Pianoscope a cinq ans

Pianoscope
du 8 au 10 octobre 2010
Direction artistique
Brigitte Engerer

Pianoscope a cinq ans ! Page après page, le festival s'est fermement ancré dans le paysage musical et il est aujourd'hui un rendez-vous incontournable pour les amoureux du piano et de la musique. Les feuilles ont commencé à roussir, les cartables sont revenus sur le dos des enfants ? Pas grave ! Comme un grand rayon de soleil, Pianoscope illumine l'automne beauvaisien.  
Pour souffler ces cinq bougies, Brigitte Engerer a concocté un programme de rêve tout en tenant sa promesse : donner des compagnons au piano afin qu'il ne se sente pas trop seul... Partenaires insolites, complices familiers, solistes de renom, ils ont répondu présents à l'invitation et viennent début octobre fêter cet anniversaire pas comme les autres.
L'Espagne ouvre le bal avec un récital du jeune pianiste Luis Fernando Pérez, une révélation que Pianoscope est heureux de vous faire découvrir, et un concert flamenco où les accents brûlants du chant et les accords fiévreux de la guitare s'entrelaceront au piano de Jean-François Heisser, magnifique ambassadeur de la musique espagnole. La nuit sera chaude !
Côté surprise, le show du pianiste de jazz Guillaume de Chassy et du réalisateur Antoine Carlier en sera une, à n'en pas douter : à l'écoute du pianiste, le réalisateur improvisera en direct le montage des images qu'il a tournées spécialement pour l'occasion. Le pianiste lui répondra en improvisant, et un dialogue imprévisible va s'engager.
Place au compositeur des pianistes par excellence, Frédéric Chopin, dont l'année 2010 marque le bicentenaire de la naissance. Anniversaire oblige, plusieurs concerts lui sont dédiés et seront présentés par un de ses fervents admirateurs, Alain Duault.
Les grands " chopiniens " seront bien sûr présents : Marc Laforet, lauréat du Concours Chopin de Varsovie en 1985, Bruno Rigutto, qui a enregistré nombre d'oeuvres du compositeur, Evgeny Mogilevsky, longtemps interdit de tournée en Occident par son pays, la Russie, et qui lui aussi a gravé des disques consacrés à Chopin, Brigitte Engerer et l'écrivain Jean-Yves Clément pour un concert qui mêlera poèmes inspirés par les " Nocturnes " et ces pièces elles-mêmes.
Célébrer Chopin, c'est aussi donner la place à des musiciens à l'aube de leur carrière, faire découvrir la musique au jeune public et entendre des solistes de renom comme les pianistes Elena Bashkirova ou le violoniste Michael Barenboim. Avant la grande fête du dimanche soir qui réunira le formidable Quatuor Modigliani, Brigitte Engerer et Boris Berezovsky pour un hymne à la musique de chambre en compagnie de Brahms et de Schumann, avec des quintettes au rendez-vous : il faut au moins être cinq pour souffler cinq bougies, non ?
PROGRAMME :
vendredi 8 octobre 2010 (1e partie) - 20h00 - Théâtre du Beauvaisis
Luis Fernando Pérez piano
SOLER : . Sonate en sol mineur nº 87 R.416, Allegretto
. Sonate en ré bémol majeur nº 88 R. 417, Allegro
. Sonate en ré majeur nº 84 R. 413, Allegro
GRANADOS : . Danse espagnole nº 1, Galante
. Danse espagnole nº 2, Orientale
. Danse espagnole nº 5, Andaluza
. Quejas, o la maja y el ruiseñor (extrait des Goyescas)
. Intermezzo
. El Amor y la muerte (extrait des Goyescas)
. El Pelele (extrait des Goyescas)
vendredi 8 octobre 2010 (2e partie) - 21h30 - Théâtre du Beauvaisis
Jean-François Heisser piano
Antonia Contreras chant flamenco
Chaparro de Malaga guitare

ALBENIZ : . Ibéria
vendredi 8 octobre 2010 - 20h30 - Cinéma Agnès Varda
SHIFT
Guillaume de Chassy piano
Antoine Carlier vidéo
samedi 9 octobre 2010 - 14h30 - Maladrerie Saint-Lazare - Concert en famille
Sandrine et Gabriel Tacchino piano
RAVEL : . Ma mère l'Oye
FAURE : . Dolly (extraits)
SAINT-SAËNS : . Le Carnaval des animaux (extraits)
DVORAK : . 2 danses Slaves ( n° 7 opus 46, n° 8 opus 46)
PIAZZOLA : . 2 tangos (Oblivion, etLibertango)
samedi 9 octobre 2010 - 16h00 - Maladrerie Saint-Lazare
Dans le cadre du bicentenaire de la naissance de Frédéric Chopin - présentation du concert par Alain Duault
Marc Laforet piano
CHOPIN : . Andante Spianato et grande polonaise, opus 22
. 4 Mazurkas, opus 24
. 4 valses : opus 34 n° 1, opus 64 n° 1 et 2, opus 42
. Scherzo n°2 en si bémol mineur, opus 31
samedi 9 octobre 2010 - 17h30 - Maladrerie Saint-Lazare
Dans le cadre du bicentenaire de la naissance de Frédéric Chopin
présentation du concert par Alain Duault
Bruno Rigutto piano
CHOPIN : . Fantaisie en fa mineur opus 49
. 2 nocturnes opus 9 n°1 en si bémol mineur et n°3 en si majeur
. Sonate n°2 en si bémol mineur, opus 35
. 2 valses : opus 34 n°2 en la mineur, opus 18 en mi bémol majeur
Samedi 9 octobre 2010 - 19h30 - Théâtre du Beauvaisis
Dans le cadre du bicentenaire de la naissance de Frédéric Chopin - présentation du concert par Alain Duault
Alexander Moguilevsky piano
CHOPIN : . Préludes, opus 28 n°s 1 à 24
. 4 Mazurkas (à préciser)
samedi 9 octobre 2010 - 21h00 - Théâtre du Beauvaisis - Nuit de l'âme
Dans le cadre du bicentenaire de la naissance de Frédéric Chopin - présentation du concert par Alain Duault
Brigitte Engerer piano
Jean-Yves Clément récitant

CHOPIN : . 10 Nocturnes accompagnés des poèmes de Jean-Yves Clément
dimanche 10 octobre 2010 - 11h00 - Maladrerie Saint-Lazare - Concert des jeunes pianistes
entrée libre
Sélim Mazari piano
CHOPIN : . Fantaisie en fa mineur opus 49
PROKOFIEV : .Toccata en ré mineur opus 11
Natalia Kadirova piano
PROKOFIEV : . Sonate n°2 en ré mineur, opus 14
Rémi Geniet piano
BEETHOVEN : . Sonate n°31 en la bémol majeur, opus 110
LISZT : . Rhapsodie hongroise n°15 en la mineur, Rakoczy
dimanche 10 octobre 2010 - 14h30 - Maladrerie Saint-Lazare - entrée libre
Ensemble du Beauvaisis (professeurs du CRD et musiciens professionnels)
Charlotte Coulaud piano
Paolo Rigutto piano

CHOPIN : . Concerto pour piano et orchestre n°1 en mi mineur, opus 11
. Concerto pour piano et orchestre n°2 en fa mineur, opus 21
(orchestration pour cordes et vents : David Walter)
dimanche 10 octobre 2010 -16h30 - Théâtre du Beauvaisis
Elena Bashkirova piano
Michael Barenboïm violon

BOULEZ : . Anthèmes I, pour violon seul
BEETHOVEN : . Sonate pour violon et piano n°5 en fa majeur opus 24, Le Printemps
CARTER : . Intermittences pour piano seul
SCHUMANN : . Sonate pour violon et piano n° 1 en la mineur, opus 10
dimanche 10 octobre 2010 - 18h00 - Théâtre du Beauvaisis
Brigitte Engerer
Boris Berezovsky
Quatuor Modigliani

BRAHMS : . Quintette pour piano et cordes en fa mineur, opus 34
(Quatuor Modigliani-Boris Berezovsky)
. Danses hongroises pour piano à 4 mains (à déterminer)
(Boris Berezovsky-Brigitte Engerer)
MENDELSSOHN : . Capriccio pour quatuor à cordes, opus 81 (Quatuor Modigliani)
SCHUMANN : . Quintette pour piano et cordes en mi bémol majeur, opus 44
(Quatuor Modigliani-Brigitte Engerer)
Biographies des pianistes

Brigitte Engerer piano

Ses études musicales commencées dès l'âge de 5 ans, Brigitte Engerer s'affirme rapidement comme une artiste exceptionnelle. Premier Prix de piano à l'unanimité au CNSMD de Paris à 15 ans, lauréate du Concours Marguerite Long l'année suivante, elle se perfectionne au Conservatoire de musique de Moscou dans la classe de S. Neuhaus. Forte de cette expérience, elle remporte les concours Tchaïkovski et Reine Elisabeth, avant qu'une première collaboration avec l'Orchestre Philharmonique de Berlin lui soit proposée par H. von Karajan. Dès lors
invitée par les plus grands chefs - D. Barenboïm, Z. Mehta, M. Rostropovitch, S. Ozawa, J.-C.
Casadesus... -, elle parcourt le monde entier et se produit avec les meilleurs orchestres. L'infaillibilité de sa technique et sa présence rayonnante n'en laissent pas moins paraître la délicatesse et le raffinement de son jeu ; il suffit pour s'en persuader de l'écouter aux côtés de ses partenaires chambristes, parmi lesquels O. Charlier, D. Sitkovetski, H. Demarquette, B. Berezovsky ou G.Caussé.
Maintes fois récompensée, sa discographie comprend notamment des oeuvres de Clara et Robert Schumann (L'Empreinte Digitale), Tchaïkovski (Mirare), Liszt (Mirare) ou Chopin - intégrale de l'oeuvre pour violoncelle et piano avec H. Demarquette (Intrada) et intégrale des Nocturnes (Harmonia Mundi). A son actif également, des enregistrements de sonates de Beethoven, Grieg et Schumann avec le violoniste O. Charlier (Harmonia Mundi), l'intégrale de l'oeuvre
pour deux pianos de Rachmaninov avec O. Maisenberg (Harmonia Mundi), un disque Schubert (Mirare) et trois collaborations avec le choeur accentus (Naïve).
Un disque de pièces russes jouées avec Boris Berezovsky est aussi paru en 2008, de même que les concertos n°2 et 5 de Saint-Saëns (Mirare).
Professeur au CNSMD de Paris depuis 1992, Brigitte Engerer enseigne parallèlement en master classes. Reconnue dans le monde entier comme l'une des plus grandes interprètes de sa génération, elle a été nommée Chevalier de la Légion d'Honneur, Officier du Mérite et Commandeur des Arts et Lettres par le gouvernement français. Elle est aussi membre de
l'Institut de France, Académie des Beaux-Arts.
Elena Bashkirova piano
Elena Bashkirova est née à Moscou. Fille de musiciens, elle a étudié au Conservatoire Tchaïkovski dans la classe de son père, le célèbre pianiste et pédagogue Dimitrij Bashkirov.
Elle s'est produite en soliste avec divers orchestres et elle pratique la musique de chambre avec passion. C'est ainsi qu'elle s'est associée à Gidon Kremer avec qui elle a donné des concerts dans tous les grands festivals internationaux et effectué de nombreux enregistrements.
Par ailleurs, elle a accompagné des chanteurs célèbres tels que Siegfried Jerusalem, Julia Varady, Angela Denoke, Robert Holl, Thomas Quasthoff et Andreas Schmidt.
Elena Bashkirova est régulièrement invitée par des orchestres bien connus comme l'Orchestre philharmonique de Munich, l'orchestre de Gürzenich, les orchestres symphoniques de la radio du NDR (Hambourg) et du WDR (Cologne) et celui de Berlin, l'Orchestre Hallé, l'Orchestre symphonique de Vienne, l'Orchestre de Paris, les orchestres symphoniques de Tokyo et d'Israël, ainsi que les orchestres symphoniques de Chicago et Houston. Elle a collaboré avec de nombreux chefs d'orchestre, notamment Sergiu Celibidache, Pierre Boulez, Zubin Mehta, Charles Dutoit, Christoph Eschenbach, Rafael Frühbeck de Burgos, Semyon Bychkow, James Conlon, Lawrence Foster, Claus Peter Flor, David Robertson et Michael Gielen.
L'acmé de la saison 1999/2000 d'Elena Bashkirova a été la création du concerto pour deux pianos
«Wiederspiel» de York Höller, en compagnie de Brigitte Engerer et de L'Orchestre de Gürzenich
placé sous la direction de James Conlon, à la «Musiktriennale» de Cologne.
La musique de chambre continue à occuper une place importante dans la vie musicale d'Elena Bashkirova. En compagnie de solistes de l'Orchestre philharmonique de Berlin, elle a fondé le Metropolis Ensemble Berlin. De plus, elle est souvent l'artiste invitée de l'Ensemble Wien-Berlin. En 1998, Elena Bashkirova a fondé le Festival international de musique de chambre de Jérusalem. En sa qualité de directrice artistique, elle organise des concerts de musique de chambre qui accueillent chaque année en septembre des grands artistes de la scène internationale.
Elena Bashkirova a enregistré sur video diverses oeuvres telles que le Concerto pour piano KV 453 de Mozart, le concerto pour piano No. 1 de Chostakovitch et les trios avec piano de Brahms (en compagnie de Maxim Vengerov et de Boris Pergamenshikov).
Boris Berezovsky piano
Boris Berezovsky bénéficie aujourd'hui d'une remarquable réputation de pianiste virtuose. Elève
d'Elisso Virsaladze au Conservatoire de Moscou, sa ville natale, et d'Alexander Satz, dont il suit
parallèlement les conseils, il décroche bientôt la Médaille d'Or du Concours International Tchaïkovski, effectuant au même moment d'éclatants débuts au Wigmore Hall de Londres. Il s'est affirmé depuis sur les scènes internationales les plus prestigieuses - Royal Festival Hall de Londres, Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, Konzerthaus de Vienne, Théâtre des Champs-Elysées et Auditorium du Louvre à Paris... -, accompagnant des orchestres de grand renom tels le Philharmonia de Londres, le Philharmonique de New York, l'Orchestre National de France, l'Orchestre Symphonique de Berlin ou encore l'Orchestre Symphonique de la BBC. Nommé “Meilleur instrumentiste de l'année 2006” par le “BBC Music Magazine Awards”, il est l'invité, aux côtés de ses partenaires chambristes Brigitte Engerer,Alexander Kniazev, Vadim Repin ou Dmitri Makhtin, de célèbres festivals tels Verbier, Salzbourg ou La Roque d'Anthéron.
Couvrant un vaste répertoire, sa discographie a reçu de multiples récompenses de la presse spécialisée. Boris Berezovsky a enregistré de nombreuses références pour Teldec International, avec plusieurs disques consacrés à Chopin, Schumann, Rachmaninov, Moussorgski, Balakirev, Medtner, Ravel et Liszt (intégrale des Etudes transcendantes), et une intégrale des Concertos de Beethoven, avec l'Orchestre de Chambre de Suède. Il a également gravé, pour Warner Classics, le Trio n°2 de Chostakovitch et le Trio n°2 “Elégiaque” de Rachmaninov ; il a en outre participé, avec Alexander Kniazev et Dmitri Makhtin, à l'enregistrement d'un DVD de pièces de Tchaïkovski, qui a obtenu un “Diapason d'Or” en 2004. Il a enfin gravé pour le label Mirare plusieurs disques Rachmaninov : les Préludes (2005), puis l'intégrale des Concertos, aux côtés de l'Orchestre Philharmonique de l'Oural, sous la direction de Dmitri Liss, ainsi qu'un disque d'oeuvres pour deux pianos, en compagnie de Brigitte Engerer. Récemment, un CD Chopin est paru sous cemême label, ainsi qu'un album consacré aux Contes et Poèmes de Medtner et un superbe album, enregistréen public au Royal Festival Hall de Londres et à LaGrange de Meslay de Tours, entièrement consacré à Liszt.
Charlotte Coulaud piano
Issue d'une famille de musiciens, Charlotte Coulaud a commencé l'étude du piano à cinq ans. A partir de sept ans elle a travaillé avec Elena Filonova au Conservatoire « Darius Milhaud » à Paris. A huit ans elle a débuté avec l'Orchestre national de Radio Bucarest, interprétant le Concerto en ré majeur de Joseph Haydn, à l'occasion du concert centenaire en hommage à son arrière-grand-père, Constantin Bobescu, compositeur, chef d'orchestre et violoniste roumain.
En 2007, à seize ans, elle entre au Conservatoire national supérieur de Paris dans la classe de Brigitte Engerer et de son assistant Emmanuel Mercier.
Lauréate du Concours Flame en 2007 elle obtient une bourse pour un stage dans la classe de Sergio Perticaroli à l'Académie Mozarteum de Salzburg. Elle a suivi également une master-classe avec Bruno Rigutto.
Lauréate des concours Claude Kahn, Steinway et Lagny, elle a été invitée au Festival « Les rendezvous du piano » de Falicon-Nice, ainsi qu'à plusieurs éditions du Festival de piano « Ars Terra » de Villers-sur-Authie. En novembre 2009, elle a donné plusieurs récitals à Paris dans l'Eglise Saint Ephrem.
Guillaume de Chassy piano
Ex-ingénieur chimiste élevé à l'écoute de Schubert et de Louis Armstrong, improvisateur autodidacte, pétri tout autant de Thelonious Monk que de Serge Prokofiev, épris des chansons de Charles Trénet comme de celles de Cole Porter, le pianiste Guillaume de Chassy s'est forgé une identité musicale singulière, qui échappe aux classifications.
Sobriété dans l'expression et profondeur du son,révérence à la mélodie et raffinement harmoniquesont ses points cardinaux, les clés d'un univers unique et poétique. Il a joué ou enregistré avec : André Minvielle, David Linx, Sara Lazarus, Gian Luigi Trovesi, Mark Murphy, le chanteur indien Ravi Prasad, Rick Margitza, Enrico Rava, Stéphane Belmondo, Olivier Ker Ourio, Pierre de Bethmann, Paolo Fresu et bien d'autres. Musicien sans frontières, il collabore avec le chef de choeur Joël Suhubiette (pour lequel il a écrit une Cantate Jazz), avec la pianiste classique Brigitte Engerer, avec le vidéaste Antoine Carlier (spectacle WonderfulWorld, en duo avec Daniel Yvinec), ou encore avec la danseuse flamenca Ana Yerno.
Il se produit partout en France, (Festivals, Scènes Nationales... etc.) en Espagne, au Québec et en Asie. Ses albums sont toujours attendus et chaleureusement salués par la presse.
Rémi Geniet piano
Rémi Geniet a 17 ans. Il a terminé à 16 ans ses études secondaires avec un baccalauréat série S,
mention très bien. Formé au conservatoire de Montpellier, il obtient la médaille en piano en juin 2008, avec mention très bien à l'unanimité, ainsi qu'en musique de chambre avec les félicitations du jury. Il poursuit alors ses études à l'Ecole normale de Musique de Paris auprès de Rena Shereshevskaya -ex-professeur à l'Ecole de Musique des enfants surdoués de Moscou.
Admis à l'unanimité au Conservatoire national supérieur de Musique de Paris en février 2009, il
intègre la classe de Brigitte Engerer en septembre de la même année, tout en continuant son cursus à l'Ecole normale.
Rémi Geniet a en outre participé à des master-classes avec Tatyana Pikayzen - concertiste, lauréate du concours Chopin de Varsovie et professeur à la Manhattan School of Music, avec François-René Duchâble et avec Vera Gornostayeva, professeur au conservatoire Tchaïkovsky à Moscou .
Il remporte le 1er prix au concours de Vulaines-sur- Seine en 2007 au niveau supérieur puis, en 2010, au niveau « virtuosité » à l'unanimité et avec les félicitations du jury.
En 2008, le premier prix et prix d'honneur au niveau « excellence » lui est décerné à l'unanimité du jury au concours de piano de la fondation Léopold Bellan à Paris. Il remporte également le premier prix de musique de chambre avec la violoniste Charlotte Saluste-Bridoux.
En décembre 2008, il est finaliste, ainsi que le clarinettiste Raphaël Sévère, au concours
international de musique de Val d'Isère (Jeunes talents solistes).
Début 2007, il interprète le concerto de Schumann à l'Opéra de Montpellier. Lors des académies de musique Tibor Varga, il donne des concerts en Suisse dans le Valais. Rémi Geniet se produit régulièrement en récital à Montpellier à la Boîte à Musique (disquaire « Diapason d'or »), à Avignon grâce à Pianos Pulsion (service concert agréé Steinway), et à Nice aux Rendez-vous du piano.
Rémi Geniet joue fréquemment en duo avec la jeune violoniste Charlotte Saluste-Bridoux dans la région de Montpellier et de Perpignan ; en 2008, ils sont conviés pour un récital à l'Opéra de Montpellier . En outre, il travaille au CNSM en musique de chambre avec la violoncelliste Honorine Schaeffer dans la classe de Marc Coppey et Bertrand Chamayou, ainsi qu'avec Raphaël Sévère, clarinettiste « révélation soliste instrumental » aux Victoires de la musique2010. Alexandre Bendersky - violoniste ex-soliste de Moscou - l'a choisi à plusieurs reprises comme partenaire pour des concerts en duo. Il a accompagné des représentations de l'opéra de Carmen ainsi que des récitals des chanteurs du choeur spécialisé du CNR de Montpellier.
Rémi Geniet bénéficie d'une bourse Zaleski de l'Ecole normale de Musique de Paris pour l'année 2009-2010.
Jean-François Heisser piano et direction
« Artiste complet », l'expression prend tout son sens avec Jean-François Heisser, pianiste, chef d'orchestre, pédagogue à la vaste culture et à la curiosité sans cesse en éveil.
Né à Saint-Etienne, titulaire de six premiers prix au Conservatoire de Paris, il est le disciple et l'héritier de Vlado Perlemuter et Henriette Puig-Roger avant de se perfectionner auprès de Maria Curcio, récemment disparue. Il enseigne à son tour depuis 1991 au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.
Parmi ses disciples on peut citer Bertrand Chamayou et Jean-Frédéric Neuburger avec lesquels il entretient une relation de grande complicité musicale.
Le début de son parcours est partagé entre la musique de chambre, une activité soliste et la musique contemporaine : il joue entre autres la Turangalilâ-Symphonie et Des Canyons aux Étoiles d'Olivier Messiaen avec les plus grands orchestres sous la direction de Mehta, Janowski ou Segerstam. Ses premiers enregistrements marquants sont L'oeuvre pour piano de Paul Dukas, le coffret Espagne (six CD chez Erato). Le fil conducteur de sa carrière reste toutefois Beethoven, compositeur dont il enregistre les dernières Sonates, Bagatelles et Variations Diabelli (2 CD chez
Naïve, 2000).
Depuis 2001, sa carrière a évolué vers une activité conjuguée de soliste et de chef d'orchestre.
Développant le projet de l'Orchestre Poitou-Charentes, "orchestre Mozart", il l'a hissé au plus haut niveau des formations françaises, ainsi qu'en atteste l'enregistrement De Falla (L'Amour Sorcier, Les Tréteaux de Maître Pierre, Mirare, 2007), salué par une presse unanime.
Aucune terra incognita ne décourage l'insatiable défricheur au jugement avisé qu'est Jean-François Heisser. C'est ainsi que le pianiste a récemment créé le Concerto de Gilbert Amy (Orchestre philharmonique de Radio France), La Ville de Philippe Manoury (commande
de Piano aux Jacobins enregistrée chez Praga), tandis que le pianiste et chef révélait, avec l'OPC, Terra Ignota de ce compositeur (Bouffes du Nord, 2008).
Son exigence d'interprète le pousse à jouer régulièrement sur pianos historiques (Weber, les quatre Sonates chez Praga, Konzertstück chez Mirare, sur piano Erard). Avec le chef François-Xavier Roth et son orchestre "Les Siècles", il alterne claviers modernes (les trois Concertos de Bartók) et instruments d'époque (Saint-Saëns).
En 2009, il joue Beethoven au Concertgebouw d'Amsterdam avec Jean-Claude Casadesus, Prokofiev à l'Opéra de Berlin, Saint-Saëns à l'Opéra Comique de Paris et enfin les cinq concertos de Beethoven qu'il dirigera du piano avec l'OPC le 18 octobre. En parallèle, il a dirigé depuis 2008 les orchestres de Bordeaux, Île de France, Auvergne, Pays de Savoie, Colonne, Grenade,
etc.
Ses prochaines parutions discographiques proposeront une nouvelle version d'Iberia d'Albéniz (présentée au Théâtre de la Ville le 3 octobre 2009) un hommage au pianiste Ricardo Viñes ; Debussy (avec Hervé Niquet, Marie-Josèphe Jude et le choeur de la Radio Flamande) et le 4e Concerto de Saint-Saëns (enregistré en live à l'Opéra Comique avec François-Xavier Roth et "Les
Siècles").
Il préside également l'Académie Maurice Ravel de Saint-Jean-de-Luz et assure la programmation des Soirées musicales d'Arles.
Natalia Kadyrova piano
Née à Oufa (Russie, République de Bachkortostan) en 1985, Natalia commence ses études de piano à l'âge de 7 ans. En 2003, elle obtient son diplôme de baccalauréat spécialisé en musique avec la médaille d'or, puis entre à l'Académie des Beaux Arts de Oufa, où elle poursuit ses études par correspondance. De 2003 à 2006 Natalia se perfectionne à l'Ecole Normale de Musique de Paris Alfred Cortot, dans la classe de S. Markarov.
Actuellement, Natalia se trouve au CNSMDP dans la classe de B. Engerer. La jeune pianiste bachkire a été lauréate de nombreux concours comme le Concours International Musical de France, (Prix d'honneur du jury de la Maison d'Edition « Schott »); le Concours International de Russie « Jeunes Talents » ; le Concours International « Jeunes Pianistes dans le pays natal de Tchaïkovski » (Russie); le Concours International de l'UFAM -
(France). Natalia se produit régulièrement avec l'orchestre National de son pays et elle a été l'invitée de festivals tels que: « Konstantin Igoumnov » à Lipetsk (Russie); Festival « New Names » (Russie); festival « Piano à Enghien » (France) ; « Festival Beethoven » à Levallois (France)
Marc Laforet piano
Pianiste français de descendance russe, Marc Laforet a fait ses débuts en concert à huit ans au
Théâtre des Champs-Élysées. Après une médaille d'or dans la classe de Jacqueline Landowski, au
conservatoire de Boulogne, il entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, dans la classe du Maître Pierre Sancan , où il obtient un premier Prix à l'unanimité, avant d'y suivre le cycle de perfectionnement.
Marc Laforet a eu le privilège d'être guidé et encouragé par Arthur Rubinstein. Il est Médaille d'or
de la fondation Cziffra, et lauréat de la Fondation Yehudi Menuhin.
En 1985, à New York, Marc Laforet gagne le “Young Concert Artists International Auditions”. Cette même année il est nommé « Grand Prix « au Concours International Frédéric Chopin de Varsovie , et remporte aussi le Prix des Mazurkas, le Prix de la Radio Télévision, et le Prix du Public.
Consacré par ces prix, Marc Laforet mène alors une carrière internationale.
De grands chefs le dirigent à la tête de prestigieuses phalanges tels que : l'Orchestre de
Paris, l'Orchestre symphonique Berlin, la Scala de Milan, l'Orchestre symphonique de Monte-Carlo, le Philharmonia Orchestra, l'Orchestre symphonique de Prague, le Tokyo Philharmonic, le Yomiuri Nippon Symphony, l'Orchestre Philharmonique de Varsovie, de Leipzig, de Rotterdam, de Saint-Petersbourg, l'Orchestre National de Belgique, l'Orchestre National de Lille, et est dirigé par des chefs tels que Daniel Barenboïm, Valery Gergiev, George Prêtre, Klaus-Peter Flor, Rudolf Barshaï, Vassili Sinaïsky, Armin Jordan, Serge Baudo, Alain Lombard, Kazimierz Kord, Jan Latham-Koenig, Stanislaw Skrowaczewski, Vladimir Ashkenazy, Antoni Wit, Eliahu Inbal, Arie Van Beek, Jean-Claude Casadesus... Parallèlement, il donne des récitals à Paris, New York, Washington, Londres, Moscou, Saint-Pétersbourg, Tokyo, Osaka, Munich, Milan, Rome, Vienne, Amsterdam, Varsovie, Berlin, Londres,Stockholm..
En 1995, la Fondation Simone et Cino del Duca, associée à l'Académie des Beaux-Arts lui décerne le premier grand prix d'interprétation musicale. La Chine s'ouvre à Marc Laforet lors d'une série de concerts avec l'Orchestre de Shanghai, suivie de la première tournée Européene de l'Orchestre.
Sa discographie comprend plusieurs enregistrementspour EMI, dont les deux Concerti de Chopin avec le
“Philharmonia” dirigé par Rudolf Barshaï. Avec “Berlin Classics” il a enregistré les 24 préludes et la
Sonate n°3 de Chopin. A Tokyo, Maxell a capté en DVD et CD « Live « les Concerti de Mozart N°21 et 23 , avec le Yomiuri Nippon Symphony Orchestra, sous la direction de Marco Armiliato. A Paris,un CD Arion, consacré à l'intégralité des valses de Chopin a été plébiscité par la presse musicale. Les deux Concerti de Chopin ont été a nouveau gravés en DVD et CD avec l'Orchestre
philharmonique de Varsovie, sous la direction de Kazimierz Kord (Maxell,) Interprète tout à fait
exceptionnel de Chopin, Marc Laforet a eu le privilège de donner un récital dans la demeure du
compositeur Place Vendôme à Paris, le soir du 150 ème anniversaire de sa disparition.
A l'occasion de cette célébration, il a partagé une série de masterclasses à Berlin en compagnie de Murray Perahia Vladimir Ashkenazy. Il a d'ailleurs été invité par ce dernier pour interpréter sous sa direction, le Concerto en sol Passionné de musique de chambre. Il forme également un Duo Violon- Piano, avec des partenaires exceptionnels, tels que : Renaud Capuçon, Laurent Korcia,Olivier Charlier, Pierre Amoyal ,Vladimir Spivakov . . ..
Au cours de l'année 2009 à Paris, Marc Laforet a partagé l'affiche avec Macha MERIL dans une Pièce - Concert sur des textes de Georges Sand et musiques de Frédéric Chopin , également programmée durant la saison 2010 /2011.
Depuis 2003 Marc Laforet assure la direction artistique du Festival de musique classique « Les
Grands Crus Musicaux », qui se déroule chaque année en juillet dans les châteaux du Bordelais.
Sélim Mazari piano
Sélim Mazari est né le 3 novembre 1992. Dès son plus jeune âge il s'intéresse au piano, pour finalement commencer à 5 ans sous la tutelle de Suzel Ginisty. A 6 ans il remporte des concours tels que « Claude Kahn », « Steinway and sons » , « UFAM ». En 2003, il est lauréat du Concours Steinway and sons.
Ensuite, il rencontre Brigitte Engerer, avec laquelle il travaille toujours. L'année suivante, il entre au Conservatoire national de Région de Paris, dans la classe de Pierre Réach, pour obtenir son prix en juin 2006.
Il est régulièrement invité à jouer dans des festivals (La Rochelle, Musique à la cour à Toulon) et a joué en Novembre à la Rostropoviciaus Fondation avec le Philarmonique de Vilnius.
Il a été invité à se produire pour la fondation Royaumont, de l'abbaye du même nom dans le cadre d'un film, en hommage à François Lang.Actuellement il est en deuxième année au CNSMDP
dans la classe de Brigitte Engerer et a obtenu Parallèlement son baccalauréat littéraire avec
mention en juillet 2009.
Alexander Moguilevsky piano
Né à Odessa, Alexander Moguilevsky a grandi à Moscou dans une famille de musiciens. Lauréat à 15 ans du premier Concours international Tchaïkovski jeunes pianistes, il est durant cinq ans l'élève de Lev Naumov au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou.
Soliste en 1993 du concert du Nouvel An avec les Virtuoses de Moscou, dirigés par Vladimir Spivakov, il effectue la même année de brillants débuts à l'Alte Oper de Francfort et au Wigmore Hall de Londres.
Invité depuis de nombreuses salles parmi les plus réputées de la scène internationale - Salle Gaveau, Théâtre du Châtelet et Maison de la Radio à Paris, Concertgebouw d'Amsterdam, Tonhalle de Zurich... - et de festivals tels que Radio France Montpellier, Verbier, Gstaad, Rheingau, La Roque d'Anthéron, Beppu au Japon et Lugano en Suisse (festivals de Martha Argerich), il a accompagné de grands orchestres parmi lesquels le Warsaw Philharmonic Orchestra, le Netherlands Philharmonic Orchestra ou l'Orchestre de St Gallen. Au nombre de ses prestations récentes figurent notamment le Triple Concerto de Beethoven, avec Mischa Maisky et Dora
Schwarzberg, le Concerto n°2 de Chopin, avec l'Orchestre de la Radio suisse italienne (précédemment enregistré avec Justus Frantz et le Young Philharmonic Orchestra), et Les Noces de Stravinsky, aux côtés de Martha Argerich, Alexander Gurning et Youlia Zaichkina. Alexander
Moguilevsky a par ailleurs gravé au disque le Concerto n°3 de Rachmaninov avec le Rotterdam
Philharmonic Orchestra, dirigé par Victor Lieberman.
Bruno Rigutto
“… Chez Rigutto, tout appartient à la maîtrise de l’instinct, se plie à son vouloir, se soumet. Discipline ou inspiration ? C’est selon. Mais c’est parfait. La part du Rêve ?
Elle est précisément de ne rien laisser paraître, de donner la conviction qu’un instant d’absolu peut se mesurer à l’aune d’une partition entière, peser dans le souffle de toute sa durée. Chez Rigutto, la fulgurance est un état de permanence, un été de sons. …”
Bruno RIGUTO a étudié le piano au CNSM de Paris dans la classe de Lucette DESCAVES, la musique de chambre avec Jean HUBEAU, la composition et la direction d’orchestre. Il eut également la chance d’être, pendant dix ans, l’un des rares disciples de Samson FRANCOIS.
Lauréat des Concours Marguerite Long à Paris et Tchaikowsky à Moscou, Bruno RIGUTTO a débuté très tôt sa carrière internationale, invité par les plus grands chefs : C.M. GIULINI, L.MAAZEL, G.PRETRE, S.SKROWACZEWSKI, K.MASUR, S.MACAL, S.BAUDO, etc.
Il est également le soliste d’orchestres prestigieux tels que le Concertgebouw d’Amsterdam, l’Orchestre de Cleveland, l’Orchestre de Paris, le Royal Liverpool Orchestra, l’English Chamber Orchestra, le Japan Philharmonic Orchestra, la NHK de Tokyo, l’orchestre de la Santa Caecilia de Rome, les orchestres de Barcelone, Madrid, Leningrad, Monte-Carlo, l’Orchestre de la Fondation Gulbenkian, etc. Bruno Rigutto se consacre, par ailleurs, à la musique de chambre, au travers de laquelle il puise la substance necessaire à ses recherches.
Ses partenaires sont Isaac STERN, Jean-Pierre WALLEZ, Pierre AMOYAL, Raphaël OLEG, Patrice FONTANAROSA, Brigitte ENGERER, Olivier CHARLIER, Barbara HENDRICKS, Michel PORTAL, Mstislav ROSTROPOVICH, Arto NORAS, Yo Yo MA, etc.
Sa discographie est importante. Il a enregistré pour DECCA, EMI, FORLANE, DENON, LYRINX, et a obtenu plusieurs GRANDS PRIX DU DISQUE. Chef d’orchestre depuis 1984, Bruno RIGUTTO a également composé plusieurs musiques20de scènes et de films. Il enseigne au CNSM de Paris où il a succédé à Aldo CICCOLINI.
Paolo Rigutto piano
Baigné dès son plus jeune âge dans un milieu musicalet artistique, Paolo Rigutto commence réellement le piano à 8 ans avec Rena Sherechevskaïa, professeur à l'école normale de musique Alfred Cortot.
Il travaillera ensuite pendant six ans dans les CNR de Marseille puis Saint-Maur avec Fernando Rossano, aujourd'hui professeur assistant au CNSMDP. Il bénéficiera par la suite des conseils de Jacques Rouvier lors de nombreuses master-classes.
En 2007, alors âgé de 18 ans, il a la chance de rencontrer Brigitte Engerer qui l'accepte dans sa
classe au Conservatoire National Supérieur deMusique Paris où il rentre premier nommé avec
l'unanimité du jury et dans lequel il vient d'obtenir sa licence avec la mention très bien.
Paolo Rigutto y reçoit en outre l'enseignement de la musique de chambre avec des pédagogues tels que François Salque, Claire Désert, Ami Flamer, Yovan Markovic, participant à des master-classes avec Hatto Beyerle.
Depuis lors, il a eu l'opportunité de se produire régulièrement en concert, notamment dans le
festival « pianoscope » de beauvais, après avoir participé à une master-class avec le pianiste Boris Berezovski, de la même manière au festival des « lisztomanias » de Châteauroux sous la
direction de Giovanni Bellucci. La même année Brigitte Engerer lui offre la possibilité de jouer avec
orchestre pour la première fois lors de répétitions avec l'orchestre philharmonique de Nice dirigé par Laurence Equilbey.
En 2009 Paolo Rigutto est l'invité d'honneur du festival « leurpremièrescène » et se produit au festival « jeunes talents » à Paris avant d'entamer une série de concerts pour les chemins de musiques de Jean-Philippe Collard en compagnie de Bruno Rigutto.
Gabriel Tacchino piano
Gabriel Tacchino entreprend une carrière internationale lorsque Herbert Von Karajan, l'ayant
entendu, l'engage pour jouer avec l'orchestre Philharmonique de Berlin, l'orchestre Alla Scala de
Milan, et au Wiener Festwochen. A la suite de cette rencontre exceptionnelle commence une collaboration avec les plus grands chefs : Pierre Monteux, Georges Prêtre, Eric Leinsdorf, Riccardo Muti, Michel Plasson, Emmanuel Krivine, Jean-Claude Casadesus, Philippe Bender, Eliahu Inbal, Laurence Foster, Marek Janowsy, Stanislav Skrowaczewsky, Kent Nagano, Hiroyuki Iwaki, entre autres.
Il sera également le soliste des plus prestigieux orchestres internationaux, Boston Symphony,
Berliner Philharmonisches, London Symphony, Alla Scala di Milano, Suisse Romande, Orchestre de Paris, Orchestre National de France, English Chamber, National du Capitole de Toulouse, Philharmonie de Salzburg, National de Lille, etc. Il se fait entendre dans des salles telles que
Carnegie Hall, la Scala de Milan, le Salzburg Festspielhaus, Berliner Philharmonie, Musikverein
Vienne, Suntory Hall, Royal Festival Hall, Concertgebouw Amsterdam, le Théatre des Champs
Elysées etc.
Seul élève de Francis Poulenc, il a recueilli à la source une tradition indiscutable sur le style et le
phrasé de sa musique, et ses interprétations font référence. Ses nombreux enregistrements pour Emi, Erato, Warner music, Vox et Verany, ont été très souvent récompensés.
Poursuivant sa carrière de chambriste au sein de formations et avec des partenaires qu'il affectionne tout particulièrement, Gabriel Tacchino se produit notamment en duo piano-violon avec Pierre Amoyal, en récital à quatre mains et deux pianos avec Sandrine Tacchino, ou en quintette avec le quatuor Enesco et le Fine Arts quartet. Il est également le fondateur et le directeur artistique du festival de musique Les Nuits du Suquet, à Cannes depuis trente
cinq ans.
Après avoir enseigné le piano plusieurs années au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, il décide de se consacrer uniquement à sa carrière pianistique tout en donnant des masterclasses au Canada, en Corée, en Chine, en Suisse.
Gabriel Tacchino a été de 2006 à 2008 professeurinvité à la Tokyo National University of Fine Arts
and Music (Geidai ) et il donne des cours de perfectionnement à l'Académie Internationale d'été
à Nice ainsi qu'à l'Internationale Sommerakademie Universitat Mozarteum Salzburg.
Depuis septembre 2009 il est titulaire d'une classe supérieure de piano à la Schola Cantorum de Paris.
Sandrine Tacchino piano
La personnalité et le charisme de Sandrine Tacchino lui ont permis de s'imposer sur les scènes françaises et internationales en tant que soliste, avec orchestre et en musique de chambre.
Elle participe à différents festivals, Festival du Piano (Château de Carrouges), Festival International du Piano (Dinard) Festival Emilia Romagna (Faenza), Festival Pablo Casals (Saint Cyprien) , Nuits Musicales du Suquet à Cannes , " Sous les Tropiques" à l'île Maurice etc...Ses engagements la mènent dans plusieurs villes d'Italie, Fano, Palermo (Teatro Massimo), Perugia , à l'île d'Elbe, en Sardaigne et également en Espagne, Martinique (Fort de France) , Grèce, Finlande, Chine ( Shanghai ), Japon ( Tokyo ) et bien sûr en France.
Elle a joué sous la direction de Michel Plasson, Philippe Bender, Patrick Gallois... .avec l'orchestre
Camerata de Bourgogne, l'orchestre Cannes Provence Alpes Côte d'Azur, le Sinfonia Finlandia Jyväskylä, I Solisti di Perugia etc...
Sa profonde réflexion, d'une part sur son art et, d'autre part, sur la place qu'occupe une pianiste dans la carrière musicale actuelle, conduit Sandrine Tacchino à s'investir plus particulièrement dans un répertoire d'oeuvres peu jouées.
Elle forme, avec Gabriel Tacchino, un duo de piano à 4 mains et à deux pianos avec orchestre comprenant des oeuvres de périodes classiques, romantiques, musique française (Bach, Mozart, Schubert, Ravel, Saint Saëns, Poulenc... etc ).
Artiste complète, elle se consacre à l'enseignement et s'intéresse particulièrement à l'approche du piano pour les très jeunes enfants, souhaitant ainsi développer très tôt leur créativité.
Elle fait partie des membres de PTNA ( Piano Teachers National Association ) au Japon
Luis Fernando Pérez piano
Né en 1977, Luis Fernando Pérez commence ses études musicales au Conservatoire Pozuelo de
Alarcon, puis intègre l'Ecole Supérieure de Musique Reina Sofía ; là, il se perfectionne en piano avec Dimitri Bashkirov et Galina Egyazarova. Il poursuit ses études à la Musikhochschule de Cologne avec Pierre-Laurent Aimard et se spécialise dans l'interprétation de la musique espagnole avec Alicia de Larrocha et Carlota Garriga à l'Académie Marshall de Barcelone, qui lui remet un Master de Musique espagnole. Sa formation s'est également enrichie auprès de personnalités telles que Leon Fleisher, András Schiff, Bruno-Leonardo Gelber, Menahem
Pressler, György Sandor, Fou Tsong et Carmen Bravo de Mompou.
Depuis 2002, Luis Fernando Pérez est tous les ans invité à donner des master classes, l'été, au Palais de Keszthely en Hongrie ; il donne aussi des master classes à Agen, Valence tout en assurant des cours de musique de chambre à l'Ecole Supérieure de Musique Reina Sofía à Madrid.
Lauréat du Prix Spécial Franz Liszt au Concours Ibla d'Italie, Premier Prix au Concours Granados “Alicia de Larrocha” de Barcelone, Prix du meilleur interprète de la musique de Granados et récompensé de la Médaille Albéniz, le trentenaire madrilain s'est d'ores et déjà produit sur de nombreuses scènes deconcert d'Europe, du Japon et des Etats-Unis -Carnegie Hall, Lincoln Center, Tokyo Opera City, Festival du Schleswig-Holstein, La Roque d'Anthéron, les Folles Journées, le Festival de Santander...
Durant cette saison, ses engagements de concerts l'ont notamment conduit à Madrid, Nîmes, La Coruña, Nantes, Badajoz, Bilbao, El Ferrol, Zaragosa et ses tournées dans différentes villes du Japon, à Rio de Janeiro, au Costa Rica, à Varsovie, Tours et Leipzig.
S'il fait preuve d'un grand talent dans de nombreux répertoires, c'est dans la musique espagnole que Luis Fernando Pérez excelle : le prouvent ses versions très appréciées du cycle complet des Goyescas de Granados, des Chansons et Danses de Mompou et de la suite Iberia d'Albeniz, enregistrée en 2007 avec grand succès. En 2007, il participe au premier enregistrement mondial du Concerto pour piano et orchestre du compositeur espagnol Pedro Vilarroig.
Avec le violoncelliste Adolfo Gutiérrez, il enregistre des pièces de Rachmaninov, Barber et Piazzolla chez Verso. Tous deux très remarqués par la critique, un album consacré aux sonates d'Antonio Soler et un disque de Nocturnes de Chopin sont récemment sortis chez Mirare.
A voir : le pianiste Luis Fernando Pérez ouvrira le festival Pianoscope avec une oeuvre d'Antonio Soler dans la vidéo ci-dessous il interprète la sonate en ré majeur d'Antonio Soler
Haydn Festival - Esterhazy Palace de Fertöd (Hongrie).
Visitez le site internet du festival Pianoscope...cliquez ici
Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Ne partez pas sans avoir lu
l'actualité du piano !

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 

Aimez et/ou partagez cette page !

Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano