Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Impressões Wilhem Latchoumia

Impressões
Wilhem Latchoumia

Heitor Villa-Lobos (1887 – 1959)
    Ciclo Brasileiro
    A Pròle do bébé - Les Poupées
    As Tres Marias
    Tristorosa
Camargo Mozart Guarnieri (1907 – 1993)
     Ponteio 30, 49, 50
Alberto Ginastera (1916 – 1983)
     3 Danzas Argentinas
Carlos Guastavino (1912-2000)
      Bailecito

Réputé pour son interpétation de compositeurs contemporains en ayant notamment été lauréat du concours international de piano d'Orléans à la suite duquel il a enregistré un premier disque d'oeuvres de compositeurs contemporains européens et d'Amérique du Nord , le pianiste Wilhem Latchoumia invite par ce nouveau disque à découvrir des compositeurs d'Amérique latine du 20ème siècle, un répertoire qu'il apprécie aussi tout particulièrement. A travers ces oeuvres très imprégnées de musique populaire et aux belles mélodies tantôt nostalgiques tantôt joyeuses, exigeant pour beaucoup d'entre elles une grande virtuosité, il offre un voyage captivant vers ces contrées. Wilhem Latchoumia a bien voulu répondre à quelques questions pour présenter son disque :
Quand et comment avez-vous découvert la musique "savante" d'Amérique latine ? Que représente cette musique dans votre répertoire ?
Cela fait assez longtemps que je côtoie ce répertoire. Disons que j'ai connu la musique de Villa-Lobos grâce à la Bacchianas Braslieiras N° 5 pour voix de soprano et ensemble de violoncelles, notamment la version de Villa-Lobos accompagnant Victoria De Los Angeles. Curiosité aidant, j'ai recherché ce qu'il avait bien pu écrire pour le piano, et c'est avec les enregistrement de Magda Tagliaffero, Nelson Freire, Guiomare Novaes ou encore Anna Stella Schic, que j'ai pu me rendre compte du nombre important d'oeuvres pour l'instrument. Après, grâce à des amis brésiliens, j'ai pu me procurer les partitions, certaines sont éditées en France, malheureusement pas toutes. Villa-Lobos et les autres se sont inscrits dans mon répertoire au même titre que Liszt et bien d'autres.

Votre programme regroupe des œuvres de quatre compositeurs du 20ème siècle, qui ont tous combiné la musique classique et la musique populaire de leur pays dans leur compositions, pourtant seul Heitor Villa-Lobos est vraiment réputé en Europe , comment expliquez vous cela ?
Plusieurs éléments font que Villa-Lobos a été retenu. Le fait qu'il soit allé à Paris au moment où la France était avide d'exotisme, le fait qu'il ait croisé Max Eschig qui l'a beaucoup aidé (il a édité une petite partie de sa musique). A ces débuts, Villa-Lobos n'était pas vraiment considéré. C'est à son retour de Paris qu'il est devenu un musicien "national". il a é galement créé tout un mouvement autour du chant choral et de l'éducation musical au Brésil. Tous les chanteurs de bossa Nova et les joueurs de Choros se sentent totalement redevable vis à vis de la musique de Villa-Lobos.
Guarnieri et Ginastera sont venus en France plus tard et peu de temps finalement et pour leur formation de musicien, contrairement à Villa-Lobos qui est venu de manière réguliere et pour faire découvrir son langage musical déja pleinement assumé.
Guastavino est particulier, il ne fait pas parti de l'avant-garde et a un langage très romantique.

Vous–même qu'appréciez-vous dans les spécificités de chaque compositeur et dans leur ressemblances, y a-t-il notamment des spécificités propres aux argentins / brésiliens ?
Tous issus du Sud des Amériques, leurs musiques sont gorgées de soleil. A chacun sa propre approche de la nostalgie, Villa-Lobos et Guarnieri, par exemple, puisent dans la Saudade. Ginastera et Guastavino se rapprocherait d'un Piazzola. Mais dans les formules mélodiques, on est totalement dans la culture sud Américaine.
Heitor Villa Lobos a beaucoup écrit pour le piano, comment avez-vous sélectionné les œuvres de ce compositeur pour votre programme et de même comment avez-vous sélectionné celles des autres compositeurs ?
J'ai eu l'occasion d'entendre en enregistrement, par Guiomare Novaes, Impressoes Seresteiras, que j'ai ajouté à mon répertoire. Je l'ai joué au Concours International de Piano XX d'Orléans. Quelques mois apres j'ai décidé de faire le cycle en entier, à l'époque je ne jouais que très peu de pièces de Villa-Lobos. L'idée de ce disque est dans ma tête depuis pas mal de temps. j'ai eu l'occasion de jouer le Ciclo Brasileiro ainsi que la petite piéce de Carlos Guastavino plusieurs fois et on me demandait les enregistrements à chaque fin de concert.
Pour Villa-Lobos, j'ai essayé de proposer les différents types d'écritures liés à plusieurs périodes de compositions. Mais le choix reste une histoire de ressenti, d'impressions...
Ces œuvres de Villa Lobos tout comme celles de Ginastera et Guarnieri sont courtes mais particulièrement virtuoses, quel travail particulier vous ont-elles demandé ? Qu'est ce qui vous tient le plus à cœur dans votre interprétation de ces œuvres ?
Chaque compositeur a une écriture spécifique, je dirais que le plus difficile des quatre est Villa-Lobos. De formation il est guitariste donc son écriture au piano est trés proche de la guitare. Au premier abord, ca n'a pas été simple sur certaines pièces. Le Ciclo brasileiro est dédié a sa femme et beaucoup plus complexe au niveau de l'écriture pianistique, elle a du lui donner quelques conseils, je pense.
L'écriture est souvent chargée, il faut réussir à faire resortir ce qui est plus important sans délaisser le reste pour autant et qui fait la particularité de son style.
Pour Ginastera et Guastavino, j'entends, malgré moi, la voix de Mercedes Sosa, c'est une impression trés étrange, du coup je me laisse guider.
Ce qui est particulièrement important dans l'interprétation de ce répertoire, c'est le rapport étroit qu'ont tissé tous ces compositeurs avec le folklore de leur pays comme un Bartok ou encore un Kodaly.
Vous êtes réputé pour vos interprétations de compositeurs actuels et vous êtes allé en Amérique Latine, avez-vous eu l'occasion d'y rencontrer des compositeurs actuels de ces pays et/ou de jouer leurs œuvres ? ou envisagez vous d'aller à leur rencontre ?
J'ai eu l'occasion, l'an dernier de faire une tournée en Amérique du sud [ Argentine, Paraguay, Venezula], malheureusement je ne suis pas allé au Brésil. J'ai essentiellement croisé des interprètes, peu de compositeurs, mais dernièrement, j'ai eu l'occasion d'entendre un enregistrement d'une pièce pour piano et électronique de Carlos Sandoval Mendez. Gentillement il m'a envoyé la partition que je jouerai aux Bouffes du Nord et à Orléans en Mars prochain. J'ai trouvé egalement des partitions durant mon séjour en Amérique du sud mais ce sont des surprises pour le concert du 15 octobre...
En tout cas je suis toujours curieux de la musique de notre temps.

Quels sont vos concerts à venir où seront programmées ces œuvres ?
le 15 Octobre Maison de l'Architecture à Paris - chapelle des Récollets 20h30
12 Décembre Piano à Lyon - Salle Moliere 20h30
30 Janvier Théatre de Salon de Provence 20h30
16 Mars aux Bouffes du Nord à Paris 20h30
17 mars au Carré Saint Vincent à Orléans
26 Avril à Montreux en Suisse
les 28, 29, 30 Mai respectivement à Villefranche de Rouergue, Rodez et Espalion

Pour vous procurer ce disque.....cliquez ici(amazon) ou cliquez ici(fnac mais site en maintenance à l'heure de la publication de cette page)

Pour écouter deux extraits de ce disque...cliquez ici( nota : à l'heure de la rédaction de cette page les deux extraits ont été inversés mais cela devrait être bientôt rectifié)

Pour en savoir plus sur Wilhem Latchoumia ...cliquez ici

Pour visiter la page archive des " Disques du moment"...cliquez ici et
écoutez nombreux autres disques de musique de piano classique, jazz, variétés...

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 

Nouveaux disques à découvrir lors de concerts mentionnés en rubrique Concerts

Think Bach 2
Edouard Ferlet

 



Aimez et/ou partagez cette page !



Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano