Out of Track Giovanni Mirabassi Trio

Out of Track
Giovanni Mirabassi, piano
Gianluca Renzi, contrebasse
Leon Parker, batterie

Le pianiste Giovanni Mirabassi a récemment fêté ses dix années de carrière, notamment récompensées par une Victoire du Jazz, un prix de l'Académie du Jazz et un Django d'Or....Dix années riches en rencontre dont, à l'aube de l'été 2007, celle qui a donné naissance à ce trio avec le batteur américain Leon Parker et le contrebassiste italien Gianluca Renzi avec lesquels "il semble qu'il se soit passé quelque chose ce jour là" où ils ont enregistré leur premier opus Terra Furiosa sorti en février 2008 (voir ici).

Voici donc le second volume, peut-être d'une longue série à venir, du moins peut-on l'espérer car les moments de bonheur que nous offre encore ce trio sont innombrables dans ce nouvel enregistrement où l'on trouve à côté de quatre compositions de Giovanni Mirabassi huit reprises de standards issus du répertoire du jazz et autres. Ainsi dans le désordre....une splendide version de : "Here's to you" connue en France pour avoir été chantée par Georges Moustaki largement diffusée sur les ondes à l'époque, il faudrait qu'il en soit autant et même plus de cette nouvelle version de cette chanson sans paroles auquel Giovanni Mirabassi a ajouté une introduction piano solo qui comblera doublement les amateurs de piano et en dit plus que les mots. Mais la liste des titres remarquables de ce disque qui devraient aussi être largement diffusée par les radios(d'ailleurs pourquoi ne le sont-ils pas?...) serait en fait si longue à citer...ainsi "Vuelvo al Sur" d'Astor Piazzola dont les paroles ne font non plus pas défaut et où l'on retrouve le lyrisme mélancolique dont Giovanni Mirabassi est un des très rares pianistes à avoir le secret... ou le surprenant " Just one of those things" de Cole Porter où le plaisir partagé des musiciens sonne comme une évidence, plaisir et joie encore dans des "Impressions" de John Coltrane que le batteur Leon Parker débute dans un solo des plus stimulants, "Le chant des partisans" que Giovanni Mirabassi a souvent joué en solo prend aussi de la force dans cette version en trio, un "Alone toguether" très dansant... le morceau final "Convite Para a vida" termine quant à lui ce cd dans la lueur de soleil latino que le batteur et le contrebassiste élargissent dans une rythmique encore très enthousiasmante mais c'est par cette liste oublier quelques autres ainsi "Zoom" autre composition mélodieuse de Giovanni Mirabassi, zoom que précisément les médias devraient orienter plus souvent sur ce trio car le chanteur du piano peut enchanter aussi bien le public que les chanteurs vocaux.
Giovanni Mirabassi a bien voulu répondre à quelques questions autour de ce disque :
Comment considérez-vous votre trio avec Gianluca Renzi et Leon Parker, né au hasard d’une rencontre en été 2007, pensez-vous qu’il soit appelé encore à se prolonger longtemps ?
Je pense que la vie est faite de rencontres, et que j'ai eu la chance extraordinaire de provoquer celle-ci. Leon Parker est vraiment un musicien formidable, il a une approche de son instrument unique et très complète. Il sait être très mélodique, il a une richesse de timbres épatante, malgré un set minimal, et, comme on dit dans notre jargon, un swing flamboyant, qui vient tout droit de la tradition afro-américaine. Gianluca Renzi est un contrebassiste solide et créatif, sachant rester stable sur le jeu de Leon tout en ayant lui aussi un fort penchant pour la mélodie et une grande connaissance de la tradition. Et puis il y a le coté magique de la musique, celui qui fait que ça marche tout simplement, par affinité. Cela crée un trio réactif et précis, qui au bout d'une tournée de près de 100 concerts nous laisse une parfaite liberté, les idées fusent, on s'amuse, et le public aussi. Et nous sommes tous trois décidés à faire en sorte que rien ne nous éloigne de ce projet. Oui, je pense que ce trio n'en a pas fini, loin de là.
Pouvez-vous expliquer le fil rouge de votre disque ?
Nous avons voulu faire un disque pour que le trio continue d'exister, c'est comme ça que ça marche, pour qu'on puisse tourner, il faut un disque et de la promo autour, je dis ça en passant, à ceux qui soutiennent que si cette industrie va mal, si Attali veut faire cadeau de notre musique aux internautes, il y a toujours le spectacle vivant. Eh bien, c'est faux ! Sans l'un, pas l'autre.
Du coup nous avons essayé des choses, enregistré beaucoup, pris des morceaux que nous avions joué sur scène, d'autres qu'on avait envie de jouer tout court. Je n'avais jamais fait un disque comme ça, nous avons travaillé un peu "à l'ancienne". J'avais envie de me frotter à quelques standards depuis longtemps, jouer du Coltrane notamment, et j'avais quelques originaux que j'avais envie de reprendre avec ce groupe (Zoom, Souvenirs Souvenirs). Et puis les "happenings", comme Alone Together, que nous avons joué en début de journée pour nous chauffer et tester le son, et puis la version nous a plu, et nous l'avons gardée.
Pour ce disque vous avez un peu mis de côté votre talent de compositeur pour plus vous consacrer à des reprises de standards, cela a-t-il une incidence sur votre jeu pianistique,
plus de liberté par exemple ou au contraire moins ?


Je ne peux pas dire que cela change mon jeu. De toute façon, chaque oeuvre étant unique, elle appelle à un son lui étant destiné. Je ne saurais faire une catégorisation du standard par rapport à un original, en réalité c'est un peu la même chose. C'est du son.
Vous avez écrit une composition en hommage à Pieranunzi, avez-vous eu l’occasion de travailler avec lui ou de le rencontrer ?
J'ai écrit ce morceau il y a longtemps, en 1993 je crois, lorsque j'étais en pleine "absorption" de l'univers d'Enrico. Je ne le connaissais pas personnellement à cette époque, mais ce mal est réparé maintenant.
Vous avez fêté cet hiver vos dix ans de carrière, êtes-vous satisfait du chemin parcouru pendant ces dix années et comment imaginez-vous vos 10 années à venir ?
J'ai eu de la chance, Je peux dire que je vis mon rêve d'enfant. Néanmoins on peut toujours faire mieux. Quelque chose me dit que la décennie à venir sera plutôt rock'n'roll pour les musiciens de jazz (rires). Je vais essayer de faire du mieux que je peux, on verra.
Bientôt en concert
LES MARDIS 7, 14, 21, 28 AVRIL 2009,
AU SUNSET à Paris , à 20 HEURES
GIOVANNI MIRABASSI
CARTE BLANCHE "CHANSON FRANCAISE"
Cliquez ici pour en savoir plus et réserver

Carré SFR le 11 juin

Théâtre de l'Athénée le 16 juin

Pour écouter des extraits et/ou vous procurer ce disque.....cliquez ici(amazon) ou cliquez ici(fnac)

Pour en savoir plus sur Giovanni Mirabassi...cliquez ici

Pour visiter la page archive des
"Disques du moment"...cliquez ici

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Ne partez pas sans avoir lu
l'actualité du piano !

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 

Aimez et/ou partagez cette page !

Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano