PIANO FESTIVAL DU PRINTEMPS DES PIANISTES PARIS

Festival du Printemps des pianistes

Du 13 mars au 1er Juin 2011

L'Archipel à Paris

Après une ouverture de saison le dimanche 13 mars 2011, l'Archipel à Paris vous invite à découvrir de nouveaux pianistes ou venir voir vos artistes préférés jouer sur le piano Fazioli de ce lieu nombreux mardi et mercredi jusqu'au 1er juin.

Classique, Jazz et Tango seront au rendez-vous dans la salle conviviale et chaleureuse. Inviter des artistes de qualité dans une salle de quartier, c'est le credo des responsables de ce lieu !

Le Printemps des Pianistes est un événement exceptionnel qui regroupe une vingtaine d'artistes tous aussi talentueux les uns que les autres, à ne manquer sous aucun prétexte si vous êtes amateur de piano  !

PROGRAMME et BIOGRAPHIES DES PIANISTES :

Intégrale des Sonates de Sergueï Prokofiev (sur deux soirées)
Stephane GINSBURGH, piano
Dimanche 13 mars 2011
"Sonates Russes" (1, 2, 3, 4, 5 et 9)
Mardi 15 mars 2011
"Sonates de guerre" (7, 8 et 9)
Stephane GINSBURGH, piano
Stephane Ginsburgh est un musicien originaire de Bruxelles dont on loue le jeu aussi pudique qu'impliqué ainsi que la grande maturité et l'audace. Il a donné des récitals en soliste et en musique de chambre en Europe, au Proche-Orient, en Russie et aux USA. Après ses études au Conservatoire, il a reçu les conseils de Claude Helffer à Paris et de Jerome Lowenthal à New York. Il a étudié la philosophie à l'Université Libre de Bruxelles et a traduit en français en collaboration avec Hélène Hiessler du livre de l.historien anglais Eric. J. Hobsbawm, Uncommon People : Resistance, Rebellion and Jazz. L'ouvrage a été publié en janvier 2011 par l'éditeur bruxellois Aden sous le titre Rébellions. Il s'est dédié très tôt à la musique contemporaine tout en développant un répertoire classique et a collaboré avec de nombreux compositeurs tels que Boesmans, De Putter, Fafchamps, Fiorini, Helbich, Kolp, Mernier, Ristic et Tolosa. Il a reçu en 1999 le prix Pelemans de l'Union des compositeurs belges pour son implication dans la création de musiques contemporaines belges.
Mercredi 23 Mars 20H30
"Liszt entre l'enfer et le paradis :
Sergei DREZNIN, piano
Nocturne no 2 en mi majeur (Rêves d'amour)
Funérailles (Harmonies poetiques et religieuses)
Valse Oubliée
Impromptu en fa # majeur
Après une Lecture de Dante: Fantasia quasi Sonate
Sonate en si mineur
Liebestod de Wagner/Liszt

Sergei DREZNIN, piano
Sergei Dreznin est un pianiste né à Moscou primé autant pour ces interprétations que pour ses compositions. Il est connu de milliers de spectateurs de « Cabaret Terezin », spectacle musical créé au Théâtre Marigny en 2010, dont il a été le compositeur et le pianiste. La finesse de ses compositions et leur interprétation, font de ce premier rendez-vous parisien un événement attendu des amoureux de la musique et du piano en particulier.
Si 2011 marque l'année du bicentenaire de la naissance Franz Liszt, Sergei Dreznin a durant de nombreuses années, interprété son compositeur favori sur les scènes de Vienne (où il a habitépresque 12 ans), des États-Unis et d.Europe. Pour la première fois, il interprétera ce programme en France. Ce concert sera une belle occasion de découvrir Sergei Dreznin, l'un des plus talentueux pianistes de l'école de Moscou, compositeur (entre autre) de « Catherine la Grande » qui a remporté deux Masques d'Or (équivalents russes des Molière ou Tony Awards) et qui se joue toujours en Russie depuis mai 2008
Mardi 29 Mars 20H30
Michel SARDABY, piano
Gilles Naturel, contrebasse
Philippe Soirat, batterie
Trio Jazz avec une invitée spéciale
Michel SARDABY, piano
Cinquante-cinq ans de carrière, des dizaines d'enregistrements en compagnie des plus grands jazzmen américains : Michel Sardaby est passé maître dans l'art du trio. Cet éternel jeune homme, au sommet de son art, invitera sur la scène de L'Archipel la jeune chanteuse franco-brésilienne Agathe qui était venue faire le " bœuf " pour la soirée des 75 ans du pianiste, en octobre dernier. Parce que le jazz est une affaire de transmission et de dialogue entre les générations…
 
Mercredi 30 mars 20H30
"Dans l'atelier d'une pianiste"
Dona Sévène, piano
Dona Sévène interprète des oeuvres de Bach, Schumann, Liszt, Berg et nous entraîne dans les coulisses d'un concert en parlant de ce qui nourrit une interprétation, du travail du son, du lien avec le public...

Dona Sévène, piano
Dona Sévène mène une carrière de pianiste concertiste en Europe depuis qu'elle a obtenu les Iers Prix de Piano et de Musique de Chambre (Ière nommée à l'unanimité en 98) du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, suivis du Ier Prix de Perfectionnement de l'Académie Santa Cecilia de Rome.
Disciple des grands pianistes que sont Brigitte Engerer, Sergio Perticaroli et Paul Badura-Skoda, et remarquée par Dimitri Bashkirov, elle travaille avec des interprètes tels que Bruno Rigutto, J-C. Pennetier, Marie-Catherine Girod, Dominique Merlet…
Elle est récompensée dans de nombreux concours internationaux : 2ème prix à Marsala (Sicile), finaliste à Senigallia (Italie), 1er prix du concours Flame, 1er prix du Forum International de Normandie, lauréate de la Fondation Cziffra, 3ème prix du concours international Scriabine à Grosseto (Italie)…
Invitée en soliste à Berlin, Salzbourg, Rome, Lausanne, Liège et bien sûr Paris et les grandes villes et festivals français, elle joue aussi avec des partenaires tels que David Bismuth en 4 mains et 2 pianos, Jean-Jacques Kantorow, Vladimir Mendelssohn et bientôt le violoncelliste Henri Demarquette .
Elle aime particulièrement faire se croiser les domaines artistiques comme le prouve par exemple son année 2010 où à côté de récitals classiques, elle a aussi joué " Piano Folies "avec le jazzman Louis Mazetier, monté avec 2 acteurs le spectacle romantique " Trois Enfants du Siècle " joué en région parisienne en 2010, effectué une performance vidéo croisée avec une création musicale dans un important festival d'art contemporain en Italie tout en devenant directrice artistique du nouveau Festival " Musique en la Jatterie " dans la Sarthe...
Passionnée par la transmission et l'échange, titulaire du CA de piano, elle enseigne et aime particulièrement partager sa passion dans des avants-concerts, des récitals où elle présente les œuvres, échange prolongé sur www.donasevene.com.
Elle a déjà enregistré deux CD et en prépare un troisième autour de Schumann.
Mercredi 6 avril 20H30
Rebecca Chaillot, piano
Sabine Garonne, Mezzo-Soprano
"Chansons Argentines"
CARLOS LOPEZ BUCHARDO
ASTOR PIAZZOLLA
CARLOS GUASTAVINO
GINASTERA
Rebecca Chaillot, piano
Diplomée des Conservatoires de Montpellier, Geneve et de l'Universite de Bloomington (Indiana, USA), Rebecca Chaillot se produit en France, en Suisse, en Angleterre, aux Antilles, en Colombie, au Venezuela, au Canada et aux Etats-Unis, à Madagascar, aux Seychelles et à la Réunion comme soliste et chambriste. Directrice artistique de l'association Pro Musica, pour son académie et son festival d'été, ainsi qu'au festival de musique de chambre de Djerba en Tunisie. Inspiratrice de quelques compositeurs, Emile Naoumoff lui dédie la Passacaglia ( 3eme mouvement) de sa sonate. Elle est fréquemment invitée par les scènes nationales francaises, luxembourgeoise, italiennes, et en 2009, à la Cité de la Musique avec la création du spectacle Franz mis en scene par Nickaulau Holz. En 2007, Rebecca Chaillot participe a la tournée en Ocean Indien avec Alain Meunier dans le but de soutenir les personnes vivant avec le virus du VIH. Puis, en décembre 2009, elle organise et participe à un concert au Victoria Hall pour aider les enfants de Bolivie. A la suite de son enregistrement live du concerto n°1 en mi mineur de Chopin ainsi que des Ballades n°1 et n°3, Rebecca a recu des critiques très favorables, dont cette phrase de la célèbre pianiste Martha Argerich : "Une pianiste dotée d'une grande intelligence musicale. A travers son jeu subtil et clair, on percoit l'amour et le respect qu'elle porte a la musique.'
Mardi 12 avril 2011 20H30
Olivier Chauzu, piano
Fantaisie de Schumann
Sonate en si mineur de Liszt
Olivier Chauzu, piano
"Olivier Chauzu, le maître des couleurs " (Le Monde, 21 novembre 2006).
" Beaucoup mieux qu'un bon pianiste: un vrai musicien " (Gérard Gefen, Lettre du musicien n°93).
Disciple de Gabriel Tacchino, Théodore Paraschivesko, Jean-Claude Pennetier, Christian Ivaldi et Gyorgy Sebok, Olivier Chauzu a été formé au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Découvert et encouragé dès l'âge de quinze ans par Yvonne Lefébure, il a signé sous le label Calliope distribué par Harmonia Mundi un enregistrement d'Iberia d'Isaac Albéniz (Diapason d'Or et quatre étoiles du Monde de la Musique).
Le Monde : " l'une des plus émouvantes interprétations qui soient, par son intériorité, sa maîtrise du temps, des rythmes et des couleurs " (Alain Lompech).
Il a signé sous le même label l'intégrale de la musique pour piano de Paul Dukas, saluée par la critique en France et à l'étranger, puis un récital Schumann (cinq diapasons, quatre étoiles du Monde de la Musique, Clé de l'année 2008 Resmusica).

Mercredi 13 avril 20H30
Alain Kremski, piano
" PAYSAGES ROMANTIQUES - PAYSAGES SACRES..."
1ère partie : Oeuvres de
LISZT - WAGNER.
2ème partie : " Quand les écrivains écrivent... de la musique..."
Oeuvres pour piano de
F.NIETZSCHE - B.PASTERNAK - G.I.GURDJIEFF
Alain Kremski, piano
Six premiers prix au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, dont le premier prix de composition dans la classe de Darius Milhaud. Sa première oeuvre pour orchestre, écrite à l'âge de dix-sept ans, est remarquée par un jury composé de Stravinsky, Nadia Boulanger, A. Copland, qui lui décerne le premier prix de la William and Norma Copley Foundation, Etats-Unis. Premier grand prix de Rome. Premier prix du concours international de composition Pierre de Monaco, catégorie oeuvres symphoniques, Grand prix de la Ville de Paris avec " Hommage à Kandisky ", oeuvre créée sous la direction de Marius Constant. Lauréat de la Fondation Lili Boulanger. Prix de la Marsden Foundation, New-York, pour l'ensemble de ses oeuvres.
Mardi 19 AVRIL 20H30
Jonathan Bénichou, piano
Sonate op.101 de Beethoven
Après une lecture de Dante de Liszt
La nuit de Maurice Ravel
Né en 1981 à Nice, héritier de diverses cultures, Jonathan Bénichou trouve très vite sa propre voie et commence à six ans l'étude du piano au Conservatoire de sa ville. Depuis l'âge de dix ans, il se produit en récital ainsi qu'en soliste avec orchestre, à douze ans, il reçoit le "Premier Prix" dans la classe d"Odile POISSON.
Jonathan Bénichou est invité par des Festivals renommés en France tels que le Festival Radio France, le Festival de Deauville, le Festival Jeunes Virtuoses d'Antibes, le Festival de Menton, le Festival d'Auvers sur Oise, le Festival de Strasbourg, le Festival de Puteaux. A l'étranger, il se fait entendre avec succès dans de nombreux pays : Allemagne, Italie, Israël, Roumanie, Russie, Pologne, République Tchèque, Brésil, Etats-Unis, Amérique du Sud (Colombie), Moldavie.
Jonathan Bénichou participe à des émissions radio sur France Musique, RFI, et télévisées sur ARTE, MEZZO, France 2.
Depuis toujours passionné par la musique de son temps, Jonathan Bénichou a crée des pièces pour piano de Marc-Olivier DUPIN, le quatuor pour clarinette, cordes et piano "Court Studies" de Thomas ADES, ou encore la sonate "Le Rêve du monde" d'Olivier GREIF dont il a d'ailleurs collaboré à son édition avec la maison Symétrie. Il est invite à se produire dans la Fantaisie concertante pour piano et orchestre de Thierry ESCAICH.
Paru en 2003 sous le label Triton, son premier enregistrement offrant le Trio de Chostakovitch et le Trio d'Olivier Grief a recu les critiques les plus élogieuses de la presse musicale. En 2009,
Jonathan à consacré son premier CD en solo au compositeur Alexandre. SCRIABINE, qui a été lui aussi recompensé par 5 Diapasons et un Coup de coeur de la Fnac.
Parmi un très vaste répertoire qu.il approfondit continuellement, Jonathan voue une véritable passion à l'oeuvre de J.S.BACH qui le mène, comme GREIF et SCRIABINE, sur des chemins de grande exigence à la fois musicale et spirituelle.
Mercredi 20 AVRIL 20H30
Anne Kaasa, piano
EDVARD GRIEG De "Pièces Lyriques"
(1843-1907) Jour de noces au Troldhaugen, op. 65, n. 6
Papillon, op. 43, n. 1
Son de cloches, op. 54 n.6
Lutins, op. 71, n. 3
MAURICE RAVEL Miroirs
(1875-1937) Noctuelles
Oiseaux tristes
Une barque sur l'océan
Alborada del gracioso
La Vallée des cloches
CLAUDE DEBUSSY De "Images (oubliées)"
(1862-1918) 1. Lent (mélancolique et doux)
3. Quelques aspect de " Nous n'irons plus au bois" parce qu'il fait un temps insupportable
Valse romantique
La plus que lente
Danse (Tarantelle styrienne)
De "Six Épigraphes antiques"
Pour que la nuit soit propice Pour la danseuse aux crotales
Masques
L'Isle joyeuse

Anne Kaasa, piano
La pianiste norvégienne Anne Kaasa, résidant à Lisbonne, a été considérée par le Monde de la Musique comme " une pianiste qui se détache dans le monde très peuplé des solistes actuels " par la " fluidité de son jeu mais aussi la profondeur de son interprétation, de même que la précision et le moelleux de son toucher." Elle se produit notamment à Londres (Wigmore Hall), Madrid (Auditorio Nacional), Lisbonne (Fundação Gulbenkian et Centro Cultural de Belém,) Saint-Pétersbourg (Palais Sheremetev) et Oslo (Gamle Logen). Elle collabore avec de nombreux orchestres (Gulbenkian, Sinfónica Nacional Portuguesa, Nacional de Porto, Comunidad de Madrid, Philharmonique de Baden-Baden…), avec des chefs tels que Laurent Petitgirard, José Ramon Encinar, Marc Tardue et Cesário Costa. En musique de chambre elle joue avec des musiciens tels que le violoncelliste Truls Mørk et le violoniste Arve Tellefsen. Plusieurs compositeurs lui ont dédiés leurs œuvres (Philippe Fénelon, Clotilde Rosa, Sérgio Azevedo...) Ses enregistrements de Grieg (EMI Classics et Grave) et de Ravel (Saphir) ont suscité des critiques extrêmement enthousiastes.
Mercredi 27 avril 20H30
Romain Hervé, piano
"Liszt le visionnaire"
Bicentenaire de sa naissance 1811-2011
Intégrale de la 3° année de pèlerinage (Angelus, Aux cyprès de la Villa d'Este (I & II), Les Jeux d'eau à la villa d'Este, Sunt Lacrymae rerum, Marche funèbre et Sursum corda)
Sinistre (étoile du malheur)
Funérailles et Miserere extraits n°7 et 8 des "Harmonies poétiques et religieuses"
Romain Hervé, piano
Nommé Artiste découverte du magazine Classica en 2003, Romain Hervé est lauréat du concours international de la Société des Arts de Genève, du Festival Polignac, premier prix du concours de Radio France et laureat des fondations Cziffra et Natexis-Banque Populaire.
Romain Hervé, s'est produit en récital et avec orchestre à Paris (Salle Gaveau, Maison de Radio France, Cite de la musique...), Saint-Etienne (Theâtre Massenet), Rennes (Opera), Cannes (Midem avec Laurent Korcia) et à l'étranger : Singapour (Concert Hall de l.Esplanade), Suisse (théâtre de l'Athénée, Studio Ansermet), Allemagne (Maison de la Radio d.Hanovre), Coree (Concert Hall du Seoul Arts Center), Hollande (Concertgebouw d.Amsterdam, Bergen, Nijmegen)et dans le cadre de nombreux festivals parmi lesquels Clef de soleil, rencontres musicales en Artois, Serres d'Auteuil, Interlaken Classics, piano à Saint Ursanne, Piano Passion à Saint-Etienne.
Ses enregistrements consacrés à Liszt et Chopin ont été récompensés par la critique : Coup de coeur-RTL d'Alain Duault "son intelligence musicale rejoint son intelligence tout court " R10 du magazine Classica/Répertoire "ce magnifique récital nous offre la révélation d.un merveilleux pianiste ", Coup de coeur de l'année 2005 de la revue Pianiste ( Un des plus beau disque de ces derniers temps ¡í), 5 diapasons (¡ì Cette interpretation se situe dans la lignée d'un Rubinstein ) et 4 étoiles du Monde de la Musique pour lequel Michel Le Naour affirme : "Pour l'élégance, la pudeur et la grace, Romain Hervé montre que le piano francais a encore de beaux jours devant lui ".
Mardi 3 Mai 20h30
Ferenc Vizi, piano
Muriel Gros, chant
Yumeto Suenaga, piano
RACHMANINOV
3 melodies voix , piano
2 preludes pour piano - en Re Majeur op 23 no 4
Sol diese mineur , op 32 no 5
RAVEL
Deux melodies extraites de Scheherazade - "Asie "
"La flute enchantee "
Rhapsodie espagnole piano a 4 mains
UMBERTO GIORDANO
"La Mamma morta " air extrait de l'opera Andrea Chenier voix et piano
LISZT
" Venezia et Napoli " pour piano
BERNSTEIN
"What a movie" extrait de "Trouble in Tahiti " voix , piano
Ferenc Vizi, piano
Enfant, le jeune Roumain Ferenc Vizi rêvait de faire de la musique. Décrété inapte par un idiot de sa petite ville, Reghin, interdit de piano, il ne renonce pas et apprend l'accordéon dans son école primaire. Avec le violon, c'est l'instrument des Tziganes. Né en Transylvanie en 1974, Ferenc Vizi, d'origine hongroise, revendique son appartenance à cette minorité. Un jour, par hasard, le directeur de l'école de musique où il souhaitait aller, l'entend jouer. Il l'inscrit immédiatement dans son établissement où il étudie enfin le piano à 9 ans. Passant le concours Enesco de Bucarest (il y remporte le prix spécial), il est remarqué par Gérard Frémy, un des membres du jury, qui le présente au Conservatoire national supérieur de musique de Paris. Il y remporte ses premiers prix à l'unanimité. Mais le choc de sa vie a lieu quand il entend György Sebök au Théâtre de la Ville en 1996 : " Jusque là, j'étais dans la logique de celui qui veut jouer le mieux possible du piano, de l'instrument. Après l'avoir entendu, j'ai changé. " Ferenc Vizi fait sienne la phrase du maître : « Ne pas jouer la musique mais devenir la musique »
Yumeto Suenaga, piano
Pianiste français d'origine japonaise, Yumeto Suenaga est né à Paris en 1981 de parents artistes peintres. Il étudie au Conservatoire Supérieur de Paris -C.N.R- avec Olivier Gardon, Billy Eidi où il sort avec deux Premiers Prix et intègre le « Département Soliste ». Il se perfectionne également avec Eugen Indjic, Ventsislav Yankoff, Jean Paul Sevilla et Nadine Wright. En 2007, Yumeto Suenaga remporte le Premier Prix, Prix SPEDIDAM du Concours International Teresa Llacuna, il est depuis l'invité régulier de festivals en France et à l'étranger (Saoû Chante Mozart, Festival Chopin à Paris, Carré d'As ...) ainsi que pour la radio (France Musique, Accent 4)
« ... De façon impressionnante, il n'a, dès les premières notes, plus fait qu'un avec la musique, semblant oublier le monde autour de lui pour s'adonner totalement à la transposition sonore de ses images intérieures. [...]Un musicien d'une extrême sensibilité [...] Un artiste d'exception... » Badische Neueste Nachrichten, Allemagne, mai 2009
Mercredi 4 MAI 20H30
Ariane Jacob, piano
Philippe Bernold, flûte
Patrick Messina, clarinette
Yana Boukoff, chant
SAINT-SAENS
« Tarentelle » , pour flûte, clarinette et piano
. DUPARC
Trois mélodies pour chant et piano
L'Invitation au Voyage, le Manoir de Rosemonde, Chanson triste
. DEBUSSY
Trois Préludes pour piano
Danseuses de Delphes, Ondine, Les collines d'Anacapri
. THOMAS
Air de Mignon, chant et piano
. TAFFANEL – THOMAS
Fantaisie sur "Mignon", pour flûte et piano
. RAVEL
« Ondine » Extrait de « Gaspard de la nuit » pour piano
« La Flûte enchantée » Extrait de "Shéhérazade" pour chant, flûte et piano
. GERSHWIN
« The man I love »
« Embracable you »
« Summertime »Pour chant et piano
Trois Preludes, pour clarinette et piano (transcription)
. CONESSON
"Techno-parade", pour flute, clarinette et piano
MER 11 MAI_ 20H30
Sodi Braide, piano
Ingrid Schoenlaub, Violoncelliste
(Tarifs
Ariane Jacob, piano
Ariane Jacob accomplit ses études de piano au Conservatoire National Superieur de Musique de Lyon où elle obtient un Premier Prix en 1989 dans la classe d'Eric Heidsieck avant de se perfectionner auprès de Catherine Collard. En 1999, elle est diplomée au Concours International de piano "Maria Canals" de Barcelone.
Elle se produit depuis régulierement dans les grandes salles francaises comme le Théâtre du Chatelet, le Théâtre des Champs-Elysées, Radio-France, Acropolis de Nice mais également en Allemagne, Espagne, Japon, Corée du Sud , Etats-Unis, Venezuela. Elle conçoit et interprète plusieurs spectacles alliant texte et musique comme "le Petit Prince", "Prévert, Paroles et Musique", "Ondine et le Faune", avec les comédiens André Dussollier, Didier Sandre et Lambert Wilson. Ariane jacob a été pianiste et chef de chant de l'Orchestre de l'Opéra national de Lyon avec lequel elle a realisé plusieurs enregistrements sous la direction de Kent Nagano dont Ariadne auf Naxos et the Rake's progress. Un disque Debussy avec Philippe Bernold chez Harmonia Mundi a obtenu par ailleurs les critiques les plus élogieuses. Parallelement à son activité d'interprète, Ariane Jacob est professeur au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris.
Mercredi 11 Mai 20H30
Sodi Braide, piano
Ingrid Schoenlaub, Violoncelliste
PIANO SOLO :
Franz Liszt : Consolation no. 3 Sonnet de Petrarque no. 47 Ballade no. 2 Légende : Saint Francois de Paule marchant sur les flots
PIANO ET VIOLONCELLE :
Franz Liszt : La Lugubre Gondole no. 2
Zoltan Kodaly : Sonate pour violoncelle et piano op. 4
1) Fantasia : Adagio di molto 2) Allegro con spirit
Sodi Braide, piano
Artiste cosmopolite ayant subi l'influence de cultures diverses, Sodi Braide aime explorer un large répertoire, de styles et d'époques très variés. Résidant actuellement à Paris, il se produit en France(Radio France, Musée de l'Armée aux Invalides, Salle Cortot, Festival Chopin de Bagatelle, Festival des Serres d'Auteuil, Flâneries Musicales de Reims, Cloître des Jacobins de Toulouse, Salle Molière de Lyon entre autres), dans d'autres pays européens (Angleterre, Belgique, Italie, Allemagne, Espagne, Luxembourg, Roumanie), aux Etats-Unis (notamment dans les séries "Rising Stars" du festival de Ravinia ainsi que les Récitals Dame Myra Hess), en Amérique Latine (Mexique, Brésil, Colombie, Venezuela, Bolivie, Equateur), en Afrique et au Moyen Orient. Il a été invité à jouer en Afrique du Sud dès 1994, devenant ainsi l'un des premiers pianistes d'origine noir africaine à y jouer après la fin de l'apartheid.
Né de parents Nigérians à Newcastle (Angleterre), Sodi Braide commence le piano dès l'âge de 3 ans. Il poursuit ses études musicales d'abord au Nigeria et ensuite en France, au Conservatoire National Supérieur de Musique (CNSM) de Paris dans les classes de Jacques Rouvier et Gérard Frémy ainsi qu'à l'Ecole Normale de Paris avec Françoise Thinat. Il sera ensuite admis dans la classe de Dimitri Bashkirov à l'école Reina Sofia de Madrid puis à la prestigieuse Fondation pour piano du Lac de Côme, où il suivra l'enseignement de maîtres tels que Léon Fleisher, Andreas Staier, Alicia de Larrocha et Charles Rosen entre autres.
Sodi Braide a été lauréat de nombreux concours internationaux, notamment ceux de Leeds (2003) et Van Cliburn (prix spécial du jury "jury discretional prize", 2005). Egalement passionné de musique de chambre, il a joué avec des partenaires tels que Florent Héau, Juliette Hurel, Fanny Clamagirand et Hélène Couvert. Il est par ailleurs l'invité d'orchestres comme le Neue Philharmonie Westfalen, l'Orchestre Inter Loire, l'Orchestre Tempo de Toulouse et l'Orchestre National Philharmonique de Caracas.
Les prestations de Sodi Braide ont été retransmises à la télévision par les chaînes MEZZO et BBC. Il a participé à l'enregistrement DVD en 2003 du Carnaval des Animaux de Saint-Saëns pour le label LORCOM productions, avec Pierre Arditi en tant que récitant. Son CD solo pour le label Lyrinx, consacré aux œuvres pour piano de César Franck, a été très favorablement accueilli par la critique (**** au Monde de la Musique, entre autres).
Mardi 17 Mai 20H30
Lorène de Ratuld, piano
Sophie Dumont, piano
Maurice Ravel : Rhapsodie Espagnole
Habanera :assez lent et d'un rythme lasIV- Feria : assez animé.
Lorène de Ratuld et Sophie Dumont, piano à quatre mains
Franz Liszt : Rhapsodie hongroise n°2
Lorène de Ratuld et Sophie Dumont, piano à quatre mains
Franz Liszt : Vallée d'Obermann (Années de pèlerinage - 1ère année : Suisse)
Lorène de Ratuld, piano
Johannes Brahms : Danses hongroises n°1, n°2, n°4, n°5
Lorène de Ratuld et Sophie Dumont, piano à quatre mains
Saint-Saëns-Liszt : Danse macabre
Sophie Dumont, piano
George Gershwin : Rhapsody in Blue Arrangement par Henri Levine pour piano à quatre mains
Lorène de Ratuld et Sophie Dumont, piano à quatre mains
Lorène de Ratuld, piano
Concertiste renommee, Lorène de Ratuld se produit dans de grandes salles parisiennes (Gaveau, Cortot, Cité de la Musique, Musée de l'armée des Invalides). Elle est l'invitée d'importants festivals en France tels l'Orangerie de Sceaux, Piano à Auxerre, Matinales d'Arles, Piano en Saintonge, Serres d'Auteuil, Piano en Valois, Les moments musicaux de Chalosse, Musiciennes à Ouessant, le Festival Berlioz où elle joue en compagnie de sa partenaire violoniste Vanessa Szigeti. Elle joue aussi regulièrement à l'étranger (Festival de Salzbourg, Festival de la Ruhr, Midis-Minimes en Belgique, Chopin-gesellschaft à Darmstadt, Cluj modern festival en Roumanie). On peut l'entendre à la radio, sur France Musique et France Culture et à la télévision, la chaine LCI lui consacre un portrait. Ses disques sont salués par la critique : l'Academie Charles Cros lui attribue un "Coup de Coeur" pour son enregistrement Dutilleux / Beffa (Ameson) et le disque Lucien Durosoir avec la violoniste Genevieve Laurenceau (Alpha) reçoit le Gramophone recommends. Elle a realisé en octobre et novembre de cette année une grande tournée en Roumanie, jouant à plusieurs reprises un programme de musique francaise (Debussy, Ravel, Nadia Boulanger, Karol Beffa) et le concerto pour la main gauche de Ravel avec l'orchestre Filarmonica de Stat "Transilvania". En 2011, elle est l'invitée de la Fondation Bru Zane pour mettre en valeur, avec la violoniste Vanessa Szigeti, le patrimoine musical romantique francais et se produira en Italie et au Festival de l'Epau pour mettre à l'honneur certains compositeurs francais de cette époque (Bruneau, Widor, Hahn, Durosoir).
Sophie Dumont, piano
Née à Genève, résidant à Neuilly-sur-Seine, Sophie Dumont commence le piano à l'âge de cinq ans. Dès ce moment, elle développe pour cet instrument une véritable passion qui la conduit cinq ans plus tard à obtenir ses premiers succès : d'abord au Concours Léopold Bellan où elle obtient une première mention puis au Concours du Royaume de la Musique. À 12 ans, elle entre au Conservatoire National Supérieur de Paris dont elle obtient la Première médaille au concours de sortie.
Puis elle cumule les distinctions : Diplôme Supérieur d'Enseignement, première nommée à l'unanimité du jury à l'Ecole Normale de Musique de Paris, Premier Prix et médaille d'or au Conservatoire de Rueil-Malmaison à l'unanimité du jury présidé par Pierre Cochereau, Premier Prix finaliste et Premier Prix KAWAÏ au Concours International Musical de France.
Elle suit ensuite les cours d'interprétation avec Nikita Magaloff et se nourrit de l'enseignement de ses professeurs successifs : Lelia Gousseau, Jacques Rouvier, Pascal Devoyon, Lucette Descaves, Françoise Parot-Hanlet, Nikita Magaloff, Michel Dalberto.
Puis se succèdent concerts en soliste dans toute la France, tournées en Afrique Noire Francophone, concerts en Tunisie au festival international d'Hammamet, concerts avec la Croix-Rouge, concerts avec le violoniste Patrice Fontanarosa, avec l'Orchestre Symphonique de Nice, avec l'Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo dirigé par Laurent Petitgirard, avec l'Orchestre de Paul Kuentz.
Elle réalise un double CD avec Lambert Wilson sur le thème de l'Éducation Sentimentale de G.Flaubert et participe à des émissions télévisées notamment avec Alain Duault.
Sophie Dumont poursuit sa carrière de concertiste et enseigne. Elle est également présidente d'une association culturelle Musique et Culture Calvados Manche ayant pour objet de faire partager des moments privilégiés avec des artistes passionnés par leur art.
Mercredi 18 mai 20H30
Jérôme Granjon, piano
Beethoven
Sonate n°17 en rémineur op.31 n°2
Chopin
Mazurkas op.30, op.63 et op.67
Sonate n°2 en si bémol mineur op.35
Jérôme Granjon, piano
Artiste curieux et exigeant, Jérôme Granjon partage sa vie musicale autour de trois axes: son activité de soliste, la musique de chambre et l'enseignement. 1er prix de piano et de musique de chambre du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans les classes de Jacques Rouvier et Jean Hubeau, lauréat du concours international de piano Ciità di Senigallia, Jérôme Granjon étudie parallèlement l'accompagnement et l'écriture. Il se perfectionne auprès de Pascal Devoyon puis à Londres auprès de la grande pédagogue Maria Curcio. Ayant obtenu une bourse pour passer une année au Banff Centre (Canada), il y rencontre des musiciens comme Paul Badura-Skoda, Claude Franck et David Burge. Très tôt, ses qualités musicales le font remarquer et il est invité à jouer en récital et avec orchestre (Théâtre du Châtelet avec l'Orchestre Philharmonique de Radio-France, Lisbonne avec l'Orchestre de la Fondation Gulbenkian, Solistes de Moscou...) dans de nombreux pays d'Europe, aux USA, au Brésil... Sa prestation avec l'Orchestre National de Lille en ouverture du Piano(s) festival Lille 2004 fait dire à Christian Merlin dans le Figaro: « Il faut avoir découvert l'aplomb et la cohérence du jeune Jérôme Granjon » tandis qu' Alexander Dick écrit dans le Nordbayerischer Kürier à propos du concerto en fa de Gershwin enregistré en concert à Bayreuth: « Nous avons trouvé ici une oeuvre et son interprète idéal ! ». Jérôme Granjon enregistre également chez Deutsche Grammophon l' Histoire de Babar de Poulenc dans un disque consacré à l'enfance. Désireux de renouveler l'expérience du concert à travers des formules originales, il mêle volontiers la musique et la littérature en compagnie de l'écrivain et comédien Frédéric Sounac dans des spectacles autour de Schumann, Chopin, Tchaïkovski. Soucieux de transmettre son expérience, Jérôme Granjon consacre également une part de son activité à l'enseignement. Assistant de Maria João Pires au Centre Belgais d'Etude des Arts (Portugal) qu'elle dirige de 2000 à 2004, il anime également des masterclass et des workshops en France, en Corée du Sud, en Espagne, au Brésil. Titulaire du CA, il est professeur de piano et de musique de chambre au CRD de Romainville
Mercredi 25 mai 20H30
Ludmila Berlinskaïa, piano
Programme : " Brahms et les autres "
BACH 2 préludes et fugues
BRAHMS Sonate 1 Op.1 do Majeur
BRAHMS Intermezzo Op 117 6 pièces Op 118
" …auprès de Rostropovitch, il y avait une parfaite pianiste, au tempérament de feu et à la technique de fer : Ludmila Berlinskaïa… " Pierre Petit, Le Figaro.
Ludmila Berlinskaïa est diplômée de l'Institut Gnessine et du Conservatoire de Moscou, et lauréate de nombreux concours internationaux (Premiers Prix du concours de musique de chambre de Paris et de Florence ; Prix Leonardo).
Elle donne de nombreux concerts de musique de chambre aux côtés de solistes tels que Mstislav Rostropovitch, Youri Bachmet, Victor Tretiakov, Jean-Jacques Kantorov, Alexandre Kniazev, Dominique de Williencourt, Paul Meyer, Gérard Caussé, Alain Meunier, ainsi que le Quatuor Borodine, Orlando, Danel, Fine Arts, Saint-Pétersbourg, le Quintette Moraguès…
Ludmila Berlinskaïa se produit également en récital au Wigmore Hall et Barbican Hall à Londres, au Concertgebouw d'Amsterdam, Théâtre des Champs Elysées et Salle Gaveau à Paris, au Conservatoire de Moscou, à la Fenice de Venise, à l'Académie Royale de Bruxelles et de Madrid.
Elle a accompagné Sviatoslav Richter lors de récitals de piano à 4 mains et a été pianiste d'opéra pour les mises en scène du même Richter lors des " Soirées de décembre à Moscou ".
De nombreux festivals la sollicitent : Auvers sur Oise, Piano à Auxerre, Evian, la Roque d'Anthéron, ainsi que " Orlando " en Hollande, Stavanger Festival, " Kuchmo " en Finlande, " Portogruaro ", " Camerino ", Accademia di Musica di Cagliari en Italie, les festivals d'Edimbourg et Aldebourgh en Angleterre, Seoul Spring Festival en Corée…
Considérée comme une des meilleurs interprètes actuels de la musique de Chostakovitch, elle s'est produite à travers le monde avec le mythique Quatuor Borodine exécutant une série de concerts intitulés "Toute la musique de chambre de Chostakovitch".
Son dernier disque des oeuvres de Glinka a été unanimement félicité pour ses qualités musicales par la critique française et internationale.
Ludmila Berlinskaïa se produit fréquemment en Europe et en Russie en tant que soliste à la tête de grands orchestres ainsi qu'en récital.
Passionnée par la pédagogie, Ludmila Berlinskaïa donne des nombreux masterclasses à travers le monde ; elle est également professeur de piano à l'Ecole Normale de Musique Alfred Cortot à Paris.
Mardi 31 mai 20H30
Quatuor Caliente
Gilberto Pereyra, Bandoneon
Michel Berrier, violon
Nicolas Marty, contrebasse
Cédric Lorel, Piano
Compositions d'Astor PIAZZOLLA, Horacio SALGAN et Gustavo BEYTELMANN
En l'an 2000, quatre jeunes musiciens passionnés par le Tango Nuevo d'Astor PIAZZOLLA se rencontrent pour former le Quatuor Caliente. Très vite, le groupe donne ses premiers concerts en France et a l'étranger. En 2004, il remporte le concours international "Piazzolla Music Award " à Milan, et enregistre son premier album"Libertango" en compagnie du vibraphoniste de Jazz Vincent Maillard, pour le label Aeon/Harmonia Mundi. Désireux de faire vivre le Tango de notre temps, le Quatuor Caliente élargit progressivement son répertoire qui comprend désormais des pièes d'Horacio Salgan, Juan Jose Mosalini, Pablo Ziegler et Gustavo Beytelmann, qui compose à son intention "Otras Voces", une oeuvre créée à l'Abbaye de l'Epau avec Vincent Maillard. En 2007 parait leur deuxieme disque, avec la chanteuse argentine Debora Russ. Si la vie du Quatuor Caliente est déjà riche de multiples rencontres et experiences scèniques . fusion tango/jazz, spectacle théâtral, représentation chorégraphique, etc. . son souffle et sa grande force lui viennent avant tout de l 'accueil chaleureux et enthousiaste du public, conquis par l'énergie communicative de ses musiciens. On peut régulierement l'entendre sur les ondes de France Musique, de TSF et on a pu le voir a plusieurs reprises sur la chaine Mezzo
Mercredi 1er juin 20H30
Marie-Catherine Girod, piano
TRANSCRIPTIONS DE MELODIES PAR LISZT
SIX CHANTS POLONAIS DE CHOPIN
DEUX MELODIES DE LISZT
SEPT LIEDER DE MENDELSSOHN
DEUX MELODIES DE SCHUMANN
SUITE BERGAMESQUE DE LISZT
SONATE DUTILLEUX

Marie-Catherine Girod étudie le piano au Conservatoire de Musique de Bordeaux, puis au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris où elle entre dans la classe de Jules Gentil. Elle se produit en récital en Europe et aux Etats-Unis (Festival de Richmond en Virginie), en formation de chambre et en soliste avec différents orchestres, dont l'orchestre de Bretagne avec lequel elle a enregistré la Fantaisie pour piano et orchestre de Paul Le Flem . Elle participe fréquemment à des concerts organisés par Radio-France, à des émissions de radio. Artiste au tempérament passionné, esprit ouvert et curieux, elle est aussi à l'aise dans le grand répertoire classique et romantique (Weber, Chopin, Mendelssohn,) qu'avec Ravel, Debussy ou Dutilleux qu'elle aime interpréter. On la trouve aussi dans un répertoire beaucoup plus rare, contribuant largement à la redécouverte de compositeurs peu joués. Parmi d'autres, ses enregistrements d'oeuvres de Dupont, Emmanuel, Jolivet, Lourie ou Samazeuilh sont unanimement salués par la critique, et lui valent de nombreux prix. Par ses choix personnels, son engagement total pour faire vivre la musique, Marie-Catherine Girod met en lumière, grâce aux disques et aux concerts, des compositeurs injustement négligés.
Outre sa grande maitrise technique, son jeu fait preuve d'une grande expressivité, tour à tour brillant et intimiste, clair, colore et délicat, utilisant une vaste palette de nuances qui séduit toujours le public. Récemment, elle vient de terminer un cycle d'enregistrement de l'oeuvre intégrale pour piano de Felix Mendelssohn.
INFORMATIONS PRATIQUES
Tarifs des concerts : 15€/12€/9.5€
visitez le site internet de l'ARCHIPEL à Paris..cliquez ici

A voir ...pas de vidéo de Stephane Ginsburgh qui ouvrira ce festival mais du pianiste Sergei Dreznin qui donnait récemment également son récital "Liszt entre enfer et paradis" salle cortot.
 
Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Ne partez pas sans avoir lu
l'actualité du piano !

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 

Aimez et/ou partagez cette page !

Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano