Mozart Marche Turque Aldo Ciccolini PIANO

Mozart

Sonate n°11 en la majeur, Marche Turque K.331
Sonate n°2 en fa majeur K.280
Sonate n°13 en si bémol majeur, Linz K.333

Aldo Ciccolini, piano

Découvrez dans cette page un extrait et un bonus du tout nouveau disque "Alla Turca" du pianiste Aldo Ciccolini, âgé de 85 ans qui joue Mozart depuis son adolescence et déclare avoir choisi d'enregistrer ces sonates pour la plus belle des raisons : " Mozart me fait du bien, il m'aide à vivre"...
Comme récemment le pianiste Yves Henry pour son disque Liszt, Aldo Ciccolini a aussi choisi d'enregistrer son disque sur un piano Bechstein, pour sa sonorité et pour une autre très bonne raison : sa souplesse allliée à une certaine résistance : " Je ne cherche pas des pianos à "tendinite" confie avec humour le pianiste qui considère que le piano idéal est le Bechstein , un piano qu'il connait depuis son enfance, ainsi déclare-t-il encore dans un entretien avec Etienne Bertoli publié dans le très beau livret de ce disque qui outre sa magnifique pochette aux couleurs vives et dynamiques comporte aussi plusieurs photographies d'Axel Arno qui questionne les glissements du temps avec des photographies de traces, de taches, de murs de couleur d'une grande intensité. Ce disque, distribué par Harmonia Mundi, est le premier du label Dolce vita qui veut renouveler la perception du disque comme un objet de luxe. La ligne éditoriale du label repose sur le lien particulier entre un interprète et une oeuvre. Chaque disque est conçu comme un objet d'art au travers d'une collaboration unique avec un artiste, dans une édition limitée. C'est effectivement un très bel objet, à vous procurer donc de préférence en réel et non en format virtuel, que vous pouvez même poser tel un tableau sur vos étagères puisque la bande rouge qui comporte le titre du disque et le nom de l'interpète peut être ôtée .
Mais revenons à la musique ! ... trois sonates de Mozart, deux composées à Paris et une achevée à Salsbourg, Des sonates de Mozart en fait que le pianiste Aldo Ciccolini confie qu'il ne donnerait jamais à jouer à un débutant car il considère que c'est seulement avec l'expérience que l'on en restitue la respiration naturelle. Une respiration qu'il a changée au fil du temps ainsi Aldo Ciccolini qui a certes déjà enregistré une intégrale des sonates de Mozart après ce bel enregistrement déclare qu'il aimerait de nouveau en réaliser une autre. Un très beau projet pour un pianiste qui fait fit du temps dans la musique, considèrant qu'il faut jouer ces sonates dans un style très improvisé et dans un rythme "juste" c'est à dire sans montre ni métronome mais en sentant intérieurement le tempo de l'oeuvre  et à l'écouter jouer la célèbre "Marche turque" ou encore la "Tartine au beurre" offert en bonus par le label (pas sur le disque) on voit que le pianiste n'a cependant pas perdu l'âme de sa jeunesse, bien au contraire l'interprète s'amuse en jouant ses allegros "avec franchise et rapidité" et y faisant "allusion à une scène de théâtre, à un quipropopo" ce qui ne l'empêche pas d'éviter tout attaque trop rapide, de respecter sa respiration, ses interrogations, ses exclamations et dans les mouvements plus lents de faire preuve d'une poésie dont Mozart il est vrai ne manquait pas non plus dès sa jeunesse puisqu'il composa à seulement 18 ans la sonate n°2 dont Aldo Ciccolini offre ici un splendide adagio mélancolique plus proche de la musique romantique que classique. 
Présentation de l'éditeur
Qu'importent la technique et l'expérience, la virtuosité d'un artiste dépend toujours d'une épiphanie. Aldo Ciccolini, qui a su en soixante ans de carrière établir une relation intime entre lui-même et les grands compositeurs, porte à quatre-vingt cinq ans un regard nouveau sur l'un des plus grands : "Je comprends Mozart maintenant".
L'homme qui a fait ses débuts en 1941 vient du haut de toute sa sagesse d'atteindre le coeur de la musique du jeune prodige. En effet, Ciccolini n'a cessé pour ce disque de remonter le temps, afin de revenir à la jeunesse des premières années : il dit retrouver aux ivoires Bechstein le "son de son enfance", et cette énergie nouvelle rend justice à la fougue impétueuse d'un génie indompté. Les trois sonates, qu'il a pourtant jouées et rejouées pendant tant d'années,
soudain se soulèvent à la lumière d'une relation profonde entre les deux maîtres.
La force de Ciccolini, c'est de pouvoir réinventer. La technique scolaire est rétrogradée au profit
d'une interprétation poétique. Mozart n'est plus une succession de doubles croches et de noires
pointées, c'est une émotion portée par la virtuosité sans égale d'un talent au service du génie. Il a fallu à Mozart dix-sept ans pour écrire ces sonates ; il a fallu à Ciccolini quatre-vingt-cinq ans pour les transcender.

Pour écouter
Mozart
Menuetto de la sonate n°11
Marche Turque,
puis la "Tartine au beurre"
Aldo Ciccolini, piano
avec l'aimable autorisation
du label
Dolce Vita
cliquez sur le triangle de
chaque lecteur ci-dessous



Découvrez d'autres extraits
de Mozart Alla Turca
Aldo Ciccolini, piano
dans le widget ci-dessous

 

Pour vous procurer ce disque....

cliquez ici   (amazon)

ou

cliquez ici(fnac)

 

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Ne partez pas sans avoir lu
l'actualité du piano !

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 

Aimez et/ou partagez cette page !

Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano