Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

 

Liszt The Inventor Véronique Bonnecaze

Liszt
Véronique Bonnecaze
Les Années de Pélerinage :
Après une lecture de Dante, Italy, Sonata quasi una fantasia
La Vallée D'Obermann , Switzerland
Etudes Transcendantes n°10 et n°12 (Chasse-Neige)
Harmonies poétiques et religieuses : Funérailles
Paraphrases : Tristan et Isolde - Liebestod (Wagner), Miserere du Trovatore (Verdi), Faust-Waltz (Gounod)

Après avoir enregistré un disque Chopin, Véronique Bonnecaze, lauréate et finaliste de plusieurs concours internationaux de piano, choisit, pour son second disque récemment sorti, un autre compositeur romantique qui fait également parti de son répertoire de prédilection : Liszt . Elle a bien voulu répondre à quelques questions pour présenter ce disque, dans toutes ses réponses transperce avant tout son plaisir à jouer et partager ces oeuvres :
- Pourquoi avez-vous choisi d'enregistré un disque de Liszt : que représente-t-il pour vous ?
Quand on est pianiste, il est bien difficile de passer à coté de Liszt ! La richesse de ces œuvres, sa façon nouvelle de faire sonner le piano… Tout a été dit sur son art ! Dans l’histoire de la musique, Liszt m’a toujours fascinée car on écoute ses œuvres comme on fait un voyage. On découvre des pays, leur cour ou leur folklore, on comprend ses passions amoureuses et littéraires, son cheminement vers le mysticisme.
-Qu'est-ce qui vous tient plus à coeur dans votre interprétation de Liszt ?
Jouer la musique de Liszt, est pour moi un bonheur non seulement spirituel mais aussi « tactile » ! Il y a un certain snobisme ambiant qui consiste à négliger cet aspect, mais Liszt ne disait-il pas lui même; « Il ne faut pas mépriser les doigts, ce sont de grands inspirateurs »… Mais au-delà de la virtuosité, Liszt me passionne par sa capacité à nous transmettre des émotions, presque malgré nous. Ce magnétisme, cette évidence dans le discours musical, cette force de persuasion, que l’on peut parfois juger « grandiloquents », sont des aspects que j’ai essayé de mettre en évidence dans l’interprétation de ces œuvres.
-Quel est le fil conducteur de votre disque ?
Le fil conducteur du programme de ce disque, a été justement d’essayer de montrer toutes les facettes de sa créativité, de faire une sorte de mini tour d’horizon de son oeuvre. Par ailleurs, je construis toujours mes programmes de concerts autour de grandes œuvres du répertoire. Elles sont très fréquemment jouées ? Et alors ? Je ne me lasse pas de ce qui est beau. Peut-on se lasser de se promener à Paris ou à Rome sous prétexte que les monuments y sont toujours les mêmes, et à la même place ? Pourquoi rechercher la nouveauté à tout prix, alors qu’une vie entière de musicien ne suffirait pas pour explorer mais surtout comprendre ces grandes œuvres qui révèlent toujours des secrets ? Je ne peux pas envisager le métier de pianiste seulement comme un travail. On joue telle œuvre parce qu’elle n’a pas été enregistrée ! Cet aspect là de la carrière de me tente pas, et je le laisse volontiers à d’autres pianistes plus courageux ! Début mai, je donne deux concerts avec un programme « comme je les aime » à Chicago, et New York au Weill Hall at Carnegie Hall. Autour de la 3ème sonate de Chopin et d‘une polonaise, des études-tableaux et des préludes de Rachmaninov, et quelques transcriptions de Liszt. Un programme on ne peut plus classique, mais que j’ai un très grand bonheur à jouer. Espérons qu’il sera partagé !
Ce "mini tour d'horizon" débute par une des oeuvres qui peut être classée parmi les plus importantes de la production Lisztienne : "Après une lecture de Dante", impressionnante non seulement par sa longueur mais aussi sa puissance. Après cet univers infernal, Véronique Bonnecaze a choisi ensuite ce qu'elle considère comme l'une des plus belles oeuvres de Liszt car elle exprime la nostalgie d'un absolu inaccessible : "La Vallée d'Obermann". Viennent ensuite deux des Etudes trancendantes, représentatives de la technique phénoménale de Liszt, et choisies en exemple de fusion entre virtuosité brillante et poésie. Sorte d'élégie tirée des Harmonies poétiques et religieuses, la saisissante "Funérailles" inspirée par le souvenir des Hongrois morts pendant la révolution d'Octobre, est une oeuvre quasi incontournable . Les paraphrases et transcriptions d'opéras chez Liszt tiennent une place importante, car il ne se contenta pas de "condenser" des partitions. Terminant par l'effervescente Paraphrase de la Valse de Faust(en écoute plus bas), Véronique Bonnecaze, par un jeu orchestral prenant, parvient fort bien dans ce programme riche en émotions à mettre l'auditeur sous le magnétisme de Liszt.

A écouter "Faust- Valse" interprété par Véronique Bonnecaze... utilisez ce lecteur, cliquez sur le triangle

Pour en savoir plus sur Véronique Bonnecaze, visitez son site internet...cliquez ici

Pour écouter et/ou vous procurer ce disque.... cliquez ici(fnac.com) ou chez le distributeur CDDVD...cliquez ici

Pour visiter la page archive des " Disques du moment"...cliquez ici et
écoutez nombreux autres disques de musique de piano classique, jazz, variétés...

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 

Nouveaux disques à découvrir

Bach: French Suites, Bwv 812-817
Vladimir Ashkenazy, piano

Boogie on the ball
Sébastien Troendlé, piano

Rafal Blechacz, piano
Bach



Aimez et/ou partagez cette page !



Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano