Lise de la Salle Piano concertos n°1

Piano Concertos n°1
Shostakovitch Liszt Prokofiev
Gulbenkian orchestra
sous la Direction de Lawrence Foster

Pour son troisième enregistrement la pianiste Lise de la Salle a choisi trois premiers concertos de compositeurs qui selon ses propos : "s'amusent avec génie". Ainsi le premier concerto, que Liszt composa en 1849 seulement, et revisa en 1853 et 1856, a la forme non conventionnelle en quatre(et non trois) mouvements joués sans interruption, et une atmosphère changeante. Alors qu'il débute par un motif mélodramatique d'essence très romantique, Liszt poursuit dans un style souvent proche de l'improvisation avec beaucoup de changements de tempo. L'effervescence du troisième mouvement est particulièrement originale et espiègle.
Prokofiev qui aimait beaucoup le caractère diabolique des œuvres pour piano de Liszt, n'avait que 21 ans lorsqu'il composa son premier concerto. Daniel Jaffé, chef de rubrique pour le BBC Magazine et auteur du commentaire sur les œuvres du livret de cet album, explique que Prokofiev raille à la fois "le côté "prétentieux" du "grand" concerto romantique[...] mais également les attributs théâtraux du virtuose "possédé"", étant difficile de prendre au sérieux la violence de certains thèmes. Il est vrai aussi qu'un journaliste de Moscou estima que le compositeur était mûr pour la camisole de force tant ses excès d'énergie dépassaient les normes de la préséance !
Concerto pour piano mais aussi trompette et cordes, le premier concerto de Chostakovitch, qu'il composa en 1933 à l'âge de 26 ans, s'avère aussi très original. Espièglerie encore : il comporte quatre mouvements comme le concerto de Liszt mais semble n'en avoir que trois car le court "Moderato" de moins de deux minutes sert en réalité de prélude au finale. Un finale qui lui-même ne manque pas de rebondissements contrastant avec la poésie austère du mouvement lent.
Lise de la Salle montre au travers de ce programme exigeant technicité, énergie et sensibilité, une facilité qui tient aussi de l'espièglerie et la complicité de l'Orchestre Gulbenkian à la suivre dans son jeu avec légèreté et entrain confirme le talent de la pianiste à partager la musique avec enthousiasme pour le plus grand bonheur des auditeurs.
Durant le mois de février 2007 vous pouvez en écouter un extrait dans la page "Morceau du mois" sur pianobleu.com...cliquez ici

Pour en savoir plus sur Lise de la Salle, visitez la page qui lui est consacrée sur pianobleu.com...cliquez ici

Pour écouter et/ou vous procurer ce disque... cliquez ici(fnac.com) ou cliquez ici(amazon) ou cliquez ici(alapage)

Pour visiter la page archive des " Disques du moment"...cliquez ici et
écoutez nombreux autres disques de musique de piano classique, jazz, variétés...

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Ne partez pas sans avoir lu
l'actualité du piano !

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 

Aimez et/ou partagez cette page !

Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano