Véra Tsybakov Chopin

Véra Tsybakov
Chopin
Les quatre ballades
Berceuse
Barcarolle
Scherzo n°4
Étude opus10 n°3

Véra Tsybakov n'a pas hésité une seconde lorsqu'il lui a été proposé par le label Intrada d'enregistrer un disque d'oeuvres de Frédéric Chopin, et la jeune pianiste au fort tempérament, qui lorsqu'elle était au Conservatoire National supérieur de Musique de Paris, selon ses propos "n'en faisait qu'à sa tête", a tout simplement choisi d'enregistrer le programme qui lui plaisait le plus. Il faut dire qu'elle a très bon goût car ce disque renferme effectivement parmi les plus belles œuvres du compositeur et aussi les plus difficiles à interpréter, mais la difficulté n'est certainement pas un obstacle pour Véra Tsybakov, lauréate du Concours Long Thibault en 2004.
Les quatre Ballades rivalisent de beauté : de la première, écrite en 1831, Schumann dit après l'avoir entendue "il me semble que c'est son œuvre la plus géniale" ce à quoi Chopin répondit qu'il en était heureux car c'était aussi celle qu'il préférait. Selon Schumann, elle illustrait la légende de Konrad Wallenrod, héros lituanien élevé parmi les Chevaliers teutoniques et qui devenu leur grand-maître, les conduisit délibérément à un désastre militaire mais, de son côté, Liszt y a vue "une odyssée de l'âme de Chopin", il est vrai que c'est une œuvre pleine de passion et de mélancolie, très émouvante. Dans la seconde Ballade, terminée en 1839, Schumann, à qui Chopin la dédia, voyait la traduction de la légende de la Switezienka, l'Ondine du lac Switez. Le thème étale des premières mesures représenterait la cloche de la ville sonnant sous des eaux encore calmes du lac. Il laisse place brutalement à un tumulte ravageur, sous lequel on peut entendre gronder les flots déchaînés, une œuvre réunissant douceur et force. La troisième Ballade, achevée en 1841, quant à elle s'en tient au caractère le plus doux, elle aurait été inspiré par la légende de Mickiewicz "Ondine" : on y a vu les confidences tour à tour caressantes, émues et exaltées de l'ondine et de son mortel amant. La quatrième Ballade, composée en 1842, que vous pourrez écouter en "Morceau du mois"en juin 2007, est sans doute la plus élaborée et la plus belle des quatre. Elle déploie une palette extraordinaire de sentiments, d'harmonies et de procédés d'écritures. Une œuvre pathétique, où se mèlent passion, tristesse et triomphe. Autant d'états d'âmes que la pianiste Véra Tsybakov fait partager avec un enthousiasme convaincant dans une interprétation d'une grande subtilité.
Autres chefs-d'œuvre de Chopin : la Berceuse et la Barcarolle qui suivent, sont deux pièces délicates d'un grand lyrisme, véritables joyaux....que l'auditeur ne se lassera jamais d'écouter et d'apprécier. Quant au quatrième Scherzo, c'est lui le plus lumineux des quatre que composa Chopin, il est d'un ton plus espiègle avec un thème principal bondissant, des guirlandes de croches galopant sur toute l'étendue du clavier, une belle mélodie méditative y prenant place en sa partie centrale. Cet album se termine par la poétique Étude surnommée " Tristesse" dont il n'est sûrement pas un hasard qu'elle soit la plus connue, et l'oeuvre aussi la plus reprise de Chopin, celui-ci pensait que le thème de celle-ci était une de ses plus belles mélodies, que penserait-il de toutes les reprises qui ont suivi ? Vera Tsybakov nous en offre l'original dans une interprétation d'une grande justesse et beauté.

Pour en savoir plus sur Véra Tsybakov...cliquez ici

Pour écouter la quatrième Ballade, avec l'aimable autorisation du label Intrada durant le mois de juin 2007...cliquez ici

Pour écouter et/ou vous procurer ce disque.... cliquez ici(fnac.com) ou cliquez ici(amazon)

Pour visiter la page archive des " Disques du moment"...cliquez ici et
écoutez nombreux autres disques de musique de piano classique, jazz, variétés...

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Ne partez pas sans avoir lu
l'actualité du piano !

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 

Aimez et/ou partagez cette page !

Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano