Festival de Radio France et Montpellier Languedoc Roussillon

31 juillet 2009

25ème édition

 

Le Festival de Radio France et Montpellier Languedoc-Roussillon fête cette année sa 25ème édition. Clin d'oeil à cet anniversaire, Sergueï Edelmann qui fut le premier jeune soliste en 1985 sera à nouveau l'invité de cette édition le 13 juillet. Nombreux autres pianistes donneront des concerts lors de ce festival Evgeny Kissin, Maria João Pirès, Aldo Ciccolini qui donnera également des master-class publiques, Brigitte Engerer, Katia et Marielle Labèque dans un concert où elles créeront avec Mayte Martín l'oeuvre "De fuego y de agua" regroupant des Chansons et musiques espagnoles, Menahem Pressler, Jean-Yves Thibaudet, Boris Berezovsky... mais aussi des jazzmen ainsi parmi eux le trio du pianiste Philippe Le Baraillec et le quintet du pianiste Issam Krimi .
D'autres musiciens renommés seront aussi présents lors de ce festival mais découvrez dans cette page une sélection partielle de concerts de pianistes.

Lundi 13 juillet 2009 à 18H00 -
SALLE PASTEUR / LE CORUM
Musique de chambre :
LUNDI 13 Alissa Vaitsner violon - Sergei Edelmann piano
Schumann
Le service presse du festival ne comporte pas de biographie de Sergeï Edelmann, cependant on peut trouver celle-ci (en anglais) sur le site du concours Reine Elisabeth dont il a été lauréat en 1983 voir ici mais elle s'arrête avant 1983 aussi voir ici une biographie de Sergei Edelmann plus récente (en anglais)
MARDI 14 JUILLET à 20H00
OPÉRA BERLIOZ / LE CORUM
Silvia Marcovici, violon
Alexander Kniazev, violoncelle
Evgeny Kissin, piano
DIFFUSE SUR FRANCE MUSIQUE LE LUNDI 20 JUILLET À 9H05
Felix Mendelssohn
Trio pour violon, violoncelle et piano n° 1 en ré mineur opus 49
Piotr Ilyich Tchaikovski
Trio pour violon, violoncelle et piano en la mineur opus 50 « À la mémoire d'un grand artiste »
EVGENY KISSIN
Piano
Né en 1971, Evgeny Kissin joue très tôt ses premières notes de piano, et entre à l'Ecole de Musique Gnessine de Moscou à 6 ans, sous les bons auspices d'Anna Pavlovna Kantor. A l'âge de 12 ans, il interprète les concertos pour piano Nos. 1 et 2 de Chopin avec l'Orchestre Philharmonique de Moscou sous la direction Dmitri Kitaenko.
Ses tournées au Japon en 1986, à Berlin et à Londres, marquèrent ses premiers triomphes sur la scène internationale. Il joua notamment avec l'Orchestre Philharmonique de Berlin sous la baguette d'Herbert von Karajan pour le concert du réveillon en 1988.
Il fait ses débuts aux BBC Proms à Londres en 1990, et aux Etats-Unis sous la direction de Zubin Mehta. Durant cette même année, il ouvre la centième saison du Carnegie Hall.
Il jouera dès lors avec les plus grands chefs : Claudio Abbado, James Levine, Seiji Ozawa, Vladimir Ashkenazy, Daniel Barenboim, Christoph von Dohnanyi, Carlo-Maria Giulini, Lorin Maazel, Evgueni Svetlanov et Yuri Temirkanov, Kurt Masur, Sir Colin Davis.
De sa carrière sur scène, Evgeny Kissin a été récompensé par de rares honneurs : le prix Crystal d'Osaka ; le prix Chostakovitch ; le Prix " Triumph " pour sa contribution à la culture Russe et plus récemment le prix musical Herbert Von Karajan.
Il a été le seul invité classique aux " Grammy Awards " et le plus jeune pianiste à avoir reçu le Prix de l'Instrumentaliste de l'Année décerné par le Musical America
Il a également été nommé "Soliste Echo Klassik" ; Docteur Honoris Causa par la " Manhattan School of Music " et membre honoraire de la Royale Académie de musique de Londres.
Il est enfin, le premier musicien à avoir donné un récital aux Proms à Londres.
En 1988 son premier enregistrement studio pour la RCA Red Seal du concerto de Rachmaninov avec l'Orchestre Symphonique de Londres voit le jour. Ce premier enregistrement ouvre la voix à de nombreux succès discographiques et il se voit attribuer : le Prix Edison Klassiek aux Pays-Bas, le prix Diapason d'Or et le grand Prix de la Nouvelle Académie du Disque en France.
L'enregistrement de son récital Brahms chez RCA Red Seal est nommé Diapason d'Or de l'Année 2003. Il obtient en 2006 un Grammy Awards pour son enregistrement de Scriabine, Medtner et Stravinsky.
On retient de sa vaste discographie chez BMG/RCA les concertos pour piano N° 2 et N° 3 de Rachmaninov avec l'Orchestre Symphonique de Boston et Seiji Ozawa, ainsi que de nombreux enregistrements pour piano seul.Evgeny Kissin a par ailleurs signé chez Deutsche Grammophon et chez Sony un grand nombre de succès.
Plus dernièrement, chez EMI Classics, Evgeny Kissin enregistre avec l'Orchestre Symphonique de Londres, dirigé par Sir Colin Davis, un album " live " consacré au concerto pour piano de Schumann et au concerto n°24 de Mozart. Il sort également l'intégrale des concertos de Beethoven. Les concertos n° 2 et 3 de Prokofiev avec l'Orchestre Philharmonia sous la direction de Vladimir Ashkenazy; les concertos de Brahms avec le Boston Symphony Orchestra dirigé par James Levine, les concertos n° 20 et 27 de Mozart, avec la Kremerata Baltica, sous la direction de Gidon Kremer sortiront très prochainement.
Un documentaire de Christopher Nuppen qui lui est consacré est par ailleurs sorti chez RCA Red Seal.
Mercredi 15 juillet - 18h
- Salle Pasteur/Le Corum
EntrÉe libre
Marylin Frascone, piano
Johann Sebastian Bach/Ferruccio Busoni
Chaconne, extrait de la Partita n°2 en ré mineur BWV 1004
Edvard Grieg/Grigori Ginzburg
Suite n°1 de Peer Gynt Johann Sebastian Bach/Siloti
Prélude en mi mineur BWV 855a
Franz Liszt
Totentanz (Danse macabre), transcription pour piano seul
Wolfgang Amadeus Mozart/Franz Liszt
Lacrymosa du Requiem
Georges Bizet/Vladimir Horowitz
Carmen Fantasy
Marylin Frascone
Prisée par la presse et les critiques, Marylin Frascone se reconnaît d'abord à sa sensibilité, son imagination et au lyrisme profondément poétique de son jeu. Son charisme artistique et son habileté instrumentale hors du commun se sont développés sous l'influence de deux cultures : La France où elle prend ses premières leçons de piano avec Annie d'Arco et Vadim Sakharov, puis la Russie, où elle entre, grâce à une bourse du Ministère Français de la Culture, dans les classes de Natalia Trull et Sergeï Dorensky au Conservatoire Tchaïkovsky de Moscou (ville où désormais cette russophile vit une grande partie de l'année).
Marylin Frascone donne ses premiers concerts à l'âge de douze ans et fait sensation en interprétant deux concertos de Mozart et les Variations Symphoniques de Franck à la Salle Gaveau. Depuis son premier Grand Prix au Concours International Chopin de Marienbad (Rép. Tchèque) qu'elle remporte en 1995, Marylin Frascone est invitée régulièrement à se produire en Europe, en Asie et au Brésil.
Elle participe à de nombreux Festivals dont La Roque d'Anthéron, le Midem, Flâneries de Reims avec J.C Casadesus et le Quatuor Ebène, Bagatelle, Nohant, Piano en Valois, Fête Musicale en Touraine, Saisons Musicales Russes de Lyons... Sintra (Portugal), Chopin à Duzhniki Zdroj (Pologne), Soirées Musicales d'Hiver (Ukraine), Montbenon à Lausanne (Suisse)...
Elle est également choisie par les Alliances Françaises pour des tournées de concerts et Master-Classes en Russie, Indonésie et Brésil.
Ses enregistrements Liszt/Ravel, Rachmaninov et Liszt-Live ont été dûment remarqués et primés par la presse spécialisée (Diapason d'or, Choc du Monde de la Musique, Recommandé de Répertoire-Classica...).
Son récent enregistrement Moussorgsky/Chopin chez Intégral Classic en Mai 2008, a également été salué par les critiques en France et en Angleterre (Gramophone Magazine). La promotion du disque au Japon est prévue pour novembre 2009.
Marylin Frascone est également membre du Jury au Concours International de piano "The Muse" en Grèce.
MERCREDI 15 JUILLET
20H - OPÉRA BERLIOZ / LE CORUM
Mayte Martín, voix flamenca
Katia et Marielle Labèque, pianos
DIFFUSE SUR FRANCE MUSIQUE LE MERCREDI 22 JUILLET À 9H05
avec les percussions basques de : Fred Chambon, atabal - Paxkal Indo, txepetxe, ttun ttun, tobera, txalaparta - Thierry Biscary, kaskabelak, tobera, txalaparta, pour Maurice Ravel
De fuego y de agua Chansons et musiques espagnoles
CRÉATION EN FRANCE
Mayte Martín
Soneto de amor, Poème de Rafael de León
José Luis Montón
Inténtatalo encontrar, Poème de Mayte Martín
Mayte Martín
Gacela del amor imprevisto, Poème de Federico García Lorca
Carlos Gardel
Sus ojos se cerraron, Poème de Alfredo Le Pera (arrangements Joan Albert Amargós*)
Manuel de Falla
Nana, extrait des Sept Chansons populaires espagnoles
Enrique Granados
La Maja dolorosa, extrait des Tonadillas , Poème de Fernando Periquet
Joan Albert Amargós
Variaciónes sobre un zorongo : Capricho por bulerías
Juan Valderrama (arrangement Luis Vidal)
Vidalita, Poème de Mayte Martín
*arrangements commandés par la Fondazione KML
entracte
Isaac Albéniz
Iberia, extraits, Arrangements Abel Decaux
Evocacion, El puerto, Arrangements Abel Decaux
El corpus en Sevilla, El polo, El Albaicín, Arrangements Abel Decaux
CRÉATION EN FRANCE
Maurice Ravel
Boléro pour deux pianos à quatre mains (version originale)
Adaptation des percussions basques par Katia et Marielle Labèque

CRÉATION EN FRANCE
De feu et d'eau, de sentiment, de passion et de duende. Sentiment. Ce seul mot pourrait décrire ce travail. Il n'existe pas de meilleur. Un sentiment profond, qui vient du for intérieur, du plus profond, du tréfonds des entrailles. De cette région intangible d'où naissent les songes et les espérances, dans laquelle le feu et l'eau sont une même chose. Des désirs, des passions, des demandes qui arrivent à fleur de peau et éclatent mille couleurs sans arracher leurs racines du sol. Sentiment qui naît de la terre et, dans ce cas, de la lumineuse terre ibérique baignée par les eaux plus lumineuses encore de la Méditerranée. Un sentiment qui grandit et atteint à partir de la sagesse populaire jusqu'à l'universel et qui, grâce au savoir faire de Mayte, Katia et Marielle peut être partagé pas tous ceux qui voient au-delà et dépassent la ligne d'horizon. Ceci nous amène à Federico García Lorca. L'une des meilleures choses de cette musique est qu'elle réveille en nous la nécessité de lire à nouveau Federico, et rien que pour cela, elle serait indispensable. Au fond, « de feu et d'eau » n'est rien d'autre qu'une longue, tortueuse et oscillante poésie, de celles qui te prennent et te pénètrent par tous les pores de la peau. Sensations réconfortantes qui te bercent. Certains appellent cela charme ou « duende ». Le chant presque religieux de Camaron et de Carlos Gardel unis en un rêve devenu réalité.
Les pianos de Falla et Granados, les paroles caressantes et douloureuses de Frederico et Rafael de Leon... et la sensuelle magie de Joan Albert Amargos qui a su apporter cette sensation de fraîcheur, cette qualité de rose tout juste créée afin que la voix de Mayte, les pianos de Katia et
Marielle accomplissent le miracle. Voilà une musique populaire au sens le plus littéral du terme, du peuple pour le peuple.
Musique profonde et en même temps accessible, blessante et cicatrisante, née de la terre et qui, sans le savoir, s'est transformée en fêtes et en processions, aiguisée au fil de ses amourettes et de ses déceptions, passée de sécheresses en averses, de la faim à l'abondance, arrosée
d'effluves aromatiques ; la voilà arrivée aux mains de compositeurs ouverts au monde qui en ont recueilli toutes la bontés...
Mayte, Katia et Marielle ont parcouru bien des portées, elles ont déambulé par les chemins les plus inaccessibles avec un brio réconfortant. Elles on su trouver ce sentiment, ce duende, cette passion dans des domaines qui vont du baroque au tango, du classique au jazz, au flamenco, au
rock, au boléro, au blues... elles ont su libérer chacune de ces musiques de leurs liens, des corsets que la société leur avait imposés. Elles ont repoussé les frontières, en réalité elles ont démontré qu'il n'y en avait pas et que seul existe ce qui touche le coeur, quelle qu'en soit la norme.
Katia et Marielle et Mayte ne se connaissaient pas avant de démarrer ensemble cette aventure, mais il était logique que sur leur chemin guidé par la passion, ils finissent par coïncider. Ce n'est pas un hasard, cela devait être ainsi. Et il est beau que cela se soit fait autour d'une poignée de
musiques qui vont directement au coeur de tous ceux qui ont (aussi) les pieds ancrés dans cette terre, celle de nous tous. Cette terre dans laquellepoussent les arbres dont on fait les pianos et les guitares. La guitare qui n'est pas présente ici, mais habite pourtant ce travail. La rosace est
aujourd'hui dans la gorge et dans les mains de ces trois femmes. Et Federico sourit.
Katia et Marielle Labèque
« Ces pianistes anticonformistes abordent des répertoires aussi éclectiques qu'inattendus. Filles d'Ada Cecchi, ancienne élève de Marguerite Long, Katia et Marielle Labèque ont une enfance emplie de musique. Leur répertoire va de Bach (jouées sur instruments anciens) aux compositeurs contemporains. Elles mènent une carrière internationale éblouissante et elles sont invitées par les orchestres les plus prestigieux comme les Berlin Philharmonic, Boston Symphony, Chicago Symphony, Cleveland Orchestra, Leipzig Gewandhaus, London Symphony, Philharmonia, Los Angeles Philharmonic, Filarmonia della Scala, Philadelphia Orchestra, Bayerischer Rundfunk, Dresden Staatskapelle et Vienna Philharmonic. Elles ont joué sous la direction de Giovanni Antonini,Semyon Bychkov, Gustavo Dudamel,Charles Dutoit, Sir John Eliot Gardiner, Zubin Mehta, Antonio Pappano, Sir Simon Rattle, Esa Pekka Salonen, Leonard Slatkin, Michael Tilson Thomas etc..
Elles sont régulièrement invitées par les festivals de Berlin, Blossom, Hollywood Bowl, Lucerne, Ludwisburg, Mozartwoche Salzburg, Mostly Mozart New York, The Proms, Ravinia, Rheingau, Ruhr, Schleswig Holstein, Tanglewood, et Salzburg Easter and Pentecote Festivals. www.labeque.com.
Katia et Marielle se sont produites avec des groupes de musique baroque comme The English Baroque Soloists, Il Giardino Armonico, Musica Antiqua Köln, Venice Baroque Gabrieli Players & Paul McCreesh. Leur concert avec Giardino Armonico au Musikverein à Vienne a été retransmis en mondiovision par ORF qui l'a enregistré en DVD.
Le desir de jeter un pont entre tous les aspects de la création contemporaine a mené Katia et Marielle Labèque à créer leur propre label, KML Recordings.http//www.kmlrecordings.com
En 2005, Katia et Marielle Labèque ont créé la Fondation KML dont le but est d'approfondir la recherche et de développer la connaissance du répertoire pour deux pianos, à travers des rencontres entre artistes de tous domaines.
L'un de leurs projets est un programme dédié aux enfants sous les auspices de la Fondation de l'Orchestre Philharmonique de Berlin (Zukunft@BPhil) créée par Sir Simon Rattle. http//www.fondazionekml.com
Katia et Marielle Labèque ont également connu un immense succès devant un public record de 33.000 spectateurs, lors du concert de gala clôturant la saison de l´Orchestre Philharmonique de Berlin dirigé par Simon Rattle au Waldbühne. Ce concert a été télédiffusé dans le monde entier.
Elles ont crée un nouveau projet avec la chanteuse flamenco Mayte Martin ´De Fuego y de Agua´ et leur CD sortira en Septembre 2008(KML1119) www.labeque.com/news
Nouveau concerto "The Hague Hacking," pour deux pianos de Louis Andriessen
Katia and Marielle Labèque viennent de donner au Disney Hall et avec le Los Angeles Philharmonic la première mondiale du concerto pour deux pianos du compositeur néerlandais Louis Andriessen, ´The Hague Hacking´, commandé par le Los Angeles Philharmonic et dirigé par Esa-Pekka Salonen. »
Jeudi 16 juillet - 18h - Salle Pasteur/Le Corum
Entrée libre
Nelson Goerner, piano
Joseph Haydn
Variations en fa mineur Hob XVII : 6 « Un piccolo divertimento »
Ludwig van Beethoven
Sonate n°26 en mi bémol Majeur opus 81a "Les Adieux"
FrédéricChopin
Douze Etudes opus 10
Né en 1969 à San Pedro, Argentine, Nelson GOERNER commence l'étude du piano à cinq ans avec Jorge GARRUBA puis au Conservatoire National de Musique de Buenos Aires avec Juan Carlos ARABIAN et ensuite avec Carmen SCALCIONE. En 1980 Nelson GOERNER donne son premier concert dans sa ville natale et en 1986 il obtient le Premier Prix du Concours Franz Liszt de Buenos Aires. Grâce à son talent exceptionnel, Martha ARGERICH lui fait décerner une bourse d'études qui lui permet d'aller au Conservatoire de Genève dans la classe virtuosité pour travailler avec Maria TIPO.
Septembre 1990 représente un tournant dans sa carrière avec le Premier Prix à l'unanimité du Concours de Genève dans le Concerto n°3 de Rachmaninov avec l'Orchestre de la Suisse
Romande, qui le réinvite la saison suivante avec le Concerto n°1 de Chopin. Ce prix entraîne
de nombreux concerts en Europe et une tournée au Japon où il obtient un immense succès.
Depuis, Nelson GOERNER a été invité par la plupart des grands festivals français :
La Roque d'Anthéron, Piano aux Jacobins à Toulouse, La Grange de Meslay (où il remplace
Sviatoslav RICHTER au pied levé), Menton, Montpellier, Divonne, Nohant, ainsi qu'au
Schleswig-Holstein Festival. Il donne des récitals à Berlin, Munich, Francfort, Leipzig,
Stuttgart, Londres, Milan, Florence, Paris, Genève, Lucerne, San Francisco, ainsi qu'en
Espagne et en Autriche. Il joue également en musique de chambre avec le Quatuor Takacs en
Grande-Bretagne, Espagne, Italie et France, avec le Quatuor Carmina en Suisse, avec le
Quatuor Ysaye en Hollande ainsi qu'avec Steven Isserlis et Vadim Repim à Londres.
D'autre part, Nelson GOERNER s'est produit avec le Philharmonia Orchestra sous la direction de Claus-Peter FLOR, le London Philharmonic et l'Orchestre Residentie de La Haye dirigés par Franz WELSER-MOEST, le Royal Scottish National Orchestra avec Neeme JARVI, le Deutsches symphonie-Orchester de Berlin et Andrew DAVIS, le Bayerische Rundfunk Orchester, le Los Angeles Philharmonic et David ZINMAN, le Nederland Philharmonic et Vassily SINAISKY, ainsi qu'avec les Orchestres de Montréal, Moscou, Radio Norvégienne, Varsovie, Tonhalle de Zurich, les Orchestres de Bordeaux et Montpellier avec Yutaka SADO, l'Orchestre National de France et Hans GRAF. Il a joué au Musikverein de Vienne, au Festspielhaus de Salzbourg ainsi qu'avec le Royal Liverpool Philharmonic et l'Orchestre de la Radio de Leipzig. Ses engagements futurs incluent des concerts avec les orchestres de la Tonhalle de Zurich, de la Suisse Romande, de Liège, de la NHK à Tokyo et des récitals à Londres, Paris, Lyon, Manchester, Dallas...
Nelson GOERNER a enregistré un récital Chopin (EMI), chez Cascavelle un récital Rachmaninov et les 12 Etudes d'exécution transcendante de Liszt, les Préludes de Rachmaninov et le Concerto N°3 avec le BBC Philharmonic dirigé par Vassily Sinaisky, chez Chandos des oeuvres de Busoni pour piano et orchestre. A paraître prochainement : les concertos de Liszt, un récital Brahms et Schubert pour Cascavelle, et une nouvelle oeuvre de John Lord pour EMI.

JEUDI 16 JUILLET à 20h00
- OPÉRA BERLIOZ / LE CORUM
Orchestre National de France
Menahem Pressler, piano
Nora Cismondi, hautbois
Daniele Gatti, direction
AVEC L'AIDE D'ERNST & YOUNG
EN DIRECT SUR FRANCE MUSIQUE -ET EN SIMULTANE AVEC L'UNION EUROPEENNE DE RADIO-TELEVISON
Gabriel Fauré
Pavane opus 50
Wolfgang Amadeus Mozart
Concerto pour piano et orchestre n° 23 en la Majeur KV 488
Daniele Gatti
Divertimento pour hautbois, 2 cors et cordes - CRÉATION EN FRANCE
Arthur Honegger
Symphonie n° 3 « Liturgique »
MENAHEM PRESSLER,
piano
MENAHEM PRESSLER, membre fondateur et pianiste du Beaux Arts Trio, est considéré comme l'un des plus remarquables musiciens, avec une carrière de plus de 50 ans. Comme chambriste et comme soliste, Pressler jouit de la plus grande notoriété dans le monde entier. Sa précision musicale et sa profonde connaissance du piano et du répertoire de musique de chambre lui ont aussi valu une réputation internationale comme un talentueux éducateur.
La renommée internationale de Menahem Pressler commence après l'obtention du premier prix de piano au concours international DEBUSSY à San Francisco, immédiatement suivi par ses débuts américains très prometteurs avec l'orchestre de Philadelphie sous la baguette du Maestro Eugène Ormandy. Depuis, ses tournées s'étendent de l'Amérique jusqu'à l'Europe où il joue avec des orchestres prestigieux tels que l'orchestre de New York, Chicago, Cleveland, Pittsburgh, Dallas, San Francisco, Londres, Paris, Bruxelle, Oslo, Helsinki et beaucoup d'autres.
En 1955, le festival de musique de Berkshire voit le début du Beaux Arts Trio. Cette collaboration établie très rapidement la réputation de Pressler comme l'un des plus prestigieux musiciens de Musique de Chambre. D'autres participations en Musique de Chambre débouchent sur de multiples concerts avec les Quatuors Juilliard, Emerson, Guarneri, Cleveland Quartets, ainsi que l'Israël Quartet et le Trio Pasquier. Egalement en 1955, Pressler commence son association en tant que professeur avec l'Ecole de Musique de l'Université d'Indiana où il a été lui-même élevé.
Né à Magdebourg, en Allemagne, Menahem Pressler a reçu la plus grande partie de son enseignement en Israël. Sa vie a toujours été entièrement consacrée à la Musique. Quand il n'est pas en tournée avec le Beaux Arts Trio, donne des concerts en soliste ou encore des master classes, Pressler vit en Indiana à Bloomington, où il est professeur honoraire.
Il est Doctor honoris causa des Universités du Nebraska et du Kansas. En 1994, ils est récompensé "Distinguished Service" pour la musique de chambre et en 1998, il reçoit la prestigieuse récompense Gramophone pour l'oeuvre de toute une vie. En 2000, Mr. Pressler est nommé membre de l'Académie américaine des Arts et des Lettres et en 2005 le Ministre de la Culture et de la Communication française le nomme commandeur dans l'ordre des Arts et Lettres. En plus des 50 enregistrements avec le Beaux Arts Trio, Menahem Pressler a fait environ 30 enregistrements en tant que soliste, dans un répertoire de Bach à Ben-Haim. Mr. Pressler réside à Bloomington, en Indiana avec sa femme Sara.
VENDREDI 17 JUILLET 20H -
OPÉRA BERLIOZ / LE CORUM
Orchestre Philharmonique du Luxembourg
Jean-Yves Thibaudet, piano
Emmanuel Krivine, direction
EN DIRECT SUR FRANCE MUSIQUE
George Gershwin
Ouverture Cubaine pour orchestre
Concerto pour piano et orchestre en fa Majeur
Walter Braunfels
Apparitions Fantastiques sur un thème d'Hector Berlioz pour orchestre opus 25
CRÉATION EN FRANCE
Jean-Yves Thibaudet
Pianiste
Salué par la presse comme " l'un des meilleurs pianistes au monde ", Jean- Yves Thibaudet est sollicité par les plus grands orchestres, festivals, chefs d'orchestre et autres musiciens. Ses interprétations raffinées et poétiques, sa virtuosité magistrale et son charisme l'ont mené à de nombreuses reprises sur les plus belles scènes mondiales, laissant partout le public en émoi, fasciné.
En concert dans les plus grands festivals à travers l'Europe et les Etats-Unis, avec des ensembles mondialement réputés tel le New York Philarmonic Orchestra et le Royal Concertgebouw Orchestra sur une tournée européenne en 2008, monsieur Thibaudet sera en tournée cette saison avec le London Philharmonic Orchestra, l'Orpheus Chamber Orchestra, le Bournemouth Symphony Orchestra et le Kammerochester Basel.
En Europe plusieurs concerts avec le Munich Philharmonic, le Rundfunk Sinfonieorchester Berlin, le London Symphony, l'Orchestre de Paris, le Dresden Philharmonic, le Barcelona Symphony, et l'Orchestre National de Lyon, sont prévus pour cette saison 2008-09.
Aux Etats- Unis, différents concerts sont programmés avec le New York Philarmonic Orchestra, le Los Angeles Philharmonic, mais aussi avec l'orchestre symphonique de Boston, de Chicago, de San Francisco, du Colorado et de Charleston. En Avril 2009, Jean Yves Thibaudet se lance pour une tournée dans neuf villes, accompagné par l'Orchestre de la Suisse Romande avec lequel il interprétera le Concerto pour deux pianos de Ravel et le Concerto pour piano n° 2 de Liszt, en passant par Genève, Cologne, Aachen, Frankfort, Berlin, Wiesbaden, Sao Paolo, Rio de Janeiro et Buenos Aires. Il donnera également des concerts avec des ensembles comme le Concertgebouw Orchestra en mai 2009, et le Royal Scottish National Orchestra en mars 2009.
Pianiste éclatant en récital, Jean Yves Thibaudet s'est également produit à Dublin (Irlande), à Madrid (Espagne), à Vienne (Autriche), et au Lucerne Piano Festival (Suisse).
Jean-Yves Thibaudet enregistre en exclusivité pour Decca, qui a sorti plus de 40 de ses albums. Il s'est vu attribué le Schallplattenpreis, et a été distingué par le Diapason d'Or, le Choc de la Musique, un Gramophone Award, deux Echo Awards, et un Edison Prize. Jean-Yves Thibaudet est née à Lyon en France, où il débute l'étude du piano à l'âge de cinq ans et fait sa première apparition en public à l'âge de sept ans. A douze ans, il entre au Conservatoire de Paris où il étudie avec Aldo Ciccolini et Lucette Descaves, une amie et collaboratrice de Ravel.
SAMEDI 18 JUILLET
20H - OPERA BERLIOZ / LE CORUM
Orchestre Philharmonique du Luxembourg
Emmanuel Krivine, direction
Katia et Marielle Labeque, pianos
DIFFUSE SUR FRANCE MUSIQUE LE JEUDI 23 JUILLET A 9H05
Claude Debussy
Printemps, suite symphonique pour orchestre
George Gershwin
Rhapsody in Blue pour deux pianos et orchestre (arrangement Katia et Marielle Labeque)
Antonin Dvorak
Symphonie n°7 en ré mineur opus 70
voir biographie plus haut
LUNDI 20 juillet 22h -
Amphithéâtre d'Ô
Trio du pianiste Philippe Le Baraillec
Philippe Le Baraillec, piano | Mauro Gargano, contrebasse | Ichiro Onoe, batterie


Un pianiste rare, dans le plein sens du terme, car après un disque remarqué en 1996, il s'était surtout consacré à l'enseignement et aux musiques de films. Son retour en janvier 2008, avec un nouveau disque («Invisible wound»), et un nouveau trio, enchante déjà les mélomanes pour qui intensité, engagement musical, subtilité des nuances et des interactions, sont les maîtres-mots d'une tradition qui s'enracine dans l'héritage de Bill Evans, et s'épanouit ici dans une nouvelle approche
Pour en savoir plus sur Philippe le Baraillec...cliquez ici
 
Mardi 21 juillet - 18h - Salle Pasteur/Le Corum
EntrÉe libre
Georges Pludermacher, piano
Leos Janacek
Dans les brumes
Ludwig van Beethoven
Sonate n°17 en ré mineur opus 31 n°2 "La Tempête »
Igor Stravinski
Le Sacre du printemps
Pas de biographie fournie par le service presse mais cliquez ici pour en lire une

MERCREDI 22 JUILLET
20H45 - LE THEATRE / NARBONNE
Orchestre National d'Île-de-France
DANS LE CADRE DE LA JOURNEE DECENTRALISEE A NARBONNE
Boris Berezovsky, piano
Dmitri Liss, direction
Marco-Antonio Perez-Ramirez (né en 1964)
Achachilas pour orchestre
Piotr Ilyich Tchaikovski
Concerto pour piano et orchestre n° 1 en si bémol mineur opus 23
Symphonie n° 5 en mi mineur opus 64
et
JEUDI 23 JUILLET
20H - OPERA BERLIOZ / LE CORUM
Orchestre National d'Île-de-France
Boris Berezovsky, piano
Dmitri Liss, direction
DANS LE CADRE DE L'EXPOSITION « MUCHA » DU MUSÉE FABRE.
Josef Šuk
Praga, poème symphonique opus 26
Nikolas Medtner
Concerto pour piano et orchestre n° 2 en ut mineur opus 50
Piotr Ilyich Tchaikovski
Roméo et Juliette, ouverture fantaisie
BORIS BEREZOVSKY
Piano
Boris Berezovsky bénéficie d'une réputation de pianiste virtuose, doté d'une finesse et d'une sensibilité uniques.
Né à Moscou, il étudie au conservatoire avec Eliso Virsaladze et prend des cours particuliers avec Alexander Satz. Il fait ses débuts en 1988 à Londres au Wigmore Hall. Le Times le décrit alors comme " un artiste exceptionnellement prometteur, d'une virtuosité éblouissante et doté d'une énergie formidable ". Deux ans plus tard il remporte la médaille d'or du Concours International Tchaïkovsky à Moscou.
Boris Berezovsky joue en tant que soliste auprès des plus prestigieux orchestres de notre temps : le Philharmonia de Londres/Leonard Slatkin, le Philharmonique de New York/Kurt Masur, l'Orchestre National Symphonique de la Radio Danoise/Leif Segerstam, L'Orchestre Symphonique de la Radio de Francfort /Dmitri Kitaenko, l'Orchestre NDR de Hambourg, le Residentie Orkest, les Orchestres Symphoniques de Birmingham, de Dallas et de la BBC, l'Orchestre National de France, ou encore l'Orchestre Symphonique de Berlin avec Marek Janowski.
Boris Berezovsky est particulièrement impliqué dans la musique de chambre. Ses partenaires de prédilection sont Brigitte Engerer, Vadim Repin, Dmitri Makhtin, Alexandre Kniazev avec lesquels il se présente dans de nombreux festivals européens, dont le Festival de Verbier, Salzbourg ou celui de la Roque d'Anthéron.
Il est aussi régulièrement invité dans les séries internationales de récitals les plus renomées. Nous pouvons citer la Série Piano du Philharmonique de Berlin, la Série Internationale de Piano du Concertgebouw et les grandes scènes de concerts telles que le Théâtre des Champs-Elysées à Paris, le Royal Festival Hall à Londres, le Palais des Beaux Arts de Bruxelles, Konzerthaus de Vienne, Megaron à Athènes et le Lincoln Center à New York. En Janvier 2007, une importante Carte Blanche lui a été consacrée à L'Auditorium du Louvre. Il sera notamment en Mars 2009 au Royal Festival Hall de Londres.
Il a été nommé " Meilleur instrumentaliste de l'année 2006 " par le " BBC Music Magazine Awards "En Août 2004, le DVD que le Trio B. Berezovsky, D. Makhtin, A. Kniazev consacre à Tchaïkovsky, avec les Pièces pour piano, violon et violoncelle, et le Trio Elégiaque "A la mémoire d'un grand artiste", reçoit le " Diapason d'or ". Il est notamment présenté sur les chaînes de télévisions ARTE et NHK au Japon.Pour Warner Classics il enregistre le Trio n°2 de Chostakovitch ainsi que le Trio Elégiaque n°2 de Rachmaninov. De nombreux prix lui sont décernés dont le "Choc de la Musique" en France, le "Gramophone" en Angleterre, et le "Echo Classic Awards" en Allemagne.
Boris Berezovsky a une importante discographie. Chez Teldec il a enregistré l'intégrale des concertos de Beethoven avec l'Orchestre de Chambre de Suède et Thomas Dausgaard, plusieurs sonates et études de Chopin, Schumann, Rachmaninov, Mussorgsky, Balakirev, Medtner, et Ravel ainsi que les études transcendantales de Liszt. Son interprétation de la Sonate de Rachmaninov a reçu la récompense Preis der Deutschen Schallplattenkritik, et celle de Ravel a été spécialement recommandée par Le Monde de la Musique, Diapason, le BBC Music Magazine et l'Indépendant du Dimanche. Notons aussi chez MIRARE les Préludes de Rachmaninov (parues en mai 2005) et l'intégrale des concertos de Rachmaninov enregistrée avec l'Orchestre Philharmonique de l'Oural sous la direction de Dmitri Liss (les concertos n°2 et n°3 parus en novembre 2005, les concertos n°1, n°4 et la Rhapsodie parus en octobre 2006), ainsi qu'un CD pour deux pianos avec Brigitte Engerer consacré à Rachmaninov et unanimement acclamé .
Vendredi 24 juillet 22h
Amphithéâtre d'Ô
- Trio Jobic Le Masson
Jobic Le Masson, piano | Peter Giron, contrebasse | John Betsch, batterie


Le trio rassemblé autour d'un piano est une formation saturée de références, et qui parfois fait craindre la redite. Avec Jobic Le Masson, aucun risque.
S'il n'a pas négligé d'écouter, et surtout de comprendre, la musique de Thelonious Monk, ou celle moins connue d'Andrew Hill, il a su construire un univers personnel : franchissez le seuil, et vous n'aurez pas l'impression de redite ou de ressassement. Une aventure spécifi que se déroule en ce lieu, entre trois partenaires d'égale pertinence.

DIMANCHE 26 JUILLET
20H - OPERA BERLIOZ / LE CORUM
Aldo Ciccolini, piano
EN DIRECT SUR FRANCE MUSIQUE
Wolfgang Amadeus Mozart
Sonate n° 11 en la Majeur KV 331 « Marche turque »
Sonate n° 13 en la Majeur KV 333
Erik Satie
3 Embryons desséchés
Emmanuel Chabrier
Dix Pièces pittoresques
- Paysage
- Mélancolie
- Tourbillon
- Sous-bois
- Mauresque
- Idylle
- Danse villageoise
- Improvisation
- Menuet pompeux
- Scherzo-Valse
Aldo CICCOLINI,
piano
À quatre-vingts ans, Aldo CICCOLINI est l'un des rares grands maîtres du piano à courir inlassablement les routes de la carrière mondiale, fidèle en cela à l'allure d'une vie placée sous le signe du mouvement.
Dans une famille originaire de Parme et de Sardaigne, c'est à Naples qu'il voit le jour et qu'il parfait ses études musicales (piano et direction d'orchestre). Il hérite, par professeur interposé, des enseignements de Ferrucio Busoni et Franz Liszt. Sa carrière d'enfant prodige n'entrave pas longtemps une exigence qui le mène à Paris pour gagner le concours Marguerite Long - Jacques Thibaud en 1949.
Le succès foudroyant que la France réserve à Aldo CICCOLINI libère sa passion pour la musique française, dont il devient le plus ardent défenseur à travers le monde (citons la première intégrale d'Érik Satie, qui fonde une vogue internationale, Ravel bien sûr et son intégrale Debussy). Au pupitre, Fürtwaengler, Ansermet, Cluytens, Mitropoulos, Mûnch, Maazel, Kleiber, Prêtre, Martinon, Monteux, Plasson, et tant d'autres qui ont voulu se l'attacher, sans oublier Elizabeth Schwarzkopf à qui le lie une admiration très exclusive.
Après plus de cent enregistrements pour EMI-Pathé Marconi et d'autres firmes discographiques, Aldo CICCOLINI a contribué à faire connaître des oeuvres mal connues (Déodat de Séverac, Massenet , Chabrier) ou injustement délaissées (Sonates de Schubert, de Scarlatti, Années de pèlerinage de Liszt, et des compositeurs d'Espagne). Il a également enregistré l'ensemble des sonates de Mozart.
L'année 1990 à fêté la publication de sa nouvelle version des Harmonies Poétiques et Religieuses de Liszt, compositeur de prédilection, comme lui virtuose éblouissant et prophète des profondeurs. En 1992 paraissent tour à tour l'Intégrale Debussy, puis celle des sonates de Beethoven. Ses enregistrements dédiés respectivement à Janacek et Schumann en 2002, et à Chopin (Nocturnes) en 2003, sont couronnés par le Diapason d'Or. Celui consacré à l'Intégrale des Pièces Lyriques de Grieg, et la réédition de sa première version des Années de Pèlerinage de Liszt, se sont vus décerner le " Choc de l'année 2005 " du Monde de la musique.
Officier de la Légion d'Honneur, Officier de l'ordre National du Mérite, Commandeur des Arts et Lettres, titulaire de nombreuses distinctions (Prix Edison, Prix de l'Académie Charles Cros, de la National Academy des États-Unis ainsi que du Disque Français), Aldo CICCOLINI a choisi en signe de reconnaissance d'adopter la nationalité française en 1971. Il accepte, l'année suivante, la charge de professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, découvrant ainsi une vocation de pédagogue à laquelle il n'a jamais renoncé puisqu'il donne encore de nombreuses " Master class " en Italie.
Ennemi de toute concession aux goûts du jour, insensible aux jeux de la médiatisation, Aldo CICCOLINI envisage l'art musical comme un sacerdoce nécessaire au plaisir des auditeurs. L'originalité souvent visionnaire de son répertoire, l'alchimie de ses plus intimes recherches l'ont retenu longtemps de dévoiler son interprétation des plus grands compositeurs.
Depuis plusieurs années, il se livre enfin au public et se révèle maintenant comme l'un des plus puissants messagers du génie de la Musique.
LUNDI 27 JUILLET
20H - OPERA BERLIOZ / LE CORUM
Brigitte Engerer, piano
Boris Berezovsky, piano
EN DIRECT SUR FRANCE MUSIQUE
Franz Liszt
Rhapsodie hongroise n° 2 pour piano à 4 mains
Mephisto Waltz n° 1 pour deux pianos
Réminiscences de Don Juan pour deux pianos
Alexandre Borodine
Danses polovtsiennes, extrait du Prince Igor
Transcription pour piano à quatre mains de Nikolaï Sokolov
Serge Rachmaninov
Suite n° 1 pour deux pianos opus 5 « Fantaisie-Tableaux »
Barcarolle
Nuit d'amour
Larmes
Pâque russe
BRIGITTE ENGERER
Des études musicales commencées à l'âge de cinq ans, un premier concert donné en public l'année suivante, tels sont les débuts de Brigitte Engerer... La suite est à l'image du commencement. Elle entre au Conservatoire de Paris dans la classe de L. Descaves et obtient, à 15 ans, un premier prix de piano en étant la première nommée à l'unanimité. A seize ans, elle est lauréate du Concours Marguerite Long. C'est alors qu'elle accepte l'invitation du Conservatoire de musique de Moscou où elle suit pendant cinq ans les cours de perfectionnement de S. Neuhaus. Vient ensuite le temps des concours : elle est lauréate du Concours Tchaïkovski et du Concours Reine Elizabeth de Belgique.
La carrière internationale de Brigitte Engerer prend un tournant décisif en 1980 lorsque H. von Karajan, après l'avoir entendue, l'invite à jouer avec l'Orchestre Philharmonique de Berlin, puis à participer aux fêtes du centenaire de la Philharmonie de Berlin en 1982. Daniel Barenboïm l'invite alors à jouer avec l'Orchestre de Paris, à Paris puis en tournée. Zubin Mehta l'invite avec le New York Philharmonic au Lincoln Center à New York.
Elle fait ainsi d'éclatants débuts avec un égal succès à Berlin, Paris, Vienne et New York, où elle triomphe au Carnegie Hall. Depuis, Brigitte Engerer se produit dans le monde entier avec les orchestres les plus renommés : l'Orchestre de Paris, le Philharmonique de Berlin, le New York Philharmonic, le Royal Philharmonic Orchestra de Londres, le Los Angeles Philharmonic, le Chigago Symphony Orchestra, le Baltimore Symphony Orchestra, le Berliner Philharmonisches Orchester, le London Symphony Orchestra, l'Orchestre symphonique de Vienne, l'Orchestre symphonique de Montréal, l'Orchestre symphonique de Toronto, le Philharmonique de Detroit, l'Orchestre philharmonique de Saint-Pétersbourg, l'Orchestre philharmonique de Munich, l'Orchestre philharmonique du Minnesota, le Tokyo NHK Symphony, l'Orchestra national de Belgique, l'Orchestre de la radio-télé Luxembourg, l'Orchestre national de France, ... sous la baguette des chefs les plus réputés comme Baremboïm, Mehta, Kondrashin, Neumann, Bender, Krivine, Rostropovich, Casadesus, Bertini, Chailly, Rowicki, Leitner, Foster, Lopez Cobos, Lombard, Commissionna, Fedosseiev, Simonov, Plasson, Judd, Salonen, Kitaenko, Jarvi, Terminakov, Herbig, Sado, Zollman...
Elle a été invitée en récital dans les plus grands festivals à Vienne, Berlin, La Roque d'Anthéron, Aix-en-Provence, Colmar, Lockenhaus et Monte-Carlo.
Son infaillibilité, y compris dans les concertos romantiques les plus redoutables, et sa présence rayonnante n'occultent pas un tempérament plus torturé, raffiné et sensible. Il suffit de l'écouter avec ses partenaires chambristes, tels que O. Charlier, H. Mercier, D. Geringas, D. Sitkovetsky, H. Demarquette, B. Berezovsky, A. Kniaziev O. Maisenberg ou G. Caussé, ainsi qu'avec Laurence Equilbey et le Choeur Accentus, pour se rendre compte de la délicatesse, de la subtilité de son jeu ainsi que de la connivence qu'elle établit avec eux.
Brigitte Engerer obtient le Grand Prix du Disque pour son enregistrement chez Philips du Carnaval op.9 et du Carnaval de Vienne de Schumann. Elle a enregistré pour Denon le Concerto n°1 de Tchaïkovski et le Concerto en la mineur de Schumann avec le Royal Philharmonic Orchestra de Londres sous la direction de E. Krivine et, pour Harmonia Mundi, l'intégrale des Nocturnes de Chopin, des sonates de Beethoven, Grieg, Schumann avec O. Charlier, ainsi que l'intégrale de l'oeuvre à deux pianos de Rachmaninov avec O. Maisenberg.
Elle a enregistré chez Mirare des pièces pour piano seul (" Rêve d'amour ", " Souvenirs d'enfance " - Choc du Monde de la Musique et choix de France Musique - et " Hymne à la nuit " - RTL d'Or), et des pièces russes avec le pianiste Boris Berezovski, paru en 2008. Elle a enregistré les concertos de Clara et Robert Schumann avec l'Orchestre de Cannes et Philippe Bender pour l'Empreinte Digitale, l'intégrale de la musique de chambre de Chopin avec le violoncelliste H. Demarquette pour le label Intrada, le Requiem allemand de Brahms avec B. Berezovsky, le Choeur Accentus et L. Equilbey, ainsi que le Via Crucis de Liszt, et le Stabat Mater de Dvorak, également avec Accentus et L. Equilbey. Ces trois enregistrements sont parus chez Naïve. Elle a également enregistré, avec Henri Demarquette, un recueil de pièces de musique française (" L'invitation au voyage "), chez Warner (Choc du Monde de la Musique).
L'année 2008 marque la sortie de son dernier enregistrement, chez Mirare, consacré aux concertos n°2 et 5 de Saint-Saëns, avec l'Ensemble Orchestral de Paris, dirigé par Andrea Quinn. Brigitte Engerer donne régulièrement des master-class (Berlin Musik Hochschule, Académie d'Eté de Nice, Birmingham (Uk), Tokyo...).
Mardi 28 juillet 22h -
Amphithéâtre d'Ô
Issam Krimi Quintet
Issam Krimi, piano | Alban Darche, saxophone | Olivier Koundouno, violoncelle | Bruno Schorp, contrebasse | Nicolas Larmignat, batterie
Avec son disque «Post Jazz», publié en 2008, le pianiste affiche crânement sa volonté d'en découdre avec les vieux langages saturés de redites.
Mais il sait aussi que l'on ne construit pas sur le vide, et que les ruines du passé sont un terreau fertile. Avec une instrumentation inusitée, et des partenaires de haut vol, il édifi e un monde neuf, suscité par l'horizon du désir. Un monde à découvrir, absolument

Pour en savoir plus sur Issam Krimi...cliquez ici

Master-Class, Aldo Ciccolini
DU MARDI 28 AU VENDREDI 31 JUILLET
10H - 13H / 15H - 18H - MÉDIATHÈQUE CENTRALE D'AGGLOMÉRATION EMILE-ZOLA
Pour la quatrième année consécutive, Aldo Ciccolini rencontre la jeune génération, parmi laquelle, peut-être, les grands interprètes de demain.
La master-class s’adresse aux professionnels ou étudiants de haut niveau, de toutes nationalités, qui démarrent ou poursuivent une carrière de
concertiste.
INFORMATIONS ET INSCRIPTIONS :
TÉL. : 33 (0) 1 56 40 44 46

VENDREDI 31 JUILLET
18H - OPERA BERLIOZ / LE CORUM
Concert de clôture
1ère partie - 18h00
Maria João Pires, piano
Pavel Gomziakov, violoncelle
"Les dernières années" de Chopin (1849)
Frédéric Chopin
Sonate pour piano n°3 en si mineur opus 58
Franz Liszt
La Lugubre gondole pour violoncelle et piano
Frédéric Chopin
Mazurka pour piano en sol mineur opus 67 n°2
Mazurka pour iano en la mineur opus 67 n°4
Sonate pour violoncelle et piano en sol mineur opus 65
Mazurka pour piano en fa mineur opus 68 n°4
Maria Joao Pires
Piano

Maria Joao Pires, pianiste majeure parmi les plus recherchées au monde, est née à Lisbonne. Elle commence très tôt l'étude du piano, exécutant son premier concerto de Mozart en public à l'âge de 5 ans. Elle reçoit du Portugal le plus haut prix pour les jeunes musiciens à l'âge de 9 ans.
Entre 1953 et 1960 Maria Joao Pires étudie avec le Professeur Campos Coelho au Conservatoire de Lisbonne et suit également des cours de composition, de théorie et d'histoire de la musique avec Francine Benoit. Elle poursuit ses études en Allemagne, tout d'abord à la Musikakademie de Munich avec Rosl Schmidt, puis à Hanovre avec Karl Engel.
Maria Joao Pires enregistre régulièrement durant 15 ans sous le label Erato, puis ces 20 dernières années chez Deutsche Grammophon. Son enregistrement des dernières oeuvres de Chopin devrait sortir en mai 2009.
Depuis 1970 Maria Joao Pires se consacre à réfléchir sur l'influence de l'art sur la vie, au niveau social et éducatif, et cherche à développer de nouveaux moyens pédagogiques au sein de nos sociétés.
Elle recherche de nouvelles formes de communication dans le respect du développement individuel s'opposant à une logique de globalisation destructrice et matérialiste. En 1999, Maria Joao Pires crée Belgais, un centre pour l'étude des arts. Plus récemment, elle cherche à transposer la philosophie et les méthodes pédagogiques de Belgais dans un nouveau centre créé à Bahia au Brésil.
En 2005 elle forme Art Impressions un groupe expérimental de théâtre, musique et danse avec qui elle monte deux projets Transmissions et en 2007 Schubertiade.

Pavel Gomziakov
violoncelle

Pavel Gomziakov naît en 1975 dans la ville de Tchaïkovski dans la région de l'Oural en Russie. Il commence l'étude du violoncelle à l'âge de 9 ans. Puis âgé de 15 ans, il se rend à Moscou où il étudie à la Gnessin School avant de rentrer au Conservatoire National de Moscou dans la classe de Dmitri Miller.
En 2000, il poursuit ses études avec Natalia Schakhovskaya à l'Ecole Supérieure de Musique de la Reine Sofia à Madrid. Plus tard, il est diplômé du " cycle perfectionnement " du Conservatoire National de Paris dans la classe de Philippe Muller.
En tant que soliste et artiste de musique de chambre, Pavel s'est produit à travers le monde, collaborant avec des artistes comme Eldar Nebolsin, Zakhar Bronn, Augustin Dumay, Louis Lortie, Jose-Luis Garcia, Ascencio Jesus Lopez Cobos, Anthony Ros-Marba et bien d'autres encore.
Depuis un concert aux côtés de Maria Joao Pires lors du Festival Escorial en Espagne, les deux solistes se produisent désormais souvent ensemble en Europe, en Extrême-Orient et en Amérique du Sud.
Un enregistrement de la sonate pour violoncelle de Chopin interprétée par Pavel et Maria Joao Pires a été réalisé au Japon et devrait être diffusé au niveau international sous le label Deutsche Grammophon au printemps 2009.Sa dernière interprétation du concerto pour violoncelle de Schumann à Bruxelles devrait être diffusée sur la télévision française et allemande au printemps 2009.
A l'avenir il devrait effectuer aux côtés de Maria Joao Pires une tournée de récital à travers l'Europe, ainsi qu'en 2010 une série de concertos avec l'Orchestre Symphonique de Chicago en 2010 en Belgique, en Italie et au Portugal.

Sélection de concerts de pianistes "Jeunes Solistes "

12H30 - SALLE PASTEUR / LE CORUM
LUNDI 13 Jue Wang piano -
DIFFUSE SUR FRANCE MUSIQUE LE MERCREDI 15 JUILLET À 9H05
Chopin - Polonaise en la bémol Majeur opus 53
- Fantaisie-Polonaise opus 61
Gong Xiaoting (né en 1985) - Clouds reflected in water (2002)
Brahms - Dix Danses hongroises
WANG Jue (Shanghai 1984)
Ce jeune pianiste participe à son premier concours à l'âge de 10 ans, où il remporte le cinquième prix (concours Stravinsky).
Au cours de sa scolarité il a souvent reçu des bourses d'études. En 2001, il est médaille d'or lors du 1er Concours des jeunes artistes chinois. En 2002, il est admis au Conservatoire de musique de Shanghai pour ses réalisations créatives et scolaires, sous la direction du professeur Li Min-duo, et ce sans examen d'entrée.
Il s'est depuis, régulièrement présenté lors de concours internationaux, et a remporté de nombreux prix prestigieux.
Sa plus récente victoire est celle de la Paloma O'Shea , 16ème Concours International de Piano de Santander, ou il décroche le premier prix et la médaille d'or (2006).
Il a précédemment remporté : le deuxième prix et le prix du meilleur artiste asiatique de la Deuxième compétition Leschetizky (Taiwan, 2004) ; le prix spécial du concours international de piano de Londres (Grande-Bretagne 2005) ; le cinquième prix du 14ème " Gina Bachauer ", (Salt Lake City, Etats-Unis), le premier Prix et la médaille d'or du Prix Rolex, en tant que jeune pianiste et le prix du 51ème Concours International de Piano " Maria Canals " (Barcelone, Espagne ).
Dernièrement il est arrivé troisième au 2ème " Sviatoslav Richter " à Moscou.
WANG Jue a récemment été invité à de nombreux festivals de musique, il a également fait beaucoup de tournées. En 2008, il participe en tant que soliste au festival "Musique Kremlin" à Moscou.
MERCREDI 15
Christia Hudziy, piano
Beffa - Suite Création mondiale
Mozart - Sonate en ut Majeur KV 330
Liszt - La Vallée d'Obermann
Szymanovski - Masques opus 34
Christia Hudziy est née à Lviv en Ukraine au sein d'une famille de musiciens.De 1990 à 1998, Christia étudie le piano à l'école spéciale de musique de Lviv.En 1999, elle obtient le 1er prix de la bourse d'Alfred Roussel,Christia se produit sur scène dès l'age de huit ans.
A 9 ans, elle interprète déjà en soliste le concerto pour piano et orchestre de Haydn
A 10 ans, elle remporte le 1er prix du concours Léopold Bellan (degrés supérieur)
A 11 ans, elle interprète le concerto de Mendelssohn avec l'orchestre symphonique de Lviv.
En 1997, Christia HOUDZIY accompagne l'orchestre symphonique de Lviv pour une tournée en France, où elle interprète le 1er concerto de Rachmaninov.. Suite à cette tournée elle est invitée l'année suivante en France pour une série de récitals.
A 14 ans, elle est lauréate du Concours Ukrainien " Nouveaux Talents " à Kiev, ce qui lui permet d'obtenir une bourse présidentielle.
, Christia est sélectionnée pour jouer à la salle Cortot à Paris et participer au 1er Festival de " l'Art de l'Enfance ".
Au cours de sa formation au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, elle est soutenue par la fondation Lili et Nadia Boulanger. En Février 2004, elle remporte le 1er Prix Du Concours de Piano " Giovani Talenti-Pia-Tebaldini " en Italie.
En Juin 2004, Christia obtient le 1er Prix du CNSM de Paris. Elle est invitée au mois d'Août au Festival de La Roque d'Antheron.
Christia est reçue en Perfectionnement (3ème cycle) au CNSM de Lyon, dans la classe de Gery Moutier. Elle fait partie du " Marathon Beethoven ".
Lors de cette même année elle participe à de nombreux Festivals (Saintonge, Menton, Chartres, Grand piano à Draguignan, où elle remporte le Grand Prix du Festival) ainsi qu'aux stages de St Jean de Luz où elle reçut le Prix de la ville pour la création d'une oeuvre du compositeur C.Lauba. Depuis, Christia poursuit sa carrière de soliste, se produisant également en musique de chambre (participation août 2007 au festival de la Roque d'Antheron) Janvier 2008, elle remporte la bourse internationale Yamaha. Christia est également finaliste (Prix spécial) du concours de musique de chambre du Concertgebouw (Amsterdam).Acctuellement residante a la chapelle royale de raine Elisabeth.

MARDI 21
Romain Descharmes piano
Ravel - Sonatine pour piano
Schumann - Carnaval pour piano opus 9
Bruno Mantovani (né en 1974) - Jazz connotation pour piano
Ravel - La Valse pour piano
ROMAIN DESCHARMES, piano
Né en 1980, Romain Descharmes se voit décerner en 2006 le Premier Grand Prix lors du Concours International de Dublin. Il se produit alors en récital sur plusieurs scènes prestigieuses : Carnegie Hall à New York, Wigmore Hall à Londres, National Concert Hall à Dublin, Minato Mirai Hall à Yokohama, Tsuda Hall à Tokyo...
Après avoir étudié au CNSMDP où il obtient, avec des mentions très bien, 4 Prix et Diplômes de Formation Supérieure (piano, musique de chambre, accompagnement au piano et accompagnement vocal) notamment dans les classes de Jacques Rouvier, Bruno Rigutto, Christian Ivaldi, il poursuit sa formation en cycle de perfectionnement. Dans ce cadre, Romain Descharmes enregistre un CD consacré aux compositeurs du début du XXème siècle, qui l'amène à recevoir les conseils de Pierre Boulez.
Il est invité à se produire aux USA, en Angleterre, Irlande, Italie, France, Japon, Chine avec notamment le Midland Symphony Orchestra, le National Symphony Orchestra of Ireland, l'Orchestra del Lazio ainsi que le Shanghai Philarmonic Orchestra.
Il se produit fréquemment en France : La Roque d'Anthéron, Piano aux Jacobins, Rencontres Internationales F. Chopin, Serres d'Auteuil, Nancyphonies, St Jean de Luz , Festival Agora et à l'étranger : Festivals Arties en Inde, Beyrouth, Cervantino au Mexique. Il participe à de nombreuses émissions radiophoniques et télévisuelles (France Musique, Mezzo, NHK-Japon)
Pianiste recherché en tant que chambriste pour son écoute, sa sensibilité et sa large connaissance du répertoire allant de la sonate au grandes formations en passant par le lied qu'il affectionne particulièrement, il se produit avec des artistes tels que Roland Daugareil, Henri Demarquette, Laurent Korcia, Sarah Nemtanu, l'ensemble Court-Circuit, le quatuor Ebene, le Berliner Philarmoniker Quintett.
Son 1er disque enregistré à Londres, chez Claudio Records est consacré à Brahms. Il vient également d'enregistrer un disque Ravel chez Audite.
JEUDI 23 Nima Sarkechik piano
Beethoven - Sonate pour piano n°6 en fa Majeur opus 10 n°2
Arnaud Desvignes (né en 1976) - Soliol, suite cévenole pour piano (2002)
Brahms - Sonate pour piano n°3 en fa mineur opus 5
Pas de biographie fournie par le service presse mais voir ici une biographie de ce pianiste
VENDREDI 24 Ivan Donchev, piano
Haydn - Sonate pour piano n°47 en si mineur Hob XVI:32
Chopin - Quatre mazurkas pour piano
• n°7 en fa mineur opus 7 n°3
• n°13 en la mineur opus 17 n°4
• n°20 en ré bémol Majeur opus 30 n°3
• n°32 en ut dièse mineur opus 50 n°3
Scherzo pour piano n°3 en ut dièse mineur opus 39
Vito Palumbo (né en 1972) - Sonatina pour piano
Scriabine - Fantaisie pour piano en si mineur opus 28
Ivan Donchev est né en 1981 en Bulgarie. Il commence ses études de musique à l'âge de cinq ans et se présente à son premier récital l'année suivante. Il remporte sa première compétition internationale à l'âge de neuf ans. En 1993, il débute sa carrière avec l'orchestre philharmonique de Burgas en interprétant le concert en D pour piano de Haydn.
Il remporte de nombreuses compétitions internationales: "EMC" (Dublin, Irlande), "Carl Flitsch" (Sibiu, Roumanie); "A. Copland" (Varna, Bulgarie); "Città di Monopoli" (Italie); "XVII Concorso Società Umanitaria" (Milano, Italie); "Seiler" (Palermo, Italie); "Sergio Fiorentino" (Morcone, Italie); "Giuseppe Terracciano" (Giffoni, Italie), et effectue des concerts en Bulgarie, Allemagne, Italie, Romanie: Sofia (NDK, Conservatory's Hall), Burgas (Concert Hall), Munich (Gasteig), Darmstadt (Kennedy Haus), Kitzingen (Seiler Konzertsaal), Milano (Sala Verdi), Rome (Sala Accademica Santa Cecilia), Messina (Filarmonica Laudamo), Gioia del Colle (Teatro Rossini), Lamezia Terme (Teatro Umberto I), Cadenabbia (Piano Academy), Oradea (Enescu-Bartàk Hall), Maratea International Music Festival, "Sansepolcro Symphony Festival", "Festival Liszt" (Albano Laziale), "Festival Spring's Concerts"(Naples) et bien d'autres.
En 1997 il reçoit le prix de "talent de l'année" par la ville de Burgas.
En 2000 il obtient son diplôme -avec mention excellent- à l'école de musique de Burgas "Pancho Vladigerov" (Bulgarie). En 2002 il reçoit son diplôme avec honneur du conservatoire de Musique "F.Torrefranca" a Vibo Valentia en Italie, remportant par ailleurs à Castrocaro le premier prix de la compétition pour meilleur diplôme Italien. Comme récompense, il enregistre un CD qui est ensuite distribué en complément par le magazine "Suonare news" en Italie.
Ivan Donchev interprète de nombreux concertos pour piano de Beethoven, Mendelssohn, Grieg, Brahms et Rachmaninov avec le Philharmonique de Burgas, le Kronstadt Philharmoniker, Oradea Symphony Orchestra, "Mozart Sinfonietta" Chamber Orchestra, Razgrad Philharmonic et Bari Symphony Orchestra. De plus, il enregistre l'oeuvre complète pour piano et orchestre de Tchaïkovski et présente la première mondiale de l'oeuvre de Vito Palumbo "Quadro sinfonico concertante", qui lui est par ailleurs dédiée. Le CD est enregistré et distribue par Rai Trade.
Ses performances son retransmises par la télévision nationale Bulgare et par la radio Italienne de musique classique.
Le vaste répertoire d'Ivan Donchev comprend nombre des plus importants morceaux de piano depuis Bach et Scarlatti jusqu'aux compositeurs contemporains. Ces derniers sont d'autant plus important pour lui qu'il est passionne par le jazz et l'improvisation au piano.
Ces professeurs sont des interprètes reconnus tells Julia Nenova, Walter Krafft, Liudmil Angelov, Boris Bloch, William Grant Naborè.
La rencontre avec Aldo Ciccolini est une étape essentielle du développement de sa "personnalité" musicale.
Ivan Donchev obtiendra prochainement son diplôme de master en musique de chambre au conservatoire de musique de Rome "Santa Cecila", et collabore avec la faculté de Piano de l'école de musique "Cherubini".
SAMEDI 25
Duanduan Hao piano
Clementi - Sonate pour piano en si bémol Majeur opus 24 n°2
Brahms - Fantaisies pour piano opus 116, extraits
• n°1 Capriccio en ré mineur
• n°2 Intermezzo en la mineur
• n°3 Capriccio en sol mineur
• n°4 Intermezzo en mi Majeur
• n°7 Capriccio en ré mineur
Karol Beffa (né en 1973) - Études n°1 et n°2 pour piano
Chopin - Sonate pour piano n°2 en si bémol mineur opus 35 « Marche funèbre »
Duanduan HAO
Duanduan HAO est né en 1990 en Chine. Il commence l'étude du piano à l'âge de 4 ans. Il était élève de Yiqi SHENG au Conservatoire de Shanghai. A l'âge de 14 ans, il a joué le Concerto No.1 pour piano en si bémol mineur de Tchaikovsky en concert avec l'Orchestre Symphonique de Shanghai. Maintenant, il est en France pour se perfectionner auprès de Dominique MERLET.
En 2004, il décroche le Premier Prix du 2ème Concours national de piano en Chine et le Premier Prix du 9ème Concours international de piano d'Ettlingen en Allemagne ( groupe A ).
En mai et juin 2008, Il remporte le Premier Prix du 6ème Concours international Teresa Llacuna et le Premier Prix du 10ème Concours international d'Ile-de-France.
En octobre 2008, il reçoit le Deuxième Prix ( Premier Prix non attribué ) du 63ème Concours international de musique de Genève.
VENDREDI 31
Ksenia Morozova piano
Bach / Busoni - Chaconne, extrait de la Partita n°2 en ré mineur BWV 1004
Brahms - Klavierstücke, opus 118
Vladimir Sverdlov-Askenazy (né en 1976) - Six Préludes opus 4
Liszt - Rhapsodie Hongroise n° 2 en ut dièse mineur
Ksenia Morozova
La pianiste Ksenia Morozova est reconnue comme l'un des brillants jeunes talents issus de la Russie. Bien que née en 1985 elle est déjà une ancienne de la scène internationale ayant effectué des tournées en soliste et en musique de chambre, en Russie, Belgique, France, Japon, Norvège, Suède, Allemagne, Suisse, Etats-Unis, Chine, Italie Espagne, Autriche, Hongrie et Arménie. Toutes ses prestations ont été acclamées avec enthousiasme tant par les critiques que par le public. Elle a travaillé avec les principaux chefs et orchestres et s'est produite en partenariat dans des récitals vocaux et de musique de chambre avec la nouvelle génération des grands artistes Russes tels que les violonistes Dmitri Kogan, Nikita Borisoglebsky, Georgi Jashwili et le clarinettiste Alexei Michailenko, etc... Son vaste répertoire comprend des oeuvres de compositeurs de périodes et de styles différents, allant du baroque précoce jusqu'à la musique contemporaine. Ses multiples triomphes incluent des victoires au "Gran Premio Europeo Mendelssohn-Cup" International Competition en Italie, et au "Viardo International Piano competition" à Dallas, USA. Elle a également gagné des deuxièmes prix au "Parnassos International Piano Competition" à Monterrey (Mexique), au Concours international de piano 'Virtuosi per musica di pianoforte' en la République Tchèque et au Concours international de musique de chambre de Moscou.
Issue d'une famille de musiciens professionnels, Ksenia Morozova possède un sens artistique d'un naturel désarmant doublé d'une technique époustouflante.
" Elle exprime à la fois de profondes émotions ainsi qu'une grande compréhension du concept musical avec la même et extraordinaire conviction.... J'ai été très touché et impressionné par les prestations de Ksenia et je suis pleinement confiant qu'elle deviendra une artiste de grande importance ". - Nikolai Lugansky
Morozova a étudié au légendaire Conservatoire de l' état à Moscou avec le célèbre Vladimir Tropp après avoir travaillé sous la conduite d' Irina Rodzevich au Gnessin State Music College où elle termina ses études avec une médaille d'or. Elle étudia également avec Nana Nemsitsveridze, Professeur à la Gnessin Music Academy.
Diplomée avec la plus grande distinction au Conservatoire de Moscou, Ksenia Morozova continue actuellement ses études professionnelles à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth de Belgique avec le Professeur Abdel Rahman El Bacha, ainsi qu'avec les professeurs invités Menahem Pressler et Dmitri Bashkirov.
Elle a travaillé également avec d'éminents musiciens tels que le pianiste-compositeur Vassily Lobanov (au célèbre Mozarteum à Salzbourg en Autriche) et le chef d'orchestre Belge Ronald Zollman. Elle a suivi des master class chez les pianistes Vladimir Krainev et Jerome Rose.
" Possédant des aptitudes pianistiques extraordinaires, Ksenia s'est déjà produite en brillante artiste sur la scène internationale... Son jeu témoigne d'un grand tempérament et d'une large panoplie de couleurs sonores. Ses prestations sont toujours chaleureusement acclamées par le publique " - Dimitri Bashkirov

A voir le pianiste Sergei Edelmann interprète Franz Schubert - Impromptu op.90

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Ne partez pas sans avoir lu
l'actualité du piano !

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 

Aimez et/ou partagez cette page !

Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano