Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

 

Eugen Indjic Chopin

Chopin
Scherzi
Impromptus
Canzone
Eugen Indjic

Ce disque est le sixième que le pianiste Eugen Indjic, lauréat du concours Chopin de Varsovie en 1970, consacre à son compositeur de prédilection qu'il n'avait cependant plus enregistré depuis 1991. Il a choisi cette fois de regrouper les Scherzi et Impromptus car il pense que ceux-ci démontrent les aspects dramatiques et intimistes toujours présents dans les œuvres de Chopin, il confie : " J'interprète les Scherzi avec une sonorité, des contrastes, et un élan que j'aurais eus dans une grande salle de concert. En revanche, j'utilise plus de nuances en demi-teinte pour les Impromptus et les fortissimi sont plus suggérés que concrets pour ne pas interrompre cette confidentialité.". Il a complété cet enregistrement d'une Canzone : transcription par Sgambati d'une chanson lithuanienne pour soprano et piano de Chopin dont il dit : "C'est un morceau qui émeut les Polonais mais est peu connu ailleurs, surtout par cette transcription quasiment jamais jouée mais qui fait un bis rafraîchissant."
Il parait que Scherzando signifie "en plaisantant" en italien, ce n'est certes pas ce qui viendrait à l'esprit en écoutant les quatre Scherzi de Chopin, particulièrement les trois premiers à la couleur plus sombre et au rythme plus violent et enfiévré. Alors que le scherzo est en principe une pièce de divertissement Chopin y confie les apparences de drames intérieurs. Ainsi le premier scherzo révèle le sentiment de solitude qu'éprouve Chopin alors qu'il passe son premier Noël loin des siens en 1830 et le second Scherzo n'est guère plus "réjouissant" : Chopin évoqua l'idée d'une "maison des morts", l'atmosphère du troisième scherzo est des plus tumultueuses et laisse entrevoir une colère. La violence disparaît seulement dans le quatrième Scherzo également plus lumineux.
Si les Scherzi ont été écrits sur une dizaine d'années, trois Impromptus ont été écrits entre 1837 et 1842, le premier portant le titre de "Fantaisie-Impromptu' attribué ultérieurement par son éditeur Fontana qui assura la parution posthume de la pièce. .On ignore d'ailleurs pourquoi Chopin ne publia pas de son vivant cette belle page composée trois ans avant l'impromptu opus 29. Si le terme "Impromptu" ramène à l'improvisation, chez Chopin ces œuvres relativement courtes sont cependant très organisées avec une forme en trois parties. Dans le premier Impromptu (op29) règne l'esprit du "bel canto" cher à Chopin mais aussi du Nocturne. Il est plus difficile de dire quel esprit règne dans le second (op36) tant il est riche : Nocturne ? Prélude ? Marche ? Ballade ? Chopin l'aimait tant qu'il le programma pour tous les récitals de sa tournée en Grande Bretagne en 1848 mais le très mélodieux troisième Impromptu (op51) pour lequel Chopin avait aussi parait-il une prédilection particulière, pourrait emporter aussi tous les suffrages....à écouter(voir plus bas) avec l'aimable autorisation du label éditeur de ce disque : Calliope. Mais à vrai dire il est bien difficile de choisir un morceau favori dans ce remarquable disque d'une très belle sonorité, où Eugen Indjic, interprète idéal , offre ces œuvres de Chopin dans un jeu à la fois profond et clair, et il faut assurément l'écouter dans son intégralité pour en apprécier tous les caractères !

Pour écouter l'Impromptu opus 51 de Chopin interprété par Eugen Indjic, utilisez le lecteur ci-dessous, cliquez sur le triangle

Pour en savoir plus sur Eugen Indjic...cliquez ici

Pour écouter et/ou vous procurer ce disque... cliquez ici(fnac.com), pas disponible chez Amazon.

Pour visiter la page archive des " Disques du moment"...cliquez ici et
écoutez nombreux autres disques de musique de piano classique, jazz, variétés...

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 



Aimez et/ou partagez cette page !



Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano