Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

 

TO FRANK Clara Simonoviez Quintet JAZZ

To Frank 

Clara Simonoviez Quintet

Clara Simonoviez, voix
Jean-Sébastien Simonoviez, piano
Gaël Horellou, alto saxophone
François-Régis Gallix, contrebasse
Charles "Lolo" Bellonzi, batterie

La chanteuse de jazz Clara Simonoviez qui n'a que vingt ans a été à bonne école avec son papa le pianiste Jean-Sébastien Simonoviez qui lui a fait découvrir dès son plus jeune âge les comédies musicales et les vieux standards américains du jazz.
Après avoir chanté à la maison au côté de son père c'est dès l'âge de douze ans que Clara Simonoviez a fait ses débuts sur scène, et intégré une des formations de celui-ci : "Transition". Aujourd'hui la jeune chanteuse présente son premier enregistrement en leader certes conseillée par son père mais c'est à un certain "Frank" qu'elle rend hommage ... Frank c'est " the voice" Frank Sinatra bien sûr !
La jeune chanteuse offre un programme d'après-guerre mêlant joies et peines avec un timbre de voix, un langage, une interprétation et un arrangement musical qui respire la bonne humeur et l'espoir et font défiler devant nos yeux des images américaines de cette époque. Bravo ! Clara Simonoviez et son papa ont bien voulu répondre chacun de leur côté à quelques questions :
questions à Jean-Sébastien Simonoviez, pianiste
Comment percevez-vous le fait que votre fille ait choisi d'être chanteuse ?
J’en suis très heureux c’est étonnant de la voir mettre son audience sous le charme. Elle n’a pas choisi le plus facile. La voix est l’instrument le plus direct mais aussi le plus sensible qui soit. C’est très exigeant.
L'avez-vous poussé vous-même dans cette voix artistique ou au contraire dissaduée ?
Je lui ai toujours proposé quand elle était enfant de venir faire de la musique avec moi. Soit une chanson, soit tenir quelque chose au piano ou à la batterie.
Plus tard, j’ai voulu l’inscrire au conservatoire mais nous n’habitions pas à côté et ça rendait les choses compliquées pour qu’elle puisse suivre les cours. C’est alors que je lui ai proposé de m’occuper de son éducation musicale. Elle était douée et je l’ai poussée à continuer.
Elle a commencé à jouer très jeune, et en fait peu de femmes travaillent dans le milieu du jazz, l'avez-vous autorisée à jouer publiquement que si vous participiez à ses concerts ?
Non elle est libre de jouer avec qui elle veut, elle travaille d’ailleurs avec des jeunes musiciens très actifs et également talentueux de la région de Bourges(Géraud Portal et Etienne Déconfin).
Elle participe également au groupe de Jean-René Dalerci.
Le monde du jazz et de la musique en général est comme les autres milieux vous y rencontrez des gens charmants et d’autres moins délicats. Mais je pense que Clara sait faire face aux désagréments quand il y en a. Le problème c’est l’image de la femme objet largement véhiculée par tous les moyens de communication dans la société.
Etes-vous intervenu dans le choix du répertoire de ce disque , de façon directe ou indirecte en lui faisant découvrir certaines chansons notamment... ?
Chacun a amené ses propositions et nous avons choisi ensemble les différentes chansons.
Comment de votre côté avez-vous vécu le fait d'être un accompagnateur de votre fille pour cet enregistrement ?
Ça ne m’a posé aucun problème. Quand je fais de la musique, je cherche à m’oublier et la seule chose importante est de faire sonner l’orchestre le mieux possible.

Comment s'est passé l'enregistrement ?
Nous sommes restés 2 jours à la Buissonne. Le premier nous a permis de créer un son en quartet
et de peaufiner les arrangements . Le lendemain, Gaël Horellou est arrivé en début d’après midi
et c’est à partir de là que quasiment tout a été enregistré même les morceaux en duo ou en trio.
C’est allé très vite 2 ou 3 heures ,avec 2 prises maxi par chanson. C’est quand tous les éléments sont réunis que l’alchimie peut avoir lieu . Pour enregistrer quelque chose, il suffit de le jouer ça prend très peu de temps. Ce qui compte c’est la préparation qui a lieu en amont.
Nous avons projeté de réaliser ce projet en Octobre 2010 et l’enregistrement a eu lieu en Mars 2011.

Lui avez-vous donné beaucoup de conseils que ce soit par rapport au répertoire ou sa façon de chanter ? Lui avez-vous conseillé des musiciens pour son quintet ?
La manière dont j’aborde la musique pourrait être qualifiée de « à l’ancienne ». Depuis que Clara est née elle côtoie des musiciens, entend de la musique, assiste à des concerts .
Elle a forcément été influencée par ma manière d’aborder les choses. Il y a beaucoup d’exemples de familles de musiciens sur plusieurs générations parfois. Pour ma part j’ai essayé de lui transmettre un maximum.
Pour cet album, je me suis occupé de la direction musicale. J’ai choisi avec elle le répertoire ainsi que les musiciens.
Gaël Horellou et François Gallix font partie de son groupe régulier. Quand à Lolo Bellonzi, c’est une décision mûrement réfléchie. A mon avis c’est le batteur idéal pour le projet « to Frank » au vu de sa grande connaissance de la musique jazz afro américaine de son swing et de son expérience. De plus il crée un lien avec une certaine tradition.
Seriez-vous "partant" pour un disque duo piano voix ?
Oui bien sûr. Nous avons d'ailleurs l'habitude de travailler à deux et avons donné quelques concerts dans cette formule très libre.

Vous-même avez-vous d'autres concerts que ceux avec votre fille et autres projets ?
Oui le projet « crossing life and strings »se produit toujours. Par ailleurs je travaille sur le prochain album de Transition Cosmic Power. Nous avons enregistré en mai dernier. C’est en cours.
Questions à Clara Simonoviez, chanteuse
Vous avez grandi sous l'influences des comédies musicales et des vieux standards américains, quels sont les souvenirs des comédies musicales et standards qui ont le plus marqué votre enfance ?
" The Sound of Music " de 1965 est la comédie musicale qui m'a donné envie de chanter. J'ai commencé par apprendre toutes les chansons du film, les paroles retranscrites en phonétique car je ne connaissais rien de l'anglais ! J'avais aussi des grandes compilations de Sinatra que j'écoutais fort, cela me donnait l'impression d'être un peu présidente du monde. Mon père jouait et chantait tous ces morceaux, et il m'a fait chanter avec lui.
Votre père pianiste, est un des musiciens qui vous accompagnent sur cet enregistrement , comment avez-vous travaillé avec lui par rapport aux autres musiciens ?
J'ai travaillé avec lui chaque jour pendant les mois qui ont précédé l'enregistrement.
Il est le pianiste mais aussi l'arrangeur de ce disque, et m'a aidé de A à Z à l'élaboration du projet. Les autres musiciens sont arrivés quelques jours avant l'enregistrement pour apprivoiser les morceaux, voire le jour même, quand le calendrier faisait défaut.
Dans ce disque vous avez choisi de rendre un hommage à Sinatra et son héritage musical, comment avez-vous sélectionné toutes les chansons de ce disque ?
Les chansons de " to Frank " sont pour la plupart des enregistrements à succès de Sinatra, comme par exemple " Just One of Those Things" ou " Come Fly with Me ". D'autres comme " Ol' Man River " sont des standards plus populaires mais qui ont été marqué par une de ses versions. Seuls les morceaux " My Favorite Things " et " Afro Blue " ne furent pas enregistrés par "The Voice". Pour le premier morceau, il me ramène à " The Sound of Music " et représente ces chansons très populaires tirées de comédies musicales. " Afro Blue " est une parenthèse du disque qui ouvre sur une musique d'un autre ton.
Avez-vous eu l'occasion de chanter souvent une partie ou toutes ses chansons en concerts ?
Oui, lors des concerts, bon nombre de chansons un jour chantées par Sinatra sont jouées. Mais ce répertoire est immense, il représente une grande partie de la culture populaire américaine. C'est un langage commun à beaucoup de musiciens.
Depuis quand chantez-vous et où, avec qui et comment avez-vous appris à chanter ? Avez-vous ressenti notamment le besoin de suivre des cours ou non ... ? Avez-vous eu l'occasion sinon de suivre des masterclasses ou d'être conseillée par des chanteuses ?
Lors de ma première apparition en public, j'avais 12 ans. C'est mon père qui m'enseigne l'art d'être musicienne et me fait rencontrer des chanteuses qui me conseillent sur des aspects plus précis du chant. Je prends des cours de chant de façon ponctuelle, pour ne pas prendre de mauvaises habitudes. Il est très facile de tricher avec sa voix, mais cela ne dure pas longtemps car c'est un instrument très fragile. J'apprends beaucoup également en écoutant d'autre chanteurs et chanteuses, pas obligatoirement jazz. Cela va de la Callas à Marvin Gayes en passant par Chaka Khan…  
Comment avez-vous choisi les autres musiciens de votre quintet ?
Je suis une admiratrice de chaque musicien de ce groupe. François est un contrebassiste sauvage et étonnant. Lolo était le batteur tout indiqué pour ce projet. Son expérience et sa connaissance dans la musique des années 60 sont un atout. Gaël est un fin soliste qui jouait déjà dans le premier groupe que j'ai intégré à mes 12 ans : " Transition ". Les instruments posés, ces musiciens sont également des amis pour moi.
Dans quelles circonstances ce disque a-t-il pu être réalisé et comment avez-vous vécu l'enregistrement de ce premier disque ?
Le disque a été enregistré aux Studios La Buissonne, tenus par Gérard de Haro que je connais depuis toujours. C'est une expérience très intéressante qui me fait penser à une photographie, un cliché de ce qu'était la musique à ce moment là précisément. Un mois, quinze jours après, ou même la semaine suivante, le disque n'aurait pas été le même.
A quoi attachez-vous le plus d'importance lorsque vous chantez, qu'est-ce qui vous demande ou a demandé le plus de travail de préparation ?
L'intention me semble être une chose très importante dans la musique. Cela se passe sur le moment. Mon travail de préparation se situe surtout sur la diction, la souplesse et sur l'instrument vocal en lui-même.
Exercez-vous un métier ou suivez-vous des études en parallèle ?
Je ne suis pas d'autres études autre que la musique. Après avoir passé l'examen du bac, j'ai commencé à étudier le " clavier bien tempéré " de Bach (j'ai préféré ajouter un H à mes études) ainsi que l'harmonie du jazz, toujours au piano et en m'appuyant sur les standards.
Quels sont vos prochains concerts et autres projets qui vous tiennent à coeur ?
Une tournée est prévue pour le mois de Novembre à l'occasion de la sortie du disque. Voici la liste des concerts de cette tournée :
Le 9 Novembre 2011 au théatre St Bonnet, Bourges
Le 11 Novembre au Bien Aller, Aubugny syr Nere
Le 12 Novembre chez Maman, St Martin d'Auxigny
Le 13 Novembre au Sunside, Paris
Le 16 Novembre, Tavarnn Abadenn, St Brieuc
Le 17 novembre au Moulin Vert, Ploemeur
Le 18 Novembre à l'appart de Loïc, Rennes
Le 19 Novembre, Lulu Berlue, Rennes
Le 20 Novembre au Kerganer, Lanloup
Le 26 Novembre à Jazz au Caveau, Caunes Minervois
Le 29 Novembre au salon de musique, Salon de provence.
Rendre hommage, c'est un peu suivre la tradition de toutes les chanteuses de jazz. Pour la suite, je pense à plus de compositions et de textes originaux !
Pour vous procurer ce disque.... cliquez ici  (amazon) ou cliquez ici(fnac)
A voir : Clara Simonoviez Quintet - Just one of those things - Cole Porter

Pour visiter la page archive des
"Disques du moment"...cliquez ici

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 

Nouveaux disques à découvrir lors de concerts mentionnés en rubrique Concerts

Boogie on the ball
Sébastien Troendlé, piano

Rafal Blechacz, piano
Bach



Aimez et/ou partagez cette page !



Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano