à une relation musicale de longue durée, ainsi peut-on voir quelques autres extraits de concerts sous sa direction. Quoique ce mot semble en fait peu adapté étant donné leur complicité. Idem pour ce qui concerne Pierre Boulez, avec lequel il relate avoir joué les deux concertos de Bartok, sans même avoir répété avec lui avant .
Et bien sûr ce documentaire est aussi l'occasion de découvrir l'attachement de Maurizio Pollini à cet instrument , le piano , " qui peut faire des choses extraordinaires" , ce qui le conduit d'ailleurs à voyager avec celui-ci afin d'être certain de sa puissance sonore, et avoir un rapport très proche avec les accordeurs afin de l'adapter selon les salles et les oeuvres. Ce qui permet de découvrir ses exigences sonores, et aussi de l'entendre dire quelques mots en français. Il évoque aussi son répertoire, que modestement, il estime peu étendu parce qu'il se limite volontairement, explique-t-il, à "des oeuvres qui ne le lasseront jamais", ce qui ne l'empêche pas d'avoir plaisir à écouter d'autres pianistes jouant celles qu'il n'a pas choisi . Et nul doute que nombreux amateurs de piano ne se lassent pas non plus de l'écouter, aussi reste l'espoir que de prochains disques suivront la parution de ce DVD, beau et passionnant témoignage, dont vous pouvez découvrir plus bas dans cette page un extrait.
Sachez que Maurizion Pollini donnera un récital à la Philharmonie de Paris le 8 février 2016 avec au programme : Robert Schumann
Allegro op. 8
Fantaisie en Ut Majeur, opus 17
Frédéric Chopin
Barcarolle op. 60, en fa dièse majeur
2 Nocturnes op. 55 Polonaise-Fantaisie op. 61
Scherzo n° 3 en ut dièse mineur op. 39
Pour vous procurer ce DVD... cliquez ici (amazon)
Découvrez ci-dessous un extrait du film " De main de maître" et.. Nouveau sur la suggestion d'un pianiste : voir aussi en dessous de cet extrait ,
et NOUVEAU
en prolongement de ce film une vidéo où l'on peut voir Mauricio Pollini jouer l'oeuvre Klavierstuck X de Stockhausen , une oeuvre très spectaculaire et captivante comme vous pourrez le constater, on ne s'ennuie pas à voir le pianiste dans cette relation ttrès particulière avec le piano , l'absence de mélodie ne fait pas défaut !
Mauricio Pollini Klavierstuck X de Stockhausen
"Les Klavierstücke ("pièces pour piano") de Stockhausen (1928-2007) ont posé des jalons essentiels dans l'histoire de la musique du XXe siècle. À sa création pourtant, la partition fait l'effet d'une bombe : bouleversement du temps musical, discontinuité du discours, longueur et densité du silence devenu facteur structurel, irruption de l'aléatoire… Le geste de négation est radical : "Pas de mélodie avec accompagnement, pas de voix principale ni de voix secondaire, pas de thème et pas de transition", résume le musicologue Jean-Noël von der Weid. Que reste-t-il ? D'après lui toujours, une musique dans laquelle "tout se relie avec tout […] dans un flux perpétuel"

Pour visiter la page archive des
précédents DVD sélectionnés...cliquez ici

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Pensez à regarder la "petite télévision" de pianobleu.com qui continue d'être régulièrement mise à jour avec une sélection de vidéos de pianistes et oeuvres avec du piano...cliquez ici

Ne partez pas sans avoir vu
l'actualité du piano !

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 



Aimez et/ou partagez cette page !



Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano