MÛZA RUBACKYTÉ joue Dmitri Shostakovitch

Dmitri Shostakvitch
24 Préludes et fugues op.87
Mûza Rubackyté

L'année 2006 ayant été, outre l'année Mozart, également l'année Chostakovitch (anniversaire du centenaire de sa naissance) il n'est pas exclu de revenir même en 2007, sur ce disque paru en fin d'année car les anniversaires ne sont-ils pas aussi là pour ranimer une notoriété pas seulement l'espace d'un court moment mais en espérant bien qu'elle dure longtemps. Voici donc en "disque du moment" une intégrale des 24 préludes et fugues que Dimitri Chostakovitch composa aussi quelque temps après avoir célébré un anniversaire : le bicentenaire de la mort de Jean-Sébastien Bach à Leipzig : il décida de constituer une œuvre composée de 24 préludes et fugues en hommage au "clavier bien tempéré". Ce cycle a été composé entre le 10 octobre 1950 et le 25 février 1951, une ébauche du seizième prélude avait été écrite antérieurement.
Dimitri Chostakovitch(aussi écrit comme sur ce coffret, paru chez Brilliant classics, Dmitri Shostakovitch) a utilisé un ordre différents de tonalités que celle suivi par Bach mais à vrai dire cela n'a pas grande importance, l'important résidant plus dans ce qu'évoque ces pièces et qui va au-delà de la pure abstraction musicale, transportant l'auditeur d'ambiances joviales et humoristiques à des sentiments angoissés et tortueux, parfois la présence de l'esprit de Bach est flagrante, alors que d'autres styles et notamment la musique folklorique est d'autres fois à la source de l'inspiration du compositeur qui signe là une des ces toutes dernières et plus belle œuvre pour le piano seul, une œuvre très contrastée, et très représentative de l'ensemble de ses compositions, dont la pianiste d'origine lituanienne Mûza Rubackyté offre une interprétation remarquable, d'une grande sobriété, offrant une belle polyphonie dans un espace sonore clair.

MÛZA RUBACKYTÉ - Pianiste

Pianiste franco-lituanienne Mûza Rubackyté est née en Lituanie. Après avoir terminé ses études au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou, elle est lauréate du fameux concours All Union à Saint-Pétersbourg, qui élit les meilleurs musiciens d'Union Soviétique. Elle remporte en 1981 le Grand Prix du Concours international de piano de Budapest Liszt-Bartok.
Elle entre alors dans la résistance lituanienne, ce qui lui vaut d'être privée de passeport jusqu'en 1989, date à laquelle elle peut quitter I'URSS.

En 1989, elle remporte à Paris le Premier Prix de Piano au Concours international Les Grands Maîtres Français de l'association Triptyque, créée par Ravel, Dukas et Roussel.
En France Mûza Rubackyté est régulièrement l'invitée de festivals renommés tels La Chaise-Dieu, La Grange de Meslay,Festival Berlioz, Les Fêtes Romantiques de Nohant, Piano aux Pyrénées, Radio-France Montpellier…
Outre des concerts donnés à Paris - Salle Gaveau, Théâtre des Champs-Élysées, Salle de l'Unesco -, elle se produit fréquemment à l'étranger dans des lieux aussi prestigieux que le Wigmore Hall de Londres, l'Opéra de Santiago du Chili(invitée en 2005 pour la sixième fois dans la série des Grandes Pianistes), le Concergebouw d'Amsterdam, l'Opéra du Caire et de l'Alexandrie, Beethoven Haus à Bonn, la Salle de la Philharmonie de Saint-Pétersbourg ou la Salle Tchaïkovski de Moscou.

Elle se produit en récital et en musique de chambre avec notamment V. Repin, Y. Bashmet, J.-P. Collard, C. Henkel ou T. Papavrami.
Elle joue aussi sous la direction de grands chefs internationaux tels V. Gergiev, P. Kogan, D. Kachidze, V. Jordania, S. Lano, P. Bay, K. Schermerhorn, G. Zimmermann, U. Segal, L. Slatkin, A. Davis, D. Haendel etc., Elle partage l'affiche avec les formations européennes : Orchestre des Flandres (Belgique), de l'Opera de Maribor (Slovénie) ainsi que avec les formations françaises : Orchestre National du Capitole de Toulouse, La Garde Républicaine, et les orchestres de Bretagne, d' Auvergne, de Douai, de Lorraine, etc. ; également qu'aux USA, avec les orchestres de Newport, Portland, Houston, Nashville, North Carolina, Canton, Austin, Norfolk, National Symphony of Washington… Elle a joué avec l'Orchestre de l'Opéra de Caire, de Mendoza (Argentine) elle est invitée régulièrement à se produire avec l'Orchestre d l'Opéra de Santiago de Chili etc…
De 1996 à 1999, elle est en résidence à l'Abbaye de la Prée par l'association Pour Que l'Esprit Vive.
En 1999 "Beethoven Archives" de Bonn lui confie la version inédite, découverte par le Dr.Küthen en 1996, du Concerto N°4 pour piano et orchestre de L. van Beethoven pour piano et quintette à cordes. Elle choisit de l'interpréter avec le Vilnius String Quartett.
Mûza Rubackyté est actuellement professeur des Universités à la Faculté Nationale de Lituanie. Elle donne des master classes à l'Académie Gyorgy Sebök (France), à Heek (Allemagne), Arnhem (Pays-Bas), au Conservatoire Russe de Paris, au Concervatoire National de Lettonie, aux USA (Universités du Portland, de Houston…) à L'Université de Santiago du Chili etc. La discographie de Mûza contient dix enregistrements chez Lyrinx et Marco Polo.

Pour écouter et/ou vous procurer ce disque... cliquez ici(fnac.com) ou cliquez ici(amazon)

Pour visiter la page archive des " Disques du moment"...cliquez ici et
écoutez nombreux autres disques de musique de piano classique, jazz, variétés...

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Ne partez pas sans avoir lu
l'actualité du piano !

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 

Aimez et/ou partagez cette page !

Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano