Nancyphonies 2007

NANCYPHONIES 2007
du 06 juillet au 05 août

Chaque été, la Lorraine devient le lieu de rendez-vous des mélomanes. En 41 concerts,les Nancyphonies convient une impressionnante palette d'artistes et proposent aux festivaliers un voyage musical intense aux multiples visages.
Les interprètes offrent leurs univers artistiques pour façonner jour après jour cet instant privilégié. L'équipe du Festival seconde leur passion ; elle infuse une effervescence festive et conviviale au coeur des concerts, parfois surprenants, et ouvre avec originalité la musique du répertoire au plus grand nombre. Le public amené à prendre part à ces rencontres devient dans cet échange un acteur majeur des manifestations.
Cinq ans après leur première édition, les Nancyphonies surprennent encore, renouvelant une fois de plus l'exercice "festival".

Le concert de présentation du 15 juin, salle Poirel, lèvera le voile sur le nouveau cru du Festival qui se déroulera du 06 juillet au 05 août en 40 concerts.
Cette soirée, comme celle de l'année précédente, sera donnée au profit des enfants malades de l'hôpital Brabois. Depuis de nombreuses années, les Nancyphonies collaborent avec l'Hôpital pour porter, durant l'été, la musique jusqu'aux jeunes malades. A l'occasion de ce concert de présentation, le festival invite à leur tour les artistes et les mélomanes à participer à cette préoccupation majeure. L'entrée est ainsi fixée à la ibre appréciation de chacun et la totalité des fonds récoltés sera consacré à la recherche sur les maladies orphelines du métabolisme. C'est un des plus grand nom du piano français qui offrira son nom et son talent à cette soirée, autour d';un programme florilège des plus grandes pages du répertoire pianistique, Jean-Marc Luisada.

Depuis leur création, les Nancyphonies offrent une place privilégiée au piano... Maîtres du clavier ou jeunes talents à découvrir se partageront les scènes du Festival pour une plongée dans le foisonnement du répertoire pour clavier.
Les premiers jours du festival donneront le la, offrant à l'instrument roi une tribune symphonique. L'intégrale des concerti de Rachmaninov, oeuvre phare du genre donnée en deux soirées d'ouverture, sera confiée à quatre solistes, deux russes et deux français. L'exceptionnelle virtuosité des jeunes lions Andreï Korobeinikov et Bertrand Chamayou vient ainsi taquiner l'expérience et la maturité de Nikolaï Demindenko et de Denis Pascal... avec
la complicité de l'orchestre symphonique et lyrique de Nancy placé sous la direction de Paolo Olmi.
L'échange inter-générationnel est également au coeur de la soirée Mozart du 7 juillet puisque Jean-François Heisser, rejoint par son ancien élève Hugues Leclère, offre à entendre le concerto pour deux pianos en mib majeur k365, accompagné de la camerata Istropolitana de Bratislava emmenée par Philippe Bernold.
Jean-Marc Luisada, qui aura prêté son talent au concert de présentation du Festival, revient pour la désormais fameuse “Rave du Classique”, outdoors non conventionnelle dont le lieu demeurera secret jusqu'au matin même du concert. En compagnie de la camerata nationale de Russie, il propose aux quelques 1500 spectateurs attendus une version champêtre du concerto pour piano en ré majeur de Haydn ainsi qu'en solo un tour d'horizon du romantisme le plus abouti avec les variations opus 34 de Beethoven, quatre mazurkas, la Grande valse brillante et le deuxième scherzo de Chopin.

Plus classique dans la forme, puisqu'il se tient dans la très respectable salle Poirel de Nancy, le récital de Jean-Philippe Collard n'en bousculera pas moins l'imaginaire auto d'un programme virtuose et inspiré. Trois oeuvres phares donnent à ce solo des dimensions elles aussi symphoniques : la Pathétique de Beethoven, les Tableaux d'une exposition de Moussorgski, Gaspard de la nuit de Ravel.
Pas d'hommage possible au répertoire pour clavier sans hommage à Scarlatti durant cette année 2007 qui célèbre les 250 ans de sa disparition. Les deux nuits de récital consacrées à son oeuvre d'une incroyable densité ne suffiront certes pas à épuiser les 555 sonates qu'il a composées pour la princesse Maria-Barbara d'Espagne. Néanmoins, Frédéric Aguessy, Gery Moutier, Edson Elias et Eric Vidonne donneront un aperçu de la grande diversité de tons et de couleurs qui anime ce corpus sans équivalent. Le piano se fera complice enfin au gré d'une série de concerts à quatre mains... dont le duo formé par deux amis virtuoses Georges Pludermarcher et Henri Barda qui laisseront libre cours à leur fantaisie pour un programme de transcriptions transgressives qui revisite Mozart, Debussy, Franck...
Si la musique se passe de commentaire, elle se marie à la perfection avec la poésie et la magie du verbe... surtout lorsque la musique est laissée ntre les mains de François-René Duchâble et le verbe au choix d'un diseur aussi habile qu'éclairé en la personne d'Alain Carré. La complicité qui unit ces deux là n'est plus à démontrer. Entre truculence et émotion, ils créent en paroles et musiques des spectacles complets... celui qu'ils proposent cet été aux
Nancyphonies aura pour thème le plus littéraire des compositeurs : Berlioz...
Parmi les couples mythiques de la musique et des arts, Clara et Robert Schumann font figure d'exemple. Unis dans la passion, unis dans la musique, ils se rencontrent à l'abri de l'intimité de leur correspondance et se transcendent dans l'universalité de leur monde musical.
Ces hautes figures du romantisme reprennent vie le temps de deux soirées exceptionnelles grâce au dialogue de deux grands comédiens français avec deux pianistes spécialistes du genre. Daniel Mesguich et Sylvie Carbonel, Brigitte Fossey et Yves Henry offrent, chacun selon son propre parcours artistique et personnel, sa lecture de la vie passionnée et passionnante des amants terribles...

Programme des amateurs de piano...


piano symphonique

06/07 & 08/07 - Salle Poirel
intégrale des concerti de Rachmaninov
Nikolaï Demidenko, Denis Pascal,
Bertrand Chamayou, Andreï Korobeinikov
07/07 - Maxéville - 21h00
Soirée Mozart
Jean-François Heisser, Hugues Leclère
22/07 - Lieu Mystère - 14h30
Rave du Classique
Jean-Marc Luisada, Guilu Biddau (espoir)

piano solo
09/07 - Temple - 21h00
Ho Yeul Lim (1er prix concours d'Epinal 2007)
10/07 - Temple - 18h30
Antonio di Cristofano
11/07 - Temple - 21h00
Françoise Choveaux
15/07 - Temple - 21h00
France Clidat
20/07 - Salle Poirel - 21h00
Jean-Philippe Collard
21/07 - Auditorium du CNR - 18h30
Victorien Vanoosten (espoir)
26/07 - Musée des beaux arts - 18h30
Henry Fourès
27/07 - Temple - 21h00
Laurent Cabasso
29/07 - Temple - 21h00
Pierre Réach
29/07 - Temple - 18h30
Christoph Ewers
29/07 - Temple - 21h00
Sergio Marcheggiani

piano quatre mains
10/07 - Temple - 18h30
Carlos Lama & Sofia Cabruja
28/07 - Temple - 18h30
Christiane Baume & Gérard Wyss
01/08 - Temple - 21h00
Henri Barda & Georges Pludermacher

Nuits Scarlatti
23/07 - Temple - 21h00
Edson Elias, Gery Moutier
Anaël Bonnet, Florence Boissolle (espoir)
03/08 - Temple - 21h00
Frédéric Aguessy, Eric Vidonne
Paroles et musique
17/07 - Grands salons de l'hôtel de ville - 20h30
Yves Henry & Brigitte Fossey
30/07 - Grands salons de l'hôtel de ville - 20h30
Sylvie Carbonel & Daniel Mesguich
02/08 - Espace Chaudeau - 21h00
François-René Duchâble & Alain Carré

Pour en savoir plus sur les Nancyphonies et découvrir le programme complet, visitez le site internet...cliquez ici

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Ne partez pas sans avoir lu
l'actualité du piano !

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 

Aimez et/ou partagez cette page !

Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano