Sonates pour violon - Irina Muresanu et Dana Ciocarlie

Sonate en sol
Guillaume Lekeu,
Sonate opus 13
Alberic Magnard
Sonates pour violon
Dana Ciocarlie, piano
Irina Muresanu, violon

Paradoxalement, Dana Ciocarlie a connu Irina Muresanu à travers le Prix International Pro Musicis, et non pas en Roumanie (elles sont toutes les 2 roumaines); elles ont gagné ce prix la même année: Dana Ciocarlie à Paris et Irina Muresanu à l'édition de New-York. Tout de suite, elles ont été engagées pour une série de concerts à Hong-Kong, et depuis, elles jouent au moins deux-trois concerts pas an ensemble (Irina Muresanu habite Boston ou elle enseigne au Boston Conservatory).
Donc, cette année, elles fêtent leur 10 ans de duo avec la sortie de leur premier disque "Magnard - Lekeu : Sonates pour violon et piano" pour le label AR-RE-SE, avec des concerts au Serres d'Auteuil , au Festival des Forets et aux Rencontres de Musiciennes à Ouessant et un nouveau projet de disque...."Je dirais que mon lien avec Irina est fraternel, je la sens comme une soeur en musique (en plus, nous avons toutes les deux le même professeur d'analyse de l'interprétation, un vrai génie, monsieur Dinu Ciocan en Roumanie).Elle a un son extrêmement chaleureux, lumineux, humain, "parlando", très éloquent, et par ailleurs une grande maturité musicale et une capacité d'analyse incroyablement profonde. Et, le plus important de tout, nous avons la même respiration, le même style d'approche des oeuvres, donc même en travaillant pas souvent, on se retrouve musicalement instantanément."
Rencontre moins réussie, si l'on s'en fie au propos du compositeur Guillaume Lekeu(1870-1894) qui furent quant à eux peu élogieux sur son congénère Albéric Magnard(1865-1914), après qu'il l'eut rencontré : "Il ne m'a pas produit bonne impression, je n'ai vu ni un musicien ni un artiste...."et, il est vrai, tout aussi peu élogieux sur lui-même :"D'aillleurs je crois que je lui ai fait triste impression. Je crois que je suis peu sociable. C'est dégoutant". On ignore ce qu'il advint de leurs rapports par la suite mais leurs chemins ont des points communs , ainsi leurs deux sonates pour violon, ici regroupées, qui furent toutes deux créées par le violoniste Ysaye, mais avec moins de succès pour ce qui concerne celle de Magnard. Celle-ci sera cependant appréciée à sa juste valeur par la suite. Toutes deux dévoilent une même exigeance de "richesse de pensée et pureté de l'inspiration". Dana Ciocarlie et Irina Muresanu nous en offre une interprétation passionnée, à découvrir absolument.
Cliquez sur l'image pour en écouter des extraits et vous procurer ce disque

Pour lire la nouvelle page
de pianobleu.com
consacrée à Dana Ciocarlie
...cliquez ici
ou sur la photographie




Pour visiter le site du label AR RE SE ...cliquez ici

Pour visiter la page archive des " Disques du moment"...cliquez ici et
écoutez nombreux autres disques de piano classique, jazz, variétés...

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Ne partez pas sans avoir lu
l'actualité du piano !

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 

Aimez et/ou partagez cette page !

Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano