MOZART CLEMENTI Aldo Ciccolini PIANO

MOZART CLEMENTI

Wolfgang Amadeus MOZART (1756-1791)
Fantaisie en ut mineur KV475
Sonate n°14 en ut mineur KV457
Muzio CLEMENTI (1752- 1832)
Sonate pour piano en sol mineur op. 34 n°2
Wolfgang Amadeus MOZART (1756-1791)
Sonate n°12 en fa majeur KV332

Aldo Ciccolini, piano

Lorsque l'on écoute un pianiste d'une certaine maturité (pour ne pas dire d'un certain âge et pourtant les deux ne sont pas forcément liés) tel Aldo Ciccolini qui a 87 ans, et qu'un label vous autorise à en diffuser un extrait il est fréquent qu'un des mouvements lents emporte la préférence, car on y mesure la sagesse acquise par l'interprète au fil des ans et souvent parce qu'ils nous émeuvent au plus haut point. Certes pour ce qui concerne Aldo Ciccolini l'émotion est très souvent, pour ne pas dire toujours, au rendez-vous mais pour ce qui concerne ce second disque Mozart, comme le premier paru l'année dernière chez le même label Dolce Volta, la comparaison de cet enregistrement avec ceux d'autres "jeunes talents" révèle assez curieusement que c'est dans les mouvements les plus rapides que le pianiste ébahit plus que ces jeunes confrères tel par exemple François Dumont qui a enregistré l'intégrale des sonates et dont l'on ne peut que recommander encore d'écouter par exemple l'adagio de la sonate KV332, oui oui il y a aussi de jeunes pianistes qui savent aussi émouvoir. Et oui Aldo Ciccolini ébahit, c'est le mot ou stupéfie comme vous voulez, ou laisse les autres sur place dans les mouvements plus rapides... comme si magiquement ses doigts lui donnaient une liberté de mouvement et une puissance expressive que nul autre ne possède. Ainsi vous pourrez écouter plus bas dans cette page non pas le bel adagio de la sonate KV 332 mais l'allegro. A l'occasion de son précédent disque Mozart , Aldo Ciccolini déclarait " Mozart me fait du bien !" ...Effectivement on veut bien le croire, que de rebondissements et quelle vitalité dans ce mouvement rapide, comme d'autres d'ailleurs qui auraient tout aussi bien pu être sélectionnés, des mouvements rapides dans lesquels il ne choisit pas de jouer plus vite que d'autres interprètes mais privilégie la clarté et la logique les offrant dans une puissance expressive absolument éblouissante !
Cette fois Aldo Ciccolini a choisi d'incorporer entre trois oeuvres de Mozart une sonate de Clémenti, un compositeur italien, comme lui qui il est vrai est naturalisé français depuis plus de quarante ans, un compositeur que Mozart qualifia de charlatan et de simple mécanique n'ayant " pas un sou de sentiment ni de goût"... Sentiment il y a pourtant bel et bien dans cette sonate qu'Aldo Ciccolini estime être un "ouvrage quasi tragique" ayant la même dimension dramatique que la fantaisie en ut mineur et la sonate de même tonalité qui la précède sur ce disque. Une sonate qui dit-il l'intimidait beaucoup "peut-être car l'allegro est d'une étonnante violence par moments. Quel miracle d'équilibre et de lyrisme que le mouvement lent ! Et ce final tellement inquiet...".. Une musique " de théâtre" ou plutôt d'opéra dont le pianiste nous offre des personnages d'une grande vigueur ! Des oeuvres que Mozart a écrites en 1784 et 1785, âgé de 29 ans environ donc, et dans lesquelles le pianiste ne trouve plus la même gaieté que ses sonates KV331 ou KV333 écrites en 1778 : "Mozart avant écrivait de la musique souvent gaie, agréable, souriante , là on sent que du temps a passé, que l'expérience de la vie a produit ses effets, il est normal qu'il ait trouvé des accents dramatiques car plus le temps passe, plus la vie semble devenir dramatique, et cela pour tout le monde ..." , on n'ose imaginer, si ce n'est qu'avec un immense regret, ce que Mozart aurait écrit à 87 ans car comme le dit Aldo Ciccolini "Si la mort ne nous arrêtait pas un jour, si l'on avait le temps, on pourrait continuellement continuer à découvrir. On n'en finit jamais avec la musique " Sans doute parce que comme le déclarait Platon : "« La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à la pensée.»... Aldo Ciccolini semble prendre un malin plaisir à nous épater (et il y parvient) , par toutes ses découvertes musicales qu'il nous offre avec un jeu d'une incroyable jeunesse dans lequel le drame n'est pas d'une lourdeur mortelle mais au contraire toujours en mouvement, et bien vivant...

Pour écouter
Mozart
Sonate n°12 en fa majeur KV332
Allegro
Aldo Ciccolini, piano
avec l'aimable autorisation
du label
la Dolce Volta
cliquez sur le triangle du lecteur
ci-dessous

Pour écouter d'autres extraits de ce disque
utilisez le widget ci-dessous

 

Pour vous procurer ce disque....

cliquez ici   (amazon)

ou

cliquez ici(fnac)

Pour visiter la page archive des
"Disques du moment"...cliquez ici

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Ne partez pas sans avoir lu
l'actualité du piano !

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 

Aimez et/ou partagez cette page !

Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano