Debussy la musique et les arts Coffret de disques et Livre

Album Debussy

Le compositeur et ses interprètes

Album de trois disques
dont un de piano / voix et piano

Livre
La musique et les arts

Sous la même couverture, un très beau tableau de Henri Edmond Cross réalisé entre 1891 et 1892, représentant les ïles d'Hyères, viennent de paraître un coffret de trois disques regroupant des enregistrements historiques d'oeuvres du compositeur Claude Debusssy et un beau livre catalogue d'une exposition qui a actuellement lieu à Paris au Musée de l'Orangerie.
En cette année de célébration du 150ème anniversaire de la naissance de Claude Debussy (1862-1918)a en effet lieu actuellement et jusqu'au 11 juin 2012 une exposition au Musée de l'Orangerie de Paris "Debussy, la musique et les arts". Celle-ci est organisée conjointement par les musées d'Orsay et de l'Orangerie, Paris, en collaboration avec Nikkei et le Bridgestone Museum of Art, Ishibashi Foundation, Tokyo.
Certes la qualité sonore des enregistrements n'est pas excellente mais elle a le charme du passé, on peut même écouter Debussy accompagner au piano la chanteuse Mary Garden dans 'Green' .. un enregistrement qui a plus de cent ans : 1904. Un chant que l'on retrouve dans plusieurs interprétations sur ce disque (Ninon Vallin, Irène Joachim), laquelle eut la faveur du compositeur ? ... il paraît que la musique de Debussy était si nouvelle en son temps et que le compositeur témoignait une si haute idée de l'art musical que ses exigences en matière d'interprétation se trouvèrent bien souvent déçues : peu d'artistes trouvèrent grâce à ses yeux , il apprécia notamment Jane Bathori qui était à la fois pianiste et mezzo-soprano , on peut la découvrir dans ses deux rôles sur ce disque dont notamment l'accompagnement au piano de Irène Joachim et s'accompagnant elle-même pour "Trois chansons de Bilitis" . Quant au piano lui-même, "selon divers témoin, Claude Debussy était un remarquable pianiste : sonorité , souplesse, délicatesse de nuances, sens des plans sonores, simplicité des styles. On sait qu'il préférait le velouté des pianos Bechstein et Blüthner à la clarté des Erard et Pleyel français" rapporte Jean-Michel Nectoux qui a réalisé la sélection et rédigé le livret. Parmi les pianistes sélectionnés pour ce disque : Ricardo Viñes, Marcelle Meyer, Rachmaninov, Rubinstein (que vous pouvez d'ailleurs écouter entièrement dans une vidéo (youtube) mais à moindre qualité de son, On peut également écouter sur le disque Benno Moïsevitsch interpréter des "jardins sous la pluie" hélas sous une pluie de grésillement car l'enregistrement date de 1916 mais après tout ceux-ci contribue à nous faire mieux tendre l'oreille même si l'on pourra être tenter de feuilleter en même temps l'album de l'expostion (voir plus bas sa présentation) . Les deux autres disques sont consacrés à la musique pour orchestre, et chant et orchestre. hormis un chant avec piano où l'on retrouve Mary Garden et Debussy dans "Mes longs cheveux" un des rares enregistrment dece dique que l'on peut retrouver sur youtube (à voir plus bas un diaporama) ... Un excellent support pour faire revivre Debussy dans son contexte historique, artistique et musical.
Presentation de l'éditeur :
Claude Debussy est sans conteste le compositeur du tournant du XIXe siècle qui trouva l'essentiel de son inspiration dans le domaine de la poésie contemporaine et des arts visuels. D'emblée, il s'intéressa aux artistes les plus novateurs, aux figures les plus en marge des académismes en cours.
L'exposition du Musée d'Orsay "Debussy, la musique et les arts" propose d'évoquer les rencontres majeures du musicien avec les artistes et poètes contemporains. Des tableaux, dessins et pastels, des éditions originales de Mallarmé, Gide, ou Louÿs rappelleront les admirations et les amitiés du musicien ; sa musique sera présente à travers des autographes majeurs, des éditions rares, des projets de décors et costumes pour Pelléas, les ballets sur le Prélude à l'Après-midi d'un faune et Jeux, Le Martyre de saint Sébastien. Ce choix d'enregistrements historiques proposé par Jean-Michel Nectoux, commissaire de l'exposition, permettra d'écouter chanteurs, pianistes - don't Debussy lui-même - et chefs d'orchestre qui furent ses premiers interprètes, comme Ninon Vallin, Jane Bathori, Claire Croiza, Mary Garden et Hector Dufranne : Mélisande et Golaud dans le Pelléas de 1902, Ricardo Viñes, Camille Chevillard ou Toscanini...
Un document exceptionnel pour entrer dans l'intimité musicale du compositeur. De vrais trésors !
Catalogue d'exposition
Guy Cogeval, Hugues Dufourt, Stéphane Guégan, Denis Herlin, Jean-David Jumeau-Lafond, Jean-Michel Nectoux, Martin Kaltenecker, Xavier Rey
Claude Debussy, sans doute le compositeur le plus fécond de sa génération, puisa pour bonne part son inspiration dans la poésie et les arts visuels de ses contemporains. A l'occasion du 150e anniversaire de sa naissance, cet ouvrage a pour ambition de mettre en perspective les développements thématiques de sa musique avec l'imaginaire qui leur a donné naissance.

A travers des oeuvres de Degas, Renoir, Monet, Vuillard, Maurice Denis, Bonnard, Munch... , s'esquissent des passerelles possibles entre formes mélodiques et images, permettant de dessiner ainsi une autre histoire des arts du tournant des XIXe et XXe siècles.
Historiens de l'art, musicologues, compositeur, chacun évoque ici à sa manière la "chimie musicale" de Debussy.
A savoir au sujet de l'illustration : Le 21 mars 1905 ouvre à la Galerie Druet à Paris une exposition des oeuvres d'Henri-Edmond Cross. Emile Verhaeren dans sa lettre-préface du catalogue se rappelle les paysages dans lesquels vit son ami peintre depuis qu'il a rejoint le Sud de la France : "Je vois la mer proche, la chaîne montagneuse des Maures, et tout au loin, les îles d'Hyères, si belles qu'on les appelle les Iles d'Or. […] les monts déroulent aux horizons leur ligne ornementale, et, dans le tablier des plages, entre les pointes d'une série de grands caps, le sable jaune et fin étincelle, sous la lumière." Comment ne pas voir dans cette belle évocation du poète le paysage des Iles d'Or que Cross peint en 1891-1892. Si le sujet de la toile reste les îles, le peintre fait fi de tout pittoresque pour ne traiter que des effets de lumière sur la couleur. Les différents éléments du paysage deviennent alors sous son pinceau trois larges bandes colorées : le sable, la mer et le ciel.
Fidèle à la technique néo-impressionniste qu'il pratique depuis peu, il utilise une touche ronde, dont il module la taille, de la pastille au premier plan au petit point à l'horizon, et l'espacement, afin de créer une légère perspective. L'horizon placé très haut et dont la ligne court d'un bout à l'autre de la composition est une référence directe à l'art des estampes japonaises de l'Ukiyo-e.
Une oeuvre d'une telle modernité ne pouvait que séduire Félix Fénéon, ardent défenseur du néo-impressionnisme, qui en fit l'acquisition. Cette toile, sans doute la plus audacieuse du peintre, rejoint les collections nationales en 1947, à la suite de la première vente de la collection du critique.

Pour écouter
des extraits de l'
Album Debussy
Le compositeur et ses interprètes

utilisez le widget ci-dessous
ci-dessous

 

Pour vous procurer le coffret de disques

cliquez ici   (amazon)

ou

cliquez ici(fnac)

Pour vous procurer le livre
cliquez ici   (amazon)

ou

cliquez ici(fnac)

 

A écouter : Debussy Reflets dans l'eau Images Arthur Rubinstein enregistré en 1945

Claude Debussy "Mes longs cheveux" Claude Debussy- Mary Garden en 1904

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Ne partez pas sans avoir lu
l'actualité du piano !

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 

Aimez et/ou partagez cette page !

Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano