Billie Holiday Amalia Rodrigues Soeurs de sang

Jean-Marie Machado
Sœurs de sang

"Les fleurs sont les larmes des étoiles"...Par cette citation du poète japonais Kakuzô(Le livre du thé) le pianiste/compositeur Jean-Marie Machado donne la tonalité d'un double hommage, rencontre rêvée entre deux femmes merveilleuses : Amalia Rodrigues(1920-1999) et Billie Holiday(1915-1959), dont les voix chantent la nostalgie : pour l'une la "Saudade", pour l'autre, le "Blues"..."Comme un écho lointain d'instants perdus, de moments heureux, fragiles et émouvants, elles portent le souvenir d'une intensité de vie. Peut-être peut-on percevoir dans ces mélodies l'espérance qui sommeille. Elles nous apprennent la patience, afin de retrouver la joie sur notre chemin"explique Jean-Marie Machado.... Pour en juger par vous-même, écoutez les deux vidéos (plus bas dans la page) d'une sélection qui se veut la plus signifiante... un petit préalable avant d'entrer dans le double album de Jean-Marie Machado.
Puisqu'il s'agit d'une rencontre il n'est absolument pas question de rendre hommage à l'une dans un disque et à l'autre dans le second : la démarche de Jean-Marie Machado est en fait de diversifier la forme : le premier album est un solo et le second un trio. Deux formules plus intimes musicalement que celles du sextet de son précédent disque Andalucia pour n'en citer qu'un, Jean-Marie Machado ayant déjà enregistré pas moins de 17 disques.
Au disque en solo, Jean-Marie Machado donne tour à tour la voix à l'une ou l'autre des chanteuses, soit dans ses propres compositions où alternent tristesse et espérance, soit par des arrangements de chansons de leur répertoire propre(avec juste un petit regret qu'un livret regroupant ces textes, et leur traduction, ne soit pas inclus dans ce bel album) et par lequel elles semblent se répondent comme en écho de sentiments : ainsi là où Billie Holiday exprime sa douleur d'être enchaînée par ses amours qui lui procurent à la fois joie et peine " Don't explain", "I'm a fool to want you" Amalia Rodrigues répond avec la même douleur dans "Nao Quero Amar", toutes deux expriment aussi leur attachement à leur peuple, qu'elle porte un gardénia blanc dans les cheveux ou un foulard rouge, la fragilité, et l'espérance commune des deux femmes transparaissent dans le jeu subtile et délicat de Jean-Marie Machado, qui fait du piano un véritable transmetteur de leurs émotions.
Ce n'est que dans le disque en trio que les deux "sœurs de sang" semblent s'être enfin trouvées sur une même terre, et dans un même langage musical réunissant à la fois les racines africaines du blues et brésiliennes du fado : " Il y a entre les rives du Fado et du Jazz un endroit sensible et commun" estime Jean-Marie Machado. La musique devient plus rythmée, globalement plus gaie, avec des percussions très présentes,et un piano plus percussif, donnant l'impression que cette rencontre a renforcé l'une et l'autre, pour donner enfin corps à l'espérance que chacune portait en elle...
A noter : Jean-Marie Machado donnera plusieurs concerts dans le cadre de la sortie de ce double album, pour en connaître les dates...cliquez ici

Pour écouter et/ou vous procurer ce disque... cliquez ici(fnac.com) ou cliquez ici(amazon)

Pour en savoir plus sur Jean-Marie Machado, visitez son site internet...cliquez ici

Retrouvez les textes chantés par Amalia Rodrigues...cliquez ici

Retrouvez les textes chantés par Billie Holiday...cliquez ici

Pour visiter la page archive des " Disques du moment"...cliquez ici et
écoutez nombreux autres disques de musique de piano classique, jazz, variétés...

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Ne partez pas sans avoir lu
l'actualité du piano !

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 

Aimez et/ou partagez cette page !

Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano