Lidija Bizjak Sonates de Schumann et Schubert

Schumann
Schubert
Sonates
Lidija Bizjak

Si elle a constitué un duo de piano avec sa sœur Sanja depuis 2002, la pianiste Lidija Bizjak(aussi écrit Lydia Biziak), premier prix de piano au Conservatoire national supérieur de musique de Paris(classe de Jacques Rouvier) , lauréate du concours international de piano de Dublin en 2000 et du programme Déclic 2006 Cultures France/Radio France, mène également un parcours solo bien rempli. Ainsi ce récent disque, paru chez le label Lyrinx, permet de la découvrir seule dans l'interprétation de deux sonates de compositeurs romantiques, dont la "première" grande sonate de Franz Schubert en la mineur qui dure près de 40 minutes.
En fait cette sonate, si elle fut la première publiée du vivant de Schubert , n'est pas la première des vingt sonates qu'il a écrites : celle-ci fut composée en 1825, sa véritable première sonate le fut en 1814. Sans doute, la notoriété de Schubert quant à cette forme classique longue, était-elle trop réduite alors pour que les éditeurs publient ses sonates, ainsi il faudra bien des années avant qu'interprètes et mélomanes acceptent "ces divines longueurs" selon l'expression de Schumann.
La beauté de cette sonate, aux climats très variés, depuis la délicatesse jusqu'aux forts martèlement, n'est sans doute pas étrangère au fait qu'elle fut la première publiée. Un article élogieux paru alors dans la Gazette musicale de Leipzig la trouvant :"riche d'invention véritable et originale tant mélodique qu'harmonique".
Robert Schumann, dont Lidija Bizjak a choisi d'enregistrer ici la sonate n°2 en sol mineur, a fait beaucoup pour la diffusion des œuvres de Schubert qu'il admirait profondément. Lui-même n'a composé que trois sonates. Il est vrai que la composition de cette seconde sonate s'étale sur huit années(de 1830 à 1838), cinq années si l'on exclue la version remaniée du finale comme a choisi de le faire Lidija Bizjak : Clara Schumann trouvait trop compliqué ce mouvement et Schumann y renonça, mais beaucoup de pianistes préfèrent ce "presto passionato"au caractère fantastique et envoûtant. Ce sont là aussi deux termes bien adaptés au jeu passionné et poétique de Lidija Bizjak, qui fait oublier sans peine les "divines longueurs".
Pour découvrir un extrait de ce disque, le rondo de la sonate en la mineur de Franz Schubert
utilisez ce lecteur, cliquez sur le triangle


(©label Lyrinx)

Pour vous procurer ce disque..cliquez ici

Pour visiter la page archive des " Disques du moment"...cliquez ici et
écoutez nombreux autres disques de musique de piano classique, jazz, variétés...

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Ne partez pas sans avoir lu
l'actualité du piano !

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 

Aimez et/ou partagez cette page !

Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano