Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

 

Répertoire Jean Pierre Como Trio

Jean Pierre Como
Répertoire
Jean Pierre Como, piano
Aldo Romano, batterie
Diego Imbert, contrebasse 

The way you look tonight(J. Kern/D.Field)
Bewitched(R. Rodgers/L.Hart)
Alone together(A. Schwartz)
The sidney years(J.P.Como)
When I fall in love(V.Young/ E. Heyman)
Up jumped spring(F.Hubbard)
Over the rainbow
If I should lose you(R. Rainger)
Mélodie d’amour (J.P.Como)
Baubles, bangles and beads(A.borodin/R.Wright/G.Forrest)
Tout simplement(J.P.Como)

La première fois qu'il a donné un concert de jazz adolescent, au conservatoire, on a dit à Jean-Pierre Como" ce n'est pas de la musique, c'est du bruit" relate-t-il en réponses à des questions sur son parcours(voir ici) ... Fort heureusement ces durs mots ne lui ont pas coupé l'envie de poursuivre à jouer ce "bruit" et notamment en travaillant comme un interprète classique un "répertoire" de standards du jazz. Ainsi avec deux amis musiciens de longue date il a choisi pour ce nouvel enregistrement une sélection de huit morceaux..."Souvenirs d'une autre époque, de ces journées à jouer des standards du jazz. A cultiver ce genre musical avec eux, grâce à eux...Et finalement sans eux. Mais on ne décide pas de la place des standards. ils font partie de ce socle d'où partent tant d'autres découvertes musicales. Aujourd'hui voilà qu'ils reviennent avec force."explique-t-il dans le livret.

Soyez tout de suite rassuré, si besoin en était, le son de cet enregistrement offre un bien joli "bruit" que l'on peut appeler sans faire d'erreur " musique" car les mélodies y sont assurément de toute beauté et d'une grande douceur, d'ailleurs le thème dominant de ces standards est l'amour (voir la liste ci-dessus) et les trois compositions de Jean-Pierre Como restent sur ce même registre, et il ne serait pas surprenant que son splendide 'The Sydney years " deviennent à son tour un standard car sa rythmique est des plus agréable.
Pouvez vous présenter les deux autres membres de votre trio, depuis quand jouez-vous ensemble... ?
Je connais Aldo depuis très longtemps, la rencontre plus personnelle s'est faite car il jouait souvent avec des musiciens Italiens, plus particulièrement Manuel Cisi, saxophoniste, mon meilleur ami. Après un concert auquel j'avais assisté en 2007, on a beaucoup parlé. Un jour, Aldo m'a appelé pour un remplacement, qui s'est superbement bien passé. La parenté italienne, le même amour pour la mélodie, et une vision de la musique commune ont été autant d'éléments porteurs pour cette collaboration.
Concernant Diego Imbert, cela fait également très longtemps qu'on se croise et qu'on s'apprécie musicalement. Les occasions de jouer ensemble ne se sont pas présentés auparavant, pour des questions de plannings. Et puis en juin 2009, j'avais un concert à donner, et j'ai décidé de l'appeler pour l'inviter à jouer avec Aldo, c'était donc la première fois que nous jouions tous les 3 ensemble.
Votre disque que vous avez choisi d'appeler " Répertoire " comporte essentiellement des standards que vous avez joués autrefois et puis délaissés… Qu'est-ce qui a déclenché ce " retour aux sources " ?
C'est ce premier concert avec Aldo et Diego dont je parlais à la question précédente, qui a déclenché cette envie de jouer des standards, et de les enregistrer.
Le choix de ces standards est venu tout comme l'inspiration, de manière spontanée, ces mélodies m'ont porté à ce moment là, cela aurait pu en être d'autres, et en concert on en jouera probablement d'autres, le " répertoire " des standards est grand et riche.
Trois morceaux sont vos compositions… qu'est-ce qui vous a inspiré , et notamment les standards du disque ont-ils eu une quelconque influence sur votre inspiration ?
" Mélodie d'amour " a été composé pour ma femme. Répertoire représente pour moi le 1er CD d'une trilogie, Mélodie d'Amour sera le fil rouge, dans le 2ème CD, il sera orchestré, dans le 3ème, joué en piano solo, permettant trois visions différentes d'un même morceau. " The Sidney years " m'a été inspiré par un très beau concert auquel j'ai assisté au festival Jazz de Marciac, l'été dernier, un concert de Wynton Marsalis qui jouait en hommage à Sidney Bechet . Quant à " Tout simplement " c'est tout simplement une Improvisation totale, dernier morceau du CD, dernier morceau enregistré en séance studio.
L'improvisation sur des standards vous semble-elle un exercice plus difficile que la composition ou est-ce l'inverse ? A quoi attachez-vous le plus d'importance lorsque vous improvisez ?
L'approche est totalement différente, les compos sont très liées à la vie personnelle. Le standard ne nous appartient pas, mais on peut se l'approprier et se le rendre aussi très personnel, et donc se le réapproprier totalement. Quand je joue un standard, je le joue comme une composition, j'y mets autant d'âme.
Dans quelles circonstances votre disque a-t-il pu être réalisé, vous avez reçu divers soutiens… pouvez-vous en parler ?
Depuis trois ans, j'ai la chance d'avoir le soutien de la Fondation BNP Paribas qui me soutient dans tous mes projets. Quant à Futur Acoustic, c'est à la fois le producteur disques et concerts de Sixun, depuis cinq ans et c'est donc naturellement vers ce label que je me suis tourné.
Comment s'est passé votre enregistrement ?
Incroyablement naturellement. On a enregistré à l'ancienne, en deux après-midi, sans réécouter chaque prise. En parlant très peu, en jouant beaucoup. Bonheur de jouer, tous les trois ensemble. Fluidité parfaite.

Ecoutez des extraits dans le widget ci-dessous :

Pour vous procurer ce disque.....

cliquez ici (amazon)
ou
cliquez ici(fnac)

Pour en savoir plus sur
Jean-Pierre Como ...cliquez ici

Pour visiter la page archive des
"Disques du moment"...cliquez ici

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 



Aimez et/ou partagez cette page !



Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano