La danse du papillon Jean-Pierre Fourment


La danse du papillon
Jean-Pierre Fourment

Jean-Pierre Fourment, compositeur et arrangeur de l'ensemble des morceaux de ce disque, n'est pas pianiste mais comme le laisse deviner la photographie de la pochette du disque, contrebassiste.
Cet album "La danse du papillon" est celui de son quintet avec lequel il se produit régulièrement, à ses côtés : Michel Tardieu au piano, Christophe Castel au trombone, Jean-François Angles aux saxophones et Bernard Rességuier à la batterie. Mais ce n'est pas parce que le leader n'est pas pianiste que les amateurs de piano devraient passer à côté de ce disque, et il serait bien dommage de le laisser passer ....à travers les mailles du filet. Aussi une fois n'est pas coutume, mais pas l'exception, celui-ci est donc "disque du moment" car l'instrument piano n'est ici pas du tout en reste au contraire, Michel Tardieu se montre un accompagnateur très dynamique et offre dans la plupart des sept morceaux de très belles envolées parfois quasi lyriques.
C'est d'ailleurs par des notes de piano seul que débutent cet album, très vite la contrebasse et le trombone le rejoignent dans un univers chaleureux, offrant une musique légère et mélodieuse, aérienne. Les morceaux sont relativement longs : le plus court dure plus de six minutes et le plus long le double.
A la mesure du temps, l'espace sonore est large et laisse place à l'imaginaire, chaque instrument disposant d'une grande liberté, liberté contagieuse permettant à l'auditeur de rêver au gré des différents univers car Jean-Pierre Fourment est un compositeur éclectique, qui a joué dans les groupes de musique tzigane, brésilienne, des balkans...et ses compositions sont autant d'invitations au voyage...même en Asie avec, par exemple, l'original morceau, et le plus long précisément : "Makiguchi" d'une profondeur parfois zen avec une interruption silencieuse. Il est suivi de morceaux au rythme plus marqué "Après l'orage" et la "Ballade d'Heuteubise" où le piano s'offre encore des échappées mélodieuses.
Avec ces morceaux et le premier de l'album, La "Valse 777" est sans doute également "la danse du papillon" qu'adopteront plus particulièrement les pianophiles car le pianiste autodidacte,auteur, compositeur et arrangeur Michel Tardieu s'y révèle aussi des plus remarquables, cependant il ne faudrait pas oublier non plus d'ajouter à cette liste "Vera Icona" où après une entrée de la contrebasse aux accents tziganes, le piano se joint au trombone dans un beau duo, et s'échappe également dans un solo passionnel avec un accompagnement de la batterie qui reste comme dans la plupart du disque aussi léger et frémissant que le battement de l'aile du papillon. Au total au moins six morceaux sur sept qui offrent donc une belle place au piano...

Bientôt en concert : Jeudi 17 mai 2007 à 21 h JAM à Montpellier...cliquez ici pour en savoir plus

Pour en écouter des extraits et vous le procurer chez son éditeur : Cristal Records...cliquez ici

Pour vous procurer ce disque également disponible sur amazon uniquement cliquez ici

Pour visiter la page archive des " Disques du moment"...cliquez ici et
écoutez nombreux autres disques de musique de piano classique, jazz, variétés...

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Ne partez pas sans avoir lu
l'actualité du piano !

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 

Aimez et/ou partagez cette page !

Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano