Vera Tsybakov Rhapsody in Blue

Vera Tsybakov
Rhapsody in Blue

Sergueï Rachmaninov (1873 – 1943)
4 études-tableaux, opus 39
Sergueï Prokofiev (1891 – 1953)
Roméo et Juliette 10 pièces pour piano op. 75
George Gershwin (1898 – 1937)
Rhapsody in Blue, version originale pour piano seul


Après un disque Chopin, la pianiste Vera Tsybakov a choisi pour son nouvel enregistrement chez le label Intrada un programme qui la ramène à des compositeurs issus de son pays natal la Russie et qui tous trois vécurent tout ou une partie de leur vie aux Etats-Unis. Un programme qui en fait regroupe des pièces riches en couleurs que ce soit dans les dix pièces "Roméo et Juliette" de Prokofiev, un riche condensé pianistique du ballet du même nom, dans la "Rhapsody in Blue" où le bleu du titre se mélange à toutes les couleurs dans le "kaleidoscope de l'amérique" que le compositeur a imaginé, et enfin dans des "Etudes-tableaux" de Rachmaninov dont la palette musicale ne manque pas non plus de couleurs....et la pianiste Véro Tsybakov à qui la difficulté n'a jamais fait peur offre ce programme "à l'image de sa vie" dans des couleurs dont elle a une belle maîtrise. Elle a bien voulu répondre à quelques questions autour de ce disque :
Vous avez indiqué sur la pochette de votre disque : « Ce programme est à l’image de ma vie. « Romeo et Juliette » de Prokofiev me rappelle mon enfance à Moscou » , cette suite est tirée d’un ballet de ce même compositeur, est-ce un ballet que vous avez eu l’occasion de voir ou danser dans votre enfance et que pensez-vous de cette version piano par rapport au ballet ?

En effet, mon enfance est marquée par des spectacles (opéras, ballets, récitals), en particulier "Roméo et Juliette" que mes parents m'emmenaient voir. La danse m'a toujours attirée, j'en ai fait quand j'étais plus jeune...
La suite pour piano (35 minutes) est nettement plus courte que le Ballet (2h30) et Prokofiev a sélectionné une majorité de pièces festives tout en préservant une fin tragique.
La version piano reste autant différente que complémentaire de celle du ballet car elle met aussi en lumière d'autres aspects de la richesse de l'écriture de Prokofiev.
J'aime pourtant l'idée de faire sonner le piano comme un orchestre et chercher des couleurs originales, étager les plans sonores afin de retranscrire au mieux l'oeuvre originale.

Vous poursuivez : «Rachmaninov symbolise la mélancolie du départ et la chaleur d’une terre d’accueil et Gershwin incarne un avenir où tout est possible…le rêve américain»…Au sujet de Rhapsody in blue, Gerschwin déclara «Je voyais cela comme un sorte de kaléidoscope de l’Amérique, composé de notre vaste melting-pot, de notre sentiment national incomparable, notre blues, la folie urbaine»…ces propos du compositeur laisserait à penser que ce rêve ressemble parfois à un cauchemar ? Avez-vous eu vous-même le désir de partir aux Etats-Unis ?


Pour moi les propos de Gershwin n'évoque pas un cauchemar : faisant moi-même partie du "melting-pot français", je me sens proche de cette oeuvre flamboyante qui correspond à la description de son auteur. J'ai de la famille aux Etats-Unis et ai été imprégnée par la musique jazz, noire-américaine et le style urbain tel que le Hip hop par exemple !
La Rhapsody in blue représente pour moi la réalisation du rêve américain....de Gershwin(!) né Gershowitz de parents immigrant russes et pour ma part, je suis merveilleusement bien en France et compte y rester !
Blues et folie urbaine semblent aussi parfois régner dans les quatre études tableaux de Rachmaninov que vous avez choisies d’enregistrer, Rachmaninov ne donna pas de descriptions de celles-ci contrairement à quelques autres issues du même opus, en donneriez-vous personnellement ?

Ces études sont pour moi des tableaux émotionnels dans lesquels baignent vagues de passion, de nostalgie et parfois même de menaces et de peur. Cela serait dommage de leur donner des titres car je crois que cela briderait l'imaginaire de chaque auditeur...
Jouerez-vous certaines de ces œuvres bientôt en concert, et plus généralement quelle est votre actualité ?

Je serai en concert cet été en compagnie de l'acteur Robin Rénucci pour le spectacle "Dialogue du vent et de la mer" aux festivals de Perros-Guirec (5 août) et du Touquet (16 août) mais aussi à 4 mains et 2 pianos avec Romain Hervé à la chapelle de Pise (30 juillet), au Théâtre st Denis de Hyères (20 septembre), au Triangle de Huningues (18 octobre).
Je prépare " Entre Classique et Jazz ", un spectacle atypique plein de surprises et de sensibilité, mêlant des œuvres classiques et jazz pour piano solo (dont Rhapsody in blue et les Etudes-Tableaux) et des chansons que je chante en m’accompagnant au piano. Je donnerai ce programme notamment à Paris, Val Thorens, Wesserling, Baumes-les-Dames à partir du 10 octobre prochain
Pour écouter avec l'aimable autorisation du label Intrada
Rachmaninov - Etude-Tableau n°3 opus 39

par Vera Tsybakov
cliquez sur le triangle du lecteur ci-dessous

Pour écouter des extraits et/ou vous procurer ce disque.....cliquez ici(amazon) ou cliquez ici(fnac)

ou écouter ici des extraits mp3

Pour en savoir plus sur Vera Tsybakov...cliquez ici

Pour visiter la page archive des
"Disques du moment"...cliquez ici

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Ne partez pas sans avoir lu
l'actualité du piano !

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 

Aimez et/ou partagez cette page !

Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano