Répertoire dédié Petite Histoire du piano Charley Bournel Bosson

Répertoire dédié
à
une Petite Histoire du piano
Charley Bournel-Bosson

Livre disque

Voici un recueil illustré par l'image et le son fort bien conçu : celui-ci d'une quarantaine de pages dont une vingtaine de partitions originales de l'auteur compositeur Charley Bournel-Bosson d'environ une page chacune, intéressa en effet tout autant les personnes qui jouent du piano que celles qui ne pratiquent pas l'instrument mais ont envie de comprendre avec leurs yeux et oreilles comment l'instrument à évoluer au fil du temps ainsi que que la musique pour cet instrument puisque l'auteur met en regard l'évolution du langage, des styles et de la facture instrumentale. Dans cet objectif il a composé toutes les compositions (sauf la dernière) et celles-ci sont enregistrées sur le CD qui accompagne le livre. Pour les pianistes (ici le niveau des partition est celui de la quatrième année de pratique) le CD inclus, enregistré par Alvise Sinivia, indépendamment du seul plaisir de l'écoute permet d'ajuster leur propre interprétation.
A noter que le livre est également largement illustrés de photographies d'instrument.
Charley Bournel-Bosson, qui a bien voulu répondre ci-dessous à quelques questions pour présenter son ouvrage est actuellement responsable de l'enseignement supérieur et des concours nationaux de musique au Cned de Vanves, il est aussi auteur-compositeur. A ce titre, il participe à de nombreux projets artistiques et pédagogiques où voisinent musique, danse, littérature et arts plastiques. Après avoir abordé la musique sous l'angle du Rock progressif dans un groupe où il fut claviériste de nombreuses années, Charley Bournel-Bosson entreprend simultanément un cursus d'études musicales et musicologiques. Il obtient un prix de piano, un prix de formation musicale, un master recherche à l'Université Paris-Sorbonne et une agrégation de musique.
Vous pourrez découvrir plus bas dans la page de courts extraits qui vous permettront d'apprécier la qualité de ses compositions qui donnent envie de ce mettre tout de suite derrière le piano ! Les professeurs d'enseignement musical des collèges et lycée d'enseignement général touts comme les documentalistes auront aussi tout intérêt à se le procurer pour partager avec les élèves l'histoire du roi des intruments !
Vous êtes responsable de l'enseignement supérieur et des concours nationaux de musique au CNED de Vanves, pouvez-vous en dire plus à ce sujet notamment qui sont vos élèves, quels programmes sont concernés et quels en sont les outils pédagogiques pour cet enseignement à distance ?
- Mes élèves sont tous des étudiants ou des professionnels de la musique, niveau postbac à doctorat.
- Programmes : licence 1, 2 et 3 de musique et musicologie en partenariat avec Paris-Sorbonne Paris IV pour les uns et préparation aux concours des CAPES interne et externe d'éducation musicale et chant choral, des agrégations interne et externe de musique pour les autres.
- Les outils pédagogiques vont des supports traditionnels (cours et méthodologies au format papier) aux services en ligne (forum, tutorat, téléchargements, activités interactives), en passant par de l'entraînement aux épreuves d'examens et de concours (travaux à envoyer à la correction / en ligne et courrier) et des supports audio et audiovisuels.
Vous êtes aussi auteur compositeur, qu'avez-vous notamment écrit et composé avant ce livre disque ?
- J'ai toujours manifesté un goût très prononcé pour la création et très peu d'aptitudes pour l'interprétation. Je me suis initié à la création musicale au sein d'un groupe de rock progressif qui a produit un LP et un CD. Mais j'ai également composé nombre de pièces pour piano solo (jazz, écriture contemporaine, éditées par l'association Les Arts-Création), des chansons et pièces originales à vocation pédagogique (clé USB Timbres & Couleurs parue chez Van-de-Velde en 2008) un trio d'anches Eve, histoire d'un palindrome, dans une esthétique néo-sérielle (commande d'une ADDIM dédiée au "Trio de poche") ainsi que quelques musiques électroacoustiques dont Laura, une pièce qui a été bien accueillie.
Dans quelle circonstance est né le projet de ce livre ?
- Ce projet puise son origine dans un petit défi personnel. La question était de savoir si j'étais capable de rassembler, en quelques pièces pour piano, les grandes étapes de l'évolution du langage musical depuis l'époque de la stabilisation de la tonalité. Je me suis mis timidement à l'ouvrage avant de me piquer au jeu. J'en ai parlé ensuite à mon éditeur et le projet d'un ouvrage hybride a vu le jour. Le parti pris, dans ce projet, a été de répartir les pièces selon la durée des grandes époques historiques musicales. C'est pour cette raison que 6 pièces sont dédiées à l'époque baroque (150 ans), seulement 2 ou 3 à l'époque classique (50/70 ans) et ainsi de suite.
Ce recueil sera-t-il utilisé par le CNED ?
- Ce livre ne sera pas exploité dans le cadre du CNED ; mes projets de création ne sont généralement pas connectés directement avec mes responsabilités professionnelles.
Les partitions originales s'adresse à des étudiants pianistes de 4ème année pourquoi avez-vous fait ce choix, cela a-t-il un lien quelconque avec le cursus des étudiants ?
- Je préfère, lorsque je travaille sur un projet, fixer un cadre initial, qui me permette de le mener à terme. Les pièces devaient être courtes (chacune environ une page A4), bien structurées, techniquement abordables, dans une libre inspiration. Ainsi, le Répertoire dédié à une petite histoire du piano n'est pas une "méthode" et n'implique pas de progression pédagogique. Les pièces n'y sont pas classées par ordre croissant de difficulté et ne sont pas soumises à des impératifs d'ordre didactique. Elles ne sont pas non plus écrites « dans le style de », mais font plutôt référence à la période et au langage visés, d'où la notion de « clins d'oeil » retenue par l'éditeur dans la présentation de l'ouvrage. Certaines sont plus difficiles que d'autres, tant du point de vue de la technique (comparer Menuet et Habanera par exemple) que du degré de maturité requis pour les interpréter (Prisme par exemple, nécessite une compréhension bien au-delà des notes). Si les 19 pièces peuvent être abordées à partir de 4 ans d'études de piano, le répertoire proposé n'a pas vocation à couvrir le programme hypothétique d'une 4e année de piano.
Vous avez écrit un article d'une trentaine de pages sur l'éducation musicales et les nouvelles technologies, que l'on peut consulter gratuitement sur votre site internet, comment situez-vous votre livre-disque par rapport à ces nouvelles technologies et pour vous les partitions de ce livre doivent-elles impérativement être apprises avec l'aide d'un professeur ou bien le disque suffit-il au niveau de ces pièces ?
- Il n'y a pas de lien direct entre cet article, dérivé de mes travaux de recherche de Master à Paris IV et destiné initialement au JREM, et ce Répertoire dédié à une petite histoire du piano , à l'exception d'une sensibilité personnelle pour l'expérimentation et les nouvelles technologies, transparaissant dans les dernières pages du livre par des références à la lutherie électrique/électronique ainsi qu'aux musiques acousmatiques.
- Toutes les approches sont possibles pour se faire plaisir en musique. On peut faire connaissance avec les pièces du Répertoire dédié... en autodidacte ou préférer se laisser guider par un enseignant, au gré de ses aspirations. D'autres encore trouveront du plaisir à écouter l'enregistrement ou se documenteront en parcourant le texte d'accompagnement.
Vous étiez claviériste dans un groupe rock simultanément à vos propres études musicales et musicologiques, comment avez-vous concilié les deux et avez-vous à l'époque utilisé déjà des moyens modernes d'apprentissage ou de composition musicale ?
- Depuis l'âge de 6 ans, j'ai suivi un cursus musical dans un conservatoire, interrompu volontairement à mes 12 ans. Ces 6 années d'études élémentaires ont largement contribué à m'ouvrir les oreilles sur les subtilités de la musique "classique". La voie musicale dans laquelle je me suis engagé ensuite, le rock progressif, m'a offert un cadre pour cultiver mon intérêt pour la création musicale et m'a permis de jeter des passerelles entre musiques dites « populaires » et musiques dite « savantes ». Après quelques années, j'ai ressenti le besoin de raccrocher un cycle supérieur au conservatoire. Les études universitaires musicologiques et l'agrégation ne sont venues que bien plus tard, par goût, mais aussi par nécessité professionnelle.
- L'approche de la création musicale dans le rock progressif était davantage intuitive et collective que raisonnée. Elle ne faisait donc pas appel à des moyens « modernes » d'apprentissage ou de composition. D'autre part, les années 70 et 80 n'étaient pas encore celles de l'ordinateur, d'internet et du Home Studio.
Le disque a été enregistré par Alvise Sinivia, pourquoi ne l'avez-vous pas enregistré vous-même et pouvez-vous présenter brièvement ce pianiste ?
- Le but du CD joint au Répertoire dédié à une petite hisoire du piano est d'offrir de l'émotion et non de fournir un modèle didactique. J'ai donc préféré m'effacer devant un véritable artiste interprète. Mais il fallait trouver un pianiste à la fois techniquement solide et suffisamment souple pour pouvoir embrasser d'un coup un programme courant de la fin du XVIIe siècle à nos jours en passant par la musique sérielle, le ragtime et le blues. On m'a présenté Alvise, issu du CNSMDP, avec lequel j'ai fait plusieurs séances de travail. Tout de suite, j'ai été séduit par son toucher et la délicatesse de son jeu. Nous avons discuté du piano qui conviendrait le mieux au projet. Notre choix s'est porté sur un grand piano Steinway et j'ai réservé le studio. Les pièces ont été jouées en direct, sans montage postérieur. C'était là l'une de mes exigences de travail. Alvise a bien sûr été consulté lors de la prise de son et du mixage.
Seule la dernière composition n'est pas de vous mais de François Bouttier, merci également le présenter et dire pourquoi vous avez fait appel à lui ?
- François est un ami de longue date et un compositeur de musique électroacoustique que j'estime. Nous avons travaillé ensemble pendant trois années dans le cadre des classes d'érudition du CRR de Dijon où il dispensait les cours de l'atelier de recherches musicales. François a aussi oeuvré au GRM de l'INA. Il y a ailleurs enregistré les échantillons sonores de sa pièce Pianosphère, gravée en plage 20 du disque. Cette pièce acousmatique est exclusivement montée et mixée à partir de sons originaux de piano acoustique. Elle se présentait donc comme une "étude au piano", s'intégrant parfaitement dans le projet éditorial.
Vous-même comment avez-vous travaillé pour composer les partitions, avez-vous utilisé des technologies modernes et pouvez vous expliquer tout le travail que cela vous a demandé, tant pour les textes que les compositions.
- Je n'ai utilisé aucune technologie moderne pour composer les pièces de ce réperoire. J'ai d'abord écouté et déchiffré au piano quelques oeuvres significatives des périodes que je comptais aborder dans un objectif d'imprégnation. J'ai ensuite improvisé quelques motifs au piano, puis suis passé « à la table », avant de revenir au piano pour vérifier. Pour terminer j'ai confié une moitié des pièces à un collègue harmoniste pour recueillir son avis. J'ai enfin arbitré entre ses suggestions et mes préférences esthétiques et stylistiques avant d'arrêter les versions définitives. La rédaction du texte musicologique a nécessité la consultation d'une documentation spécialisée, doublée d'un véritable travail de recherche et de synthèse. Évidemment, il était impossible, en quelques pages, de viser l'exhaustivité. Le texte tel qu'il est couché dans la version finale du "Répertoire dédié à une petite histoire du piano" , est donc modestement destiné à un public désireux de poser quelques jalons dans une meilleure compréhension de l'instrument.
S'il fallait en choisir une... quelle est votre époque de prédilection ? Pourquoi ?
- Lorsque j'écoute de la musique française de l'époque baroque, je me sens chez moi, mais la période qui me fascine, pianistiquement parlant, démarre vraiment avec Debussy et se poursuit jusqu'à la veille de la 2e Guerre mondiale. Mes coups de coeur dans le Répertoire dédié [... vont donc naturellement dans le sens de mes prédilections musicales : La Noble et Fragen. J'y ajoute Folia, pour l'émotion qui s'en dégage sous les doigts d'Alvise.
Votre livre inclut une pièce jazz par contre aucune de rock ou autre style moderne « populaire ». Pourquoi ce choix ?
- Contrairement au ragtime ou aux autres courants traditionnellement rattachés au jazz, les musiques entrant globalement dans la sphère du rock n'ont pas enrichi de manière suffisamment significative l'écriture pianistique pour qu'une pièce puisse leur être spécifiquement dédiée dans le projet. La plupart des musiciens évoluant dans ces musiques sont d'ailleurs davantage claviéristes que pianistes de formation. D'autre part, si le piano acoustique et les claviers, qu'ils soient électriques ou électroniques, ont bien une part d'histoire commune, dans laquelle ils se situent parfois d'ailleurs dans des rapports de rivalité - tout comme le piano et le clavecin au XVIIIe siècle - fondamentalement, le clavier des XXe et XXIe siècle est lié à une autre histoire, qui reste à écrire... C'est pourquoi tout en y faisant allusion, je ne m'y suis pas attardé outre mesure.

Pour écouter
des extraits du disque
inclus dans
Répertoire dédié à une petite histoire du piano
Charley Bourney -Bosson, compositions
Alvise Sinivia, piano

avec l'aimable autorisation
des éditions Van de Velde

cliquez sur le triangle des lecteurs
ci-dessous

extrait de Folia

extrait de Menuet

extrait de Réminiscence

extrait de Habanera

extrait de Fragen

 

 

Pour vous procurer ce recueil disque ....cliquez ici

Pour visiter le site internet de Charley Bournel-Bosson...cliquez ici

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Ne partez pas sans avoir lu
l'actualité du piano !

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 

Aimez et/ou partagez cette page !

Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano