Anastylose Dialogues Musique Danse

La Compagnie Julien Lestel présente…

Anastylose

Dialogues Musique Danse

Création à l'Opéra de Marseille, mercredi 30 juin 2010
Puis :
- le mercredi 28 juillet 2010 à 21 h au Festival de Lacoste en Luberon - Festival Pierre CARDIN (84)
- le mardi 5 octobre 2010 à la Salle GAVEAU - Paris

Le pianiste François-René DUCHÂBLE interprètera des oeuvres de Bach, Beethoven, Chopin, Mozart, Schubert, Liszt, Moussorgsky et Scriabine, tandis que les trois danseurs - Cinthia LABARONNE, Julien LESTEL et Gilles PORTE - évolueront en soli, pas de deux et pas de trois sur une partition chorégraphique virtuose signée Julien LESTEL.

Dans un style néoclassique allié à un esprit de modernité plus ou moins présent au gré de la narration, Anastylose est un ballet composé par Julien Lestel, danseur prestigieux et chorégraphe de talent.
Il est basé sur un subtil dialogue entre la danse et la musique réunissant sur scène trois grands danseurs solistes, (Cinthia Labaronne, Julien Lestel et Gilles Porte) et le célèbre pianiste François-René Duchable.

Au sens propre, " anastylose " est un terme d'architecture, plus spécifique à l'archéologie, qui correspond à la reconstruction d'un monument en ruine à partir des éléments d'origine restés sur place ; les manques sont comblés par des ajouts nouveaux. L'anastylose est le pendant de la résilience en psychologie.
De même, dans le ballet Anastylose, les trois danseurs et le pianiste se retrouvent pour reconstruire ce qui a été brisé ou détruit dans leur passé. En rassemblant et en réajustant différentes expressions du langage académique de la danse sous toutes ses formes, ils nous livrent une chorégraphie puissante et délicate, une manière d'accepter et d'apprivoiser leurs profondes et intimes cicatrices afin de ne pas se sentir à l'écart des autres. Chacun parmi nous, a enfoui au plus profond de son être, consciemment ou inconsciemment, un souvenir douloureux ou une frayeur intime.
Anastylose est un message d'espoir où les artistes vont puiser au plus profond d'eux mêmes pour ne pas être les victimes silencieuses de leur situation. Dans une douceur qui rassure, au travers de mouvements sans retenue ni pudeur mais dans une vraie élégance, la chorégraphie se veut charnelle et explosive, fluide et puissante, physique et émotionnelle, vive et aérienne. Toute la beauté que leur inspire leur art est offerte avec sincérité.
Alors que la lumière laisse apparaître des formes géométriques et architecturales faisant office de scénographie, les musiques interprétées sont celles de grands compositeurs classiques : Bach, Beethoven, Chopin, Liszt, Moussorgski, Mozart, Schubert et Scriabine. Ainsi, Anastylose nous plonge dans un univers à la fois conceptuel et émotionnel, accessible à tous, néophytes ou esthètes avertis.

Julien Lestel
Chorégraphe
Danseur soliste

Formé à l'Ecole de Danse du ballet National de l'Opéra de Paris et au Conservatoire Supérieur de Paris où il obtient un premier prix. Ses professeurs sont Daniel Franck, Gilbert Mayer, Cyril Atanassoff, Serge Golovine et principalement Maître Yves Brieux. Il travaille ensuite avec Rudolph Noureev qui lui propose de danser Cendrillon au théâtre San Carlo de Naples. Il intègre ensuite des compagnies prestigieuses comme les Ballets de Monte Carlo, le Ballet National de l'Opéra de Paris, le Ballet de Zürich où il est nommé danseur principal puis le Ballet National de Marseille.
Julien Lestel travaille avec les plus grands chorégraphes : Noureev, Robbins, Kylian, Forsythe, Preljocaj, Roland Petit, Pina Baush, Lucinda Childs, Carolyn Carlson, David Dawson, Thierry Malandain… et danse les chorégraphies de Petipa, Balanchine, Neumeier, Scholz, Lifar, Ashton, Nijinsky….
En juillet 2006 tout en étant soliste au ballet national de Marseille il crée sa propre compagnie " Compagnie Julien Lestel ". En octobre 2006, il créé le ballet Chopin Danse. En juin 2007 à la demande de Frédéric Flamand, directeur du Ballet National de Marseille, il chorégraphie une pièce pour la compagnie Somewhere pour treize danseurs.
En janvier 2008 Pierre Cardin l'accueille dans son théâtre à Paris pour présenter la première de son ballet les Âmes Frères.
En juin 2009, il créé Constance à l'Opéra de Marseille.
En novembre 2009, il remonte Somewhere pour un groupe de danseurs de l'Opéra de Paris.

L'Opéra de Marseille accueillera sa dernière création Anastylose le 30 juin 2010 avec au piano le célèbre pianiste François-René Duchâble et Pierre Cardin lui confie la chorégraphie de sa nouvelle production Casanova.
Il travaille parallèlement à l'écriture d'un nouveau ballet sur une création musicale du compositeur Karol Beffa.

Julien Lestel participe également en tant que chorégraphe et danseur à de grands évènements prestigieux et féeriques comme les fêtes de nuit du château de Versailles, les nuits de feux de Chantilly, les Aquascénies d'Aix-les-Bains, les Pyroconcerts de Talloires. Egalement pour la ville de Grenoble pour le 60ème anniversaire de la libération des camps de concentration ou pour la ville de Nohant au château d'Ars, pour le bicentenaire de la naissance de George Sand. Il travaille ainsi avec des metteurs en scène comme Jean-Eric Ougier et collabore avec des artistes de grand renom comme les comédiens Macha Méril, Marie-Christine Barrault, Pierre Arditi, les pianistes François René Duchâble et Jean-Marc Luisada, le violoniste Laurent Korcia...

François-René Duchâble
Piano

Virtuose du clavier, vagabond dans l'âme, ce pianiste de renommée internationale, encouragé en 1973 par Arthur RUBINSTEIN à se lancer dans une carrière de soliste, s'est délivré des parcours obligés.
Trente années de concert dans les temples de la musique lui ont valu la reconnaissance du public, celle de prestigieux chefs d'orchestre tels que Karajan, Herreweghe, Sawallisch, Svetlavov, Janowski, Plasson, Dutoit, Casadessus, Lombard, Gardiner… et de nombreuses distinctions musicales pour les " Vingt-quatre études " de Chopin, les " Douze études transcendantes " de Liszt, les Sonates de Beethoven, les Concertos de Ravel, sans oublier la parution du DVD consacré aux cinq concertos de Beethoven qui lui valut, à nouveau, les Victoires de la Musique en 2004.
Aujourd'hui, le besoin capital de vivre libre lui offre de nouvelles perspectives en considérant davantage la musique comme un plaisir à partager. Le choix de ses partenaires, son goût irrésistible pour le plein air et son penchant pour l'insolite, l'amènent à jouer dans des lieux souvent inattendus où la musique s'intègre à l'environnement d'un glacier, d'une grotte, d'un lac, ou d'une place de village…
Pour combler son imaginaire, il aime à s'entourer de la magie des feux d'artifice (de Jean-Eric OUGIER), savourer sur scène la complicité d'acrobates, de jongleurs ou de sportifs d'un jour, désireux d'offrir à un public de tous horizons un spectacle de musique plutôt qu'un concert.
C'est ainsi qu'il forme avec Alain CARRE, comédien, un duo incontournable : 40 créations au répertoire : " Rimbaud, Voleur de Feu " - " Histoire de ma Vie " H. BERLIOZ - " Le Roman de Venise " SAND, MUSSET, CHOPIN - " L'Apocalypse selon Saint Jean " - " La Nuit Obscure " - " Voyage dans la Lune " - " Les Lettres de mon Moulin " d'A. DAUDET - " Paroles et Musique " de J. PREVERT - " Ego Hugo "… sur autant de musique de Jean Sébastien BACH à Maurice RAVEL en passant par les grands compositeurs de l'âme romantique.
cliquez ici pour en savoir plus sur François-René Duchâble

CINTHIA LABARONNE
Danseuse soliste

Formée à l'Institut Supérieur d'Art du Théâtre Colon à Buenos Aires, elle obtient en 1990 le prix Révélation au concours de Varna. La même année, elle entre au Ballet Argentino de Julio Bocca puis est invitée pour la tournée " Noureev Farewell Tour ". Elle est engagée ensuite au Jeune Ballet de France dirigé par Robert Berthier puis comme Soliste au Ballet du Théâtre Colon de Buenos Aires en 1994, où elle danse les premiers rôles dans les chorégraphies de Rudolph Noureev, Natalia Makarova ainsi que Pierre Lacotte qui la choisit pour le rôle principal de La Sylphide au Théâtre Colon avec Maximiliano Guerra. Celui-ci l'engage en tant que Soliste Principale au Ballet National de Nancy et de Lorraine, où elle danse les premiers rôles dans La Sylphide, Giselle, l'Ombre et Le Lac des cygnes (Chor.de Lacotte) ainsi que les premiers rôles dans les chorégraphies de Balanchine, Bournonville, Fokine, Araïz, Kylian et Wherlock.
Elle est invitée au Théâtre Colon pour danser Casse-Noisette de Noureev. Elle rejoint ensuite le Ballet National de Marseille sous la direction de Marie-Claude Pietragalla puis de Frédéric Flamand, où elle danse les chorégraphies de Pietragalla, Balanchine, Bournonville, Robbins, Schmucki, Delente, Duato, Flamand, Malandain, Lestel, Childs, Ochoa, Forsythe…
Cinthia interprète les rôles principaux dans les chorégraphies de la compagnie Julien Lestel, notamment dans Constance créée à l'Opéra de Marseille en juin 2009.
GILLES PORTE
Danseur Soliste
Assistant chorégraphe

Formé à l'école de danse de l'Opéra National de Paris dirigée par Claude Bessy, il travaille avec Serge Golovine, Daniel Franck, Lucien Duthoit et Gilbert Mayer. Il est engagé ensuite dans le Corps de ballet du théâtre national de l'Opéra de Paris sous la direction de Patrick Dupond puis de Brigitte Lefèvre. Il est " quadrille " puis promu " coryphée ". Il danse les chorégraphies de Rudolph Noureev, Petipa, Bournonville, Balanchine, Graham, Cunningham, Bagouet et travaille avec Patrice Bart, John Neumeier, Angelin Preljocaj, Carolyn Carlson, Roland Petit qui le choisissent pour leurs créations. Il rejoint ensuite les ballets de Zürich sous la direction de Heinz Spoerli où il danse les chorégraphies de Van Manen et Spoerli. Il est ensuite engagé danseur Soliste Au Ballet National de Marseille sous la direction de Marie-Claude Pietragalla puis de Frédéric Flamand. Il danse les chorégraphies de Pietragalla, Rui Horta, Gvoski, Bournonville, Balanchine, Robbins, Forsythe, Duato, Flamand, Kéléménis, Malandain, Lestel, Childs et Ochoa…
Parallèlement en Juillet 2006, Gilles Porte participe à la création de la Compagnie Julien Lestel en tant qu'interprète et assiste celui-ci dans toutes ses créations.
En janvier 2008, il danse les âmes frères dont Pierre Cardin accueille la création dans son théâtre à Paris.
En juin 2009 il créé le rôle de Clifford dans Constance à l'Opéra de Marseille.

Anastylose
Dialogues Musique Danse
Chorégraphie Julien Lestel
Musiques de Bach, Beethoven, Chopin, Liszt, Moussorgski, Mozart, Schubert et Scriabine
Distribution
François-René DUCHÂBLE, piano
Cinthia LABARONNE, danseuse soliste
Julien LESTEL, danseur soliste
Gilles PORTE, danseur soliste
Lumières Max HAAS
Costumes et Scénographie Patrick MURRU
Réservation à l'Espace Culture, 42, la Canebière - 13001 Marseille
Tél : 04 96 11 04 61 Prix des places de 10 à 40 Euros
Informations
Dominique REI
Compagnie Julien LESTEL
www.compagniejulienlestel.com
Tél : 04 91 53 15 12 / 06 62 60 59 78
dominiquerei@compagniejulienlestel.com

A voir la bande annonce d'un précédent spectacle... sans piano

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Ne partez pas sans avoir lu
l'actualité du piano !

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 

Aimez et/ou partagez cette page !

Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano