La Folle Nuit

La folle nuit
Génération 1810

5 concerts exceptionnels
Chopin – Schumann – Liszt - Mendelssohn

par
Shani Diluka
Brigitte Engerer
Quatuor Voce

5 décembre 2009

Une production du CREA/Nantes – Direction artistique René Martin


Conçue dans l’esprit de la Folle Journée, créée par René Martin en 1995, la Folle Nuit permet à un large public d’aller, à la rencontre d’un compositeur célèbre ou d’un courant majeur de l’histoire de la musique. 
S’attachant à bouleverser le rituel du concert traditionnel, elle présente en un même lieu une série de concerts se déroulant de 15h à 23h. La durée de chaque concert n’excédant pas 55 minutes respecte les capacités individuelles d’écoute et de concentration, cependant que la pratique de prix exceptionnellement bas favorise l’accès au concert d’un public nouveau.
Désireuse de toucher le plus grand nombre, la Folle Nuit n’en repose pas moins sur une profonde exigence artistique : ne cédant jamais à la tentation d’une vulgarisation hâtive, elle accueille dans une atmosphère chaleureuse et conviviale des musiciens parmi les plus éminents de la scène internationale actuelle.
Pour cette première édition, les grands compositeurs de la Génération 1810 seront à l’honneur : Chopin, Schumann, Liszt et Mendelssohn.
5 concerts et une distribution de rêve pour un voyage musical exceptionnel !

Un événement unique proposé par René Martin, créateur des Folles Journées de Nantes et conseiller artistique pour la musique classique au Théâtre de Nîmes.

PROGRAMME

15h - Regard sur une oeuvre avec Shani Diluka
Un concert-rencontre avec la pianiste Shani Diluka, qui jouera et commentera l'un des
compositeurs de la génération 1810...
Durée 50 mn

17h - Franz Liszt - Brigitte Engerer, piano
Invocation, extrait des “Harmonies Poétiques et Religieuses” S. 173/1
Ave Maria, extrait des “Harmonies Poétiques et Religieuses” S. 173/2
Pensées des morts, extrait des “Harmonies Poétiques et Religieuses” S. 173/3
Felix Mendelssohn - Quatuor Voce, quatuor à cordes
Quatuor à cordes en fa mineur opus 80
Durée 52 mn

19h - Franz Schubert / Franz Liszt - Shani Diluka, piano
Ständchen "Leise flehen meine Lieder" S. 560 n°7
Felix Mendelssohn - Shani Diluka, piano
Romance sans paroles "Sweet Remembrance" opus 19 n°1
Romance sans paroles en fa dièse mineur opus 67 n°2
Romance sans paroles en la majeur opus 102 n°5
Romance sans paroles en sol mineur opus 102 n°4
Romance sans paroles en ut majeur "la fileuse"opus 67 n°4
Robert Schumann - Quatuor Voce, quatuor à cordes
Quatuor n°3 en la majeur opus 41 n°3 (1842)
Durée 47 mn
21h -Frédéric Chopin - Brigitte Engerer, piano
5 Nocturnes
Ballade n°4 en fa mineur opus 52
Robert Schumann - Shani Diluka et le Quatuor Voce
Quintette pour piano et cordes en mi bémol majeur opus 44 (1842)
Durée 55 mn
22h30 - Pièces à préciser - Shani Diluka piano
Frédéric Chopin - Brigitte Engerer et le Quatuor Voce
Concerto pour piano et orchestre n°1 en mi mineur opus 11, transcription pour piano et cordes
Durée 50 mn

Shani Diluka
Shani Diluka apparaît aujourd’hui comme l’une des personnalités les plus captivantes de sa
génération. Issue d’une double culture, sri-lankaise et monégasque, elle débute le piano à
Monaco, sa ville natale ; brillante élève de l’Académie Prince Rainier III, puis du Conservatoire de
Nice, elle se produit dès l’âge de 12 ans aux côtés d’Hélène Grimaud, et se voit proposer l’année
suivante par le chef d’orchestre Lawrence Foster de poursuivre ses études à la Juilliard School de
New York. Premier Prix de piano du CNSMD de Paris, elle se perfectionne encore auprès de
Marie-Françoise Bucquet, Jorge Chaminé et Leon Fleisher. Lauréate de prestigieuses fondations
telles que la Fondation Wilhelm Kempff, Natexis ou Princesse de Polignac, elle a récemment
intégré la célèbre Fondation internationale de piano de Côme présidée par Martha Argerich, qui
choisit seulement six pianistes chaque année dans le monde.
Reconnue par les plus grands - Murray Perahia, Maria João Pires, Menahem Pressler, Leon
Fleisher, qui la conseillent régulièrement -, et par la presse qui la qualifie d’une des grandes de
sa génération, Shani Diluka poursuit aujourd’hui une brillante carrière internationale.
Accompagnant de prestigieux orchestres tels le Philharmonique de Radio-France, l’Orchestre
National de Bordeaux ou le Sinfonia Varsovia, elle se produit aux côtés d’artistes éminents au
nombre desquels Boris Berezovsky, Brigitte Engerer, Jean-Claude Pennetier, Eric-Maria
Couturier, Marc Coppey ou Nicolas Angelich, comptant aussi parmi ses partenaires en musique
de chambre les quatuors Prazak, Ysäye, Berg et Talich. Fidèle du Festival de La Roque
d’Anthéron, elle fait aussi l’affiche du Festival Chopin à Bagatelle, du Festival de Davos et du
Théâtre de la Fenice à Venise. Défendant les musiques actuelles, elle collabore avec des
compositeurs contemporains tels que Kurtág, Lachenmann, Rihm ou Mantovani.
Sa jeune discographie a d’ores et déjà reçu de multiples récompenses, notamment son disque
Grieg (label Mirare), qui a reçu un “Choc” du Monde de la Musique, le RTL d’Or, un Coup de coeur
Harmonia Mundi et un 5/5 de Diapason. Son enregistrement Mozart, sélectionné par France
Musique pour l’année Mozart en 2006, avait quant à lui été diffusé sur 150 radios nationales à
travers les quatre continents. Un deuxième album, consacré à Mendelssohn, est récemment
paru chez Mirare-Harmonia Mundi, qui a reçu tous les éloges de la critique musicale.
La pianiste Shani Diluka a offert au public un récital magnifique, débordant de fougue à la mesure de son programme. (..) Artiste à l’énorme sensibilité, elle a aussi un mental d’acier et des doigts de fer qui vont plus vite que leur ombre. Le Monde de la Musique
Brigitte Engerer
Ses études musicales commencées dès l’âge de 5 ans, Brigitte Engerer entre très tôt dans la cour des grands. Décrochant à 15 ans un Premier Prix de piano à l’unanimité au CNSMD de Paris, lauréate du Concours Marguerite Long un an plus tard, elle accepte l’invitation du Conservatoire de Moscou qui lui permet de se perfectionner durant cinq ans dans la classe de S. Neuhaus. Forte de cette expérience, elle remporte les concours internationaux Tchaïkovski et
Reine Elisabeth, avant de se voir proposer par Herbert von Karajan une première collaboration avec l’Orchestre Philharmonique de Berlin. Dès lors invitée des plus grands chefs - Barenboïm, Mehta, Rostropovitch, Ozawa, Casadesus… -, elle parcourt le monde, accompagnée des
meilleurs orchestres. L’infaillibilité de sa technique comme sa présence rayonnante n’en laissent pas moins paraître la délicatesse et le raffinement de son jeu ; il suffit pour s’en
persuader de l’écouter aux côtés du fameux choeur accentus dirigé par Laurence Equilbey, ou de ses partenaires chambristes au nombre desquels O. Charlier, D. Sitkovetski, H. Demarquette, B. Berezovsky, O. Maisenberg ou G. Caussé.
Sa discographie, maintes fois récompensée, comprend des oeuvres de Clara et Robert Schumann (dont le Concerto en la mineur), Tchaïkovski, Liszt (“Rêve d’amour”, paru chez Mirare), Chopin - intégrale de la musique de chambre, avec le violoncelliste H. Demarquette, et intégrale des Nocturnes. A son actif également, des enregistrements de sonates de Beethoven, Grieg et Schumann avec le violoniste O. Charlier, l’intégrale de l’oeuvre pour deux pianos de Rachmaninov, aux côtés d’O. Maisenberg, un disque Schubert (“Hymne à la nuit”, paru chez Mirare) et trois collaborations avec le choeur accentus (Naïve) : le Requiem allemand de Brahms, le Via Crucis de Liszt et le Stabat Mater de Dvorák.
Professeur au CNSMD de Paris depuis 1992, Brigitte Engerer enseigne également en master class, à la Musikhochschule de Berlin et à l’Académie d’Eté de Nice notamment. Reconnue de par le monde comme l’une des plus grandes interprètes de sa génération, elle a été nommée Chevalier de la Légion d’Honneur, Officier du Mérite et Commandeur des Arts et Lettres par le
gouvernement français. Elle est aussi membre de l’Institut de France, Académie des Beaux-Arts.
Un toucher qui réussit ce paradoxe de rendre à la fois la sensation des houles dernières et l’aspiration au silence et à l’immobilité… auparavant, elle nous avait donné le bonheur d’un jeu délicat et vivant, amoureux des couleurs et des dynamiques, loin des décharnements teintés d’étrangeté qui sont volontiers l’apanage de cette musique… Le Monde
QUATUOR VOCE quatuor à cordes
GUILLAUME BECKER altoCECILE ROUBIN violon
SARAH DAYAN violon
JULIEN DECOIN violoncelle
Vainqueur du 61ème Concours de Genève, le Quatuor Voce s’est très rapidement fait remarquer
depuis sa création en 2004. En quelques années, les Voce ont obtenu de nombreuses récompenses lors de concours internationaux dont un Troisième Prix au Concours de Crémone, le Grand prix du Forum Musical de Normandie et un Troisième Prix au Concours de musique de chambre “Joseph Haydn” à Vienne. En juillet 2007, ils remportent deux prix d’interprétation au Concours de Bordeaux. Ils sont par ailleurs lauréats de la Fondation Groupe Banque Populaire depuis 2007. Le Quatuor Voce a intégré la classe du Quatuor Ysaÿe au Conservatoire Supérieur de Paris en 2005 et suit les enseignements du Quatuor Alban Berg, W. Levin et du Quatuor Artemis, proposés par ProQuartet-CEMC. Il a également eu l’occasion de travailler auprès de C.
Coin, M. Lovett, J. Mouillère, F. Salque et du Quatuor Talich. Le Quatuor Voce se produit dans de
nombreux festivals et salles de concerts en France et à l’étranger. Il joue aux côtés de T. Coman,
M. Da Silva, R. Groblewski, S. et C. Zaoui, T. Escaich et les membres des ensembles FJ2D, H20 et
Lachrymae. Il participe également à La leçon de musique de J.-F. Zygel à plusieurs occasions.
Désireux de partager de nouvelles expériences, les Voce accompagnent en direct des films muets de F. W. Murnau, E. Lubitsch ou B. Keaton et assurent la direction artistique du Festival de cordes à La Charité-sur-Loire et du Festival Le Coeur en Musiques en Ardèche. Ils sont les invités de nombreuses émissions de France Musique.
Le Quatuor Voce enchante […] Il faut noter à la fois la fougue et l'enthousiasme de la jeunesse des musiciens et l'infinie précision du groupe. (…) Ce qui frappe également, c'est le bonheur de ces virtuoses à faire partager leur passion. Le Journal du Centre

Billetterie
Théâtre de Nîmes
Place de la Calade
BP 1463, 30017 Nîmes cedex 1
Du mardi au samedi de 11h à 13h et de 14h à 18h
Par téléphone du mardi au samedi de 14h30 à 18h
Tél. 04 66 36 65 10 - billetterie@theatredenimes.com
Et sur internet www.theatredenimes.com
Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Ne partez pas sans avoir lu
l'actualité du piano !

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 

Aimez et/ou partagez cette page !

Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano