Jazz à la Villette Deux concerts Piano solo à ne pas manquer

La seizième édition de Jazz à la Villette débute demain 31 août 2011 et se poursuit jusqu'au 11 septembre avec notamment au programme deux concerts Piano solo à ne pas manquer : ceux du pianiste Yaron Herman et du pianiste Brad Mehldau

Chaque année début septembre, Jazz à la Villette s'amuse à enjamber les frontières entre les styles musicaux. Le jazz y accueille ainsi des créateurs parmi les plus engagés et novateurs du hip-hop, des musiques improvisées, de la pop ou du funk.
"Jazz is not dead, it just smells funny" ironisait Frank Zappa. Jazz à la Villette fait sienne cette devise pour dix jours de fête au son d'une musique plus vivante que jamais !

Comme son nom l'infique ce festival se déroule en différents endroits du quartier de la Villette dans le 19ème arrondissement de Paris et à Pantin. Les trois concerts piano solo (car Brad Mehldau donnera deux concerts) auront lieu à la cité de la musique.

 

Vendredi 2 septembre à 20h00
Yaron Herman Piano Solo

Le bonheur musical parfait pour Yaron Herman ? Un bon silence bien placé. Une conception qui rassure lorsqu'on aborde l'univers d'un musicien vite perçu comme un surdoué. A 30 ans, le pianiste né à Tel Aviv, Parisien d'adoption, a dépassé depuis belle lurette les obstacles stylistiques de sa formation. Qu'il revisite un standard de Broadway, un prélude de Scriabine, une chanson de Björk, Police, Radiohead, Nirvana ou même de Britney Spears, Herman est Herman. Point. A l'énergie quand nécessaire, à l'économie pour trouver de l'air, son piano à 360° n'est pas juste un athlète en noir et blanc mais bel et bien une langue riche que cette épreuve en solitaire mettra encore plus en valeur.

Vendredi 9 septembre 2011 à 20h00
samedi 10 septembre 2011 à 20h00
Brad Mehldau Piano solo

Il y a une sorte de dichotomie dans le tempérament musical de Mehldau. C'est d'abord et surtout un improvisateur, qui tient beaucoup à la surprise et à l'émerveillement suscités par une idée spontanée exprimée directement, en temps réel. Mais il est également fasciné par l'architecture formelle de la musique et cela marque tout ce qu'il fait. Tout en jouant, il prête attention à l'apparition des idées et à l'ordre dans lequel elles se développent. Chaque morceau comporte une construction narrative très forte, qu'elle s'exprime au commencement, à la fin, ou dans quelque chose qui est laissé volontairement ouvert. Les deux aspects de la personnalité de Mehldau - improvisateur et formaliste - entrent en interaction, ce qui donne souvent une impression de chaos contrôlé.
A voir Yaron Herman Piano Solo La Roque d'Anthéron
Brad Mehldau: "Goodbye Storyteller (for Fred Myrow)" Piano solo
Annonce Festival Jazz à la Villette 2011
Informations et réservations
01 44 84 44 84 et 01 40 03 75 75 / www.jazzalavillette.com

 

 

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Ne partez pas sans avoir lu
l'actualité du piano !

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 

Aimez et/ou partagez cette page !

Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano