Liszt Lamartine Harmonies poétiques et religieuses

Liszt/Lamartine
Harmonies poétiques et religieuses

Marie Christine Barrault, récitante
François-Frédéric Guy, piano

MÂCON - Samedi 14 avril 2007 - 20h30 Eglise St Pierre

Invocation - Bénédiction de Dieu dans la solitude - Pensées des Morts
P
ater Noster - Hymne de l'enfant à son réveil - Funérailles
Andante lagrimoso - Cantique d'amour
Les Harmonies poétiques et religieuses de Lamartine furent publiées en 1830, en quatre livres rassemblant quarante-sept poèmes visant "à reproduire un grand nombre des impressions de lanature et de la vie sur l'âme humaine", avec cet avertissement "Ces vers ne s'adressent qu'à un petit nombre". Franz Liszt, qui avait vingt-deux ans lorsqu'il lut Lamartine, ne douta pas d'en faire partie. Il s'inspira des écrits du poète et lui emprunta même quatre titres sur les dix que comporte son recueil composé de 1834 à 1852.
Marie Christine Barrault lit les Harmonies de Lamartine, François-Frédéric Guy joue des extraits de celles de Liszt : 1h25 de spectacle donné dans le cadre de la biennale Lamartine.
Marie Christine Barrault
Après des débuts à la télévision, elle entame une carrière au théâtre en 1965 dans des textes de Max Frish, Corneille, Sarraute, Claudel, Tchekhov, O'Neil, Marguerite Duras…, sous la conduite de metteurs en scène exigeants, Gabriel Garran, Roger Planchon, Raymond Rouleau, Jacques Rosner… Son entrée au cinéma se fait sous la direction d'Eric Rohmer dans " Ma nuit chez Maud " avant d'être l'inoubliable interprète de " Cousin, cousine " de Jean-Charles Tacchella qui lui permet d'être nommée pour l'Oscar de la meilleure actrice de l'année 1976.
Elle alterne alors le théâtre, le cinéma (Woody Allen, André Delvaux, Andrzej Wadja…) et la télévision (avec des réalisateurs comme jean Lhôte, Claude Santelli, Michel Boisrond, Roger Vadim…) où elle incarne des personnages forts adaptés de la littérature et de la réalité tels que Marie Curie ou jenny Marx.Elle a créé un spectacle de chansons, " L'Homme Rêvé ", au Théâtre des Bouffes du Nord à Paris et en tournée, et fait paraître un livre chez Robert Lafont, " Le Cheval dans la Pierre ". Elle aime de plus en plus travailler en compagnie de musiciens sur des spectacles de toute sorte mêlant musique et texte
François-Frédéric Guy
Depuis ses débuts aux côtés de l’Orchestre de Paris sous la direction de Wolfgang Sawallisch, en passant par un 2ème de Prokofiev avec Esa-Pekka Salonen et le Philharmonia, et son enregistrement live du 2ème Concerto de Brahms avec Paavo Berglund et le London Philharmonic, François-Frédéric Guy a su imposer, sans hâte, ni impatience, une forte personnalité.
Sa passion pour l’opéra et la musique symphonique allant de paire avec un certain goût du risque, il fait le choix, dans l’océan du répertoire pianistique, des oeuvres les plus complexes. Cette exigence et ce pouvoir de communication d’une pensée musicale prof l’ont distingué parmi les pianistes rares. Dès 1997, son enregistrement de la Hammerklavier en témoigne, confirmé par des disques Prokofiev,Brahms et Liszt.
Il a le bonheur de jouer sous la direction de Bernard Haitink, Neeme Järvi, Michaël Tilson Thomas ou Daniel Harding. Il est l’invité d’orchestres prestigieux comme City of Birmingham, N.D.R Hamburg, Berliner S.O, Tonhalle Zürich, Helsinki Philharmonic, San Francisco Symphony, Japan Philharmonic, Orchestre de Paris ou Philharmonique de Radio-France.
Il se produit en récital dans le cadre de séries internationales au Queen Elizabeth Hall de Londres, au Kennedy Center de Washington, à la Philharmonie de Cologne ou à la Philharmonie de Berlin.
Il joue également au sein de festivals prestigieux comme City of London, LaRoque d’Anthéron, Varsovia Summer Festival, ou encore Milano Musica.
François-Frédéric Guy est très proche des compositeurs d’aujourd’hui comme Ivan Fedele, Marc Monnet ou Gérard Pesson. Le compositeur français Hugues Dufourt vient de lui dédicacer une pièce importante dont il a donné la création mondiale à Paris, en octobre 2006.
C’est avec Esa-Pekka Salonen et le Philharmonia qu’il fait ses débuts aux Prom’s de Londres en août 2006.
En septembre dernier, il a publié un nouveau disque consacré aux Sonates Pathétique, Hammerklavier, et opus 49 n°1 de Beethoven.
Durant les prochaines saisons, François-Frédéric Guy jouera l’intégrale des 32 Sonates de Beethoven, ainsi que les 5 concertos pour piano avec l’Orchestre Philharmonique de Radio-France sous la direction de Philippe Jordan.
Pour en savoir plus sur François-Frédéric Guy....cliquez ici

Réservations: Téléphone : 03 85 39 71 47 - Fax. : 03 85 38 71 94
Courriel : culture-manifestations@ville-macon.fr

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Ne partez pas sans avoir lu
l'actualité du piano !

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 

Aimez et/ou partagez cette page !

Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano