Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

 

Franck Amsallem chante

Franck Amsallem
Amsallem Sings

Alors qu'il avait 20 ans, le jazzman Franck Amsallem qui ne voulait être catalogué ni pianiste de standards ni compositeur de musique "originale" mais plutôt jazzman complet, a quitté la ville de Nice pour se rendre aux USA où il a pris des cours de chant dans la meilleure école de musique américaine considérant, et il a bien raison, que les pianistes qui nous touchent le font d'abord "quand leur clavier chante réellement les mélodies"... Cela fait donc plusieurs années qu'il fait chanter son piano mais aujourd'hui grâce à Daniel Yvinek qui produit ce disque on peut le découvrir associant son piano chantant à sa propre voix chantante, dans ce nouvel album, le dixième qu'il enregistre en tant que leader, cette fois en simple piano/voix.
Il a choisi ses chansons dans un répertoire de standards, de mélodies venant de maîtres comme Cole Porter, Jérome Kern, Harold Harlen.... Pas question pour le jazzman de faire des éclats de voix mais bien d'accompagner simplement et sobrement son piano, offrant les chansons de ce "duo" instrumental et vocal dans une texture sonore unifiée, tendre et veloutée, qui se révèle des plus agréables.
Franck Amsallem a bien voulu répondre à quelques questions sur ce disque dont vous pourrez entendre des extraits dans un "widget" :
C’est la première fois que vous chantez pour un enregistrement, qu'est-ce ce qui vous a donné envie de montrer votre talent de chanteur ajouté à celui de pianiste déjà connu ?
Ce qui m'a donné envie de chanter....plusieurs choses. D'abord je chante depuis longtemps en semi pro, c'est-à-dire occasionnellement, depuis l'âge de 18 ans. J'ai pris des cours de chant a Berklee en 1981, et cela s'est tellement bien passé que ma professeur m'a presenté a des producteurs importants. Mais à cette époque là, je ne voulais pas être vu comme un chanteur. Le piano, la composition étaient ce que je voulais faire. En plus de cela, il y a tout un décorum qui vient avec le fait d'être "chanteur", et c'est quelque chose qui est totalement à l'opposé de ce que j'ai envie de faire et de montrer. Le répertoire américain étant quelque chose que je connais en profondeur et j'ai travaillé avec plusieurs chanteurs/euses de très haut niveau, Sara Lazarus, Kevin Mahogany, Judy Niemack, Harry Belafonte, Elisabeth Kontomanou, et de plus, j'ai toujours énormément aimé la musique américaine. Donc avec mes aptitudes naissantes ou affirmées de chanteur, il était normal que cela soit une étape de ma carrière à un moment ou à un autre.
Dans quelle circonstantce Daniel Yvinek a-t-il choisi de produire votre disque ?
Yvinek, après m'avoir entendu faire le bœuf un soir, (mais aussi Stéphane Belmondo, François Moutin ou François Theberge) a fortement suggéré que ce soit cela mon nouveau projet.
En quoi le fait d’apprendre le chant vous semblait-il indispensable ? Qu'est-ce ce que cela vous a apporté dans votre jeu d’instrumentiste et compositeur ?
Apprendre le chant....non, c'était surtout pouvoir faire que ma musicalité soit capable de s'exprimer un minimum. Je ne voulais pas être un chanteur au sens scat, vocalises et autres sempiternelles obligations que lesdits chanteurs nous servent souvent à mauvais escient. Donc le minimum de préparation pour que le fait d'être instrumentiste avant tout ressorte de ce cd. Mais de toute façon, je pense vraiment que les instrumentistes qui nous touchent le plus sont ceux qui savent chanter les mélodies à travers leur instrument. Chet, Jarrett, Bill Evans, Coltrane, Parker. Donc la boucle d'une certaine façon se boucle toute seule.
Les chansons que vous avez choisies semblent toutes de nature très intime, il y est question essentiellement d’amour, quels ont été vos critères de sélection des chansons et est-ce volontairement que vous avez choisi des chansons sur ce thème ou est-ce un hasard que de thème mis en chanson vous touche particulièrement ? Leur univers est aussi très majoritairement mélancolique : pensez-vous que les chansons les plus mélancoliques soient les plus belles ?
Il est difficile de trouver des chansons qui vous vont vraiment. Les paroles doivent être comprises et aimées et vous aller droit au coeur. Je suis de toute façon quelqu'un qui exprime la mélancolie dans ce que je fais, et je ne suis pas forcément une personne gaie, ou optimiste. Je devais donc trouver les chansons qui me parle. Ce ne sont pas forcement les meilleures, cela reste un choix personnel, comme celui de trouver la personne que l'on aime.
Votre disque ne comporte pas de compositions originales, pourquoi n’avez-vous pas eu envie de créer vos propres chansons, y pensez-vous pour l’avenir ?
Lorsque l'on décide de faire un enregistrement, on choisit ou pas un thème unificateur. Et je ne suis pas sur qu'il y aura un second opus, mais le premier voulait être compris exclusivement de standards. Les chansons originales suivront donc…peut-être.
J'ai par le passé issu des enregistrements exclusivement compris de morceaux originaux. Depuis quelques années je fais l'opposé. Ce n'est pas forcement une démarche originale, Keith Jarrett l'a fait (et continue depuis....1983, bigre), Chick Corea et Herbie Hancock l'ont également fait. Je suis en bonne compagnie!
Pourquoi avez-vous choisi de ne pas chanter « In my solitude » ?
"In my Solitude" se voulait être le milieu du cd comme lorsque l'on commençait la face B d'un 33 tours.
Vous avez choisi d’être accompagné seulement du piano, que vous jouez vous-même , en quoi préférez vous cette formule plutôt que par exemple avec un trio ( ou duo avec le contrebassiste Daniel Yvinek) ou un orchestre puisque vous avez suivi des cours de compositions pour grand orchestre ?
Pour le choix du piano seulement c'était l'un des choix que l'on fait en amont. Pas de batterie, pas de basse, pas de grand orchestre, juste le minimum vital, le piano. Mais tout cela peut venir dans un opus futur, s'il y a lieu.
Je trouve que votre façon de chanter se rapproche de celle de Michel Legrand avez-vous une similitude de parcours ou appréciez-vous ce compositeur/pianiste?
La similitude avec Legrand existe bien sûr. Dans les deux cas nous sommes des pianistes, des instrumentistes reconnus, et nous chantons un petit peu comme un hobby. Dans les deux cas nous le faisons dans le but de montrer la beauté de la mélodie, et non pas de montrer à quel point Pavarotti a du souci à se faire....
Quels sont vos prochains concerts piano/voix et autres formation ?
Prochains concerts « Amsallem Sings » : le 24 novembre en trio au Sunside et le 17 décembre en solo au café universel (Paris)

Pour vous procurer ce disque.....cliquez ici (amazon) ou indisponible(fnac)

Pour visiter la page archive des
"Disques du moment"...
cliquez ici

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 

Nouveaux disques à découvrir lors de concerts mentionnés en rubrique Concerts

Boogie on the ball
Sébastien Troendlé, piano

Rafal Blechacz, piano
Bach



Aimez et/ou partagez cette page !



Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano