Tchaikovski Emile Naoumoff Piano et transcriptions

Piotr Ilyitch TCHAIKOVSKI (1840-1893)

Les Saisons :
Janvier - Au coin du feu
Février - Le Carnaval
Mars - Chant de l'alouette
Avril - Perce-neige
Mai - Les Nuits de mai
Juin - Barcarolle
Juillet - Chant du faucheur
Août - La Moisson
Septembre - La Chasse
Octobre - Chant d'automne
Novembre – Troïka
Décembre - Noël
Ouverture Fantaisie Romeo et Juliette (transcription Emile Naoumoff)
Adagio lamentoso de la 6ème Symphonie (transcription Emile Naoumoff)

Emile Naoumoff, piano

Le pianiste Emile Naoumoff a eu cinquante ans cette année, et a enregistré plus d'une quarantaine de disque en trente ans dont environ une dizaine chez le label Saphir Productions et, selon les mots de Pierre Dyens directeur de ce label, le pianiste "lui a offert la chance de publier ce nouveau disque qui est une pure merveille" ... Sans doute faut-il en dire un peu plus pour savoir en quoi il est une merveille, et comme le disque comporte aussi un joli livret notamment ilustré... de plusieurs arbres ( et oui ... les pianistes aiment les arbres en ce moment !), également de fleurs, d'un couple d'amoureux... illustrations sur lesquelles par contre le texte d'un entretien est imprimé ce qui est un petit peu dommage car la lecture n'en est pas facilitée surtout pour les presbytes de plus de cinquante ans , voici quelques extraits de ces propos et un extrait à écouter qui vous permettront d'en savoir un peu plus sur cette "merveille" ... qualificatif bien sûr mérité !
Ainsi faut-il sans doute à raison commencer par la fin ... les deux transcriptions qu'Emile Naoumoff a lui-même réalisées : l'une de l'ouverture fantaisie de Roméo et Juliette (composé par Tchaikovski à l'âge de 29 ans , plusieurs fois remaniée par le compositeur, également qualifiée parfois de poème symphonique, le compositeur considérait cette oeuvre comme l'une de ses meilleures et selon Rimski-Korsakov l'une des plus belles mélodies de la musique russe, il ne faut pas la confondre avec l'oeuvre de Prokofiev composée des années plus tard , tout le monde cannait l'histoire de Romeo et Jullette...et l'émotion que porte cette musique est à son identique. Emotion qui est à son sommet dans l'autre transcription au piano du mouvement final de la sixième symphonie de Tchaikovski un "Adagio lamentoso", symphonie que Tchaikovski composa peu de temps avant de mourir de façon énigmatique et au sujet de laquelle le compositeur déclara " En la composant j'ai beaucoup pleuré" ( cf le livre passionnant : Tchaikovski de Jérôme Bastianelli ) , une symphonie qui marqua les esprits parce qu'elle se termine précisément par ce mouvement plutôt qu'avec un mouvement vif et c'est vrai que pour célébrer son anniversaire Emile Naoumoff offre ici une très grande émotion en terminant avec ce mouvement aussi, d'autant plus que certains se sont demandés si cette symphonie dite "Pathétique" portait en elle une annonce funèbre puisque le doute reste sur la mort du compositeur (suicide ou choléra). Emile Naoumoff lui-même dit juste au sujet de cette oeuvre dans un premier temps que c'est : " l'une qui m'émeut le plus . Les univers psychologiques de Tchaïkovski me parlent . Cela ne se décrit pas musicologiquement"... cependant relancer par Etienne Bertoli qui a réalisé l'entretien il précise au sujet des deux transcriptions : " Avant même de m'intéresser à cet aspect particulier [de l'analyse musicale ] je n'ai fait que traduire en musique ce que j'ai ressenti. Ces oeuvres révèlent un part d'instinct, de sentiments bruts qui supposent que l'affect ne soit jamais artificiel. On ne peut pas tricher avec la narration des oeuvres imaginaires du compositeur.".. Des transcriptions qui pour lui sont d'ailleurs évolutives, lui-même s'autorisant à quelques modifications. Ses années de piano et d'analyse musicale auprès de Nadia Boulanger l'ayant formé à une approche polyphonique des oeuvres, ses transcriptions ont toutes les qualités d'oeuvre orchestrale à savoir une sonorité particulièrement puissante on a parfois du mal à imaginer qu'il n'y a qu'un piano mais aussi des timbres variés distincts ainsi Emile Naoumoff explique également : " Ce que j'ai essayé de faire dans Tchaïkovski ce n'est pas trahir la musique en retirant ou ajoutant quelques notes ici et là . J'ai tenté d'aller au coeur de la polyphonie en allant mettant en relief les plans sonores afin que l'on oublie qu'il s'agit d'une transcription[...]Si les couleurs de l'orchestre nous manquent dans leur évocation au piano, cela ne reste qu'un echo de l'original, une réduction en somme, alors qu'une transcription accomplie sa belle vie en parallèle de l'original et nullement sous son ombre"...
En complément de ces deux transcriptions, "Les saisons" de Tchaikovski complète le disque... une oeuvre dans laquelle Emile Naoumoff voit " des atmosphères de la Russie rurale, des scènes rustiques dans lesquels on percevait les échos du hautbois, de la clarinette. Ces miniatures sont narratives comme des numéros de ballets[...]Cet univers se situe aux antipodes des pages orchestrales si complexes de Tchaikovski "... Le pianiste est frappé de constater a quel point le compositeur a éprouvé tant de réticences à conclure chaque pièce, comme à regret, contraint par le format de l'édition du magazine où ces partitions étaient imprimées. Pour célébrer l'anniversaire d'Emile Naoumoff dans l'allégresse vous auriez pu écouter l'oeuvre qui se rapporte au mois de naissance du pianiste : Février et son joyeux "Carnaval" qui effectivement a les caractéristiques d'une pièce de ballet.. mais la Troïka de ce mois de novembre avec ses grelots de traineau dans la partie centrale certes est peut-être un peu moins joyeuse pour cette circonstance mais tellement pittoresque et splendide, c'est elle que vous pourrez donc écouter. Ne manquez pas de suivre le pianiste dans son propre "journal" sur youtube puisqu'il offre presque chaque jour des improvisations en vidéos... oui le grand public ne sait plus lire la musique comme au temps de Tchaikovski heureusement les medias permettent de toujours la partager ! Bon Anniversaire Emile Naoumoff et soyez encore remercié pour vos cadeaux musicaux qui nous éveillent et émerveillent presque chaque matin ainsi votre dernière mise en ligne illustrée de très belles images qui nous font voyager mais a "déjà" cinq jours !

Pour écouter
Piotr Ilyitch TCHAIKOVSKI (1840-1893)Les Les Saisons : Novembre – Troïka
Emile Naoumoff, piano
cliquez sur le triangle du lecteur
ci-dessous

Ecouter d'autres extraits dans le widget amazon ci-dessous
mais pour vous procurer le disque
utiliser le lien indiqué dans l'autre colonne

Pour vous procurer ce disque....

cliquez ici   (amazon)

ou

cliquez ici(fnac)

Voir aussi Emile NAOUMOFF Tchaïkovsky - Romeo and Juliet, extrait
d'une session d'enregistrement Saphir Productions à l'Eglise Saint Marcel - Paris 17 Novembre 2011. Emile Naoumoff effectue sa transcription de Roméo et Juliette
Improvisation MCCCLXIV - Emile Naoumoff
Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Ne partez pas sans avoir lu
l'actualité du piano !

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 

Aimez et/ou partagez cette page !

Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano