Andy Emler For better times

Andy Emler
For better times

Oeuvre orchestrale pour pianos multiples

En mai 2008 le DVD d'Andy Emler Megaoctet qui vient d'être récemment récompensé d"un "Django d'or" et également lauréat d'une "Victoire du jazz 2008 formation instrumentale de l'année", avait permis de découvrir la complicité de ce pianiste avec les nombreux musiciens qui "l'accompagnaient" et la puissance de son jeu ( voir ici) .
Dans cette logique d'esprit et de recherche sonore, quand Gérard de Haro, directeur du label La Buissonne, lui a demandé d'enregistrer un piano solo le compositeur et meneur qu'il est ... a accepté sous la condition que celui-ci soit à "voix/voies multiples" afin que cet enregistrement soit le reflet de son approche personnelle du piano : "un instrument unique pour dialoguer et pour créer".
Faute de complice c'est donc seul qu'Andy Emler crée ce dialogue imaginaire, mais ne vous avisez pas d'écouter ce disque après 22 heures du soir, ou alors seulement au casque, sous peine de quoi vous seriez appelé quant à vous à un dialogue difficile avec vos éventuels proches voisins, car loin d'une sage rêverie intérieure c'est une discussion souvent virulente entre nombreux êtres fictifs qui explose à l'extérieur(entre père et fils, entre un dirigeant et ses concitoyens, entre une instance internationale de "sages" et la conscience des hommes...) .

Certes nombreux compositeurs ont déjà créé en exploitant le son orchestral du piano, ici Andy Emler le multiplie donc par le biais de surperposition de voix permises aujourd'hui par les enregistrements. A côté les "carillons" de Rachmaninov, même évoqués par ce dernier dans une suite à deux pianos, paraissent presque doux car Andy Emler fait parler et sonner son piano, préparé ou non, avec une vigueur et résonnance d'une puissance extraordinaire, sans doute tient-il cette énergie musicale des groupes rock auxquels il a participé dans son adolescence ou des orgues sur lesquels il a aussi expérimenté la musique, quoiqu'il en soit voilà un disque qui réveille, pas seulement les consciences, avec un langage original certes parfois agressif mais surtout très convaincant. De belles mélodies dynamiques très prenantes mais aussi de courts et sages moments de réflexion viennent adoucir les propos souvent emportés et grisants par leur sonorités et développement étonnants. En surprise finale il se cache dans le dernier morceau après deux minutes trente de silence un splendide monologue qui vient clore en beauté cette aventure orchestrale.

Pour écouter des extraits et/ou vous procurer ce disque.....cliquez ici (amazon) ou cliquez ici(fnac)

A noter sur votre agenda :
le 13/12/2008 - Andy Emler, piano solo, Théâtre Sainte-Marie-d’en Bas (Grenoble 38)

Pour visiter la page archive des
"Disques du moment"...cliquez ici

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Ne partez pas sans avoir lu
l'actualité du piano !

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 

Aimez et/ou partagez cette page !

Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano